Social

Quatre gardes à vue dans l'affaire du GHSR


Quatre gardes à vue dans l'affaire du GHSR
Les choses semblent s'accélérer dans l'affaire dite du GHSR, le Groupe Hospitalier Sud Réunion.
Petit rappel des faits : l'ancien Directeur des ressources humaines de l'hôpital de Saint-Pierre, Gérard Lassay, avait marqué ses dernières années d'activité avant de partir à la retraite par l'embauche illégale de 53 personnes sur des contrats précaires, dont nombre de membres de sa famille, mettant du même coup les finances de l'hôpital dans le rouge.
Plainte avait alors été déposée et, conséquence, quatre personnes, dont l'ancien DRH, sont en garde à vue depuis ce mardi matin dans les locaux de la gendarmerie.
Mardi 9 Juin 2009 - 22:50
Pierrot Dupuy
Lu 1629 fois




1.Posté par sudiste le 09/06/2009 23:15
quatres ? Ca fait déja un réseau ca...directeurs d 'hopitaux , syndicaliste chrétien...cherchez bien
autour de ce drh un vrai réseau de profiteurs complices qui ne font pas honneur à la fonction publique hospitalière...la roue tourne et ce sont nos impots qui servent à boucher l'ardoise.
Et si la justice leur demandait de payer de leur poche les dégats causés ? ca fait moins rire.
MERCI pour l info scoop Pierrot comme d'hab.

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/06/2009 01:01

Que la justice enquête dès lors sur les emplois de complaisance dans les collectivités publiques, établissement publics à caractère industriels et commerciaux de la Réunion !

Que la justice aille faire un tour du côté dans d'autres centres hospitaliers sur demande des ARH, comme ce fut le cas pour le ghsr... rappelons que le déficit du ghsr est une paille dans le gouffre abyssale des déficits des hôpitaux de France, et qu'il en est bien d'autres qui affichent des déficits structurels sans commune mesure avec celui du ghsr, avec des recrutements affinitaires AVERES, sans que cela n'émeuve ni leur tutelle directe, ni la DHOS, ni le ministère...

Ce qui est reproché à ce directeur, peut également l'être au niveau des communes aux maires et secrétaires généraux, dont la CRC a rappelé le rôle social en matière d'emploi...

Il ne saurait être question dans un état dit de droit, de n'avoir qu'un seul directeur, qu'un seul établissement public, mis à l'index au titre d'une gestion reprochable de ses recrutements, alors que c'est une pratique répandue de partout en France.

Nou lé pas plus nou lé pas moins !

3.Posté par Lanklime le 10/06/2009 04:40
La justice a mis du temps pour demander des comptes à ces salopards?

4.Posté par papapio le 10/06/2009 08:16
Si la Justice met tant de temps à poursuivre ces "personnes" c'est aussi peut être par ce qu'elle est TRES GENEE... Un Indice sur le délais d'instruction ?
REGARDEZ DONC DU COTE DE L'ANCIEN PRESIDENT DU TRIBUNAL St P, et faites la liaison avec LA RESPONSABLES DES RELATIONS PUBLIQUES DE L'HOPITAL DE SAINT PIERRE...
***************************************************************************************************
depuis, l'Inspection Générale des Services est passée par là... Trop de plaintes pénales déposées et CLASSEES en toute discrétion, il FALLAIT DELOCALISER D'URGENCE les "englués", et FERMER les Messageries Mails qui le dénoncent Publiquement...
Eloigner dans l'Europe, ceux qui ont négocié le maintien des TGI sans chiffre d'affaire, tout en remodelant "la Politique Judiciaire" locale sans que les scandales n'éclatent et n'éclaboussent la "respectabilité Commerciale, "médicament Politique" de la PERVERSITE maladive...
Bien sure, les victimes, casseroles y compris d'Enrfants, doivent continuer à payer elles...

La FRANCE n'est pas encore sortie de la Corruption dans laquelle elle est engluée et qui la place loin derrière d'autres pays, non réputés comme ceux des "droits de l'homme" , eux...
mais nous n'en resterons pas là, et le Président de la République Française, Nicolas SARKOZY dénonce avec nous les DERIVES INSTITUTIONNELLES GRAVES utilisant, Police, Gendarmerie, jusqu'aux Enfants pour leur enrichissement personnel.... ASSEZ, ASSEZ...

5.Posté par GL974 le 10/06/2009 10:33
nicolas de launay de la perriere,
On ne se penche pas sur tout le monde daccord, mais cela justifie t il de ne le faire pour personne?
Si la justice n'enquete pas partout, on peut quand meme etre satisfait que cela soit fait au moins pour le ghsr.
La question que je me pose, c'est pourquoi que le ghsr?
Est ce que c'est parce que c'est un etablissement public et que cela depasse le "petit" cosmos reunnionnais?
Les sociétés privés malhonettes sont elles plus "adroites"?
En tous les cas, même si ce n'est qu'une goutte d'eau dans un océan, je suis content de voir que "l'affaire" suit quand même son cours.
Pour autant, les personnes misent en garde a vue sont pour l'instant interrogées mais (encore) présumées innocentes.
Au fait , zinfos974 nous parle de 4 personnes dont le DRH, et les trois autres, de qui s'agit il?


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales