Blog de Pierrot

Quand Raphaël Confiant traite les Martiniquais de "sous merdes"…

Dimanche 17 Janvier 2010 - 18:47

Raphaël Confiant est un militant martiniquais fervent défenseur de la cause créole et qui, à l'occasion du dernier référendum, s'est résolument rangé dans le camp des "pro article 74" prévoyant de donner une plus grande autonomie à la Martinique.
C'est peu dire qu'il a mal digéré les 73% de "Non" en Guyane et 80% en Martinique.
Il a donc utilisé sa plume pour s'en prendre violemment à ses concitoyens, allant jusqu'à les traiter de "sous merde", voire d'"étrons"...
Un pamphlet publié sur le site [montraykreyol.org]urlblank:http://www.montraykreyol.org/spip.php?article3440 sur lequel je vous incite à vous rendre si vous souhaitez lire les commentaires, écrits souvent dans un style aussi franc et aussi direct que celui de l'auteur...
Nul doute qu'il vous fera aussi réagir...

Jamais à Cuba (communiste), ni à Barbade (capitaliste), ni à Saint-Domingue (social-démocrate), on ne verrait le pays bloqué durant plus d’un mois à cause d’une grève générale.
JAMAIS!
Au bout d’une semaine, les forces de police ou l’armée débloqueraient les routes, rouvriraient les commerces et entreprises, rétablirait la libre circulation des personnes et des marchandises. Il n’y a que dans ces colonies de consommation que sont la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane qu’une telle chose est possible. Dans ces OVNI politiques, le Papa Blanc autorise ses chers enfants nègres à brailler, défiler, réclamer, exiger autant qu’ils le veulent. De toute façon, personne ne mourra de faim! Il les autorise même à proclamer que «le pays leur appartient désormais» et que le temps de la "profitation" est fini et bla-bla-bla…
Le Papa Blanc se marre. Ses enfants nègres ne sont pas sérieux. Ils ne croient pas un mot à ce qu’ils disent. D’ailleurs, pourquoi ont-ils «déboulé» en février, mois du carnaval, et pas en octobre ou en novembre? La preuve: quand on leur organise une consultation pour savoir s’ils seraient prêts à entamer un tout petit début de commencement d’autonomie, ils battent aussitôt en retraite comme des "crabes-c’est-ma-faute". Oublié le "Péyi-a sé ta nou!"! Aux orties les rodomontades du genre "Jou nou ké ajounou pòkò wè jou"!
Tout le monde aux abris!
73% de "NON" en Guyane et 80% en Martinique. Donc si l’on comprend bien, les mêmes qui ont défilé et braillé en février pour faire plier l’État «colonialiste» votent aujourd’hui comme un seul homme pour rester à jamais enlacés dans les bras de ce même état colonialiste. Français jusqu’ad vitam aeternam, voilà ce qu’ils veulent être et rester!
À ces gens, je dis: allez vous faire foutre! À ce peuple, je dis qu’il n’est qu’une sous-merde, un ramassis d’aliénés, d’alimentaires et de lâches. Une tâche sur la carte du monde, une salissure. Un étron.
Je comprends pourquoi vous ne voulez ni de l’autonomie et encore moins de l’indépendance. Dans un Martinique libre, comme à Cuba, à Barbade ou à Saint-Domingue, jamais vous n’auriez été autorisés à foutre la merde et à bloquer tout le pays pendant plus d’un mois.
Vous avez raison: restez français jusqu’à la fin des temps et continuez à brailler et à manifester régulièrement pour que le Papa Blanc vous accorde 200 euros d’augmentation de salaire et n’augmente pas le prix de l’essence, même si le cours du brut augmente sur le marché mondial.
Adieu (ou plutôt "Au Diable!")

Raphaël Confiant
Pierrot Dupuy
Lu 8763 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par mj94290 jules le 06/02/2011 15:05


De tels propos sont déconcertants, blessants pour bon nombre de Martiniquais. On ne malmène les hommes à cause de leur non adhésion à une cause. De tels propos écrits sont le fruit d’une conception qui laisse à penser que ceux et celles qui n'agissent pas comme on le souhaite sont des traîtres.

La réalité est tout autre et n’est pas celle d’un seul être mais celle de la multitude.
Mj94290 jules

50.Posté par mj94290 jules le 06/02/2011 15:01

De tels propos sont déconcertants, blessants pour bon nombre de Martiniquais. On ne malmène les hommes à cause de leur non adhésion à une cause. De tels propos écrits sont le fruit d’une conception qui laisse à penser que ceux et celles qui n'agissent pas comme on le souhaite sont des traîtres.

La réalité est tout autre et n’est pas celui d’un sel être mais celui de la multitude.
Mj94290 jules

49.Posté par Mouriesse Marie-Line le 29/11/2010 05:21

Il a raison et simplifier son article de cette manière est honteux. Il fallait un titre choc, alors ça fait scoop. Quitte à ternir la réputation de quelqu'un, n'est-ce pas ?
. Dans le pays le drame c'est qu'on est au stade de la sauterelle : manger, boire, se reproduire.
Quand il s'agit de penser au devenir de l'île, là c'est trop demander, et faire preuve de cohérence... c'est encore trop subtil.
Les relents d'esclavage troublent la vue, on a peur de tout, on a peur d'émettre le moindre jugement, comme si le spectre de la jambe coupée planait sans cesse. On ne maronne pas, rarement. Ceux qui maronnent sont stigmatisés d'agités ou d'illuminés ou de dangers pour l'ordre public.
Est-ce qu'il y a vraiment quelque chose qui fonctionne à la Martinique à part la consommation qui bat son plein malgré les revendications et la course des yoles ?
Les transports ne fonctionnent pas, les réseaux sont sous-développés, on se fait plumer par la grande distribution mais on se met à la table de ces gens là pour discuter. Quelle naïveté, ils les ont bouffés tout crus.
C'est avec l'état qu'il fallait négocier : un vrai contrôle des prix, et sur la table des négociations une bonne petite réforme agraire qui aurait pu être un bon levier.
Au lieu de ça on négocie le prix de la vaseline comme produit de consommation courante.
Et de surcroît, on s'étonne du résultat. On s'étonne qu'une fois la grève terminée les prix ont augmenté, mais quelle négociation ! Que pouvait-on espérer ?
Le referendum aurait été l'occasion de prendre des décisions politiques adaptées à la réalité locale, et tout cela se faisait dans le cadre républicain puisque c'était prévu...
Au lieu de cela on se satisfait du statut quo.
Finalement... c'est pas si mal ? C'est la phrase la plus imbécile et la plus souvent répétée pour ne pas envisager de changement. Alors restons dans notre merde.

48.Posté par Bousquet Dominique le 08/10/2010 03:17

Peut-être qu'à travers mon intervention j'ai voulu souligner l'ignorance (mot pas péjoratif) des personnes qui n'ont pas le sens critique des choses vu les moyens de communications qui peuvent nous abrutir quand on se lève tous les jours pour bosser, et dans cette continualité je ramène mon propos et ma critique en métropole ou nous avons un Sarkozy ! même si les problématiques sont différentes ! L'ignorance toujours, et le sens critique, pas plus !

47.Posté par Bousquet Dominique le 08/10/2010 03:02

Confiant traitant de "sous-merde" les martiniquais je n'y vois qu'une rancoeur légitime quand on est Martiniquais ; pourtant je pense comprendre les réactions populaires du oui ni non, population tellement engluée dans la mère France, comme un enfant qui ne peut quitter les jupons de sa mère trop possessive et rassurante, et a du mal à chercher et trouver une identité légitime de son propre être. Une ambiguité difficile à gérer, ou la consommation ne fait que noyer le problème dans l'individualisme !

46.Posté par Karukera le 16/09/2010 17:54

C'est clair que certains Antillais sont complètement abrutis par ce principe de Négritude et je trouve cela dommage.Venir ici insulter les Réunionnais,ça n'est vraiment pas très malin,pour rester poli.Après de là à dire,comme certains, que les Antillais détestent ou jalousent les Réunionnais,il ne faut pas exagérer non plus,lol!La plupart des Antillais ignorent tout de la culture réunionnaise et inversement.
Moi,en tant qu'antillais,je pense que votre société est beaucoup plus apaisée que la notre,c'est un fait.Par contre,je trouve aussi que vous en fait un peu trop vis à vis du métissage contrairement aux Antillais.Je m'explique:aux Antilles,les gens ont tendance à renier leur métissage alors qu'à la Réunion vous mettez cela constamment en avant et je pense que,dans un cas comme dans l'autre,c'est une erreur.Car le métissage c'est bien beau mais ça ne règle pas tout non plus,loin s'en faut.Je pense qu'il existe un juste milieu entre la vision antillaise et la vision réunionnaise même si je continue à penser que vous êtes plus dans le vrai que nous,lol!
Je pense que regarder sans arrêt en arrière comme le font certains Antillais ne mène nulle part.Après l'histoire n'est pas non plus la même et je pense quand même que les mentalités changent petit à petit aux Antilles même si j'aimerais que cela aille plus vite.

45.Posté par All97United le 28/08/2010 22:49

Qui parle de Culture? Post 37, ce n'est pas qu'il y à pas de culture à la Réunion, c'est juste que tu ne connais pas tout sur tout et apparemment rien sur la Réunion. Alors, bonne évolution post37, te rend tu comptes que nous sommes au 21è siècle, et que les idées reprochés à certains blancs par tes compatriotes s'exprime dans ce long ramassis de haine que tu as eu l'intelligence d'écrire, Pour ta gouverne, je suis réunionnais, ma femme est antillaise, nos enfants assimilent et arborent les 2 cultures avec fierté, ma femme comme beaucoup de tes compatriotes regrette cette haine infondé (donc jalousie) , dépourvu de raison concrète et sérieuse pour donner matière à critiquer, sache aussi qu'à la Réunion j'ai rencontré beaucoup d'antillais qui s'y plaise et ne compte pas repartir, par contre mes parents se sont fait insulter et on s'est moqué d'eux lorsqu'ils ont parlé leur créole sur un marché et dans une poste, lol, rien à dire de plus. bref, j'aime quand même les antillais comme des frères, si nous avions essayé de faire la paix plus tôt, les dom n'en serais pas la aujourd'hui, ils seraient probablement unis, et la nous aurions pu parler d'indépendance et d'économie commune... Moi je ne t'en veux pas post37, un jour tu seras plus ouverte d'esprit, tu seras dans l'amour de la réflexion et de l'intelligence, tu verras ce n'est pas si dur...


P.S : Sérieux, la prochaine fois rencarde toi solidement pour essayer de démonter des personnes, tu fais honte aux tiens la.....

44.Posté par Parny Flora le 30/06/2010 14:12

Je suis entièrement d'accord avec les propos de M. Confiant que j'apprécie.
Je m'excuse auprès de mes compatriotes, mais beaucoup sont incapables de réfléchir, de se faire une opinion. Ils pensent qu'avoir un minimum d'autonomie = indépendance.
Il y a un tel laxisme aux antilles que j'ai honte d'être antillais.
Un exemple : des milliers d'antillais comme moi vivant à Paris possédantt un terrain dans leur pays voudraient y retourner pour vendre ou construire mais la succession est bloquée à cause de ces notaires, impossible d'obtenir un rendez-vous. Comment voulez-vous que les antillais progressent, ils se contentent de peu et je trouve ça dommage !

43.Posté par MLK le 08/02/2010 16:55

Mais bien sûr les 2, 3 indépendantistes avides de pouvoir sont des gens intelligents et TOUT LE RESTE DU PEULPLE est bête?
REMERCIONS DIEU DU PLUS PROFOND DE NOS AMES, d'avoir pu révéler au grand jour le VRAI visage de ces indépendantistes fou furieux et haineux. Au lieu de respecter le choix du peuple, ils les dénigrent.
Et bien, qu'est ce que ça aurait été si on avait laissé la possibilité à ces diablotins de nous diriger...
Merci Seigneur.

42.Posté par vieutang412 le 06/02/2010 12:31

Qu'un Antillais traite ses propres congénères de "sous merde"nous montre si besoin était dans quelle situation psychologique se trouvent ces derniers, on les lâche on leur laisse prendre leur indépendance et après on verra.
L'évolution de l'espèce semble être passé à côté, je crois que pour certains il faudrait pour rattraper ce retard encore, au moins dix générations.
Quand j'analyse surtout les remarques du post 37, elle vient conforter les propos de son compatriote Gontrand

Ps: Landietmanmanlesreunionais (traduction: languette ton momon les reunionnais)

C'est très représentatif de l'esprit et de la mentalité de certains caraîbéens en tout cas ne sachant sur quelle portion de trottoir travaille cette personne; j'éviterais comme la peste cette région du monde très prisée par le tourisme et qui en vit (seule industrie en plein essor) grâce a des blancs en recherche d'exotisme....

41.Posté par justin le 05/02/2010 15:54

Malheureusement, les idées émises par la dame du post 37 sont largement partagées aux Antilles. La plupart des Antillais méprisent encore plus les Réunionnais que les "Français" .... c'est pas peu dire! Jalousie quand tu nous tiens...

40.Posté par chikun le 05/02/2010 15:08

37.Posté par Landietmanmanlesreunionais le 05/02/2010 03:09
en tant que martiniquaise ça me fait rire de lire un tas de ramassis de conneries, de la part d'une bande d'assimilés incultes acculturés qui n'ont même pas une culture forte plus blancs que les blancs eux mêmes, avec des écrivains d'aucunes renommés contrairement à nous,

Cette "dame" cherche-t-elle un futur emploi à la MCUR ?

Je pense qu'elle mérite le condor toute catégorie du post le plus ignoble jamais publié sur zinfos.

39.Posté par Caton2 le 05/02/2010 14:24

37 Je remercie cette « dame » d’être venu s’exprimer sur Zinfos. Elle permet aux réunionnais qui ne sont jamais allés dans les Antilles de se faire une idée de l’état de la société martiniquaise et plus généralement antillaise. Cette "dame" est un bel exemple de ce que peut être la « négritude antillaise », lorsqu'elle est poussée jusqu'à l'absurde. Elle nous explique sa « philosophie »: Honte au métissage, honte à la réunion des cultures dans le respect de la différence. Pour cette dame la vie se résume à emmerder les blancs pour en obtenir toujours plus, mais sans jamais tuer la poule aux œufs d'or que représentent la France et l'Europe. Le grand jeu national aux Antilles c'est de faire mine de s'en prendre aux békés, pour faire cracher la métropole au bassinet. Après avoir obtenu satisfaction, békés et noirs redeviennent copains comme cochon. Là bas, il y a même une classe appelés "mulâtres", qui sert d'intermédiaire entre les békés et les noirs. À l’origine, ce sont des enfants illégitimes de békés et de noirs. Il tiennent la politique. Certains d'entre eux sont indépendantistes. Certains békés aussi. En attitude seulement car c'est surtout leur fonds de commerce. Et voilà ce que ça donne comme vision du monde à cette pauvre martiniquaise « basique ». C’est sûr qu’elle se sent mal à la Réunion. Ici elle est dans un autre monde. Vous remarquerez également qu’elle est raciste et surtout qu’elle ne se prend pas pour de la « merde ». Je trouvais que Raphaël Confiant allait top loin en traitant ses compatriotes d’étrons. En fait il avait raison, la preuve. Sauf que bien sûr, tout ceci est surjoué, exagéré, à l’Antillaise ! Heureusement , tous les antillais ne ressemblent pas à cette dame. Que dieu préserve (s'il existe) la Réunion de la grave dégénérescence sociale dont cette dame est atteinte . Attention à la contagion ! MCUR delenda est!

38.Posté par vieutang412 le 05/02/2010 07:27

Un p'tit conseil poste 37, corrige déjà tes fautes d'orthographe.
Moi, noir avec des origines multiples "REUNIONNAISES" je te retourne tes compliments d'une absurdité incroyable, sans bornes, je te conseille une seule chose, le jour ou tu trouveras plus connes et plus abruties que toi, tue-la, comme ça au moins tu seras la seule à être la reine....


P.S, continuez d'être aussi cons, cela vous va si bien, c'est votre marque de fabrique à vous les Partiniqués....

37.Posté par Landietmanmanlesreunionais le 05/02/2010 03:09

en tant que martiniquaise ça me fait rire de lire un tas de ramassis de conneries, de la part d'une bande d'assimilés incultes acculturés qui n'ont même pas une culture forte plus blancs que les blancs eux mêmes, avec des écrivains d'aucunes renommés contrairement à nous,
Vous êtes des assimilés plus blancs que les blancs qui ont fait en sorte que jamais dans leur constitution on ne puisse pas voter pour un changement de statut et ça vient nous critiquer, laissez moi rire vous là qui arriver en france regarder les antillais et les africains de haut vous vous croyez supérieurs aux mahorais antillais parce que soit disant plus métissés que nous,en attendant aimé césaire ce n'est pas chez vous, frantz fanon non plus, une musique forte comme le zouk écoutée dans toutes les dom-tom l'afrique et l'amérique latine c'est pas chez vous, des universitaires de renommés mondiales comme édouard glissant ou Maryse Condée c'est pas chez vous, un gouverneur guyanais nommé Félix Eboué qui rassemble en premier des troupes pour la France libre c'est pas vous,
Donc critiquer nous, en attendant on a une vraie culture, une langue dont on est est fière, de vrais écrivains(pâs comme cet écrivaillon de Raphaël gonflant dont la créolité lui ai monté à la tête)
on n'est pas des bounty et des vendus comme vous, vous le soit disant plus beau département de france et de navarre, où la moitié de la population ne sait même pas parler le français correctement et ça vient critiquer les antillais et bien sûr que les antillais alors que la Guyane a voté aussi, mais regardez vous d'abords les guyanais ont voté comme nous où sont les critiques vous êtes des jaloux, des envieux car la réunion n'a aucune notoriété, aucun intellectuel de renom, aucun sportif dont on se souvient, vaut mieux être une sous merde avec des convictions que des sous merdes sans profondeur ,comme vous bande d'assimilés toujours en train de lécher le cul des français et ça vient donner des leçons aux DEA, vous nous critiquer sans nous connaître on a pas voté l'article 74 mais on a voté l'article 73 bande de nuls vous ne connaissez rien à nos départements d'amériques mais comme les blancs vous venez ramener votre science vous , bande de branleur incapable de faire plus de deux jours, au moins on a montrer avec notre grève qu'on pouvait être édéterminer quitte à tout perdre, contrairement à vous qui avez attendu qu'on fasse tout pour embrayer la grève à peine deux heures(hahahahhahaha) vous ne connaissez rien à notre politique et tel papa blanc vous venez faire des analyses aussi simplistes que ridicules.
VOUS ME FAITES PITIES arrivés en France vous en parlez même plus créole, même le ségua ne vient pas de chez vous mais de l'île Maurice, zot pa konnet ayen bande de ploucks d'assimilés toujours esclaves en plus d'être cons touchés vos allocations braguette avec votre natalité galopantes continuer à vous vendre aux blancs comme dans le reportage d'envoyer spécial où l'on voyait comment les érunioniases faisaient tout pour épouser un blanc, et foutez nous la paix
Une négresse qui vous enmmerde tout comme Aimé Césaire le nègre fondamental sans laquelle votre île de merde peuplés de bounty ne serait pas un département depuis 1946 mais une vulgaire colonie

36.Posté par EBROIN le 30/01/2010 22:53

La fierté de l'antillais serait-il libéré et élevée? Quand on sait que le BEKE a toujours le contrôle de l'économie! L'antillais serait-il suffisamment stupide pour se remettre de lui même sous le joug du BEKE? Avant de parler d’autonomie ou d'indépendance nos politiques aux Antilles doivent d'abord convaincre la population de créer, d'inventer, de produire etc...Pour arriver à un pourcentage d’autosuffisance, de contrôle de l'économie sans lequel l’autonomie, l’indépendance serait un leurre. Nos politiques doivent sont les premiers irresponsable de notre conscience. Les peuples qui évoluent ont à un moment ou un autre rencontrés un leader qui a réussir à leurs faire comprendre la nécessité de procéder telle ou telle manière en étant eux mêmes des exemples.
Hors ce n'est pas la démonstration que nous a habitué nos élus des antilles. Nous n'avons pas de réels exemples. Nous n'avons pas un seul exemple de politicien antillais qui soit à l'image des grands leaders latino Américains.

J'invite les donneurs de leçons à revoir leurs copies.
Raphaël CONFIANT est un très mauvais perdant. J'espère qu'il se remettra.
IL dit des vérités, certes, mais il n'était pas obligé d'aller jusqu' à traiter les antillais de.....

" À ces gens, je dis: allez vous faire foutre! À ce peuple, je dis qu’il n’est qu’une sous-merde, un ramassis d’aliénés, d’alimentaires et de lâches. Une tâche sur la carte du monde, une salissure. Un étron"

Il a retrouvé ici un réflexe de gamin qui injurie ses frères et soeurs quand il perd aux jeux.
Allez Raphaël remet toi, accepte de comprendre nos contradictions. Cela s'appel faisons notre mea-culpa.

35.Posté par E.T le 20/01/2010 08:49

Le fait que les martiniquais aient voté non à l'autonomie ne veut pas forcément dire qu'ils sont contre.Plusieurs autres paramètres doivent être tenus en compte:
-si ils votaient oui, qui dirigerait?Peut être que ceux qui sont les plus médiatisés ne voudraient pas d'un poste de leader(il est parfois plus facile de défendre une cause en restant en retrait)
-quelle type de gestion serait appliqué(dictature, monarchie, démocratie et autreinvention):faire un changement juste pour changer apporte quoi si ce n'est qu'attirer l'attention
Traiter les martiniquais de sous merde peut paraître violent et peut être trés mal accepté mais que penser quand on a de la motivation à faire bouger les choses, que dans le fond nos idées sont partager par un grand nombre mais lors du passage à l'action plus personne ne bouge par peur de perdre ses avantages aussi maigres soient ils et qu'en plus on est pointé du doigt pour y être allé quand même et seul.Au moins il assume ce qu'il pense.
Il ya aussi quelqu'un qui dans d'autres temps et lieu aurait dit quelque chose comme "les français sont des veaux", çà ne vous rappelle rien.

Au fait si il y avait autonomie, comment cette ile se développerait elle?
indice: de quoi a t'on besoin pour construire un immeuble? celui qui trouve la bonne réponse a toute mon estime.

PS: quelle est la distinction entre dictature et démocratie?
en dictature, le dictateur prend le pouvoir et le peuple se débrouille
en démocratie, le peuple donne le pouvoir et aprés ...se débrouille s'il le peut

34.Posté par Denis974 le 19/01/2010 18:29

Le grand écrivain s'est laissé aller à faire une faute malheureusement commune :
Une tâche sur la carte du monde Pas besoin de l'accent circonflexe. Une tâche, c'est un travail, une besogne, pas une souillure.

33.Posté par anonyme le 19/01/2010 12:27


J'ai apprécié tout autant la cordialité de nos échanges, ainsi que votre réel souci d'apporter des éléments à votre argumentaire, et je vous en remercie également.

Pour ce qui est de combattre pour des idées, je crois bien plus efficace de débattre sur le fond, que sur le terrain de la personnalité des leaders en cause : la diversion ainsi créée peut finalement nuire à l'objectif souhaité, et même à terme, peut faire naitre chez ses propres partisans, un sentiment diffus de malaise inexpliqué, en raison peut être de la perception d'une dispersion potentiellement contre-productive.

Pour ce qui est de la dangerosité d'un porteur d'opinions, en l'absence d'une structure les fédérant, suffisamment tentaculaire pour s'exprimer sous la forme d'une pensée unique, elle est par nature, extrêmement limitée, et reste, de plus, à être démontrée : la prise de risques demeure de toute façon d'abord, plutôt circonscrite à son auteur, en n'engageant surtout que sa personne, son temps, sa crédibilité, et parfois même ses ressources financières.


L'actualité illustre parfaitement cette différence de fonctionnement, avec le parallèle entre Jean-Hugues Ratenon, rassemblant des dizaines d'associations, et Samuel Mouen, isolé au milieu de quelques citoyens : la valeur des idéaux n'a de résonance qu'en fonction de la puissance des réseaux, et cela dit, sans parti-pris pour l'un ou pour l'autre.


En ce qui me concerne, par exemple, je suis beaucoup plus inquiet, du fondement intellectuel, qui préside à la création de la MCUR (soutenu par des financements publics, et appuyé par une idéologie discutable, dont il est pourtant interdit de délibérer, au motif fallacieux de se voir ainsi déclarer ennemi du genre humain), que du combat d'un homme, qui entre autres choses, désire voir appliquer pour nous tous, une continuité territoriale digne de ce nom.



32.Posté par aline Caro le 19/01/2010 10:49

31.Posté par anonyme le 19/01/2010 10:35

nnnnnnnnn

Je vous remercie de votre réponse et de votre courtoisie à accepter un débat Je ne partage pas votre point de vue. Il faudrait en effet retrouver d'autres citations de Franco qui vont dans le même sens.
Je ne pense pas qu'il s'agit chez lui de dire ou de faire pour favoriser chez d'autres l'émergence de refelxions. C'est le positionnement classique que l'on retrouve chez de nombreux leaders d'opinion qui estiment qu'eux et eux seuls ont raison devant une masse inerte qui ne comprend rien à rien. C'est l'expression d'une personne qui s'estime être un chef mal compris.Cette attitude est dangereuse. Elle conduit à des dérives, l'Histoire l'a démontré.

31.Posté par anonyme le 19/01/2010 10:35

30.Posté par aline Caro le 19/01/2010 09:09


C'est un constat que je partage, et qui n'est pas spécifique à La Réunion. Je vous invite à lire l'interview de Michel Schneider, au lien ci-dessous, au sujet du "triomphe-du-chacun-pour-soi" : je ne crois pas davantage que cet auteur insulte les Français.

Vous semblez défendre une éthique qui consisterait à prôner, que toute vérité n'est pas bonne à dire, mais cette éthique de responsabilité, si elle peut se concevoir lorsqu'il s'agit d'institutions (et encore...fixer des limites revient à en accepter les dérives), est contraire à celle d'un citoyen conscient de ses devoirs, à l'égard de la société à laquelle il appartient : l'éthique de conviction d'Antoine Franco n'a pas pour objectif de faire plaisir à quiconque, voire de ménager des susceptibilités, mais de favoriser chez d'autres citoyens, l'émergence de réflexions en dehors de schémas communément admis.

Cela peut heurter le fonctionnement intellectuel d'un tel ou de tel autre, mais en aucun cas, l'exercice démocratique du droit de penser ou de parler, ne peut s'apparenter à une offense à l'encontre de son auditoire : supposer cela possible, c'est s'interdire d'entendre des opinions contraires aux siennes, pire, c'est s'enfermer dans la certitude erronée d'avoir raison, quelque soit l'argumentation d'autrui.


(Vous noterez sur ce point, qu'il est malheureusement coutumier sur notre Ile, de traiter de "donneur de leçons", appréciation très excessive s'il en est, puisque nous parlons de dérapage verbal, toute personne fraichement Réunionnaise, qui tente de faire partager un avis différent du notre ... En sortons nous grandis ? Je pose la question.)




30.Posté par aline Caro le 19/01/2010 09:09

Posté par anonyme le 18/01/2010 21:33
Cela manque de substance : en tant que Réunionnais, je ne me suis pas pas senti insulté.
nnnnnnnnn

DAns le texte en référence, Franco écrit qu"à la Réunion (...) sévissent une 'coutume et un dicton' : 'faites la pluie ! la boue sera pour tout le monde'. Cette attitude égoïste, qui tend à toujours se reposer sur les combats des autres, résulte-t-elle d?une certaine passivité historique bien connue des Réunionnais? Je ne suis pas assez compétent et informé pour en trancher mais je me contente de le constater avec regret. «Très forts pour hurler avec les loups sur Freedom', 'plus classe sur Festival ou dans les courriers des lecteurs' ? mais aux abonnés absents dès lors qu?il faut passer à l?action et se montrer !!! 'Sans doute courage i manque à eu !' "

Il dit en substance, que les Réunionnais ne sont pas courageux, qu'ils hureent avec le sloups et que cela résulte sans doute d'une passivité historoqiue des Réunionnais.

Un peu plus loin il écrit "Oui bien sûr ces valeurs humanistes (NDLR; LIBERTE EGALITE FRATERNITE )sont bien loin de la réalité des chariots des grandes surfaces, des belles autos, des belles maisons, de l?opulence matérielle dans laquelle certains baignent aujourd?hui à la Réunion et à laquelle beaucoup aspirent."

Il veut signifier qu'à La Réunion ne bau-igne pas dans les valeurs républicains mais dans la réalité des chariots des grandes surfaces, des belles autos, des belles maisons, de l'opulence matérielle".


Il est possible de retrouver, dans d'autres textes, des déclarations allant dans le même sens.

Ce discours n'est pas aussi éloigné que celui de Confiant.

SI vous ne vous sentez pas insulté, c'est votre droit. MAis d'autres le sont.

29.Posté par marie de madinina le 19/01/2010 04:57

Que ce Raphael Confiant aille se coucher, où était-il quand les martiniquais avaient besoin de savoir ce que l'article 74 proposait exactement, les sous articles qui seraient votés dans trois ans? Aucun politque partisant du 74 n'a pu le faire. Quand au détours de meeting (en public) on enttend et pas des moindre des hommes politiques indépendentistes traiter leurs adversaires de "nègres noirs" (et cela ne vient pas des BéKés: ils ne font pas de politiques) on les reconnait tous dans les propos de ce R.Confiant. alors le vote des Martiniquais exprime bien le rejet de donner à ces gens le pouvoir et de vivre sous la dictature. On en rejette ailleurs ce n'est pas pour la voir installée dans notre ile. Nous voulons la décentralisation mais avec des décisions raisonnées et refléchies et non à la hate. Ces même personnes sont contents d'envoyer les enfants en france metrop. pour y faire des etudes, arretons cette hypocrisie.

28.Posté par anonyme le 18/01/2010 21:41

20.Posté par Caton2 le 18/01/2010 14:59

Très pertinent : excellente analyse.


27.Posté par anonyme le 18/01/2010 21:33

24.Posté par aline Caro le 18/01/2010 16:45

Cela manque de substance : en tant que Réunionnais, je ne me suis pas pas senti insulté.


26.Posté par boyer le 18/01/2010 20:37

c'est drole, je ne peux m'empêcher de penser aux gars du PSR et à Samuel Mouen vu a RFO à midi qui se lamentait de se retrouver tout seul avec teddy Soret alors qu'il avait appelé à un grand rassemblement.

25.Posté par Charly le 18/01/2010 17:02

.Posté par aline Caro le 18/01/2010 16:45

Oui?
Et alors? Je viens de relire...
Y a t' il quelques insultes que ce soit?
Pour ma part, je me garderai bien de rapprocher Franco à Confiant au vu de l'exemple que vous donnez!

Aller, retourner dans vos eaux troubles de sous marin. C'est fini aline, fini!

Charly Menot

24.Posté par aline Caro le 18/01/2010 16:45

Posté par Charly le 18/01/2010 12:42
Post 14 et 16

Assimiler Antoine Franco à ce Confiant. Citer Franco en tartinant des "citations" sorties de leurs contextes, en essayant de nous faire croire qu'il y a une ressemblance entre ses propos et ceux de Confiant relève de l'ineptie la plus honteuse!!!
nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn

A titre d'exemple voci ci-dessous, l'intégralité des commentaires de Franco à un article intitulé"Alain Abadie futur patron d'Air Austral..." publié le 12 août 2008 par ZINFO (recherchez l'article, vous retrouverez les commentaires suivants de Franco)

60. Posté par FRANCO le 17/08/2008 10:20

CREOTAS, vos interrogations sont diverses et nombreuses.
Comme vous le soulignez judicieusement, l?action de Coll?Air n?est, malheureusement que le fait d?une petite poignée 'd?irréductibles gaulois' très volontaires mais trop peu nombreux. Vous devez savoir qu?à la Réunion, bien plus qu?ailleurs, sévissent une 'coutume et un dicton' : 'faites la pluie ! la boue sera pour tout le monde'. Cette attitude égoïste, qui tend à toujours se reposer sur les combats des autres, résulte-t-elle d?une certaine passivité historique bien connue des Réunionnais? Je ne suis pas assez compétent et informé pour en trancher mais je me contente de le constater avec regret. «Très forts pour hurler avec les loups sur Freedom', 'plus classe sur Festival ou dans les courriers des lecteurs' ? mais aux abonnés absents dès lors qu?il faut passer à l?action et se montrer !!! 'Sans doute courage i manque à eu !'
Le sujet du prix des billets d?avion est-il secondaire pour la très large majorité des Réunionnais ? Oui surement car ils ont le sentiment très subjectif que les Réunionnais voyagent beaucoup ce qui est tout à fait faux et la réalité toute à l?inverse. Sur les 790 000 habitants, à peine cent quatre vingt mille se sont rendus en métropole en 2007, ce qui est très peu (les prix en sont la cause) et révèle la ghettoïsation d?une très large partie de nos concitoyens. Il est évident que nos élites, élus, fonctionnaires, dirigeants syndicalistes, qui ne paient pas leurs billets et thésaurisent leurs miles gratuits, occupent une place importante dans l?effectif des 'multi voyageurs' et c?est un privilège de taille qui en fait des 'insulaires à part' n?ayant nul besoin d?une continuité territoriale dont ils jouissent déjà pleinement grâce à nos impôts. Que chacun de ces multi-voyageurs privilégiés rende public le nombre de ses allers-venues vers la métropole : ce sera édifiant !

Le militantisme pour revendiquer NOS DROITS de citoyens FRANÇAIS et EUROPEENS, un risque ? Mon père, militant républicain espagnol, et comme lui des milliers d?autres immigrés de toutes nationalités, des milliers de Français, n?ont-ils pas durant l?occupation nazie du territoire national couru le risque de leurs vies, voire donné leurs vies pour leur conviction en la France et en sa devise LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ? Oui bien sûr ces valeurs humanistes sont bien loin de la réalité des chariots des grandes surfaces, des belles autos, des belles maisons, de l?opulence matérielle dans laquelle certains baignent aujourd?hui à la Réunion et à laquelle beaucoup aspirent. Mais à qui le doit-on aujourd?hui? Aux militants d?hier, nos aînés!!! Souvenez vous de cet extrait de la Marseillaise 'Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n?y seront plus'. N?est-ce pas ce qui devrait faire la grandeur des Hommes : assurer le devenir heureux et juste de leurs enfants et de leur espèce sur cette Terre ?
Vos encouragements sont appréciables certes, mais votre implication le serait bien plus."

23.Posté par Caton2 le 18/01/2010 16:25

Pardon pour l'énorme faute de français: (c'est gens là) lire: "ces gens là", bien sûr... J'écris trop vite!

22.Posté par aline Caro le 18/01/2010 15:52

A "Charlot" et "anonyme"

Si vous voulez retrouver les citations de Franco dans leur intégralité: faites des recherches sur ce site et voyez aux dates qui sont données ici. Vous si n'arrivez pas, je fais vous donner l'intégralité des écrits de Franco et vous jugerez par vous même.
Je constate, d'ailleurs que vous volez à son secours mais qu'il ne dit mot. Peut être a-t-il de bonnes raisons à cela. Alors attendons sa réaction.

21.Posté par bertel le 18/01/2010 15:03

19.Posté par fiuman le 18/01/2010 13:50
..../....
c'est pour cela qu'il faut faire attention aux apprentis sorciers communistes et leur MCUR, qui veulent en fracturant les communautés ré ouvrir les plaies du passé.


Très bon résumé !

Bertel de Vacoa

20.Posté par Caton2 le 18/01/2010 14:59

Fluman, vous avez raison. Il faut faire attention aux apprentis sorciers et spécialement à Monsieur Carpanin Marimoutou, le théoricien de la négritude version cafritude. Ce monsieur récuse le terme de métissage et le remplace par créolisation. Ce n'est pas une fantaisie sémantique d'agrégé de lettres. Pour lui le mélange s'est fait dans la violence, donc dans la souffrance. Le mot créolisation souligne cette violence, celle des blancs. C'est une pathologie de l'intellectuel métis, qui refuse une partie de lui-même, la partie "caf" ou "malbar" qu'il vit comme un déshonneur, tout en la valorisant publiquement. Mais il la valorise pour se rassurer lui-même, pas par altruisme. Cette pathologie est décrite par Katell Colin dans un article analysant les textes de l'écrivain Henri Lopes "une parole métisse..." publié dans Ethiopique, n° 82. Tout comme Raphaël Confiant, qui est son pendant martiniquais, Carpanin Marimoutou valorise l'apprentissage du créole et sa graphie "normalisée". Leur combat est similaire. On voit où il mène. Quand Monsieur Confiant injurie ses compatriotes, il laisse parler son conflit interne, le blanc qu'il y a en lui traite de merde le noir qui ne veut pas se soumettre. La Réunion n'a pas besoin de ce genre de fou pour avancer. C'est gens là sont des violents qui n'aiment pas leur peuple car ils ne s'aiment pas eux-mêmes.

19.Posté par fiuman le 18/01/2010 13:50

Pourquoi toujours lié le destin des Antilles à celui de la Réunion, nous ne parlons pas le même créole, nous n'avons pas le même contexte historique, pas le même océan, pas le même peuplement et surtout selon les dires des touristes métropolitains, pas de trace d'agressivité dans les rapports avec eux. Nous sommes plus apaisés vis à vis de notre histoire,et nous regardons vers l'avant, c'est pour cela qu'il faut faire attention aux apprentis sorciers communistes et leur MCUR, qui veulent en fracturant les communautés ré ouvrir les plaies du passé.

18.Posté par anonyme le 18/01/2010 12:50

14.Posté par aline Caro le 18/01/2010 09:13
16.Posté par lionel payet le 18/01/2010 11:45


Antoine Franco nous a traité de "sous-merde" ou "d'étron" ? Citez vos sources.

C'est réellement ce que vous avez ressenti ? Expliquez nous pourquoi.

17.Posté par Charly le 18/01/2010 12:42

Post 14 et 16

Assimiler Antoine Franco à ce Confiant. Citer Franco en tartinant des "citations" sorties de leurs contextes, en essayant de nous faire croire qu'il y a une ressemblance entre ses propos et ceux de Confiant relève de l'ineptie la plus honteuse!!!
Certes Franco à une grande gueule, je ne le suis pas toujours dans ces prises de positions. Qu'il ne sache pas où il se situe aujourd' hui politiquement, c'est possible, mais comment voulez-vous vous situer politiquement ici à la Réunion quand vous avez été un vieux communiste et que l'on voit ce que "le parti" utilise comme méthodes pour fagociter le peuple de la Réunion et l'abétiser par la même occasion?
Que l'on aime ou pas Franco on ne peut lui reconnaitre, qu'au pour le moins, une chose c'est la profondeur de ses convictions et le courage dont il fait preuve pour les défendre.
On voit bien là, dans vos propos la griffe du PCR qui essaye d'infiltrer le seul site local d'info sur lequel tout un chacun peut s'exprimer.
Ca vous emmerde ça hein?... Il faudra vous y habituer!
Hé bien, dîtes bien à Paul et sa clique que le jour est arrivé où le dictat d'un autre temps (celui de la dynastie des "cavaleurs" et du dépotisme) est révolu. Et vous pouvez leur rajouter que les réunionnais ne sont plus des "sous merde", voire d'"étrons"... pour lesquels ils ont été pris depuis trop longtemps.
Les "sous merde", voire d'"étrons"... c'est vous les sous marins de la néo Alliance.
Certainement pas Fanco.

Charly Menot

16.Posté par lionel payet le 18/01/2010 11:45

Le parallèle entre les écrits de Confiant et d'Antoine Franco est saisissant. Autrement dit les observations ou commentaires faits sur le texte du premier valent donc aussi pour les déclarations du second.
Comme quoi les démagogues de tous les pays se ressemblent.

15.Posté par Jean Saitrop le 18/01/2010 11:03

Bonjour,

Je ne connais pas se confiant, mais cette personne m'a l'air d'être un grand démocrate !!

Les Antillais ont été raisonable. Ils ont regardé autour d'eux, et les îles de leur zone ne font pas vraiment envie.

L'indépendance, pourquoi pas mais, ou sont les hopitaux ? ou est la sécurité sociale ? Ou est l'euro ?

Ce type qui a écrit ses mots envers ses compatriotes me fait très peur. C'est lui qui va m'imposer le créole à l'école pour mes enfants, comme ça, aucune chance pour mes enfants de sortir de mon beau pays ?

Pourquoi la fille Verges ne parle pas un mot de créole ? Parce qu'elle ne la connais pas ! Les meilleures universités des états unis n'apprennent pas notre langue !

Avec des types comme ça au pouvoir, c'est fini la démocratie !

Je suis soulagé que les antillais est voté non. Ils sont raisonnable. Je ne dis pas qu'il ne faut pas plus de décentralisation et mise sous tutelle par la suite (St Louis). Mais on aurait été bien mal à l'aise s'il avait voté majoritairement Oui. Car Paris nous aurait à un moment ou à un autre mis dans le même panier.






14.Posté par aline Caro le 18/01/2010 09:13

On dirait du Franco tout craché.
En effet, sous d'autres termes, le dirigeant de Collair a écrit, ici même sur Zinfo pour La Réunion, des choses qui rappellent les propos de Confiant

Pour Franco, nos compatriotes ont une « attitude égoïste, qui tend à toujours se reposer sur les combats des autres ». C'est le résultat d’ « une certaine passivité historique bien connue ?» Selon lui, les Réunionnais sont «très forts pour hurler avec les loups sur Freedom (…) ou dans les courriers des lecteurs, mais aux abonnés absents dès lors qu’il faut passer à l’action et se montrer » (17/09/09). Ils « dénoncent les abus avec la langue » (14/08/08). Ils se défoulent « dans l’anonymat » (14/08/008). ». « Sans doute courage i manque a eux ! » écrit-il. Ou alors, ils « sont si gentils et acceptent tant tout ce qu'on veut leur faire subir ! » (06/08/08). Pour lui, les Réunionnais ne développeront jamais leur tourisme car c’est un secteur où ‘il faut travailler et ce ne sont pas des horaires de bureau et dugratte son cul social »
« Quand une population, dans sa très grande majorité (…) ne fonctionne qu'avec le principe: qu'est-ce que j'y gagne tout de suite, il est difficile de concevoir une politique de développement » analyse-t-il (13/09/08). Les Réunionnais n’adhérent pas aux « valeurs humanistes » de la République dit Franco, parce que ces valeurs « sont bien loin de la réalité des chariots des grandes surfaces, des belles autos, des belles maisons, de l’opulence matérielle dans laquelle certains baignent aujourd’hui à la Réunion et à laquelle beaucoup aspirent»(17/09/08). En effet, « beaucoup de citoyens (…) préfèrent le statut d'esclave moderne à qui on apporte l'accès aux biens matériels en contre-partie de l'abandon de sa citoyenneté à ceux qui vont se charger avec l'État de tout pour lui ! » commente-t-il.

La différence entre Franco et Confiant est que le second est un auteur reconnu et que politiquement il est à l'extrême gauche aux Antilles. Quant à Franco, lui seul sait où se positionne politiquement.

13.Posté par piment vert le 18/01/2010 09:07

Autonomistes et communistes n'ont jamais été de grands démocrates....Ce qu'ils n'ont pu obtenir par les manifestations de rue, ils pensaient pouvoir l'obtenir par la manipulation des consciences (comme pour la MCUR) et des urnes. Leur défaite est cinglante, alors ils versent leur venin contre la grande majorité de ceux qui ne pensent pas comme eux.
Ce sont des dictateurs, et nous avons les mêmes à La Réunion : les voyages en première classe pour eux et les minimas sociaux pour le peuple.

12.Posté par luc Mariaye le 18/01/2010 09:01

Oui, mais un correspondant a déjà signalé cet article (voir "quand un autonomiste antillais se lâche!)

11.Posté par mwa la pa di le 18/01/2010 07:49

SUPERKAT, comment peux tu dire cela :

1.Posté par SUPERKAT le 17/01/2010 19:33
100 % RAISON et BIEN DIT mais il n'a fait qu'une erreur de taille : N'avoir pas entendu le cri du ventre de ses compatriotes, bien plus perçant que le frémissement des cervelles !

Réduire le vote des Martiniquais seulement à cela est plus que simpliste et aussi irrespectueux de leur décision. Vote alimentaire, qui sait? vote de raison ? vote à respecter car le choix de ne pas vouloir changer pour l'incertitude est aussi preuve de sagesse. Le racisme exprimé par Monsieur Raphaël Confiant tient plus d'un fond de commerce fatigué et peu porteur le tolérance et d'amitié entre les peuples. Cette époque est peut être révolue, peu être que nos amis Martiniquais ont exprimé librement un sentiment que bien voudraient voir étouffé. Alors Monsieur CONFIANT, ayez confiance en vos concitoyens, ils sont libres dans tous les sens du terme. LIBERTE EGALITE FRATERNITE.

10.Posté par Charly le 18/01/2010 07:34

Post 6
Par terre de rire!!!

9.Posté par Jesus was a rolling stoned le 18/01/2010 07:17

Les français de 1789, les révolutionnaires, n'avaient pas la CAF, la sécurité sociale, les allocations chômage, le RMI, n'avaient pas la télévision pour les endormir et les crédits à la consommation pour les aliéner... pas de GSM non plus ou de voiture pour faire mumuse...bref, quand ils pliaient sous le joug et crevaient de fin, c'était pas de la rigolade......
C'est peut être pour cette raison qu'il est difficile pour un peuple de lâcher la proie pour l'ombre...et d'adhérer au vues de l'esprit d'indépendantistes qui ne pensent qu'a eux même, à la gloriole qu'ils retirent de leur gesticulation raciste......En tous cas 80% de la population qui dit non...le message est claire...
Il ne reste plus à ces extrémistes créoles que d'insulter "leur" peuple et de vomir leur petite haine sur un blog pour digérer l'affront et la fin de leur rêve égoïste...
Ce qui prouve que la démarche de la France, même maladroite, puisque rien ne se fait sans douleur, n'est pas si mauvaise que certains veulent le dire....
C'est aussi valable pour la Réunion.

8.Posté par Basile le 17/01/2010 22:57

Heureusement que ce type-là n'est pas au pouvoir dans une État autonome ou souverain !

7.Posté par Caton2 le 17/01/2010 21:24

Je suis allé visiter le site de Raphaël Confiant (lien dans l'article de Pierrot). C'est violent mais très intéressant. Voici un extrait d'un des commentaires trouvé sur ce site:
"Pendant plus de trente ans, les partis politiques marqués du sceau de l’indépendance et de la révolution n’ont pas cherché un seul instant à comprendre dans quel pays ils vivent. Pendant toutes ces années, les indépendantistes révolutionnaires fonctionnaires ont bâti leur idéologie sur le passé colonialiste, sur les complexes d’infériorité et de race comme si leur combat pouvait effacer l’histoire, effacer nos cerveaux, comme si leur haine, leur rage, leurs ressentiments envers les békés et les blancs de manière générale auraient pu devenir un jour un hymne, une devise, une bannière sous laquelle se reconnaîtrait et se rassemblerait le peuple martiniquais. Eh bien non monsieur. Les martiniquais ne sont pas, ne seront pas les sujets de votre commerce politique. "
À méditer en pensant à la MCUR...

6.Posté par Ulysse le 17/01/2010 21:08

on dirait du sous Cambronne !

5.Posté par déni de la vérité le 17/01/2010 20:58

C'est sur ! refusons de grandir , post 4,
Continuons à appeler papa l'Etat !
Cet autonomiste est peut -être sévère pour les siens, mais il ne se voile pas la face !
Il est debout ! et vaut tous les "zéléman ékléré " de la Réunion !

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/01/2010 20:41

après la soumission au maître, la soumission à l'économie, au politique..avant que de penser et d'imaginer, certains (et on ne peut les blâmer) songe à la sécurité, à manger, et à l'avenir des leurs, qui n'auront rien d'autre à faire qu'à reproduire inlassablement ce que leurs aînés leur auront montré...

le PCR et les claude hoareau ou Cyrille Hamilcaro et consorts ont encore de beaux jours devant eux..

3.Posté par thierry le 17/01/2010 20:03

À ces gens, je dis: allez vous faire foutre! À ce peuple, je dis qu’il n’est qu’une sous-merde, un ramassis d’aliénés, d’alimentaires et de lâches. Une tâche sur la carte du monde, une salissure. Un étron.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

comme ça c'est clair, on sait tout le bien que pensent autonomistes et indépendantistes de leur peuple...

2.Posté par deni de la verité le 17/01/2010 20:02

....." continuez à braiier et à manifester régulièrement pour que le papa blanc vous accorde 200euros d'augmentation de salaire et n'augmente pas le prix de l'essence , même si le prix du brut augmente...."
Qu'un autonomiste démontre ainsi l'absurdité de l'économie des DOM et la bêtise de la démarche sociale PCR/ Ratenon, il faut applaudir !
Ce systême est explosif et condamné à terme ! Produire et exporter , c'est la seule façon de sauver durablement La Réunion !
Se cachera t'on la vérité, longtemps encore ? je ne crois pas; l'Etat a 1500 milliards de dette et l'Union Européenne va modifier la donne en 2014 !

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter