Société

Quel bombardier d'eau pour le relief réunionnais ?

Tous les commentaires semblent abonder dans un même sens : la nécessité de l’intervention d’un avion bombardier d’eau sur les pentes embrasées du Maïdo et du Tévelave. Sans être exhaustif, voici un tour d’horizon des différents appareils qui peuvent lutter contre le feu, de la métropole en passant par l’Afrique du Sud. Un point commun : les Canadairs et autres Dash restent des exceptions.


Le Cessna est le type même d'avion léger disposant de 3 fois plus de capacité qu'un hélicoptère (ici un exemple de nos voisins sud-africains)
Le Cessna est le type même d'avion léger disposant de 3 fois plus de capacité qu'un hélicoptère (ici un exemple de nos voisins sud-africains)
 
Dash-8. Son évocation est à jamais associée au déjà gigantesque incendie du Maïdo version 2010. Mais les solutions aériennes en matière de lutte contre le feu ne se limitent pas au Dash. D’ailleurs, le Préfet de la Réunion, Michel Lalande, n’a eu de cesse de rappeler ces derniers jours que son intervention est définitivement exclue.
 
Ce matin encore, la Préfecture a été contrainte de communiquer sur la non-venue du Dash-8, finalement qualifié de "peu maniable" et "lourd". Étonnant lorsque l'on se rappelle son intervention, saluée de tous il y a un an.
 
Pour rappel, le Dash-8, nom contracté de Dash Havilland Canada soit DHC-8, peut contenir une charge utile en eau de 12.000 litres. Une aubaine au regard des 600 à 1.000 litres que peuvent transporter dans la poche d'eau à sangle extensible "bambi bucket" les cinq hélicoptères du civil agréés par la Préfecture et dont les efforts combinés restent désespérément limités.
 
Dans le monde, plusieurs types d’appareils sont utilisés. Citons parmi eux, le Tracker S-2FT également appelé Turbo FIRECAT. Celui-ci est l’un des plus utilisés en France. En général, les missions du Tracker s’effectuent à deux appareils en simultané, pour plus d’efficacité. La société canadienne Conair Aviation est, actuellement, celle qui affrète les Tracker de la sécurité civile française.
 
Les avions légers semblent être privilégiés dans le monde
 
Cependant, avec une capacité de 3.400 litres (quatre soutes sélectionnables), l’utilité du Tracker est surtout intéressante pour une rapidité d'action de premier niveau sur les feux. Dès lors que la superficie se chiffre à des centaines d’hectares, un appareil plus volumineux devient indispensable. De plus, comme pour le Dash-8, au-delà de la priorité donnée au volume utile, c’est aussi la capacité à combiner du produit retardant qui est déterminante. Additionné à l’eau, ce produit coloré (rouge) recouvre la végétation d'une pellicule ignifuge. Ce qui a pour effet de multiplier l’efficacité des largages.
 
Dans la même catégorie des avions légers, les AT 802 Fireboss, d’une capacité de 2.500 à 3.200 litres (selon la charge de carburant), offrent une solution immédiate, aux premières heures d’un incendie. Utilisé à l’époque pour l'épandage agricole, ce type d’appareil est désormais reconverti en bombardier d'eau. L’Espagne, par exemple, dispose de 15 appareils légers et le Canada cinq.
 
Aux oubliettes le Canadair !

Plus proche de nous enfin, l’Afrique du Sud dispose d’appareils légers. Citons les PZL-Mielec, Cessna C182P ou enfin les Ayres S2R (voir les photos plus bas). Tous ont en commun un chargement en eau qui se fait sur le tarmac et une capacité moyenne (pas plus de 3.000 litres). Capacité qui reste toutefois trois fois plus importante que celle des hélicoptères bombardiers.

Canadair enfin a été le premier fabricant à proposer avec le CL-215 un avion expressément conçu comme bombardier d’eau. A tel point que la marque Canadair est toujours associée aux avions de lutte contre le feu. Avec une charge de 6.000 litres d’eau, soit deux fois moins qu’un Dash, son opérabilité à la Réunion est vite vue. Le chargement de son réservoir est conçu pour un passage au contact d’une eau complètement calme comme une rivière ou un lac, voire une mer non agitée. Nous ne sommes donc pas prêts de voir un Canadair voler dans le ciel réunionnais de sitôt.

Le PZL-Mielec est ici utilisé en Afrique du Sud
Le PZL-Mielec est ici utilisé en Afrique du Sud

De son statut d'avion providentiel en 2010, la Préfecture minore aujourd'hui l'impact réel du Dash sur la fin de l'incendie d'il y a un an
De son statut d'avion providentiel en 2010, la Préfecture minore aujourd'hui l'impact réel du Dash sur la fin de l'incendie d'il y a un an
Vendredi 28 Octobre 2011 - 15:55
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2474 fois




1.Posté par citoyen de st pierre le 28/10/2011 16:15
le dash 8 a été reconditionné pour le G20. Zinfos devrait se rancarder la dessus


2.Posté par moinmidike le 28/10/2011 16:33
Et si les chefs n'étaient pas à la hauteur tout simplement comme l'an passé ??????
Pour les petits employés c'est la faute grave et les sanctions qui vont avec, mais eux ??????
Qu'en pense l'UNESCO ????? Y aura-t-il une enquête ???????
Est-ce une infraction, un délit ou un crime ??????

3.Posté par Montfort le 28/10/2011 16:47
??? !!!! Quel est la différence de relief entre les pentes de la Réunion et les pentes du massif de l'Estérel dans le var, j'ai vu un maximum d'incendie dans le var et les alpes maritimes, et les canadairs faisaient un excellent travail que l'on cesse de prendre les réunionnais pour des C... Mais il est vrai qu'il valait mieux acheter un Sarko one Zéro et deux falcon 50 pour l'ex madame toulemonde que d'acheter un canadair pour nous. C'est vraiment en dessous de tout

4.Posté par LCR le 28/10/2011 17:33
de tout manière tous les décideurs à la REUNION c'est pas des originaires et quand n'auras plus rien zot y par.n'avez un, D.ROBERT mas à priori sa voix y conte pas ou lu lé déja ranger derrière Paris.

5.Posté par philippe le 28/10/2011 18:45
Et pendant ce temps la le feu y brule meme!!!!!! Il n y a aucune autorité capable de prendre des décisions cohérentes,elles sont à Paris et veulent faire des économies...............BEN MERDE ALORS!

6.Posté par philippe le 28/10/2011 18:48
allons prend vos C O D eau pour étind le feu!!!! la prefecture et Paris zot y connai pa un merde et veut di a nous que sa nous n a pour fait? Allez rente zot kase bande vaut rien:

7.Posté par ndldlp le 28/10/2011 19:55
pour le canadair, pour les avoir vu au dessus de mon appart à ajaccio, ils rechargent dans la baie d'ajaccio avec une mer ni calme, ni franchement agitée....n'avons nous pas de baie dans l'ouest..? faut arrêter de prendre les réunionnais pour des cons..franchement.

8.Posté par uch le 28/10/2011 22:59
Des grossières erreurs dans cet article, le Dash 8 n'emporte pas 12T, mais 10T et lorsqu'il prend 3 heures de carburant il n'emporte que 9T500

Le Canadair CL 415 emporte 6T350 effectivement pour écoper l'avion est idéal pour des lacs ou des fleuves, mais nous écopons en mer avec des houles de 50 à 80 cm, à condition que le vent soit dans la bonne direction.
Si le canadair ne peut écoper il devient alors un avion terrestre puisque nous avons 2 bouches de remplissage au sol.
Il est dommage de faire de la désinformation comme cela.

9.Posté par SCOOP le 29/10/2011 18:51
Le Gouvernement prévoit d'octroyer à la Réunion des ULM bombardiers d'eau.

10.Posté par philippe le 29/10/2011 19:49
Le gouvernement se fou bien de notre gueule,ils en ont rien à foutre de ce qui se passe ici,sauf quand ils passent pour venir nous soupoudrer de leurs promesses mensongères!
VIVEMENT L INDEPENDANCE DE LA REUNION

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales