Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Lundi 2 octobre 2017

Lundi 2 Octobre 2017 - 06:58

[REVUE DE PRESSE] Lundi 2 octobre 2017
À la une du Journal de l’île ce lundi, retour sur le litige immobilier qui oppose la SCI familiale des Ramassamy, dont fait partie Nadia Ramassamy, à une entreprise de BTP, DLC Construction. Cette dernière a assigné en liquidation la SCI afin qu’elle lui dédommage les 550 000 euros qu’elle lui doit depuis 9 ans pour la construction d’un immeuble de 61 appartements dans le quartier du Chaudron.

De son côté, Le Quotidien est revenu sur la visite à La Réunion de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Cette dernière a notamment effectué un passage à l’Ehpad de la Croix-Rouge et au CHU Félix-Guyon, qui bénéficiera d’une subvention répartie sur les 4 prochaines années de 50 millions d’euros.

[REVUE DE PRESSE] Lundi 2 octobre 2017
FAITS-DIVERS

Patrice Nirlo se retrouve une nouvelle fois aujourd’hui dans le box des accusés à la cour d’assises. L’ex sapeur-pompier, condamné en février dernier à 12 années de réclusion criminelle, doit s’expliquer sur le volet financier des incendies du Maïdo. Les parties civiles réclament à l’ex-soldat du feu pas moins de 71 millions d’euros. Selon nos confrères du Journal de l’île, le plus gros de cette somme, "que l’ex sapeur-pompier ne pourra jamais régler", est répartie comme suit : 28 millions réclamés par l’ONF, 30 millions par le Parc national et 11 millions par le SDIS.

Un scootériste d’une vingtaine d’années a été victime d’un grave accident dimanche peu après minuit, après avoir été écrasé par un véhicule à proximité du rond-point de la Cafrine. Il aurait percuté tout d’abord un véhicule avant de voir un autre véhicule venant en sens inverse lui rouler dessus. Inconscient à l’arrivée des secours, il a été transporté au CHU de Terre-Sainte. "Ses jours n’étaient pas en danger" nous apprend le JIR. Les tests d’alcoolémie et de stupéfiants faits sur les automobilistes se sont révélés négatifs. Ils seront néanmoins entendus dans les prochains jours.

ÉCONOMIE

Un accord de correspondance a récemment été signé entre les compagnies EasyJet et Corsair. Comme le relève Le Quotidien, il sera désormais possible d’acheter des vols de correspondance entre les deux compagnies sur la plateforme en ligne d’EasyJet. Conséquence pour les passagers : "ils n’auront pas besoin de récupérer leurs bagages à Orly, qui seront automatiquement transférés d’un avion à l’autre". L’accord signé entre les deux compagnies entrera en vigueur en décembre.
Zinfos974
Lu 1599 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 07:56 [REVUE DE PRESSE] Dimanche 19 novembre 2017

Samedi 18 Novembre 2017 - 07:35 [REVUE DE PRESSE] Samedi 18 novembre 2017