Social

Quand les puces provoquent une grève dans le BTP

C'est une grève pour le moins insolite qui a été déclenchée ce mercredi matin sur le site du chantier d'extension du GHSR de Saint-Pierre. En cause, une invasion de puces au niveau du futur bâtiment dédié au Pôle Femme- Mère-Enfants... Explications.


Depuis 7 heures ce matin, plusieurs dizaines de salariés de plusieurs entreprises sont entrés en grève illimitée au niveau du chantier du Pôle Femme-Mère-Enfants du GHSR de Saint-Pierre. En cause, la présence de plusieurs nids de puces au niveau au sein du bâtiment dont les travaux ont débuté en janvier 2008. Présence observée malgré la désinsectisation opérée ce mardi sur un seul niveau.
A l'origine de cette invasion, les allers et venues de chiens et chats errants durant les nuits. Des allers et venues provoquant des piqûres multiples chez certains des salariés.

Présents sur le site différents journalistes ont d'ailleurs fait l'amère expérience de ce qui constitue le quotidien de plusieurs dizaines d'employés sur le site. Seule une minute étant suffisante pour qu'une dizaine de ces petits insectes prennent d'assaut les vêtements des salariés. "Cela fait près de cinq mois que cette situation perdure. Nous avons prévenu les responsables depuis plusieurs jours. Seule une désinsectisation du premier étage a été effectué. Hors, d'autres parties du bâtiment sont touchées. Nous sommes des pères de familles et nous sommes amenés à ramener des puces chez nous" déclare un salarié mécontent. "On ne peut pas travailler dans de telles conditions. Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles" poursuit un collègue remonté.

Les employés attendent depuis ce matin, la venue d'un responsable de l'entreprise chargée de la maîtrise d'oeuvre des travaux, à savoir GTOI. A 11 heures, aucun interlocuteur n'était allé à la rencontre des salariés mécontents.
Mercredi 6 Octobre 2010 - 11:00
Ludovic Robert
Lu 1857 fois




1.Posté par tamarhaut le 06/10/2010 11:26
une chance au grattage...

voilà un excellent sujet que des journalistes compétents pourraient gratter! Cela nous changerait des sujets traités par des gratteurs de c... qui passent leur temps à chercher des poux dans les têtes qui ne leur reviennent pas!

2.Posté par etjosedire le 06/10/2010 12:46
Quand on sait que les services des urgences du CHSR sont à proximité, on peut se poser des questions quant à l'hygiène du chantier et des conséquences qu'elle pourrait avoir sur les intervenants et autres usagers attenants...

Peut être que des barquettes abandonnées ou autres "appâts" à chien ou chat ou rat sont à mettre en cause.

Conclusion l'hygiène du chantier est à revoir, tout GTOI qu'il soit.

3.Posté par noe974 le 06/10/2010 13:00
N'est-ce pas un prétexte pour aller à la plage en plein milieu de la semaine ?

Pour quelques puces , on grève , c'est du n'importe quoi !!!!!

4.Posté par Z'embroKaf le 06/10/2010 14:28
ben ça alors une invasion de puces dans "le palais" de "c'est moi le Meilleur Grand Chef de la plus grande maternité de France"....le pôvre il pensait à tout saut à ça...david lé en train gratte la patte "goliath-georges" MDR !!!
Coût des travaux en 2003 : 35 millions d'euros
coût des travaux en 2008 : 65 millions d'euros
fin des travaux en 2011 la facture s'élèvera aux alentours de 70 millions d'euros...on a un "Roi" au GHSR il faut que se "palais" soit à sa "démesure" !!!

5.Posté par David le 06/10/2010 15:18
Hum...c'est encore un coup des communistes hongrois ça.. mdr

6.Posté par avatar le 06/10/2010 17:40
PLUS de puce de gsm les agents font greve plus d accouchement de puce faite vos reserve de puce la gtoi arrive suivi du glaive .

7.Posté par yul le 07/10/2010 06:23
Un attentat ? Une "puce attack" ?
A moins que ce ne soit une calamité comme les 10 plaies envoyées à Pharaon jadis ! . Je ne vous en rappelle que 6 :
Les grenouilles
Les moustiques
Les mouches
La grêle
Les sauterelles
Les ténèbres .....

Finalement les puces c'est un moindre mal .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales