Faits-divers

Quand la CAF s’acharne… le tribunal la retoque !

Tribunal correctionnel de Saint-Pierre du jeudi 23 octobre 2014.


Cette histoire aurait pu être ignorée mais elle est symptomatique de l’attitude de certaines grosses administrations face aux moins soupçonnables de nos concitoyens. C’est ce qui est tombé sur les épaules de Marie en 2010.

Personne dans la salle, ni peut-être même sur l’estrade, n’a bien compris ce que cette dame âgée, de La Rivière, faisait là. Encore moins elle-même qui disait, dans la cour-des-pas-perdus : "Tribunal moin la jamais connu kosa i lé. La porte d’entrée, taleur là mi trouvais minm pas !"

Un jour d’avril 2010, elle reçoit la visite de contrôleurs de la CAF qui ne trouvent rien à redire à ce qu’ils voient. Il y a juste la vieille dame, son mari gravement handicapé et le bébé d’une nièce, qu’elle garde pendant que la maman fait ses courses.

En échange de ce menu service, elle reçoit parfois un petit billet de 100 euros, ce qui ne la gêne guère, elle qui vit avec un minimum solidarité de 490 euros. Son époux ne touche rien.

Quelle n’est pas sa surprise, peu de temps après, d’apprendre qu’elle fait du travail (garde d’enfants) au noir, et que les vérifications ont été opérées suite aux dénonciations d’un corbeau des environs. La CAF lui réclame pas moins de 9910 euros de remboursements et, en outre, sans doute par mesure de rétorsion, refuse l’AAH (allocation adulte handicapé) à son vieux mari. Lequel souffre de deux graves maladies…

Curieusement, la CAF n’était pas représentée, ni même partie civile dans cette affaire qui l’intéresse pourtant au premier chef !
Dans cette affaire qui a mis tout le monde mal à l’aise, la procureur Tanguy n’a réclamé qu’une amende avec sursis. Me Frédéric Hoareau a mis en avant les prescriptions intervenues depuis. Suivi en tous points par la Cour qui n’a pas pris la peine de se prononcer sur le fond.

A la sortie de la salle, les épithètes fleurissaient envers qui vous savez.
Jeudi 23 Octobre 2014 - 18:04
Jules Bénard
Lu 4085 fois




1.Posté par jessy le 23/10/2014 21:12
Une honte a la caf ! alors que des propriétaire font 40 bail faux il touche la PL après plusieurs plainte ça continue

2.Posté par D'adoucir le 23/10/2014 21:50
Que dire devant une telle ineptie???encore un excès de zèle de la part d'un employé qui a voulu avoir une promotion je pense!! Tous ces abus qu'il y a parmi les gros patrons ,il s'attaque à une pauvre gramoune!!

3.Posté par Lakaf le 23/10/2014 22:28 (depuis mobile)
Déjà zot i travail à l''''''''envers ou vien rod rsa i mand à ou kosa ou la gagner les trois derniers mois l''''''''argent trois derniers mois la pi sa i parle pi sa t domoune kosa li nena zordi

4.Posté par Dimitri ALAIN le 24/10/2014 08:19
ceux qui devraient êtres contrôlés ne le sont 1 foyer 4 femmes

5.Posté par abus? le 24/10/2014 08:49
Moi j'en connais qui fraude et qui boss a la caf,c'est vous dire le niveau...

6.Posté par mamie le 24/10/2014 06:30
Nulle la caf !


7.Posté par LAURET le 24/10/2014 11:22
La CAF devrait contrôler les femmes seules avec 8 /10 enfants : elles sont célibataires bien sûr et ont 1 enfant chaque année ...

8.Posté par Jules Bénard le 24/10/2014 12:13
Attention à tous : je n'ai rien écrit contre personne. Ne me faites pas dire ce que je ne pense pas. Je raconte juste l'histoire d'une femme âgée qui ne comprend rien à ce qui lui arrive ; et qui a été rétablie dans ses droits par une cour de justice qui a dit le droit, point !
Vos sous-entendus ne concernent que vous.

9.Posté par WTF le 24/10/2014 14:34
Ce que veulent simplement dire les gens, c'est que les plus gros poissons sont ailleurs ..bien que visible au quotidien, toutes ces marie sainte mère de dieu enfantée par miracle....

10.Posté par Un yab en Australie le 24/10/2014 16:10
@8 Pourtant en lisant cet article, on a l'impression que vous vous positionnez du cote de cette gentille vieille dame...

11.Posté par Jules Bénard le 25/10/2014 08:52
à posté 10 : monsieur, mon travail consiste principalement à rendre compte du déroulement d'un procès. Ceci dit, rien ne m'empêche de donner mon sentiment. J'ai le droit, comme chacun, d'être touché, ému, révolté...
Croyez bien que si je faisais mal mon travail, l'ami Pierrot a beau être mon cousin, il aurait vite fait de me le dire. Et si les lecteurs de Zinfos 974 n'appréciaient pas ma façon de faire, ils ne seraient pas des milliers à me lire chaque semaine.
Dans le cas de cette vieille dame, oui, j'ai été choqué par le traitement que lui a appliqué la CAF, cette dernière allant même jusqu'à refuser l'AAH à son époux handicapé par deux maladies graves. Ca ne vous trouble pas, ça ?
Content d'en avoir débattu avec vous, monsieur.

12.Posté par audrey le 28/10/2014 21:26
ceux qui meritent d'etre controlé ne le sont pas, la caf devrait plutot aller voir chez les jeunes filles qui font des gosses pour toucher l'argent braguette, les femmes soit disant isolé mais qui font encore d'autres enfants on en sait pas comment.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales