Economie

Qui veut racheter Edena ?


Qui veut racheter Edena ?
L'information est révélée par le Quotidien ce jour. Edena (Société d'exploitation pour le développement des eaux naturelles), leader sur le marché réunionnais de l'eau minérale en bouteille, est à vendre. L'entreprise, qui produit l'eau Edena mais également Bagatelle et les sodas Sega, serait en difficulté financière. Son PDG, Yves Summing, a donc confirmé au journal du Chaudron la rumeur qui court depuis quelques temps, il cherche un repreneur.

En revanche, la direction d'Edena se refuse à tout commentaire sur les éventuels acheteurs qui se seraient manifestés. On évoque le principal concurrent d'Edena, la Cilam, qui produit déjà l'eau minérale Australine. Un rachat qui mettrait la société dans une position dominante à la limite de la légalité. Selon le Quotidien, une autre entreprise serait intéressée : la CERP-SIPR. Cette société qui œuvre dans le commerce de gros de produits pharmaceutiques souhaiterait diversifier son activité.

Quoi qu'il en soit, cette cession marquera un tournant sur le marché de l'eau minérale. Edena, qui disposerait de 65% de parts de marché, existe depuis 38 ans sur l'île.
Lundi 27 Septembre 2010 - 11:09
Lu 3534 fois




1.Posté par Z'embroKaf le 27/09/2010 11:24
Tiens "Hayot" n'est pas sur le coup....ou "Caillé" !!!!

2.Posté par jean-pascal jehan le 27/09/2010 11:41
Le leader de l'eau en difficulté financière ? soit c'est mal géré, soit les actionnaires sont trop gourmands !
Moi je rachète pour 1 euro symbolique. Que ceux qui s'associent à mon offre le fasse savoir.

3.Posté par Cambronne le 27/09/2010 11:55
1.Posté par Z'embroKaf le 27/09/2010 11:24
Tiens "Hayot" n'est pas sur le coup....ou "Caillé" !!!!

Non Vanessa Miranville avec quelques amis pastèques vont faire une offre éco-durable

4.Posté par franck le 27/09/2010 12:24
non pas hayot! marre des antillais dans l'économie réunionnaise.

5.Posté par zoreole le 27/09/2010 13:32
vu la brochette de directeurs inutiles qu'ils se tapent chez edena, le repreneur aura du ménage à faire avant de s'y retrouver...

6.Posté par avatar le 27/09/2010 14:02
ST LOUIS va voté un budget cette apres midi pour l achat d edena une bouteille pour chaque electeur pour avalé les caché d apirine qu il vont prendre quand il recevront leur feuille d impot, si ces conseiller vote conte ces nassima et le cg qui achete pour remplacé la sematra avec ça elle a toute les chances de gagné les elections les 3age quand il vont manifesté au soleil adore l eau, et pour les militant un peu de sucre et le tour et joué; ça sera la semedena de nassima pas de jaloux et didier aura la sematra chacun son jouer.

7.Posté par Cambronne le 27/09/2010 14:46
4.Posté par franck le 27/09/2010 12:24
non pas hayot! marre des antillais dans l'économie réunionnaise.
il est vrai que le protectionnisme réunionnais a si bien fonctionné jusqu'à présent dans tous les domaine que l'on perçoit mieux pourquoi le pôle emploi déborde de 120000 demandeurs d'emploi ..
il est marrant que les rares investisseurs ne sont pas légion pour venir se risquer sur cette chaudière en effervescence pour la moindre éructation colcanique

8.Posté par bertrand reshad bertil le 27/09/2010 15:39
le patriotisme economique:
bonjour. voici un texte que j'ai ecrit. j'espére le lire dans vos colonnes.
cordialement,
BBR
" Le Patriotisme economique

A l'heure où de grands groupes locaux luttent pour leur survie, il apparait clairement que l'économie reunionaise est une économie sinistrée. Cela prend plusieurs aspects.

Le premier concerne le tissu économique dans son ensemble. aujourd'hui, la majeure partie des grandes entreprises reunionnaise appartiennent à des exterieurs. L'exemple de l'automobile est à ce point édifiant. Ce secteur, que ce soit horizontalement, ou verticalement, est entiérement controlé par un groupe antillais. Visant en premier lieu la rentabilité, ces groupes n'ont que faire des travailleurs réunionnais. Et si les marges ne sont pas suffisantes, ils peuvent trés bien décider de fermer les entreprises qu'ils controllent sans aucun égard pour les travailleurs locaux. L'objectif de ces groupes n'a ajamais été le développement de la Réunion, mais plutot de celui de leurs marges bénéficiaires. Comme ils ont concentré dans leurs mains des pans entiers de l'économie locale, ces groupes font planer une menace énorme sur l'économie réunionnaise. c'est une véritable épée de Damoclés car si un jour, les benefices ne sont plus suffisants, ils peuvent trés bien décider de repartir. Profitant de cet avantage, ils font courber l'échine même à nos politiciens, il est vrai trés conciliants! Accepter l'implantation d'une enseigne dirigée par des capitaux exterieur en face d'un supermarché porté par des capitaux locaux, dans le sud est symptomatique du fait que ces groupes sont devenus les véritables maitres de la Réunion.

Le deuxieme aspect concerne les transferts de l'Etat. Bon an, mal an, cela représente un peu plus de quatre milliards d'Euros. De partout, on entend que les DOM, danseuses de la France, coutent cher à la Nation. Tout cela est un mensonge éhonté, destiné à culpabiliser le reunionnais et à l'aviliser. car en fin de compte, les sommes transférées à la Réunion ne font que passer. Il n'y a pas d'investissement lourd. L'argent donné aux ménages, que ce soit sous forme d'aide ou de salaire, ne sert qu'en dépense de consommation. Or, tout le benefice repart vers les grands groupes exterieurs. Au final, rien ne reste à la Réunion. Alors, quand certain se permette de dire que notre ile coute cher, c'est un peu ridicule.

ce qui permet d'écrire, qu'outre le fait que l'économie locale soit sinistrée( à cause de la faiblesse du niveau des échanges, en volume, et du taux de recouvrement, forcément négatif), elle est aussi sous perfusion.

Un autre aspect de la sinistrose qui touche l'économie locale concerne les habitudes de consommation des menages.

Les réunionnais, nés à la réunion, qui veulent y mourrir, investissent dans l'île. et depenssent leurs salaires dans l'économie locale. alors que les chasseurs de prime venant de l'exterieur consomment à minima et n'investissent pas dans la société, sauf si cela leur rapporte de l'argent.

Le patriotisme économique est une vertu que les mercenaires ne connaissent pas. Et là, le systéme est perverti. Car si les primes de vie chére existent, c'est pour faire face aux depenses dans l'ile, pas pour être utiliser en Charentes Maritime ou ailleurs. et aprés on ose appeler cela" solidarité nationale"....

il y a quelques années, aux concours académiques, il y avait des questions sur la culture réunionaise. Enormément de candidats extérieurs étaient recalés. Et on voyait bien que ces personnesn'avaienr rien à faire de la Réunion et des réunionnais.

Tout cela a changé car il n'y a pas une réelle volonté politique dérriére. De toute maniére, tant que n'aurons pas de préfet, ou de recteur réunionais, on ne s'en sortira pas. Quel département en metropole accepterait d'avoir plus de cent milles chômeurs, et les trois quart des emplois pris par des exterieurs? aucun!! pourquoi devrions nous accepter?

Encore une fois, on assiste à des transferts d'argent colossaux vers la Réunion. Mais, cet argent repart au lieu de servir au développement de notre île, et la bonne santé de son économie.

Il y a une grande hypocrisie, en même temps, une grande escroquerie qui en découle. Les prix sont calculés à partir du pouvoir d'achat des fonctionnaires, ce qui rend d'autant plus difficile la vie de ceux qui n'ont pas droit à la surrémunération.

La boucle est bouclé. et cela devient un cercle vicieux. Les mercenaires viennent chasser les primes dans les DOM et à la Réunion, au niveau individuel; et les marges plus importantes au niveau des grands groupes.

A quand une véritable prise de conscience des réunionnais, natifs et exterieurs amoureux de cette terre et voulant la développer?

a quand une plus grande solidarité de nos capitaines d'industrie pour faire émerger enfin, cette idée de patriotisme économique?


BERTIL Bertrand Reshad"

9.Posté par bertrand reshad bertil le 27/09/2010 15:53
je pensais que ce texte pouvait trouver sa place si on pense que EDENA peut être racheté par un grand groupe exterieur

10.Posté par Miidyaou le 27/09/2010 15:55
Eau Minerale ??? Non, eaux de source.

11.Posté par franck le 27/09/2010 20:00
@Cambronne le playboy des fonds marins.

Je ne doute pas à une seule seconde de la capacité des antillais (Hayot) a gérer des affaires. Tu es bien naïf de croire que ceux de l'extérieur sont mieux que ceux qui sont à la Réunion. Un seul but au final: faire du pognon.

Il est vrai que depuis que Hayot a racheté Renault ces dernières coûtent moins cher. On peut remplacer Hayot par des suédois, hollandais, américains le résultat sera le même.
Moi j'en ai marre de voir que tous les secteurs dominants à la Réunion sont gérés par des groupes antillais (je n'ai rien contre le citoyen antillais entendons-nous bien). Ils ont réussi à annexer la Réunion avec leur musique et ils continuent avec l'économie.

12.Posté par DGS le 27/09/2010 21:29
Edéna en difficulté.
A la lecture des exercices et comptes de résultats(3629 infogreffe), il n'y a pas le feu à la demeure.
Mais voilà aujourd'hui si telle ou telle entreprise ne fait pas des millions, elle est en difficulté.
Il faudra m'expliquer comment l'eau captée gracieusement mise aux normes par osmose inversée et traitement bactérien et revendu 10 fois son prix de revient peut être en difficulté.
Société X, Y ou Z repreneuse on s'en fout mais qu'on respecte le réunionnais. Dans une société vendant des produits de luxe ou haut de gamme, un employé qui a 25 ans d'ancienneté gagne 1350 euros par mois et c'est un spécialiste à son poste. C'est claire que comme ça le patron a encore de beaux jours devant lui.
Un ou plusieurs autres fabrique du produit frais vendu en commerce à presque 1 euros alors que son prix de revient est de 10 centimes.
Le pire les supermarchés, ds produits vendus 3 fois les prix de métropole en grande surface. Vous remarquerez comme par hasard, on change d'enseigne et de nom mais il n'y pas de faillite dans ces sociétés là. Des exemples comme celà j'en ai des centaines. Ils ne comprennent pas qu'ils se font harakiri. Encore 5 ans et les jeunes et les anciens prennent les choses. certaisn vont être surpris.

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/09/2010 22:14
franck, si hayot vend moins cher les renault, c'est parce qu'il commercialise cette marque pas seulement à la Réunion...

14.Posté par harycour le 27/09/2010 22:30
a propos de la vente d'EDENA les fondateurs de cette belle entreprise de jadis Mrs LAW HANG et LAW HANTIEN divent se retourner dans leurs tombes

15.Posté par Cambronne le 28/09/2010 11:03
12.Posté par DGS le 27/09/2010 21:29

Pas mieux , j'ajouterais économiquement pire pour le principe de marketing à revoir suffit de voir que l'on peu faire son usine de mise en bouteille avec de l'eau de robinet et un bon osmoseur .... et le tour est joué

16.Posté par franck le 28/09/2010 15:04
@nicolas de launay de la perriere

Mon post sur les Renault moins chères était ironique...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales