Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Mardi 12 septembre 2017

Mardi 12 Septembre 2017 - 06:58

[REVUE DE PRESSE] Mardi 12 septembre 2017
À la Une du Jir ce mardi, le procès du Médiator dans lequel 70 Réunionnais sont partie civile. Plus de 1800 personnes ont été reconnues comme victimes. Le procès se tiendra devant le tribunal de Paris prochainement. Cela fait sept ans que les premières plaintes de patients sont apparues.
 
Le Quotidien fait sa Une sur son interview d’Armand Apavou, silencieux depuis "le début des déboires judiciaires de son groupe immobilier". Il revient sur les 120 millions d’euros de dettes, exprime ses regrets et explique comment il compte rebondir.
 

Faits Divers
 
Hier, premier jour du procès en Assises de l’homme de 43 ans accusé d’avoir commis des viols avec acte de torture et de barbarie sur son ancienne compagne pendant plusieurs années; aujourd’hui, il sera fixé sur son sort.
 
Le licenciement d’une salariée d’Orange Réunion a été annulé par le conseil des prud’hommes vendredi. Elle avait dénoncé des faits de harcèlement sexuel de la part d’un supérieur. Orange Réunion a été condamné à payer près de quatre ans de salaires à la salariée. L’enseigne va faire appel.
 
Dans le Jir, on apprend qu’un enfant de trois ans a été mordu jusqu’au sang au niveau de l’oreille et de la joue par un camarade de petite section dans une école maternelle à Saint-Pierre. L’enfant a ensuite tenter de l’étrangler.
 
Toujours dans le Jir, "Le capitaine du Cat’Ananas "plein comme la mer"". Dimanche, il a été contrôlé avec un taux d’alcoolémie délictuel à son retour au port de Saint-Gilles.
 

Société
 
La manifestation contre la réforme du Code du Travail se tient se mardi. Si les syndicats sont plusieurs à manifester, le Quotidien annonce que la CGTR portera presque seule l’étendard, avec la FSU et l’Unef.
 
Economie
 
La Banque européenne d’investissement est sur la NRL. Son vice-président, Ambroise Fayolle est en visite à La Réunion pendant deux jours.
 
Dans le Jir, "NRL : les ouvriers en grève, le chantier de la digue à l’arrêt". 200 ouvriers manifestaient hier pour obtenir une prime de 400 euros par mois, contre les 100 euros actuels. Le chantier de la digue à Saint-Denis reste fermé encore aujourd’hui.

"Toutes les cannes seront-elles broyées cette année ?" demande le Jir. Avec un retard de 120.000 tonnes par rapport à l’année dernière, certains agriculteurs estiment qu’il sera impossible de livrer toutes les cannes sur le bassin de Bois-Rouge.
Zinfos974
Lu 873 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 07:35 [REVUE DE PRESSE] Samedi 18 novembre 2017

Vendredi 17 Novembre 2017 - 06:49 [REVUE DE PRESSE] Vendredi 17 novembre 2017