Social

REP : Toujours pas d'issue au conflit


REP : Toujours pas d'issue au conflit
Depuis le début de la semaine dernière, les négociations sont dans l'impasse entre représentants de salariés et direction du groupe REP, société spécialisée dans la vente et le montage de pneumatiques. Hier, les salariés ont à nouveau fait monter la pression en mettant le feu à des pneus devant le centre du Port, explique le Quotidien de ce matin.

Deux centres ont décidé de rallier les grévistes du Port, celui du Chaudron et de Saint-Pierre. La raison de cette grève qui perdure ? Les négociations salariales qui n'aboutissent pas. D'un côté, les représentants de salariés demandent une revalorisation salariale de 80 euros alors que la direction ne propose que 25 euros brut par mois. Une situation "intolérable" pour le délégué syndical CGTR, Thierry Pontiac.

Pour la direction, une augmentation de 25 euros se justifie dans un "contexte de crise". "L'augmentation de 25 euros est cohérente (…). Elle s'ajoute à de nombreux avantages, 13ème mois, prime intéressement, ancienneté,…", explique un communiqué émanant de la direction.

Mais du côté des grévistes, la direction ne fait "aucun effort" dans un conflit qui dure depuis 8 jours. "Pour la reprise des négociations on a arrêté les feux de palettes et de pneus", souligne le délégué syndical. Des salariés qui étaient prêts à revoir à la baisse leur revendication. Mais devant le dialogue impossible, les salariés grévistes veulent se tourner vers l'inspection du travail pour trouver une issue au conflit.
Mercredi 20 Juin 2012 - 07:30
.
Lu 915 fois




1.Posté par Bertrand le 20/06/2012 08:23
Ahhhhh ma déja dit envoye Korben Dallas pour négocier

Korben Dallas négociation

sur
http://www.youtube.com/watch?v=BKPtq1tsUtM&feature=related

2.Posté par pas assez payé ? alors j''enfume ... le 20/06/2012 09:36
On n'est pas content de son salaire, alors on agit dans le sens de la plus grande des logiques : on pollue la planète, on abime le revêtement routier ...
Avec un tel comportement, on se demande si ce n'est pas plutôt une diminution de 80 € qui serait nécessaire ?
Il n'y a pas des lois qui interdisent les feux ? pourquoi est-ce qu'on ne les applique pas ? Ah oui, j'oubliais, on ne verbalise pas des électeurs dès lors qu'ils sont regroupés dans une catégorie, en l'occurrence des syndicalistes. On se demande pourquoi les syndicalistes grévistes n'ont pas encore eu l'idée de braquer une banque ? Il faut en profiter de cette impunité puisqu'il s'agit d'un objectif social : la revalorisation du pouvoir d'achat d'une catégorie exploitée : les salariés.

3.Posté par coincoin le 20/06/2012 10:09
Sympa de bruler des pneus..........sympa de penser au autre travailleur qui sont a coté et qui doivent subir les mauvaises odeurs...........

4.Posté par Thierry le 20/06/2012 22:05
Coincoin, au delà de l'inconfort momentané, ils ont méprisé des notions écologiques et de respects de l'environnement ...la grève, mais pas la connerie ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales