Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 22 juin

Jeudi 22 Juin 2017 - 06:47

"La musique mieux que la politique", titre ce jeudi le Quotidien. "Résultat sans doute d'une longue période électorale, la fête de la musique a rassemblé hier dans les rues des foules comme on en a rarement vues".

De son côté, le JIR consacre sa Une à l'enquête sur la NRL en titrant "Les enquêteurs le nez dans les galets". Le journal souligne qu'"un cinquième acteur de l'affaire, Roger Georges, directeur général de SBTPC a été placé en garde à vue hier matin" et qu'"au-delà de l'enquête sur l'attribution des marchés, le PNF s'intéresse aux galets…"

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 22 juin
Faits-divers

Un motard de 27 ans est décédé dans un accident de la route ce mardi. Un hommage a été rendu au jeune homme hier, au Tampon. L'enquête se poursuit pour éclaircir les cironstances du décès.

Dans le cadre de l'enquête préliminaire sur l'attribution des marchés publics de la NRL, la garde à vue du conseiller régional Dominique Fournel a été levée hier soir, comme celle des quatre autres personnes interrogées depuis deux jours.
 

Société


Les parlementaires (nouvellement élus comme réélus) ont fait hier leur rentrée à l'assemblée nationale. Ils ont participé à leurs premières réunions de groupe de cette mandature.
 

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 22 juin


SFR, qui avait attaqué Orange et Zeop pour plusieurs publicités comparatives jugées trompeuses voire insultantes, a été débouté par le tribunal. L'opérateur a même été condamné à payer 30.000 euros au titre des frais de procédures

Economie


La troisième rencontre bilatérale sur le prix de la canne s'est déroulée ce mercredi, en préfecture. Avec l'aide de l'Etat, les planteurs ont précisé leurs charges et leurs revenus, afin de démontrer aux industriels que leur pouvoir d'achat a baissé. Les propositions définitive de chaque partie devraient être finalisées en début de semaine prochaine.


"Choc fiscal redouté au Port Réunion", titre le Journal de l'Ile, alors que la Commission européenne a ouvert une enquête sur le régime fiscal des Grands Ports Maritimes Français. "Il pourrait à l'avenir, devoir s'acquitter de l'impôt sur les sociétés et de la taxe foncière. Des aides à l'outillage pourraient aussi être sucrées", est-il indiqué.
Zinfos974
Lu 1794 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 07:35 [REVUE DE PRESSE] Samedi 18 novembre 2017

Vendredi 17 Novembre 2017 - 06:49 [REVUE DE PRESSE] Vendredi 17 novembre 2017