Blog de Pierrot

Quand la femme de Raymond Vergès faisait campagne pour Michel Debré...

Mercredi 29 Avril 2009 - 17:55

Quand la femme de Raymond Vergès faisait campagne pour Michel Debré...
L'article que vous avez sous les yeux est historique. C'est la première fois que cette facette de l'Histoire de la Réunion est évoquée, 46 ans jour pour jour après que les événements ne se soient produits.

Sur la photo qui fait la Une de l'édition spéciale du journal Nation du 1er mai 1963, on voit Mme Raymond Vergès faisant campagne aux côtés de Michel Debré, contre son beau-fils Paul Vergès.

Situons les faits. Nous sommes donc le 1er mai 1963, au plus fort de la campagne électorale pour les élections législatives qui doivent se dérouler quelques jours plus tard, le 5 mai. Ces élections font suite à l'annulation pour fraude de l'élection de Gabriel Macé dans la 1ère circonscription et de Marcel Vauthier dans la 2ème circonscription lors des élections du 18 novembre 1962.

Gabriel Macé était opposé à David Moreau, un autre ténor de la Droite locale, et à Paul Vergès. C'est pour mettre un terme à cet affrontement fratricide, avec le risque de voir La Réunion basculer dans le camp communiste avec l'élection de Paul Vergès donnée alors comme inévitable, qu'une délégation réunionnaise conduite par le président du Conseil Général Roger Payet est allée chercher l'ancien premier ministre Michel Debré qui n'était candidat nulle part.

La candidature de Michel Debré créé la surprise et avec elle, l'élection devient un événement national. Sa campagne va être suivie par plus d'une dizaine de journalistes métropolitains qui font le voyage et qui vont sortir une version "locale" du journal gaulliste "La Nation", pour soutenir sa campagne. Toutes les forces vives de La Réunion se rallient à la candidature de Michel Debré, chacune mesurant la chance qu'elle ouvre pour la Réunion.

Ces ralliements vont donc bien au-delà  du positionnement traditionnel opposant forces politiques de Droite et de Gauche. C'est dans ce contexte que voit le jour l'ARDF (Association Réunion Département Français) dont Albert Ramassamy est l'un des plus brillants orateurs aux cotés de l'ancien maire de Saint-Pierre, le bâtonnier Collardeau.

Et au cours de la campagne, l'annonce de l'engagement de Mme Raymond Vergès aux côtés de Michel Debré va faire l'effet d'une bombe! Bien évidemment, il ne s'agit pas de la mère de Paul et Jacques Vergès, mais de leur belle-mère, la dernière femme de leur père qu'il avait épousée
en 1946, dix sept ans auparavant. Joséphine Savigny, de son nom de jeune fille, est une sage-femme créole originaire de l'Etang-Salé.

Elle va prendre nettement position contre son beau-fils et notamment dénoncer "de renier le combat de son père mais surtout de ruiner les travailleurs, de préparer leur asservissement  par son journal et d'être à la solde de Moscou".

Le 1er mai, 15.000 personnes (l'île compte alors à peine plus de 250.000 habitants) répondent au Barachois à l'appel de l'ARDF.

Michel Debré, qui n'a au final comme seul adversaire que Paul Vergès, est élu à plus de 80% le 5 mai.

La Réunion ouvre une nouvelle page de son histoire...

La légende de la photo : Madame Raymond Vergès défend, au côtés de M. Michel Debré, l'oeuvre de la départementalisation du Docteur Raymond Vergès
La légende de la photo : Madame Raymond Vergès défend, au côtés de M. Michel Debré, l'oeuvre de la départementalisation du Docteur Raymond Vergès
Pierrot Dupuy
Lu 12278 fois



1.Posté par etjosedire le 01/05/2009 09:24

"L'homme aura pour ennemis les gens de sa maison" Matthieu 10: 36.

Cette dame l'avait compris depuis bien longtemps. Que les gens sont lents à comprendre. Une belle mère obligée de sauver l'oeuvre de son mari contre son beau-fils !

Popol lorsqu'on en arrive à trahir son propre père, on comprend mieux pourquoi les scrupules ne vous ont jamais étouffé.

2.Posté par thierry le 01/05/2009 09:30

L'amer Michel et la mère Vergès, ça a du lui rester en travers de la gorge à Popaul ! Cette brave femme fait elle toujours partie du clan Vergès, ou a t' elle été excommuniée pour cette trahison ?

3.Posté par andremctp le 01/05/2009 10:32

Franchement je ne vois pas où est le scoop.
Combien de familles sont elles divisées au niveau politique et ce n'est pas pour autant qu'elles sont déchirées même si les discussions peuvent être parfois animées.
Je suis sûr que le même phénomène se produit pour d'autres personnages politiques de droite. Personne n'est responsable des faits de sa famille. L'enfant de Mesrine est il un criminel?
Cet article est de l'anti Vergès primaire.

4.Posté par andremctp le 01/05/2009 10:46

Pierrot, puisque tu aimes l'Histoire Contemporaine, il serait intéressant que tu ouvres le dossier sur le scandale des "Enfants de la Creuse".
Qui en était à l'origine? Un certain Debré je crois si ma mémoire est .......fidèle. En suivant le raisonnement de ton article, j'en déduis que Mme Raymond Vergès a soutenu aussi ce scandale.

Excuse moi Pierrot d'être si agressif,mais autant j'apprécie ton blog car il permet une liberté d'expression que l'on ne trouve pas ailleurs à La Réunion, autant je suis écoeuré lorsque ça n'apporte rien au débat démocratique.

5.Posté par Chane Gaby le 01/05/2009 11:07

Où est le problème,mon père est un homme de droite depuis mon enfance il a toujours été au coté de ces gens là et moi je penche à gauche,pourtant nous nous entendons trés bien et j'ai 60 ans.

6.Posté par mansour le 01/05/2009 11:40

Vous avez beaucoup de documents de cette nature en réserve MR DUPUY?
En tout cas bravo!
Je comprends que le PCR ait tout fait pour ensevelir sous de nombreuses pelletées un tel document.

POST 3
je suis totalement en désaccord avec votre lecture et votre commentaire .
Si je comprends zinfos madame Raymond VERGES a fait campagne aux cotés de Michel DEBRE contre son beau-fils .Pour moi on n'est pas là dans des bisbilles qui peuvent arriver à des familles "ordinaires".
il s'agit du premier secrétaire général du PCR qui se voit opposer la dernière épouse de son père ,FONDATEUR du mouvement communiste dont IL EST l'héritier.!
EXCUSEZ du PEU . ANDREMTCP!
En nous le proposant c'est à dire en l'extirpant de l'oubli zinfos 974 réalise là un véritable exploit ,en jargon journalistique c'est un SCOOP ,puisqu il est le premier à le réveler.
En le révélant il offre la possibilité aux historiens de faire leur travail et aux citoyens que nous sommes de réléchir .
Et l'identité des personnes concernées fait bien de ce document et de ce scoop un FAIT HISTORIQUE.
Si zinfos publiait un document révélant l'appartenane de Madame VIRAPOULE comme membre CLANDESTIN du PCR SE SERAIT EGALEMENT UN FAIT HISTORIQUE MAJEUR .
ET SI ZINFOS EST LE premier A SORTIR CE DOCUMENT SE SERAIT AUSSI UN SCOOP.
Mon propos se place donc exclusivement sur le fait journalistique dont il nous faut reconnaitre l'exploit .
Sur le plan de l'histoire d'autres plus compétents s'exprimeront sans doute .
en tout cas chapeau ZINFOS!



7.Posté par pimanzoizo le 01/05/2009 11:46

Popol a du boire du petit lait en faisant bisoubisou à jean louis ,fils de de michel,sous les yeux énamourés de Nassi.faut il demander pardon pour mon anti Debré primaire?

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/05/2009 12:25

Encore heureux qu'une femme puisse avoir des sensibilités politiques différentes de son mari, même en 1946 !
La belle mère de PV aurait elle dû suivre aveuglement les idées de son mari, ou de son beau fils ..? cela aura été moins "scandaleux" ?

9.Posté par Cambronne le 01/05/2009 14:51

Dans la famille fils de quelconque contre la famille de quelque chose je prendre la belle maman , allez savoir il y avait peut être un lien affectif ...

10.Posté par kartikeya le 01/05/2009 15:14

Cet article est un non événement pour qui a pris la peine de s'instruire de l'histoire récente de l'île. Je souhaite apporter une précision qui n'est pas non plus un scoop mais qui mérite d'être rappeler face au non dit de Pierrot Dupuy qui se croit historien : la délégation réunionnaise est effectivement parti chercher Michel Debré, mais elle s'y est rendu à reculons. En effet, l'initiative ,'est pas alors le fait de la droite réunionnaise mais du Général de Gaulle qui a contacté quelque temps avant le sénateur Repiquet qui séjournait dans sa maison du sud ouest. A cette époque Debré, le "père de la constitution de la cinquième république", ancien premier ministre a été défait lors des précédentes législatives de 1962 en Indre et Loire, par un garagiste. C'est un immense camouflet pour cet homme qui incarne toute une époque. De Gaulle est bienveillant à l'égard de son ancien collaborateur. Debré reçoit la proposition comme un cadeau du ciel. C'est à la demande de Repiquet et sous la pression de l'Elysée que la délégation réunionnaise ira à trouver Debré dans un scénario parfaitement orchestré qui présentera cette démarche comme un "désir de Debré", pour employer un langage actuel. En effet, le droite locale avait ses propres plans et se voir dicter le candidat lui était insupportable.

En effet, à l'issue de cette élection La Réunion entrait dans une nouvelle phase de l'histoire. Un rattrapage utile, mais aveugle du soubassement sociologique de l'île. La Réalité réunionnaise a été méprisé au motif d'un développement calqué sur le modèle métropolitain, le seul valable au yeux de Debré. L'artisan partisan et militant de "l'Algérie française" s'est alors vu comme le défenseur de l'empire aux marches desquelles il défendait la colonie du danger communiste.

Ces informations sont pour une large part disponibles dans l'ouvrage de Gilles Gauvin, paru aux éditions L'Harmattan, "Michel Debré et l'île de La Réunion. 1959-1967." L'ouvrage est le produit de recherche menées à partir des archives personnelles de Michel Debré, lesquelles sont très exceptionnellement ouverte aux chercheurs.

Il est de l'écriture de l'histoire comme du soleil : elle donne la lumière, certes, mais elle donne aussi l'ombre.

11.Posté par andremctp le 01/05/2009 15:31

Staline était un ancien séminariste. Doit on en conclure que tous les hommes d'Eglise sont des dictateurs?
A vous lire, certains, on peut en déduire cette conclusion.
Je persiste et signe. Cette info est dérisoire car elle ne fait pas avancer le débat démocratique.

12.Posté par boyer le 01/05/2009 15:54

3. Posté par andremctp

Pas d'accord avec toi.
D'abord cet article ne remet pas en cause particulièrement le PCR comme aurait pu le faire l'historique de l'affaire DUMEZ, les histoires de campagnes électorales qui ont jalonnées l'histoire de la Réunion, ou les distribution de parachute dorés de la Région. Ca ne remet pas plus en cause les grandes luttes du PCR.

Si ça relève du domaine des anecdotes de l'histoire c'est intéressant que ca soit connu, qu'au cas ou, il puisse y avoir des éclairages supplémentaires, mais en aucun que ca ne soit censuré, dévoyé comme Pierrot Dupuy a fait remarquer au sujet des fiches Wikipédia ou comme on peut s'attendre avec la prochaine MCUR.

13.Posté par Gérard Maillot le 01/05/2009 16:26

Il fut un temps, pour faire plaisir à beau-papa, j'étais l'arrière petit fils de papa Débré...Mon beau-papa a très vite compris que j'aimais plus que tout Jean Jaurès, Guy Mollet, F.Mitterand , Dominique Strauss k. et Jean-Claude Fruteau De Laclos!
Il est sympa mon beau-papa...Quant à mon bof, je ne sais plus où le positionner!
En fait, il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis...Dans tous les cas, je n'ai jamais eu le coeur du côté de chez Pasqua ou de chez sarko!
Il me semble que mon père serait coco...Le pauvre!

14.Posté par cimendef le 01/05/2009 18:01

Franchement, je ne vois pas bien l'importance historique de cet article. Madame Savigny épouse Vergès pouvait quant même avoir des opinions politiques qui ne soient pas celles de son mari et de son beau fils. C'est ainsi dans toutes les familles !!! trouvez moi un article ou Raymond Vergès désavoue son fils Paul et alors là cela présentera un intérêt historique. Paul Vergès se réclame toujours du combat mené par son père et non des idées de sa belle mère !!!!

15.Posté par Choupette le 01/05/2009 19:50

C'était choisir entre la peste et le choléra...

16.Posté par thierry le 01/05/2009 19:55

Entre avoir des opinions politiques et s'engager publiquement contre son beau fils, avec les adversaires de son ex mari, il y a une énorme différence !
Ce n'est pas pour rien qu'elle a fait la une à l'époque, 1946 les femmes n'avaient le droit de vote que depuis un an.

Pour moi c'est une anecdote, croustillante, comme lorsque Cécilia Sarkozy ne juge pas utile de se déplacer pour voter pour son mari candidat aux présidentielles.

17.Posté par etjosedire le 01/05/2009 20:18

Pierrot,

Tu sais maintenant comment faire réagir tous les plumitifs cocos. C'est attendrissant à lire.

Si Juliano Verbard avait besoin de spécialistes en réécriture de l'histoire, il devrait noter les pseudos; il a l'embarras du choix.

Ce n'est quand même pas bien Pierrot de faire travailler les "travailleurs" un 1° Mai...

C'est la luuutte finaaaaale...

18.Posté par pimanzoizo le 01/05/2009 21:01

popol se réclamant des idées de son père?après avoir milité pour l indépendance alors que mr raymond vergès avait ,avec d autres voulu la départementalisation?çà,c est un VRAI intéret historique.

19.Posté par 6 Monie le 01/05/2009 21:41

Merci Pierrot pour cet espace de liberté.

Tout le reste n’est que tergiversation idéologiste.

Que Dieu, Bouddha, Allah, et Jupiter vous garde.

20.Posté par Bayoune le 02/05/2009 09:45


Ne Pas confondre les années 1963 n’est pas 1946 !!!!

Il faut éviter de confondre les années, en 1946, le « Papa Raymond » implorait l’Etat français de prendre la Réunion sous son aile charitable comme département français. Treize ans plus tard, en 1959, PaulPot renie la fédération du parti communiste français et sur ses cendres crée, avec d’autres vieux camarades, excommuniés depuis, le Parti communiste Réunionnais, avec la faucille et le marteau - qui a été également excommunié – avec comme mot d’ordre « l’autonomie démocratique et populaire » - qui dura jusqu’à une nuit de mars ou d’avril 1981 avant que le Pcr sur ordre de Paul appelle à voter Mitterrand sur promesse d’un strapontin au gouvernement socialiste volant ainsi le 10 mai 81, la victoire et le triomphe à W. Bertil, devenu depuis alimentaire du Pcr, qui manifesta à l’époque son mécontentement.
Tout le monde sait que le vieux Raymond, collaborateur du gouverneur Aubert pétainiste, était départementaliste français à fond la caisse, c’est peut être vrai qu’il n’a pu désavouer son fils Paul l’autonomiste, mais aurait-il eu le temps puisqu’il quitte ce monde, justement, selon les vieux camarades en présence de son fils Paul. Le revirement de Joséphine explique sans doute cela.



21.Posté par Sort dan fénoir le 02/05/2009 16:32

Au delà de la révélation de Zinfo sur ce fait historique, ce qui est à relever c'est le non dit qui a entouré ce fait qui ne fait que confirmer la divergence qui a existé entre le père et le fils. Car, si cela avait été connu, le PCR aurait eu du mal à se construire sur la renommée du père tant respecté. Comme quoi! On a vraiment l'impression d'avoir été trompé depuis des lustres par les descendants. Qu'on soit d'accord ou pas avec ceux là, ce qui est gênant c'est le mensonge et la manipulation.

22.Posté par Bayoune le 02/05/2009 17:12

Oté Cimendef, i fo fouyé pou konèt !!!

'trouvez moi un article ou Raymond Vergès désavoue son fils Paul et alors là cela présentera un intérêt historique. Paul Vergès se réclame toujours du combat mené par son père et non des idées de sa belle mère !!!!'

Si la pwin in lartik ou le papa i dézavou son fils, le contraire osi la pwin, si mi trompe pa, lo grand moune té finn pass lot koté kan Paul la kréé lo PcR. Ou pé krware osi ke loran lo marmay lété dakor ek son papa, quand à découvert Virapoullé était le diable personnifié dans témoignages, alors que des négociations marchandages s'engageaient la nuit. (...) Il faut arrivé à démystifier cette famille Vergès - où Pot Paul était le bondié latèr dann Tmoignages Chrétien de l'époque -Mi krwa i fo fouye dann bann zarsiv, kan volontèrman la pa été détruit comme les déclaration de Paul en 1969, ke i trouve pu nulle part, sof ek dtrwa vié kamarade.

23.Posté par DUCAP le 02/05/2009 22:36

Ce document est effectivement historique meme si cette expressiona été souvent galvaudéé.
Je ne comprends pas bien ,à moins que je devrais écrire je ne comprends que trop bien, le souci de quelques zinternautes de le banaliser.
Ce document ne nous dit rien de l'ère DEBRE il l'ntroduit au sens premier de ce verbe .Qui faille interroger cete ère qui peut soutenir le contraire?
Que la droite locale était empetrée dans ses contradictions et conflits qui prétend le contraire :le document? le texte de présentation de Mr DUPUY?
Que cette droite locale était sur cette question comme sur toutes les autres sans doute divisée qui dit le contraire ?
En quoi KARTIKEYA l'ouvrage de G GAUVIN annule ce document et disqualifierait le texte de présentation de Mr DUPUY?
C'est meme rigoureusement le contraire ce document est une mane pour les historiens.
Parlonsmaintenant du protagoniste le FILS de RAYMOND car c'est bien la ce qui fait la richesse de ce document qui nous apprend que :
1- nous savons de cette histoire que ce ce que le fils de RAYMOND a bien voulu diffuser et faire trompetter par ses porte-voix
2-la femme de RAYMOND va combattre le fils de RAYMOND au nom des idéaux de RAYMOND.
3-nous savons peu de choses de ce qui s'est déroulé REELEMENTau sein de la fédération réunionnaise du PCF quand RAYMOND impose son FILS .
4-les ARCHIVES privées conservent encore sans doute d'inestimables trésors.
5-les historiens de métier ont en core du travail ;
6-il y a autour de RAYMOND ,du FILS de RAYMOND ,des sacs d'embrouiles dont il serait de salubrité publique de commencer avec métode et rigueur à cerner puis à analyser.
7-que notre histoire ne serait pas entre de bonnes mains à la MCUR ce qui est une douce littotte sous "ma plume".
JE remercie donc zinfos pour ce scoop et ce document comme l'ont écrit déjà plusieurs d'entre-nous.
FAIRE des leçons d'histoire à MR DUPUY, ou a l'un ou l'autre d'entre-nous , KARTIKEYA ce n'est peut etre pas sans interet si l'objectif a pour but de faire progresser la connaissance mais si c'est pour ajouter une petite manip aux manips du FILS de RAYMOND cette conduite doit etre combattue .

24.Posté par boucan le 04/05/2009 21:22

QUELLE AFFAIRE!
Ben oui pour moi s 'en est-une et de taille .Ce n'est pas tous les 4 matins que l'on peut voir l'épouse du leader d'un parti se réclamer de sa mémoire , et de ses engagements, pour combattre le fils de ce leader ,qui revendique lui également l'héritage paternel, en allant faire campagne avec ses adversaires (et quel adversaire ) sur le terrain.
Et certains voudraient benoitement venir nous expliquer ici que des exemples comme ceux là ils en ont 'à la pelle'(pour parler familièrement) :où? qui ? quand?à quelles élections? dans quels partis?
Bien évidemment à niveau de responsabilité ,d'enjeux et de symboles identiques pas dans des histoires qu'on se raconte aux veillées quand l'heure tourne et le café se fait attendre!!!:
DES NOMS MESSIEURS DES NOMS SI VOUS EN AVEZ !!!
Je crois sans trop prendre de risque comprendre que le souci de certains c'est ,faute de pouvoir crier au faux , banaliser ce document ,pour reprendre le terme et l'analyse de Ducap, car cette conduite peu banale justement soulève une multitude de questions.
A celles listées par ducap ,et pour moi totalement fondées, j'y rajouterai s'il le permet 3 autres:
-Qu'est ce qui peut rendre compte d'une telle position de la part de Mme VERGES ?
- La connaissance intime du fils de son époux, qu'elle a du avoir immanquablement, a-t-elle joué?
- Les pratiques et conduites du fils de son époux , qu'elle a du avoir immanquablement le temps d'observer, ont-elles joué?
il faudrait sans doute d'autres documents, d'autres informations, pour faire parler, comme on le dit en histoire, complètement ce document .
Mais à ce stade quelle affaire!!
N'en déplaise donc à ceux qui nous la jouent blasés ce document est pour moi (mais je ne suis pas le seul) d'une importance exceptionnelle !
Amis de zinfos avez-vous pensé interroger le FILS de RAYMOND INTÉRESSANT SERAIT SON POINT DE VUE ?
En tout cas chapeau et en plus le jour de l'anniversaire et à quelques semaines du congres du PCR quelle trouvaille!.
PS : C'est curieux que dans la stratégie de banalisation(re-merci ducap pour votre terme), il n'en est pas encore trouvé un pour nous expliquer que c'est de l'histoire ancienne!!

25.Posté par soliste le 04/05/2009 22:35

EXCLUSIF!!!

" Quand le fils de Michel Debré fait l'accolade à Paul Vergès et soutient la MCUR!"

26.Posté par MANSOUR le 05/05/2009 20:15

21H 22 HIER :
DUCAP, dénonçant la sratégiede"banalisation" de certains , s'étonne que personne n'ait encore eu l'idée ,parmi ceux qui voudraient que l'on tourne la page au plutot ,d'avancer que ce que rapporte zinfos ne serait que du passé donc dépassé !.
Mais c'était sous -estimer SOLISTE!
22h35 HIER
SOLISTE,qui nous avait habitué à plus long ,nous sort l'embrassade de Jean-Louis DEBRE au FILS de RAYMOND (selon désormais l'e^pression de l'un d'entre-nous),nous suggérant qu'une photo chasserait l'autre,donnant ainsi raison à DUCAP et à sa préscience !!!
Sacré SOLISTE qui cherche à nous la jouer ici subliminalement !
Mais comme ,l'a dit l autre, les faits sont tétus!!!
Finalement qui sait : A quand l'hypothèse du trucage qu'avait peut-etre écarté trop vite DUCAP ?
Décidément cette photo dérange !



27.Posté par Cicéron Céparré le 05/05/2009 21:33

En écho aux propos de Boucan, alors que la Cour célèbre l'Anniversaire, une question s'impose :
quelle est la position des leaders de la droite réunionnaise pour les élections de 2010?
Il se murmure de-ci de-là, que l'Alliance serait sur le point de s'étendre, tel le nénuphar sur l'étang stérile qui symbolise l'environnement politique local... Un gros poisson peut en cacher un autre dit le dicton.

28.Posté par Labruti le 06/05/2009 18:04

Anfin mi krwa mwin la artrouve Cimendef

Dosi in ot blog, mwin la di aou konmsa ke la frode té pa solman insèl koté, si navé à drwate, navé la volonté fé parey à gos, mwin la anvoye war lo liv de Frédérik Payet qui dit ceci :
L'auteur cite, à la page 48 de son ouvrage, une lettre du Gouverneur Capagorry au Ministre de la France d'Outre-Mer relative à une démarche de Paul Vergès auprès de ses services, le 11 mai 1946, et dont je vous livre l'intégralité:
"DONC LE 11 MAI 46, PAUL VERGES VINT AU BUREAU DE MR RIVIÈRE. IL LUI EXPOSE QUE L'OPPOSITION A LA CANDIDATURE DE SON PÈRE DEVIENT TRÈS VIVE, ET QUE LA RÉÉLECTION DE CE DERNIER RISQUE DE NE PAS ÊTRE ASSURÉE. ET IL LUI DEMANDE, AVEC UN BEAU CYNISME ET UNE JUVÉNILE INCONSCIENCE, D'USER DE TOUTE SON INFLUENCE POUR "TORPILLER", PAR TOUS LES MOYENS, LES ADVERSAIRES DU DOCTEUR".
Quatorze jours plus tard, le 25 mai 1946, Alexis de Villeneuve était assassiné devant la Cathédrale à Saint-Denis. Paul Vergès, alors âgé de 21 ans, est condamné en juillet 1947 à 5 ans de prison " pour être gracié en 1956 par De Gaulle. Mi espère Pierrot va lèss amwin ropran sak lu la ékri le 16 janvier dernier dan Zinfos. Ou konpran Mr Cimendef poukwésa son belle mère lété konte lo Pot Pol son beaufils - qui manifestement trahissait son papa...

29.Posté par BOUCAN le 06/05/2009 23:34

A soliste
apres la tragédie la farce ,non?
COMME AURAIT PU ECRIRE CET EXPERT FERU EN CITATIONS,!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter