Revue de presse

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 16 mars


"Les habitants de l'Ouest risquent gros", titre ce jeudi le JIR. "Des milliers de Réunionnais vont voir leurs maisons classées en zone rouge du fait de l'instauration des plans de prévention des risques littoral, avec pour conséquence la baisse de la valeur de leur bien et la multiplication des contraintes", indique le journal. 

De son côté, Le Quotidien consacre sa première page au passage d'Enawo à Madagascar et affiche "Après Enawo, la vie continue", précisant "les habitants (...) rencontrés n'ont pas attendu l'aide internationale pour remettre en ordre un pays meurtri".

[REVUE DE PRESSE] Jeudi 16 mars

Faits-divers


Un mineur de 15 ans a été interpellé au volant d'une voiture volée, à Plateau-Caillou. A peine sa garde à vue terminée, il est retourné chez les gendarmes pour le vol d'un autre véhicule. 


Alors que la requête de One Voice contre l'arrêté préfectoral autorisant la capture de chats sauvages dans des zones du parc national a été rejetée, l'association a annoncé qu'elle ferait appel de la décision, rapporte le JIR. Ces captures sont destinées à protéger les pétrels.

 
Social 


La grève au CHU est terminée. Hier, à Paris, l'intersyndicale et la direction ont signé un protocole de sortie de crise. Les engagements du ministère ont satisfait les syndicalistes.
 





Autre mouvement social, du côté de la prison cette fois. Hier, les représentants des surveillants pénitentiaires étaient mobilisés devant Domenjod pour demander le départ du directeur et l'arrivée de renforts pour faire face aux futurs départs à la retraite. 


Société


Le conseil municipal de Saint-Louis a été particulièrement tendu hier, notamment en raison des débats autour du rapport de la Cour des Comptes.


Le tribunal de commerce a débouté hier Joël Narayanin, qui demandait le démantèlement de deux antennes-relais SFR, en place depuis 15 ans, qui se trouvent sur la terrasse d'un immeuble, au butor. Celui-ci a annoncé qu'il ferait appel du jugement.


"Le TCO offre des poussins pour manger les déchets", peut-on lire dans Le Quotidien, qui souligne que l'opposition n'a cessé d'ironiser autour de cette mesure."Une anecdote qui ne doit pas masquer les inquiétantes problématiques budgétaires de la collectivité", est-il encore indiqué. 
Jeudi 16 Mars 2017 - 06:50
Lu 3314 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Juin 2017 - 06:44 [REVUE DE PRESSE] Jeudi 29 juin 2017

Mercredi 28 Juin 2017 - 07:04 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 28 juin 2017