Politique

R. Bachelot réaffirme l'engagement de l'Etat dans la lutte contre les violences faites aux femmes


R. Bachelot réaffirme l'engagement de l'Etat dans la lutte contre les violences faites aux femmes
La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot-Narquin, continue sa visite à la Réunion. Elle s'est rendue cette après-midi dans les locaux du Cevif (Collectif pour l'élimination des violences intra-familiales) pour rencontrer les principaux acteurs de la lutte contre les violences faites aux femmes.

En présence du Préfet, Michel Lalande, de la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, de Sophie Elizéon, déléguée régionale aux droits des femmes et à l'égalité entre hommes et femmes, et également de nombreuses associations, la ministre des Solidarités a rencontré et écouté des femmes victimes de violence.

"Huit femmes sont mortes l'année dernière à la Réunion, un pourcentage proportionnellement plus élevé qu'en métropole", a souligné la ministre Roselyne Bachelot-Narquin, qui a ensuite rencontré les acteurs qui luttent au quotidien et interviennent autour de la thématique des violences faites aux femmes.

La ministre s'est engagée à augmenter les moyens de lutte mis à disposition dans notre île. La ministre a confirmé la création prochaine d'une instance de coordination et la mise en place d'un lieu de visite familiale. "Il s'agit d'installer un lieu d'accueil pour garder le lien familial qui peut exister entre une famille séparée, mais dans un endroit neutre où leur sécurité sera préservée", a tenu à souligné la ministre.

En plus, Roselyne Bachelot a réaffirmé l'engagement dans l’État aux côtés du Conseil général avec le financement de CUI (Contrat unique d'insertion) de 7 heures pour un "accompagnement dans le milieu scolaire", a-t-elle ajouté. Enfin, deux nouveaux postes d'assistante sociale spécialisée dans les affaires de violences intra-familiales, et travaillant en étroite collaboration avec la police, seront financés. "Avant il n'y avait que deux assistantes pour l'ensemble de la Réunion, désormais il y aura une assistante par région", a expliqué Roselyne Bachelot-Narquin.

Une visite qui s'est achevée par la présentation par la BPDJ (Brigade de prévention contre la délinquance juvénile) du film "J'ai voulu dire ces mots…" L'histoire du film est le témoignage d'Audrey, une lycéenne, témoin depuis son enfance des violences que son ti-père inflige à sa mère. Elle veut trouver les mots pour convaincre sa mère de le quitter avant qu'un drame ne se produise.
Lundi 30 Janvier 2012 - 19:10
Lu 1394 fois




1.Posté par noe2012 le 30/01/2012 18:30
"La femme adultère, chez les Saxons, on la brûlait. Chez les Égyptiens, on lui coupait le nez. Chez les Romains, on lui coupait la tête. Aujourd'hui en France, on se moque de son mari." (Alphonse Karr)

2.Posté par Ded le 31/01/2012 05:02
ça ne mange pas de pain et ça ne coûte pas cher!
Moins en tout cas que ce que les décrets scélérats pris en faveur des gros labos de ses potes ( décrets interdisant aux infirmières de faire des prises de sang ce qui pbligera à passer par des labos CQFD) et qui bien sûr pénalisera les malades qui devront se déplacer et payer plus cher!

Mais bon , les "salauds de pauvres" n'ont qu'à pas être malades !

3.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 31/01/2012 07:30
La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale Féminine, Roselyne Bachelot-Narquin,
continue a considérer que les Pères et Enfants ne peuvent avoir droit a l'égalité des Droits et des chances, l'intégrant pas les chiffres électoralistes des "Ménagères de moins de 50 ans"...

Oui les violences contre les Femmes doivent cesser, mais ça ne pourra avoir lieu en maintenant les OTAGES de la France, NOS ENFANTS, sous le seul monopôle éducatif féminin...
Parité, Egalité pour tous sauf pour les Enfants et les Hommes ? Vous délirez...

http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les-hommes_a22800.html
quand aux chiffres sur les Violences et Discriminations de Genre subies par les Hommes et Enfants.................se n'est pas son Prob.....

90% d'Enfants de Pères sacrifiés de Nature aux JAFs impliquant des violences IntraFamiliales de la part des 1% (voire rapport Badinter) de Pères qui n'acceptent pas d'être séparés de force de leurs enfants et dépouillés financièrement, justifie sans doute de désigner encore les hommes dans leur ensemble et d'en tirer encore un profit politique....
surtout quand on a aucune idée politique sur ce qu'on doit faire pour lutter contre la crise et le déficit des retraites, autre, que d'inciter les Femmes a faire des Enfants...

alors ? ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale ou Féministe favorisant un combat de genre qui exploite des privilèges Républicains ?... quelle cohésion sociale quand on défend un genre au dépend de l'autre ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales