Courrier des lecteurs

Que de contrariétés à Témoignages!

Mercredi 14 Octobre 2009 - 17:59

Sous la bonne plume de Geoffoy Géraud, journaliste et historien de Témoignages, on lit ce titre : "Didier Robert, stratège contrarié" (10 octobre 2009). Et d'écrire, contrariant tout à la fois notre bonne syntaxe et notre orthographe : "Chacun ce rappelle de cet acte à forte portée symbolique, par lequel l’homme fort de la 3ème circonscription entendait désormais refuser les diktats de Paris". Suit un autre long paragraphe pour mentionner les échecs du député-maire du Tampon. Pourquoi donc tirer sur une ambulance? Ce n'est ni cartésien ni charitable.

Tout simplement, c'est que l'homme fort du Sud se porte bien et - notre docteur en histoire doit se le rappeler - Didier Robert se porte si bien qu'il a infligé une très cuisante défaite à son adversaire, Paul Vergès. Et si, d'aventure, le même cas de figure se présente pour les Régionales, il y a de quoi penser plutôt : Didier Robert, un stratège bien contrariant!

Et contrariant, il le sera d'autant plus que le vieux PCR de Vergès, mi-communiste mi-capitaliste, mi-figue mi-raisin, avec son Alliance, capitaliste, toute docile et bien enrégimentée, n'a pas grand chose à voir avec le vrai PCR, sincère, silencieux et qui murmure. Mais un PCR de moins en moins soumis à son chef, qui tire encore outrageusement toute la couverture vers lui, sa famille et son clan!

Dans le Quotidien, Daniel Waro a fait retentir la sonnette d'alarme, qui dit dans son langage franc : "Arèt larogans kamarad Paul !... Mé mi di a zot mon pwin d'vi. Ce zistwar d'mézon, musé, gro paté, centralisé, sé pou gaign in nom, une plak. I apport pa ryen a la mémwar. Pou mwin, la mémwar, i mèt dan lékol. La mémwar lé ankor vivan. Si le zafèr lé ankor vivan, ben, fé viv' a li. La mémwar ou fane a li dan lékol, dan le ban'livres. Mèt pa la mémwar dan in gro paté, le plu artistik ou vé, le plu bébèt ou vé. Mi vé pa èt anti-Vergès, mé la, i dékone".

Oui, Didier Robert, un stratège bien contrariant, pense Geoffroy Géraud. Et qu'il s'en souvienne : il n'est pas le seul à le penser!

Gérard Jeanneau
gerard.jeanneau@laposte.net
Lu 2016 fois



1.Posté par Gérard Jeanneau le 14/10/2009 20:01

Et cette prose est semée en bonne terre, chez Témoignages :

2.Posté par Gérard Jeanneau le 14/10/2009 20:30

Et, légère digression, la MCUR de Vergès passée au crible de la raison :

3.Posté par Jeff de Bruges le 15/10/2009 15:00

Gérard Jeanneau, c'est pas très très sportif de totocher un mec pour une coquille d'édition comme il y en a tant et tant dans les journaux. Sinon, l'eau a coulé sous les ponts et c'est vrai que Didier Robert a l'air mal barré. Même J; RAMOUDOU le dit - pourtant c'est pas trop un gauchiste on dirait-

4.Posté par Gérard Jeanneau le 15/10/2009 19:49

A Jeff de Bruges, ce monsieur a eu l'amabilité de me traiter de malotru ou d'un qualificatif synonyme et de me signifier que mon style était laborieux et insignifiant. Ce n'est donc qu'une réponse du berger ... à la bergère. Deux coquilles d'édition, c'est tout de même un peu trop pour un docteur en histoire!

Evidemment, il est désagréable de recevoir une leçon de la part de quelqu'un qui, dans sa première jeunesse, jusqu'à 10 ans, n'a entendu le français qu'en classe et chez monsieur le curé, et avec aux pieds de bons sabots de bois, sous l'occupation allemande. Il est donc mal venu de me faire une quelconque leçon.

La solution consiste à ne pas prendre le bâton pour se faire battre!

Gérard Jeanneau





5.Posté par Jeff de Knokke-Le-Zoute le 16/10/2009 12:37

Gérard Jeanneau tu ne serais pas en train de délirer? J'ai lu l'article . D'abord, tu exagères, il est plutôt bien écrit. Surtout si tu compares avec le reste de la presse locale. Et puis je ne vois rien contre toi, l'article parle de Didier Robert. Ou alors une manipulation, un texte effacé en ligne? Je ne vois pas bien ou tu veux en venir.
J'ai l'impression que tu règles un compte personnel. Pas très sport ça. Tu pourrais éclairer ma lanterne STP?

6.Posté par Gérard Jeanneau le 16/10/2009 21:55

Je ne délire pas. La faute de française saute aux yeux et celle d'orthographe tout autant.

Inutile de trouver l'insulte dans l'article. Il faut remonter à un article de l'année dernière, signé de ce même personnage. N'ayez crainte : Geoffroy Géraud ne se manifestera pas. Il vaut mieux faire profil bas!

J'ai cherché l'article. En vain. Le moteur de recherche de Zinfos974 ne le permet pas. C'est bien dommage. En tout cas, ce qu'il a écrit me concernant n'est pas à son honneur! Mais j''excuse la jeunesse de ce jeune docteur en histoire.






7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/10/2009 22:34

sans doute Geoffroy se permet il de tancer DR en reconnaissant chez ce politique, les faiblesses d'un autre ...

8.Posté par Geoffroy Géraud-Legros le 17/10/2009 01:47

Je découvre ce courrier des lecteurs..et son double, puisque Mr Jeanneau a cru opportun d'en publier une seconde version sur ce site.
Empruntons pour quelques secondes seulement le tour d'esprit de Mr Gérard Jeanneau:
nous lisons alors dans sa dernière missive:

La faute de française saute aux yeux : il "saute aux yeux" aussi, qu'il aurait fallu écrire "la faute de français".
Inutile de trouver l'insulte dans l'article. : non-sens évident, et affront au cartésianisme; il fallait écrire "inutile de chercher".

A ce stade, si nous poursuivions le (pénible) effort qui consiste à nous figurer être dans la peau de Gérard Jeanneau, nous devrions, toutes affaires cessantes, nous ruer sur nos claviers, et encombrer la rubrique "courrier des lecteurs" de Mr Dupuy de deux messages, brandissant tels des trophées les preuves de l'incorrection orthographique et des lacunes syntaxiques de notre correspondant.

Voilà qui laisse songeur...C'est donc à de tels divertissements que se livre un vénérable latiniste après plus de 70 printemps? Pire: si j'en crois son dernier message, Mr Jeanneau tirerait ici vengeance d'un échange intervenu sur ce même site....l'année dernière!
Je dois avouer - peccavi- que l'existence de ce dialogue et celle de Gérard Jeanneau ne constituaient guère ma préoccupation première. Il n'en va visiblement pas de même pour l'auteur du courrier ci-dessus, qui attendait son heure...tout cela est un peu ridicule...Mais conforte sur un point mon analyse: certaines forces politiques doiventse trouver bien affaiblies, pour ne recruter que de si piètres thuriféraires.

PS: Contrairement à ce qu'écrit Mr Jeanneau, je n'ai jamais été docteur en histoire.
Mr Jeanneau me confond manifestement avec mon père, maître de conférences à l'Université de La Réunion, dont les travaux sont d'ailleurs appréciés à leur juste valeur par les pages historiques de Zinfos.
Mon horizon est celui de disciplines plus sévères: le droit, puis les sciences politiques. Ma thèse de doctorat dans cette dernière discipline porte sur sur les dynamiques ayant mené à l'explosion de la Yougoslavie dite "titiste".
Elle fut élaborée à Paris-Dauphine, bien loin donc des sciences humaines. Elle se situe au carrefour de l'économie et des sciences politiques.
Mr Jeanneau s'est fait une idée en lisant un entrefilet erroné sur le Web, l'homme étant crédule, il a gobé tout de go l'information, sans opérer la recherche élémentaire au fichier central des thèses, qui en deux "clics" , aurait pu efficacement le renseigner.
J'ai récemment entrepris de nouvelles recherches doctorales en droit, portant sur le droit de propriété. Nouvelle thèse en sciences juridiques à venir; mais d'histoire, point.
Peut-être Mr Jeanneau a-t-il été induit en erreur par certains de mes travaux en ligne, écrit en compagnie d'historiens, donc M. Ferro, A; Lacroix-Riz & Benjamin Stora. S'il l'avait lu, il aurait constaté que ma part de l'ouvrage traitait des relations entre droit et mémoire...Et n'était donc pas un travail d'historien à proprement parler.
Pour conclure, disons que Gérard Jeanneau apparaît dans cette affaire sous son jour habituel: approximatif et médisant.

9.Posté par Gérard Jeanneau le 18/10/2009 07:55

Et mon correcteur, Geoffroy Géraud, trouve à redire à ce que j'ai écrit!

Inutile de trouver l'insulte dans l'article. : non-sens évident, et affront au cartésianisme; il fallait écrire "inutile de chercher".

Merci, correcteur! Belle correction!

J'aurais fait un affront à Descartes! Une petite étourderie, je le confesse - mea culpa - un petit e que j'ai ajouté accidentellement à "français"! C'est tout.

En revanche, trouver signifie bien aussi : découvrir par un effort de l'esprit ou par un effort de l'imagination et devient en ce cas synonyme de imaginer, inventer. On peut donc dire sans froisser la logique : inutile de trouver une excuse ou inutile de chercher une excuse; entre les deux expressions la nuance n'est pas toujours bien perçue; elle n'est pas évidente. J'excuse donc mon aimable correcteur, qui s'est fourvoyé une fois de plus!

Ce écrivant, je pense n'être ni approximatif ni malfaisant. Et depuis que j'ai quitté mes sabots de bois, je fais les plus grands efforts pour servir dignement Vaugelas!

Mais si malfaisant, je le suis, dans mon blog ANTI-MCUR, pour avoir un raisonnement rigoureux et pour avoir comme farouche ennemie la démesure, et donc le gaspillage de l'argent public, je tiens à rester malfaisant et même à cultiver cette malfaisance dans l'intérêt de tous mes amis réunionnais, qui partagent mon état d'esprit. Eux, au moins, voient en moi un homme assez bienveillant, soucieux des deniers publics, et je les en remercie chaleureusement!

Piètre thuriféraire! Oui, vous avez parfaitement raison, je le suis, pour la simple raison qu'il n'y a pas un grain d'encens dans mon encensoir! Relisez mon ANTI-MCUR! Je donne volontiers du goupillon aussi bien à droite qu'à gauche. Seulement Vergès and Co sont assez bien servis : qu'y puis-je? On prend trop facilement le bâton pour se faire battre ou le goupillon pour se faire asperger copieusement, surtout à cause du monstrueux Escargot qui ne présente aucun élément de l'architecture créole!

Et je reviens au gros "mouton" qui turlupine l'esprit de mon correcteur : "inutile de trouver". Que mes bons lecteurs, plus indulgents, lancent la recherche de cette tournure avec google! Ils seront étonnés du résultat!

Prière, à l'avenir, de ne pas me chatouiller là où ça ne me chatouille pas!

10.Posté par Zénon le 18/10/2009 14:28

A Geoffroy Géraud-Legros
Si vous écrivez dans Témoignages : ".Je soutiens fermement le projet de Paul Vergès de construire sa MCUR au-dessus du cap de la Marianne"", vous ne commettez aucune faute d'orthographe, de syntaxe ou de grammaire. Non, vous commettez, bien plus grave, une faute de bon sens. Vous commettez une faute d'irrespect de la nature. Enfin, vous commettez la faute impardonnable de contribuer à l'élaboration du communautarisme à La Réunion en soutenant les idées saugrenues du clan Vergès !

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/10/2009 19:08

mais le projet MCUR n'est pas un projet communautariste..un projet familial oui, un projet aussi cher que mal approprié oui, un projet qui va emmerder les amoureux et préservateurs de la nature oui... mais en aucun cas, un projet pour UNE communauté (si ce n'est celle du pcr et de l'alliance) de réunionnais...

que certains veulent la présenter comme le prix à payer pour l'esclavage à la Réunion..c'est une vision fausse...ceux là étaient ils réellement présents à la présentation à la Villette par la Vergès family, nassimah y compris ?

12.Posté par Geoffroy Géraud-Legros le 18/10/2009 20:03

Monsieur Gérard Jeanneau est l'homme de plusieurs poids et de multiples mesures.

Ainsi, un seul de mes coups de doigts portés de biais sur le clavier justifie à ses yeux rien moins que l'envoi de deux missives au service "courrier des lecteurs" de Mr Dupuy. Service pourtant déjà accablé de sa prose.

Mr Jeanneau a-t-il le doigt qui fourche ?Il ne s’adresse qu'un mea culpa. Rien de nouveau : Emerson signalait déja la tendance à s’auto-absoudre comme caractéristique des petits hommes d'Eglise.

Et que dire du procédé par lequel Mr Jeanneau se raccroche aux branches de l'arborescence « Google », pour prétendre avoir manié à dessein le terme "trouver" en son sens le moins usité...alors qu'il "saute aux yeux" qu'il a utilisé un mot pour un autre, sans chercher à donner au terme "trouver" un sens si tarabiscoté.

Ainsi, Mr Jeanneau préfère passer pour un cuistre que pour un impulsif . Quels ne sont pas les paradoxes de la vanité!



Remarquons encore que Mr Jeanneau continue de donner dans l'approximation : nous l’aurions -écrit-il- accusé de "malfaisance".

Il y a erreur manifeste.

Nous n’accordons pas pareil crédit à Mr Gérard Jeanneau, et nous étions borné à mentionner sa "médisance".

Usant du même procédé tortueux que prédcédemment, Mr Jeanneau pourrait, après une recherche dans "google", nous répondre en brandissant l'ouvrage du philosophe John Austin, "Quand dire c'est faire", afin de nous expliquer que l'accusation de médisance équivaut en fait à celle de malfaisance, par le biais du performant language...

Comme nous serions alors bien attrapés! Mais tranquillisons-nous: la culture de Mr Jeanneau n'excédant pas le Gaffiot et Lagarde & Michard, il est peu probable que notre répétitif répétiteur nous oppose pareil moyen.

C'est sur le versant freudien qu'il faudrait "trouver" les causes du lapsus de Mr Jeanneau: le lapsus n'est rien d'autre que le langage du désir...

Mr Jeanneau désire sans doute être reconnu, quitte à l'être au titre de la malfaisance.



Hélas ! Mr Jeanneau ne commet guère de méfaits...si ce n'est envers son propre camp. En effet, nous avons tous lu ses messages, ou se mêlent sans grand ordre le pathos des sabots de bois, les comparaisons ineptes entre des faits culturels pourtant sans homologie, les contrevérités patentes relatives à notre histoire et aux cimetières d'esclaves en particulier..Et on en passe.

Bricolage d'ignorant servi avec une prétention inouïe, qui a le mérite de faire apparaitre clairement les bases idéologiques du "courant" anti-MCUR, là où des entrepreneurs de cause plus fins auraient brouillé les pistes.

Avec Mr Jeanneau, pour qui le summum de la reconstitution historique est le Barnum du kitsch inventé par Philippe de Villiers au Puy du Fou, risée des historiens, les choses sont au moins claires.


13.Posté par Gérard Jeanneau le 18/10/2009 23:51

Monsieur Geoffroy Géraud,

Il ne faut pas se fâcher tout rouge à ce point. La colère fait déraisonner! Vous aussi, vous faites une crise d'ire à cause de la MCUR! Décidément, c'est contagieux, comme la grippe aviaire! Si tout ce que vous débitez si gentiment contre moi est de nature à soulager votre état d'esprit, c'est tant mieux; j'en suis presque ravi; ne vous inquiétez pas pour le mien : je reste parfaitement serein, peut-être ... grâce à mes sabots de bois que j'ai portés dans mon enfance et qui vous fâchent tant. La vie rude aide à supporter l'adversité!

Vous parlez "des contrevérités patentes relatives à notre histoire et aux cimetières d'esclaves en particulier..Et on en passe".... C'est bien gentil! Il ne faut pas passer si vite. Je suis un grand curieux! Je veux bien m'éloigner un instant de mon bon Gaffiot pour vous écouter. Quelles sont ces contrevérités? Et quelles vérités vous avancez hardiment sans trop arranger l'histoire locale? Souscrivez-vous à la belle phrase de Paul Vergès : ""La MCUR (Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise) sera le grand sanctuaire de tous ces milliers d’esclaves qui n’ont pas eu de sépulture"?

Soyez clair. Soyez précis. Cessez de brasser du vent.

Philippe de Villiers au Puy du Fou, risée des historiens, dites-vous? Il faut étayer son argumentation, jeune homme? Quels sont ces historiens? Citez-m'en deux ou trois seulement. Et si vous pouviez extraire un petit passage de l'un d'eux, je serais ravi, et les lecteurs de Zinfos974 aussi.

Je pense que, ma curiosité aidant, nous allons faire un bon bout de chemin ensemble. Je ne vous lâcherai pas de si tôt! J'ai besoin de vos lumières. Je vous ferai part des miennes, le plus calmement possible! Ce n'est plus le moment de médire ou de maudire; c'est le moment de dire la vérité sur notre histoire locale! Merci de votre aimable collaboration.

A bientôt!

14.Posté par Jeff d' Ixelles le 19/10/2009 12:48

Gérard Jeanneau, mon lapin, le jeunot t'as mis à l'amende: reconnais-le.
Tu as fait semblant de prendre une faute de frappe pour une preuve d'illetrisme. Fallait te relire, et ne pas donner prise toi même. Tu te fais moucater comme il faut et ça tape juste: tu l'as bien cherché...Tu devrais l'admettre au lieu de te raccrocher aux branches. Et puis d'accord avec Géraud Legos, le Puy du Fou c'est du grand n'importe quoi pour renflouer les campagnes foirées de de Villiers.
Par contre faut être juste: je vois que Géraud évite de répondre quand tu l'accuse de t'avoir insulté. Y a anguille sous roche la.

15.Posté par Gérard Jeanneau le 19/10/2009 15:19

Les spectacles du Puy du Fou renflouent merveilleusement les caisses des familles de toute la région. On vient de toute l'Europe voir "ce grand n'importe quoi", selon la bienveillante expression de Jeff.

16.Posté par Jeff d' Ixelles le 19/10/2009 17:11

Gérard Jeanneau, qu'est-ce que c'est que cet argument débile? Tu me déçois.On vient voir de toute l'Europe les clowneries du Fou du Puy ? Et alors? Ca prouve qu'il y a des beaufs chez nos voisins aussi, point à la ligne. Et une citation de wikipédia, que n'importe quel crétin a pu rédiger!!! Venant de toi ça me déçoit.

17.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/10/2009 21:51

on a pu lire le cv de GG-L, GJ pourrait il nous donner le sien ?

18.Posté par Zénon le 23/10/2009 20:14

M. La Perrière,
Avant de demander aux autres leur CV, il serait logique et poli que vous nous communiquiez d'abord le vôtre, même succinct !

19.Posté par mussard le 23/10/2009 23:22

M . Zenon, ne demandez pas l'impossible !

la logique et la politesse signent un esprit éclairé, alors que notre pauvre ami est dans un fénoir mental complet...

20.Posté par Jeff des Epesses le 24/10/2009 06:05

Je n'aime pas de Villiers, surtout que je le connais très bien, avec son côté franchouillard

Par contre dire que "le Puy du Fou c'est du grand n'importe quoi pour renflouer les campagnes foirées de de Villiers", ce n'est pas tout à fait cela, les gens ne viennent pas voir le spectacle avec un fusil dans le dos.

La seule chose que l'on puisse regretter est que les de Villiers frères exploitent les bénévoles qu'ils recrutent dans les villages environnants alors que tous les spectacles rapportent de l'argent pas seulement le spectacle de nuit..

Mais la Vendée, reste la Vendée et le "Notre bon Maître" en parlant de de Villiers n'est pas mort et il le sait.

21.Posté par Gérard Jeanneau le 24/10/2009 06:31

A Mussard.
Je veux bien passer pour un esprit peu éclairé. "Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien", a dit notre ami Socrate. J'y souscris! Et c'est pourquoi j'ai une grande soif de savoir. Je fais appel en vain aux lumières géniales de Geoffroy Géraud pour qu'il relève les contrevérités qu'il aurait décelées dans mon blog anti-mcur. Je ne demande qu'une chose : "sortir de mon fénoir total"!
Cordialement.


22.Posté par Gérard Jeanneau le 24/10/2009 06:51

A de la Perrière.
J'ai passé l'âge de devoir établir un CV. Je peux seulement signaler que mes études primaires ont été contrariées par l'occupation allemande, en 39-45, et que je n'entendais le français qu'à l'école primaire et chez monsieur le curé, et cela jusqu'à 10 ans. Pas de radio à la maison. Pas d'électricité non plus.
Et la suite des études, secondaires et universitaires, a été contrariée par une cardiopathie, décelée vers 11 ans, mais mal suivie. En conséquence j'ai fréquenté autrement plus souvent les lits d'hôpitaux et d'infirmeries que les bancs d'une Faculté. Je suis avant tout autodidacte. J'en suis à ma quatrième opération du coeur. Je suis guéri d'une sévère hépathite C, qui m'a endommagé plus de la moitié de mon foie. Voilà mon brillant palmarès!
En informatique, j'ai fait appel à un bon étudiant qui, en deux heures, m'a initié au langage HTLM. Et je me débrouille pour mon site de latin, ma passion.
Cordialement.

23.Posté par mussard le 24/10/2009 11:12

dplp; Je ne demande qu'une chose : "sortir de mon fénoir total"!

ça s'impose, en effet !

Malheureusement le désir d'apprendre ne suffit pas toujours à rectifier des neurones corrompus et une pensée déviante, dans ce cas pourquoi ne pas vous porter volontaire pour une greffe de cerveau, ça me parait la meilleure solution !

Maurice s'est spécialisée dans l'élevage de singes de labos, avec ce matériel abordable mais de premier choix vous devriez faire de gros progrès, notamment en sociabilité et en analyse logique.

Et surtout l'envie de lâcher enfin ce clavier qui vous accapare en continu (et nous atterre en conséquence) pourrait s'emparer de vous, vous laissant par exemple la joie de retrouver des plaisirs sains tels que grimper et jouer dans les arbres, ou honorer votre compagne...ce qui sera bénéfique pour votre santé physique.

24.Posté par soliste le 24/10/2009 12:53

Que tout cela est pathétique!

A ma mémoire me revient le premier échange geraud-legros/ jeanneau qui portait sur l'ex- yougoslavie. Il apparut fort rapidement que le second ne connaissait nullement le sujet mais se permettait malgré tout dans une vanité ignorante d'elle-même de se gausser des analyses du premier.
Cette discussion sur un sujet qui m'est bien étranger m'a laissé sur ma faim....car en effet, si les developpements de geraud-legros furent fort instructifs,...pris au piège, confondu,...jeanneau, quant à lui, face aux arguments de son interlocuteur, promis de revenir avec précision sur chaque point avancé pour, affirmait-il, en démontrer la fausseté....mais...jamais il ne revînt...

Sans doute, cette affaire-là, était meurtrisure de son égo. Je peux le comprendre. Un esprit sain aurait, de cet électrochoc, cherché à mieux cerner son sujet, approfondir sa reflexion, ses recherches, sa comprehension.
Il n'en fut rien. Jeanneau, manifestement, préfere les effluves aigres et ennivrantes de la rancoeur à l'effort ardu mais vivifiant de la pensée.

Ce second échange m'éclaire definitivement sur les personnalités en présence. Je dis second car je conseillerai volontiers à geraud-legros de ne point à nouveau descendre en ces bauges nauséabondes où je crains que bien malheureusement pour lui jeanneau a élu demeure.



25.Posté par Gérard Jeanneau le 24/10/2009 13:35

A Mussard

Encore une crise d'ire chez les thuriféraires de Vergès. Et, ce qui va de soi, le raisonnement déraille de plus en plus lamentablement! Vous êtes la troisième victime, après la princesse Françoise et Geoffroy Géraud. Horrible maladie qu'on attrape au coeur de la MCUR!

Justement pour corriger cette supposée pensée déviante et ces supposées contrevérités de mon blog ANTI-MCUR, je recours aux brillantes lumières d'un historien relativement neutre. Si ma foi, mon pauvre cerveau est gâté à ce point, comme vous le dites avec tant de gentillesse, pensez non plus à moi, mais aux autres lecteurs : faites l'effort de corriger ma pensée déviante pour le bonheur de tout le monde.

Ce n'est pas la peine de crier au feu et de courrir faire cachette quelque part. Descartes s'accommode mal de ce raisonnement squelettique. Montrez urbi et orbi toute l'efficacité de vos merveilleux neurones!

A bientôt!



26.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/10/2009 15:23

Mussard, eu égard aux ancêtres communs que nous partageons, je te demanderai de modérer ton propos me concernant...sauf à ce que tu veuilles toi aussi que lors d'un prochain retour, venir m'accueillir à Gillot ...?

Dans le doute, ne dit on pas que l'on doit s'abstenir ? voilà une maxime qui s'adresse donc doublement à toi...aussi, vu notre généalogie commune et donc ces gênes que nous partageons, je t'inviterai à l'occasion à venir t'amuser avec moi dans les arbres.. il doit bien se trouver un bagnan ou un tamarinier dans lequel nous pourrons à loisir partager ce que nous avons en commun, ou ressasser la fière histoire des mussard, qui à l'époque, déjà, traquaient le marron dans nos cirques...cirque d'ailleurs au vu de ton post, où tu confirmes toute ta place.. ce qui me fait penser en matière de cirque, que tu obtiendrais une fort belle renommée en t'expatriant un peu...mais bon.. tu vois bien que je songe à l'épanouissement de mes compatriotes réunionnais..!

Pour ce qui est de la logique et la politesse, fier inconnu au pseudonyme (ump iste aussi et franc-mac?) si chargé d'histoire (mais la connais tu, celle de ton île ??), tu pourras repasser en deuxième semaine, comme on dit dans les bons jeux télé de notre belle république..

Et pour répondre à l'injonction de Zénon (encore un courageux zanonyme), je suis diplômé en économie et en gestion, sans qu'il soit besoin de préciser ni le nombre, ni la nature des études.. ma seule logique m'amène à essayer de m'en sortir modestement dans la vie, ce qui est mon seul confort et ma seule richesse...

27.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/10/2009 15:26

sur le blog de janneau : "Scandale quand on sait que, pour cette mirifique MCUR, il va falloir spolier de petits agriculteurs, accaparer leurs terres pour une petite poignée de riz. Héva, Edmond Albius et les autres esclaves doivent se retourner dans leur tombe !"

si gérard jeanneau pouvait nous dresser la liste des cultures en cours d'exploitation sur le futur site ...cela serait fort aimable de sa part...

28.Posté par mansour le 24/10/2009 18:31

Soliste parle d'or !
Je l'invite à se relire ainsi qu' à relire les commentaires qu'ont inspirés nombreux de ses posts lors de ses tournées!



29.Posté par Gérard Jeanneau le 24/10/2009 20:17


A ma mémoire me revient le premier échange geraud-legros/ jeanneau qui portait sur l'ex- yougoslavie. Il apparut fort rapidement que le second ne connaissait nullement le sujet mais se permettait malgré tout dans une vanité ignorante d'elle-même de se gausser des analyses du premier, dit avec amabilité le brave soliste.

Mémoire défaillante de mon contradicteur! Je n'ai jamais discuté de la Yougoslavie. Je reste dans mes domaines privilégiés : la MCUR et le latin. Il y a chez le soliste une erreur de cible! Te absolvo, mi fili!

30.Posté par Gérard Jeanneau le 24/10/2009 20:36

Dixit de la Perrière : si gérard jeanneau pouvait nous dresser la liste des cultures en cours d'exploitation sur le futur site ...cela serait fort aimable de sa part...

Bien aimablement, je précise que la zone où devrait se construire la MCUR est une zone de savane, à préserver en l'état pour le bonheur des Réunionnais et des touristes. Il faut savoir sauvegarder des paysages naturels et les préserver du béton! Plus loin les terres agricoles peuvent se déclasser, devenir constructibles et se vendre à un prix raisonnable. Pourquoi pas? A ce compte, les petits propriétaires ne se sentiront pas lésés. Un terrain constructible, si aride soit-il, ne doit pas se négocier au prix agricole, comme voulait le faire Vergès!


31.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/10/2009 19:52

vous faisiez référence à des petits agriculteurs...je me suis dit que ces terres devaient donc être utilisées pour l'heure à l'agriculture...sinon pourquoi préciser que ce projet spolie une catégorie précise de propriétaires.. ce sont des propriétaires qui sont spolier de terres leur appartenant (et encore, quand on sait toute la problématique des propriétaires réels du foncier réunionnais..) et sur lesquels rien n'est fait, et qui attendent un déclassement pour pouvoir en tirer profit. cela n'est pas condamnable heureusement, mais le temps qui passe les fait se heurter à des décisions d'aménagement contre lesquels ils ne peuvent pas grand chose ..sauf à utiliser les failles comme d'autres ont pu en trouver dans des projets d'aménagement public..

32.Posté par lafé ladit le 25/10/2009 22:26

et une démonstration toute pontifiante de plus du cher soliste qui s'effondre !

33.Posté par La voix des sans voix le 01/01/2010 12:09

Avec quelques semaines de recul, tous ces commentaires sont pathétiques. Ces échanges datent du mois d'octobre mais parce qu'Internet est aussi un média de l'écrit… nos écrits restent et tant de débordements pour un article – sans doute “bien écrit” mais trois fois trop long pour ce qu'il dit (une brève ou un entrefilet suffisaient…) –, donnent à penser sur la fonction de nos "lettrés”…

Tout y passe : les échanges de cuistreries entre diplômés des études générales et supérieures – les CV volent bas et malheureusement, l'autodidacte proclamé n'apporte aucune sagesse ce qui, pour un vieillard, est un double naufrage… Nous sommes tous des autodidactes et l'universitaire qui n'en n'aurait pas conscience serait un piètre “passeur”.
La psychologie, la généalogie voire la génétique ne sont pas en reste.

Que tout cela est pathétique et dérisoire !

Que ces échanges de cuistreries de latiniste et d'économiste politique sont misérables dans un pays qui compte encore plus de cent mille illettrés ! Et tous ces pédants qui s'insultent sur Internet et se corrigent les co…uilles entre eux en oublient l'essentiel : quand on est journaliste (ça, c'est pour le cuistre de Témoignages), on n'ecrit pas pour soi mais pour ses lecteurs… en se souciant de les multiplier, ce qui semble, hélas, être le cadet des soucis des fossoyeurs de ce journal jadis brillant.
Quand on prétend avoir le souci des plus démunis au motif de ses origines sociales, on ne se cache pas derrière les “petits agriculteurs” (pauvres parmi les pauvres, il est vrai, sur toute la planète) pour, au final, prendre la défense des propriétaires fonciers – petits ou gros : tous des voleurs… puisque la Terre est à tous, en commun, et à personne en particulier.

Alors où est l'essentiel ? Revenons-en à Témoignages puisque c'est le point de départ de ce flot d'aigreurs élitaires (la réflexion peut être étendue à l'ensemble de la presse écrite).
Un journal appartient autant à ceux qui le lisent qu'à ceux qui le font. Or, qui lit aujourd'hui ? Et qui lit Témoignages ? Si l'on en croit ce blog : une infime partie de ses soutiens et de ses détracteurs. C'est tout ?

Comment ses soutiens affinitaires, qui devraient logiquement se situer dans la masse des “sans défense”– si l'orientation actuelle respectait le projet des fondateurs de 1944 – pourraient-ils devenir des “lecteurs” et participer au débat politique sans un minimum de bagage ? N'est-ce pas le rôle des journalistes politiques – a fortiori s'ils sont communistes (à ce qu'il paraît) – de le leur transmettre ? Pourquoi les responsables du journal s'opposent-ils – par inertie, par désorganisation et par absence de décision – à ce que celui-ci soit mis au cœur d'une bataille contre l'illettrisme au sein même du parti communiste réunionnais et dans les sphères sympathisantes ?
Ce même parti qui a affirmé l'an dernier – avec l'arrogance que tout le monde a pu juger – sa “propriété” plénière sur un organe qu'il dirige de fait depuis… 1959, a-t-il jamais entrepris quoi que ce soit en direction des catégories les plus modestes?! Son journal ne devrait-il pas, au minimum, donner l'exemple de la conscientisation?

Comment des responsables rompus à l'analyse des mouvements sociaux et politiques peuvent-ils penser que les batailles d'aujourd'hui seront gagnées par le recours aux méthodes (journalistiques) des années 60 ?

Il s'est même trouvé un misérable pour donner dans Témoignages, il y a quelques semaines, une pathétique démonstration de coupure avec le lectorat, – auquel on a asséné un sondage bidon… – plutôt que de réfléchir à la disparition des lecteurs !

La bataille pour la MCUR, par exemple, ne devait-elle pas être menée depuis Témoignages, par des interventions de terrain ?
En lieu et place, ce journal publie – en pages rédactionnelles ! – des appels à participer… à une enquête publique !
L'utilisation de l'appareil d'Etat, aux fins de doter l'île d'un outil culturel sans équivalent, ne peut remplacer une présence de terrain argumentée. Sans celle-ci, l'enquête publique n'est que l'expression d'une démocratie élitaire. La même qui se lit sur Internet… Et à ce jeu, c'est rarement la démocratie qui gagne.

Ce n'est là qu'un exemple parmi des dizaines d'autres, montrant combien “la défense des sans défense” s'est éloignée de son propos initial… à force de ne pas travailler le lien (c'est le rôle d'un journal pourtant) entre les politiques et leurs mandants.

Toute La Réunion en souffre et Témoignages ne ferait rien pour apporter sa proposition à l'émimination de ce fléau?

Alors 2010 devrait encore être l'année des cuistres ?!

34.Posté par Gérard Jeanneau le 02/01/2010 08:36


La voix des sans voix a parlé comme un oracle (post 33) : Nous sommes tous des autodidactes et l'universitaire qui n'en n'aurait pas conscience serait un piètre “passeur”.

Oui, mais avec des différences de taille : l'universitaire qui, avant de l'être, n'a fréquenté l'Université qu'une seule année est un autodidacte bien rassis, autrement que ne l'est l'universitaire qui a eu cursus normal jusqu'au moment où il doit voler de ses propres ailes pour la recherche : ce dernier est un autodidacte qui se déclare bien tard.

Curieux raisonnement de la voix des sans voix! Nous restons sans voix! Nous allons droit au naufrage avec, à la barre, un jeune homme inexpérimenté, dépourvu de toute sagesse!

Ataleur!

Gérard Jeanneau

35.Posté par jEFF DE BRUGES le 26/01/2010 19:06

Woaw, 33, "la voix des sans voix", tu m'as l'air d''en avoir gros sur la patate. Je ne sais pas si 2010 sera l'année des cuistres, mais avec ton aide -en toute franchise- c'est bien parti pour :-)

Comment ses soutiens affinitaires, qui devraient logiquement se situer dans la masse des “sans défense”– si l'orientation actuelle respectait le projet des fondateurs de 1944 – pourraient-ils devenir des “lecteurs” et participer au débat politique sans un minimum de bagage

Ouf, c'est vrai que quand tu te mets à portée des larges masses prolétariennes toi, tu enfonces et ce coco de GIRAUD et ce bon vieux catho-tradi de JEANNEAU;;;

Et ce ne sera pas grâce à toi NON PLUS si 2010 est "l'année de la concision"
LOL

Mais bon il faut quand même reconna^^itre que JEANNEAU a raison sur un point: GIRAUD a disparu en plein "débat" (hum) .Pas plus mal pour JEANNEAU peut-être parce qu'il s'était bien fait donner le grain. M'enfin on peut considérer match-nul entre les Rouges et les Noirs..J'atttends la suite de vos aventures les gars en lisant Témoignages et Zinfos

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 08:05 Thierry Robert est-il un fou dangereux ?

Vendredi 17 Novembre 2017 - 15:31 Le fameux chemin pavé