Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 12 avril 2017

Mercredi 12 Avril 2017 - 06:51

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 12 avril 2017
Dans le Quotidien à la une, l’histoire d’une mère qui a enlevé ses enfants et empoisonné son mari. Condamnée par le tribunal, la médecin a fait appel de la décision de justice et clamé son innocence. "de la haine jusqu’au poison" titre le journal.

À la une du Jir ce matin, la Saint-Pierroise mise en examen dans le cadre de l’affaire Govindamal. Au coeur de l’affaire qui touche le club de football, 100,000 euros de factures de restauration sous l’oeil de la justice.
 

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 12 avril 2017
Faits-Divers

Le club de foot Saint-Pierrois, la JSSP doit répondre devant la justice de ses relations avec Gérard Govindamal explique le Jir. Le dossier financier ouvert par le parquet autour de l’homme d’affaires  a mené le président du club à s’expliquer devant les juges. Au coeur des interrogations, une enveloppe de 100.000 euros, alors que le club a été mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux.

Sylvie Aboukali, jugée dans une affaire d’enlèvement d’enfants et d’empoisonnement a fait appel hier de la décision de justice rapporte le Quotidien. Jugée pour le non-paiement d’une pension alimentaire, la médecin, originaire de Paris n’accepte pas la décision de la justice et préfère représenter devant les juges le différend qui l’oppose à son ex-mari depuis plus de 10 ans.

L’agresseur à l’origine de coups de sabre à Salazie a été mis en examen pour tentative de meurtre après avoir porté plusieurs coups à l’arme blanche sur un homme dimanche dernier. Placé en détention provisoire, l’agresseur explique son geste par le harcèlement incessant dont il aurait été la victime.
 

[REVUE DE PRESSE] Mercredi 12 avril 2017
Société

Un sportif comorien échappé lors des jux des îles a été rattrapé par la Police aux Frontières. Interpellé sur un chantier de construction, il a été remis aux autorités. Pour rappel, il était arrivé dans l’île en août 2015 avec sa délégation sportive en provenance des Comores mais faisait partie des 58 sportifs qui ne se sont pas présentés pour leur vol retour.

Deux écoles ont été évacuées à Saint-Louis au Gol, suite à une désinsectisation. Des élèves et des enseignants se sont rapidement plaints de maux de têtes et irritations après la pulvérisation d’un produit pourtant présenté comme non-toxique. Les parents d’élèves de ces écoles, infestées de puces et de tiques déplorent que l’opération n’ait pas été effectuée pendant les vacances scolaires.
Lu 2372 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 06:55 [REVUE DE PRESSE] Vendredi 20 octobre

Jeudi 19 Octobre 2017 - 07:07 [REVUE DE PRESSE] Jeudi 19 octobre