Politique

R.Bachelot : La lutte contre l'illettrisme, "un défi qui sera relevé"


R.Bachelot : La lutte contre l'illettrisme, "un défi qui sera relevé"

Roselyne Bachelot, la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, a achevé sa journée de visites et de rencontres à Sainte-Marie, dans les locaux de la FEI (Formation Emploi Insertion). Il s'agit d'un lieu de formation où sont prises en charge les personnes illettrées.

Utiliser un ordinateur, écrire une lettre, compter… La formation touche plusieurs facettes de la problématique de l'illettrisme et permet aux personnes de reprendre les bases de l'apprentissage, à leur rythme.

Roselyne Bachelot a salué les moyens de lutte mis en place à la Réunion, et notamment le partenariat élargi qui a été crée et dont les représentants étaient présents : Direction du Travail, Poste, Région Réunion, Conseil général, CAF, Rectorat…

"Ce projet de lutte contre l'illettrisme est formidable, avec le rassemblement de toutes les formes d'acteurs. Je ne doute pas que ce défi sera relevé car il est personnalisé. On fait du sur-mesure", a-t-elle affirmé avant de partir rapidement sous une pluie battante.
Vendredi 28 Janvier 2011 - 17:48
Melanie Roddier
Lu 1639 fois




1.Posté par SEVERIN le 28/01/2011 18:03
Elle peut se permettre de serrer quelques mains des illettrés créoles,quand on a un salaire de 19000euros et des voyages gratuits.In yab des Yvelines

2.Posté par citoyen le 28/01/2011 18:04
Sauf que Bachelot ignore le passé et le rôle désastreux des politiciens de la REUNION depuis la décentralisation. Il y avait l'ARCA ,les politiciens (par ambition politicienne) ont détruit cette institution qui avait effectué un remarquable travail auprès des défavorisés illéttrés. Il y avait les professionnels de l'arfuts et l'asjd et l'arast, les zélus de gôche au conseil général ont détruit cet organisme et ses 1200 salariés par ambition purement personnelle pour favoriser un organisme politique de gauche; alors qu'on aurait pu aisément dégager les perigo jakmar et consorts.... Non Mme Bachelot, vous faites erreur lorsque vous dites qu'il y a un travail formidable, ces zélus là rapiècent des morestes déchirés pour les faire porter par les plus démunis. Mieux vaut leur accorder l'indépendance pour qu'ils se vautrent dans leur indécence

3.Posté par noe974 le 28/01/2011 18:07
Quand il s'agit de lutter contre ce fléau qu'est l'illettrisme , tout est bon à prendre .
Beaucoup d'enfants ratent l'école Primaire parce que l'école Primaire est le parent pauvre de l'Education Nationale (elle est sous la coupe des Communes qui n'ont pas les moyens pour bien la faire fonctionner) . Plus tard , au Collège ou au Lycée , les enfants accumulent plein de lacunes ...

L’Ecole Primaire a pour vocation première d’apprendre les connaissances essentielles que sont la lecture, l’écriture et les bases de l’arithmétique. À bien des égards, elle est aussi pour le jeune enfant un lieu d’apprentissage de la vie et des codes de conduite en société .

Or ces missions sont de moins en moins bien assumées par l’école. La proportion d’enfants arrivant dans le secondaire sans savoir lire ni écrire correctement ne cesse de progresser : 20 % à 30 % des enfants ont des difficultés de lecture en arrivant en sixième .

Face à ce constat, il est nécessaire de redonner son efficacité et sa neutralité au système éducatif par des réformes plus justes .


4.Posté par sisi le 28/01/2011 19:13
quelle erreur FEI = PCR bravo la région et cet imbécile de didier ouvre out yeux

5.Posté par L’empereur le 28/01/2011 20:35
Sisi l'impératrice est de retour ???
Acte est pris ... ça va chauffer grave sisi !!!
Vois-tu pourquoi ???
!!!
A très bientôt sisi ***
Non ? si ! si !

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/01/2011 22:59
faut qu'elle s'attaque aux ministères..pas foutu de lire dans un rapport, que tel ou tel médicament est dangereux pour la Santé...

mais au fait..c'est pas Rosine qui ...

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/24/roselyne-bachelot-a-passe-20-ans-au-service-de-l-industrie-p.html

La vie de Roselyne Bachelot ressemble parfois à une jolie légende. Née le 24 décembre 1946 "à minuit", à Angers, fille de chirurgiens-dentistes, elle fait des études de médecine, se marie, interrompt ses études, devient visiteuse médicale. Entrée au RPR dès sa création, en 1976, elle démarre sa carrière politique à l'âge de 30 ans, sous l'il de son père, l'ancien député gaulliste Jean Narquin. Ses ennemis politiques critiqueront dès lors la "fille à papa". La pharmacienne est élue conseillère générale en 1982. Battue aux municipales à Angers, en 1995, elle est élue députée en 1988 grâce à son père qui se désiste en sa faveur, au dernier moment."


Visiteuse médicale, donc.


Lorsqu'on veut en savoir plus, on trouve ces précisions sur le site du SNMRHP (Syndicat national des médecins réanimateurs des hôpitaux publics) : "Docteur en pharmacie, Roselyne Bachelot a occupé, avant d'entrer dans la politique au début des années 1980, le poste de déléguée à l'information médicale au sein du laboratoire ICI Pharma (devenu Astra Zeneca depuis) et chargée des relations publiques chez Soguipharm".



Pour la précision, notons que ICI Pharma est un conglomérat britannique géant fondé dans les années 20, spécialisé surtout dans les produits chimiques, comme l'indique son nom: Imperial Chemical Industries. C'est en 1993 qu'ICI Pharma s'est séparé de ses branches agrochimiques, biologiques, pharmaceutiques, agricoles, qui ont été transférées à une compagnie nouvelle appelée Zeneca Group. Celui-ci a fusionné par la suite avec le suédois Astra AB pour donner la multinationale Astra Zeneca. D'où mon interrogation sur le Gardasil.


Sur le site Atoute, on peut voir l’ancienne version du CV de Roselyne Bachelot, qui va jusqu'en 2000 et indique ceci : "Déléguée à l’information médicale, laboratoire Ici Pharma – de 1969 à 1976. Chargée des relations publiques – Soguipharm – de 1984 à 1989. Titulaire d’une pharmacie de 1984 à 1991". (Je n'ai pas trouvé de précisions sur Soguipharm, sur la firme qui l'a absorbé. Pas non plus sur les années 1977 à 1983. A-t-elle eu des contrats de courte durée avec des firmes? A-t-elle fait une pause? Mystère. En tout cas, dans l'ensemble, cela va de 1969 à 1989).


Bachelot CV initial.jpg

Renseignements pris, l'image est extraite d'une page du Parlement européen présentant les nouveaux élus français après les élections européennes de 2004).

Toute trace de ces activités disparaît de son nouveau CV, et ce pendant plusieurs années. Ce serait intéressant de savoir ce que pensent les visiteurs médicaux de cette façon inédite de valoriser leur travail, en niant son existence...

Mais surtout, il faut se demander quelles relations a pu créer ce passé et pourquoi il a été gommé du CV, de la biographie officielle. L'absence de transparence sur ce type d'"amitié de 20 ans" avec le lobby pharmaceutique, avec des laboratoires pharmaceutiques de la taille d'Astra Zeneca, n'augure rien de bon en matière de conflits d'intérêts.

L'information réapparaît. Faille dans le contrôle de l'information ou volonté de transparence?

Et puis voilà que, tout d'un coup, peut-être pour faire taire les critiques, ses activités pharmaceutiques occultées pendant neuf ans réapparaissent dans certaines biographies de Roselyne Bachelot ministre de la Santé. Ainsi dans le Trombinoscope 2009 - 2010 ou sur quelques autres sites.

Quelle que soit la raison de la réapparition - peut-être les critiques ou les règles un peu plus strictes de déclaration d'intérêts des experts, etc. -, force est de constater que les décisions qui font de la France la championne mondiale du nombre de vaccins contre la grippe A H1N1 sont prises par des autorités politiques et sanitaires dirigées par des hommes politiques ayant des conflits d'intérêts avec l'industrie pharmaceutique, à commencer par les Sarkozy.

De même, les experts et les conseillers de ces autorités sanitaires ont presque tous des conflits d'intérêts, qu'il s'agisse de Daniel Floret, de Brigitte Autran, Jean Beytout, Véronique Dufour, Martin Danis ou d'autres membres du Comité technique des vaccinations (CTV) et du Haut conseil de la santé publique (HCSP). On peut lire, à titre d'exemple, les déclarations officielles sur le site du HCSP, mais il y en a plein d'autres, et on aura l'occasion de revenir là-dessus.

Mise à jour

J'apprends par un lecteur bien informé que Roselyne Bachelot était présente lorsque le Prix Galien 2007 - dont le comité est dominé par des représentants des laboratoires et des leaders d'opinion ayant des conflits d'intérêts - a été attribué au Gardasil. Dans son discours, la ministre a dit que cela lui rappelait "le bon temps" où elle travaillait dans l'industrie pharmaceutique... Et ce d'autant que le laboratoire pour lequel elle travaillait avait lui aussi été récompensé par un Prix Galien pour l'un de ses médicaments.

Et, effectivement, sur la liste des lauréats on retrouve le clofibrate (Lipavlon) d'ICI Pharma, pour l'année 1972.

Alors pourquoi avoir occulté ce "bon temps" de sa biographie pendant toutes ces années?

A propos du Prix Galien

Notons quand même que ce prix n'est en rien une garantie de quoi que ce soit. Des médicaments très controversés ou retirés du marché ont très facilement eu cette récompense... Mais de cela, personne n'en parle. Valérie Pécresse déborde d'éloges dans son allocution lors de la remise des prix 2009 (vidéo sur la page d'accueil). La ministre de la recherche a prononcé ce discours dithyrambique en présence, entre autres, du Dr Gérard Kouchner, président d'un consortium de presse médicale gratuite (CMP Medica) financée par les publicités plus ou moins directes de l'industrie pharmaceutique. Presse poubelle qui se dit "presse professionnelle" et participe largement au lavage de cerveau de nos médecins, comme je l'ai dit dans cet article détaillé sur le sujet.

Voici quelques exemples de médicaments qui se sont vus décerner le prix Galien:

* le très controversé antidiabétique AVANDIA (rosiglitazone de GSK) a été le lauréat 2002, alors qu'il est suspecté de provoquer des crises cardiaques (voir les notes de Pharmacritique à ce sujet, en descendant sur cette page, puisque j'ai été la première à faire passer l'information en France);
* EBIXA - (mémantine de Lundbeck, largement prescrite aux malades d'Alzheimer alors que son bénéfice clinique n'est pas prouvé) - a eu le prix 2004;
* l'antipsychotique atypique ZYPREXA (olanzapine d'Eli Lilly) a été récompensé en 1997. Il fait l'objet d'une action massive en justice, pour des effets secondaires tels le diabète et l'obésité et pour des campagnes publicitaires douteuses (voir plusieurs notes à partir de cette page);
* Le lauréat 2007 est un certain Dr Hayden, du Canada, pour ses "travaux sur la squalénisation". Je ne sais pas si cela a un rapport avec l'adjuvant en tant que tel; quoi qu'il en soit, le squalène est cet amplificateur d'effet utilisé dans les deux vaccins - Pandemrix (GSK) et Focetria (Novartis) autorisés par l'agence européenne du médicament (EMEA) pour la vaccination en masse contre la grippe A H1N1. (Pour des détails sur ses risques potentiels, voir cet article d'Arznei-Telegramm, puis celui-ci, tous deux parus sur Pharmacritique);
* presque tous les anticorps monoclonaux (Avastin, Herceptin, Humira, Enbrel, Tysabri, Lucentis, Glivec / Gleevec, Xolair...), dont les effets secondaires sont considérables et dont le bénéfice clinique est loin d'être solidement prouvé, ont été distingués par le prix Galien. Il y a plusieurs notes à ce sujet dans nos pages, puisque, à la suite des critiques formulées en particulier par Arznei-Telegramm, je ne cesse de réclamer une revue d'ensemble du rapport bénéfice-risques et du rapport coût-efficacité de cette classe de médicaments dans sa totalité (avec les inhibiteurs du TNF-alpha dont Enbrel...);
* le CHAMPIX (varénicline), médicament de Pfizer conçu comme une aide à l'arrêt du tabac et mis en pièces par des études sur ses effets secondaires neurologiques, psychiatriques, cardiovasculaires (voir notes à partir de cette page), a été le lauréat 2007;
* le VIOXX de Merck, référence classique des médicaments tueurs par crise cardiaque, s'il en est, a eu le prix Galien 2004;
* puisque le sujet est d'actualité, notons que beaucoup de vaccins ont été distingués, parmi lesquels figurent les vaccins contre l'hépatite B, eux aussi controversés (Genevax B, Engerix B) et administrés lors d'une campagne inutile de vaccination massive; mais aussi les vaccins antipneumococciques et antiméningococciques, dont la généralisation a été critiquée dans ces pages par le Dr CMT (voir les notes de cette catégorie).
* plusieurs laboratoires ont été récompensés pour l'ensemble de leur travail.

(Je ne connais pas tous les médicaments évoqués; il y en a peut-être d'autres dont le rapport bénéfice-risques n'est pas non plus favorable. En France, que de tels médicaments soient récompensés et/ou restent sur le marché sans aucun avertissement pour les usagers n'a rien d'étonnant. Il suffit de regarder le taux ridiculement bas de notifications d'effets indésirables à la pharmacovigilance (moins de 5%), le désintérêt des médecins pour la question, l'absence d'obligations de l'industrie de donner une information complète sur les effets secondaires, l'absence de mesures des autorités sanitaires (AFSSAPS...) quant aux médicaments défectueux, etc.

Copyright Pharmacritique. Aucune reproduction sans autorisation préalable.

08:42 Publié dans Lobbying, conflits d'intérêts, lobbies & politique | Lien permanent | Commentaires (29) | Envoyer cette note | Tags : roselyne bachelot, astra zeneca, ici pharma, visiteur médical, industrie chimique, hommes politiques et lobbies, lobbying pharmaceutique, grippe a h1n1, vaccination contre la grippe a, conflits d'intérêts, comité technique des vaccinations, prix galien

7.Posté par bertel le 29/01/2011 10:53
"3.Posté par noe974 le 28/01/2011 18:07
.../....
Beaucoup d'enfants ratent l'école Primaire parce que l'école Primaire est le parent pauvre de l'Education Nationale

L’Ecole Primaire a pour vocation première d’apprendre les connaissances essentielles que sont la lecture, l’écriture et les bases de l’arithmétique. À bien des égards, elle est aussi pour le jeune enfant un lieu d’apprentissage de la vie et des codes de conduite en société .

Or ces missions sont de moins en moins bien assumées par l’école. La proportion d’enfants arrivant dans le secondaire sans savoir lire ni écrire correctement ne cesse de progresser : 20 % à 30 % des enfants ont des difficultés de lecture en arrivant en sixième .

Face à ce constat, il est nécessaire de redonner son efficacité et sa neutralité au système éducatif par des réformes plus justes ."


EXCELLENT ! Bravo Noé974 !

Bertel de Vacoa

8.Posté par bobeneponge le 29/01/2011 21:27
vaseline bachelot la encore frapper !!!!!!! venir ici pour nous chanter fleurette !!!!!! lol olo xd XD
c'est pas avec 50000 maorés compter dans les chiffres que c'est une représentation de la réunion!!!!!!
mi pense que aujourd'hui il faut vraiment faire une dissociation pour avoir des chiffres juste!!!!!!

et pour un moune la vend mediator ek d'autre produit néfaste pou nou, ma mère la faillie mourir en 1999 crise cardiaque impossible de faire confiance à ces enc............

9.Posté par St nicolas le 30/01/2011 09:24
nic de lo virus dangereux !!!
Après avoir scanner mon ordi, mon logiciel antivirus a été catégorique:
"Virus dangereux qui se cache dans les posts de Zinfo" !
"nic de lo doit être placé en quarantaine" !!!

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 01:22
post 9, tu as pas encore pris ta carte FN, celle qui remplace la carte UMP..?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales