Santé

Psychiatrie: "Il y a beaucoup d'histoires de traitements abusifs à La Réunion"

Le manque de places, la mauvaise gestion du budget, mais aussi des abus dans le secteur de la psychiatrie à la Réunion sont dénoncés par la Commission des citoyens pour les droits de l'Homme (CCDH). Nous avons interrogé la présidente de l'organisation, Mylène Escudier, qui affirme que La Réunion aurait une tendance aux traitements abusifs des patients dans le secteur.


Psychiatrie: "Il y a beaucoup d'histoires de traitements abusifs à La Réunion"
Suite à la confirmation de l'ARS d'un manque de place dans certains services, nous avons contacté la Commission des citoyens pour les droits de l'Homme (CCDH) afin d'obtenir leur point de vue sur la situation réunionnaise.

Zinfos974: Quelle image avez-vous de La Réunion en matière de psychiatrie?

Mylène Escudier: Il y a beaucoup d'histoires de traitements abusifs à La Réunion. Traitements inhumains, médicaments trop lourds, internements illégaux... Nous avons remarqué qu'en 10 ans, l'internement à La Réunion a augmenté de 50% (chiffres de 2011, ndlr). Les gens ne sont pas de plus en plus malades; les professionnels ne savent pas les prendre en charge.

Quelle est la forme d'abus la plus commune?

Le problème le plus récurrent est l'hospitalisation illégale ou inutile. Il existe deux types d'hospitalisation: libre et sous contrainte (sans l'accord du patient).

Dans quels cas peut se faire l'hospitalisation sous-contrainte ?

Dans quatre cas: 
- à la demande d'un tiers (et sur présentation de deux certificats d'hospitalisation)
- en urgence, à la demande d'un tiers (sur présentation d'un certificat)
- en cas d'extrème urgence, à la demande d'un psychiatre
- sur arrêté préfectoral

Les hospitalisations en urgence ne devraient être ordonnées par l'hôpital qu'exceptionnellement. Hors à La Réunion, 53% des hospitalisations étaient faites de cette manière en 2011 sur décision de l'hôpital. Il y a donc un non respect de la loi. Il y a trop d'internements, également à l'échelle nationale. Pour preuve, le nombre de psychiatres en France est un des plus élevé d'Europe (13.000 psychiatres).

Quelles sont les autres formes de maltraitance?

Nous déplorons la trop lourde quantité de psychotropes (10 à 20 par jour) qui transforment les patients en de véritables "zombies". L'autorisation est ensuite souvent donnée à ces patients de quitter l'établissement, sous les effets de ces médicaments, ce qui est très dangereux; d'ailleurs on le voit dans les faits-divers.

Il existe aussi un système punitif inhumain. Des patients sont parfois attachés pendant plus de 72 heures, punis par une camisole chimique ou une camisole de force, enfermés dans des chambres d'isolement avec un lit en feraille et un sceau pour faire leurs besoins... Ce n'est pas comme ça que l'on soigne un malade.

L'ARS avoue avoir un manque de psychiatres par rapport à la métropole. Êtes-vous d'accord?

Je n'ai pas les chiffres en tête mais je sais que la psychiatrie serait le deuxième poste de dépense de la santé en France. Le budget est énorme (110 millions d'euros en moyenne par an à la Réunion, ndlr). S'il y a un manque de médecins, comment dépensent-ils tout cet argent? Peut-être le dépensent-ils sur des nouvelles chambres d'isolement plutôt que sur de bons psychiatres.
Jeudi 24 Octobre 2013 - 15:59
SH
Lu 1644 fois




1.Posté par Alléluia le 24/10/2013 17:56
quel miracle que zinfos974 ose parler de ce scandale au lieu de colporter des rumeurs de caniveau sur des gens respectables......

2.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 25/10/2013 09:40

Le sujet me passionne tant les diagnostics « psychiatrisants » se sont abattus sur moi depuis 8ans… Merci à mes frères internautes ( près de 800 ont déjà lu cet article !) de bien vouloir donner leur avis sur la situation (ICI !), encore plus grave qu’il n’y paraît.

3.Posté par Lyto le 25/10/2013 10:17
Article intéressant. Mais il aurait été encore plus intéressant de mettre en perspective avec l'avis d'un professionnel. Histoire que l'on ait les deux versions :)

4.Posté par Hubbar le 25/10/2013 10:36
extrait du site officiel http://www.scientologie.fr/: «En conséquence, en 1969, des scientologues ont établi la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), un groupe de surveillance qui mène des enquêtes et dénonce les violations des droits de l’Homme commises par les psychiatres».

CCDH = Église de Scientologie.
Il faut juste le savoir

5.Posté par Sgambato le 25/10/2013 12:10
Le travail journalistique consiste à informer son lectorat sur un sujet sans oublier son contexte. La moindre des choses serait en l'occurrence de préciser que la CCDH est une émanation de la scientologie qui a professionnalisé l'exploitation de la détresse humaine pour dispenser leurs messages et recruter des membres captifs au profit de la secte. Rappelons que selon la loi, l""église" de scientologie se livre à des activités sectaires. Un peu de déontologie ne nuit pas à la qualité du travail des journalistes.
Cordialement.
G. Sgambato

6.Posté par Claire NOVEMBRE le 25/10/2013 13:53
Et selon la déclaration universelle des droits de l'Homme et la Convention européenne de droits de l'Homme,""Toute personne a droit à la liberté de pensée,de conscience et de religion;ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction,ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement,en public ou en privé,par le culte,
l'enseignement,les pratiques et l'accomplissement des rites."

Je rappelle que la France a été condamnée plusieurs fois par la Cour européenne des droits de l'Homme pour ne pas avoir respecté les conventions internationales et européennes qu'elle a ratifiées, qu'il n'existe aucune définition juridique du mot "secte" et de "dérive sectaire" utilisés pour faire peur et désigner à la vindicte populaire tout ce qui est nouveau dans les domaines de la santé,de l'éducation et de la spiritualité et représente une menace pour l'industrie pharmaceutique et pour la psychiatrie dont la CCDH dénonce depuis plus de 50 ans les abus comme dans le DVD L'ère de la peur - Le règne de terreur de la psychiatrie http://www.youtube.com/watch?v=PX4DnG7eHBI,avec témoignages,documents, et même les aveux de psychiatres qui demandent pardon pour ces crimes qui ont inspiré les nazis !
Il serait temps que la psychiatrie reconnaisse ses erreurs devant la justice quand des patients sont victimes de ses abus comme cette jeune-fille de 18 ans morte d'une hémorragie interne à l'hôpital psychiatrique d'Abbeville !

https://www.facebook.com/notes/ccdh-france/d%C3%A9c%C3%A8s-de-m%C3%A9lodie-%C3%A0-lh%C3%B4pital-psychiatrique-dabbeville/660181054012581

7.Posté par Roberto le 25/10/2013 14:37
Et pendant ce temps, Noé n'est toujours pas interné!

8.Posté par polo974 le 25/10/2013 15:00
bien vu Sgambato

zinfos devrait avoir honte de colporter les baratins de la secte sciento...

9.Posté par L'Ardéchoise le 26/10/2013 23:00
Les malades ne sont-ils pas royalement traités, puisqu'ils font leurs besoins sur un 'sceau" ?
C'est qui SH, qui vaut largement SI ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales