Faits-divers

Prudence maximale après des observations de requins


Prudence maximale après des observations de requins
Dimanche, les plages de l'Ouest connaissaient une énième interdiction de baignade à la suite de l'observation de requins survenue... la veille. Si cette prudence extrême peut surprendre, la localisation de cette observation peut l'expliquer.

La première alerte est donnée en journée. A 13h, un plaisancier alerte le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage à qui il donne le signalement d'un requin tigre à la pointe des aigrettes. Ça ne sera pas la dernière observation de ce 10 novembre. La seconde sera encore plus inquiétante, bien qu'arrivée à la tombée de la nuit. Encore une fois, c'est un plaisancier qui compose le numéro du CROSS pour signaler la présence d'un requin à la sortie du port de Saint-Gilles. Il est 18h30. Le témoin ne pourra identifier l'espèce de l'animal.

Dimanche, les drapeaux rouges requins ont flotté sur les plages de Boucan et Roches noires. Une prudence qui s'est prolongée aujourd'hui, le drapeau virant au orange. Depuis le début du mois, déjà trois observations sont parvenues aux hommes du CROSS. C'est déjà la moitié des observations d'octobre et septembre (six chaque mois) et d'août (cinq observations).
Lundi 12 Novembre 2012 - 17:27
Lu 3333 fois




1.Posté par prout le 12/11/2012 17:15
jusqu'ici tout va bien ......
jusqu'ici tout va bien ......
jusqu'ici tout va bien ......
jusqu'ici tout va bien ......
Le plus important c'est pas la chute, c'est l'atterrissage !

2.Posté par Rosco le 12/11/2012 17:15
Comme le soleil se couche à 18h30, on comprend que l'observateur a vu une forme et qu'il a decidé d'appeler cette forme "requin" sans nous dire si c'est un requin guitare relaché par l'aquarium ou un requin de combat dressé pour tuer les humains.

il en faut pas plus pour que pesnel trop content de faire de la mousse sorte son costume de shérif pour amuser la galerie avec son drapeau rouge.


3.Posté par ouhinn OUHiiin!!!!! un naileron.... le 12/11/2012 19:42
1.Posté par prout

tiens? vous réclamez le risque zero alors? vous voulez vider l’océan comme une piscine chlorée?

4.Posté par lachyasse le 12/11/2012 19:50
Il parait que si on met 3 panneaux, les requins ne viennent plus ! A tester !

5.Posté par Arrèt un coup don !!!! le 12/11/2012 19:59
le post 1 résume tout à lui tout seul.


Quand on pense que les scientifiques du programmes CHARC qui doivent normalement déplacer les requins marqués pour les mettre au large mais les relâchent aux abords des plages...



Et au fait, leur petites sortie entre copain en plongée et bouteille plastique pour faire mumuse avec leur petits protégés se passe bien ?


MERCI MONSIEUR YANN ARTHUS - BERTRAND :

(je cite)

EN DEPASSIONNANT LE DEBAT,on voit que la chasse et la pêche peuvent avoir un rôle positif dans le maintien de la biodiversité.

Figure traditionnelle de la société,le personnage du chasseur(et dans une moindre mesure celui du pêcheur) interpelle et suscite généralement des avis tranchés au sein de l'opinion publique.Si certains lui vouent une haine épidermique,d'autres lui reconnaissent un rôle dans la bonne gestion écologique de la biodiversité.

Les chasseurs contribuent,par exemple,à REGULER L'EQUILIBRE des populations d'animaux.Une régulation qui, sans eux,serait à la charge DES POUVOIRS PUBLICS.
....................................................................................................................................................

les chasseurs peuvent également également s'avérer des alliés précieux DANS LA MISE EN PLACE DE PROGRAMMES DE PROTECTION OU ETUDE DE LA FAUNE SAUVAGE.
..........................................................

En dépassionnant le débat souvent li à L 'AFFECTIF ET à l' OPPOSITION CITADINS/RURAUX , ON VOIT QUE LA PÊCHE ET LA CHASSE PEUVENT AVOIR UN RÔLE POSITIF DANS LE MAINTIEN DE LA BIODIVERSITE. A CONDITION QU' ELLES SOIENT ENCADREES PAR UNE POLITIQUE DE GESTION STRICTE DU MILIEU ET QU ' ELLES SOIENT PRATIQUEES DANS LE RESPECT DE CHACUN.

LA BIODIVERSITE

YANN ARTHUS-BERTRAND
GoodPlanet.org ( fondation présidée par Yann Arthus-Bertrand)

" C'est la Biodiversité ,DONT L 'HOMME EST UNE DES COMPOSANTES."
"PROTEGER LA BIODIVERSITE , C4'ST DONC NOUS-MÊMES "

CITATIONS : YANN ARTHUS-BERTRAND 2010TY
£µ
Editions de La Martinière

6.Posté par tanguy le 12/11/2012 20:44
J'ai vu aussi un requin , mais je n'ai rien dit pour ne pas entrainer la psychose,......;

il était sur l'étal de mon poissonnier

7.Posté par Ludo le 12/11/2012 21:01
Recherche sur les surfeurs....
http://www.legorafi.fr/2012/09/05/wwf-souhaite-un-prelevement-sur-les-populations-de-surfeurs-dans-un-but-scientifique/

8.Posté par gerard langdepute adherent a psychoriZEAble le 12/11/2012 21:11
Yahn Arthus Bertrand, un boug qi connait ni de prés ni de loin la Réunion!!!!

9.Posté par hohohohooooo!!! le 12/11/2012 21:11
et l'autre ahuri qui nous colle sa citation d'arthus bertrand pour la cinquantième fois en nous comparant des sangliers avec des requins (sangliers qui eux sont en surpopulation parce qu'on à justement exterminé leurs prédateurs...)

ça aura donc été la semaine enilorac-arthus bertrand pour les pleureuses !

que vont ils nous trouver pour la semaine prochaine ? un témoignage de didier mangaye et une citation de petit lys d'amour ?!

sans déconner les mecs ! un peu de sérieux !


10.Posté par Important de ne pas se tromper ! le 12/11/2012 22:13
Attention à ne pas confondre du requin et de la raie aigle ! C'est déjà arrivé dans le passé ! La plus grande prudence s'impose ! Ne pas tirer de conclusions hâtives sans avoir formellement identifie le spécimen !

11.Posté par surfeur la réunion le 13/11/2012 04:26
Alors maintenant, les disciples du dieu requin critiquent même le système d'alerte mis en place !!!
Est-ce que c'est parce que ça confirme L'AUGMENTATION DU NOMBRE DE REQUINS PRES DES COTES ?
Sans doute.
Et que veulent ces gens là ?
Que l'on n'informe plus les gens, quitte à ce qu'un accident arrive ?
Qu'on foute la paix aux requins à tout prix, MEME AU PRIX D'UNE VIE HUMAINE ???
Quand on dit "régulation", ils traduisent "massacre";
quand on signale une présence de requin, ils répondent : "psychose";
quand on dit que la situation s'aggrave et qu'il faut réagir, ils nous traitent de "pleureuses";

zot y comprend astèr kossa l'arrive la réunion ?
réyoné rouv zot zié, laisse pas ban fanatique là confisque zot l'océan...

12.Posté par noe le 13/11/2012 05:06
Les "requinologues" vont encore nous farcir de commentaires débiles .....

13.Posté par HA LES CONS !!!! le 13/11/2012 05:23
« Nous voulons avant tout estimer l’impact des surfeurs sur l’écosystème local, leur capacité d’adaptation, de reproduction, on se rend compte que nous ne connaissons rien d’eux » plaide le responsable de l’opération. En outre l’organisation veut comprendre pourquoi le requin confond le surfer avec ses autres proies. « Une nouvelle approche scientifique nous permettra de mieux comprendre ce malentendu et éviter de malheureux incidents« .


Merci@ 7

ÉNORME !!!!!!

14.Posté par Arrèt un coup don !!!! le 13/11/2012 06:34
8.Posté par gerard langdepute adherent a psychoriZEAble le 12/11/2012 21:11 | Alerter
Yahn Arthus Bertrand, un boug qi connait ni de prés ni de loin la Réunion!!!!

Tout comme les pseudos écolos qui veulent s'inviter dans le débat.....

Et pourtant Yahn Arthus Bertrand a un discours raisonné ...c'est pas votre cas.



Par ce que selon vous la seule solution c'est de laisser la réserve marine se faire défoncer par les bouledogues ?
Une femelle met 14 à 15 petit bas chaque année....faites le calcul....


Superbe programe de préservation de la biodiversité...clap clap clap clap calp !

15.Posté par @7 le 13/11/2012 09:07
L'étude sur les surfeurs a déjà été réalisé, voici les résultats :

u[Les résultats de cette étude contredisent globalement la représentation habituelle des surfeurs]u. En effet, l’étude démontre que:

- Les surfeurs surfent souvent (ça on s’en doutait…) : ils viennent 108 fois à la plage par an (environ 2 fois par semaine en moyenne) et font 16 kilomètres en moyenne pour y arriver ;

- Les surfeurs sont matures (ce ne sont pas tous des adolescents attardés ) : ils ont une moyenne d’âge de 34 ans et ont 16 ans d’expérience en moyenne ; plus de 62% est allé à l’université, ce qui témoigne d’un bon niveau d’éducation ;

- Les surfeurs travaillent (eh oui !) : 67% des surfeurs ont un job à plein temps ;

- Les surfeurs gagnent bien leur vie : les surfeurs ayant répondu au questionnaire gagnent en moyenne 75.000 dollars par an. Ils possèdent en moyenne 4 planches de surf.

- Les surfeurs participent à l’économie : ils dépensent 66 dollars par visite sur un spot (essence, parking, alimentation, dépenses en surf shop…) . Les surfeurs forment une large communauté estimée à 3,1 millions de surfeurs aux Etats-Unis dont l’impact économique annuel est évalué entre 2 et 5 milliards de dollars.

http://blog.surf-prevention.com/2012/09/01/economie-surfeur/

16.Posté par plongeur 97436 le 13/11/2012 09:23

Dans les pays qui voient leur côtes régulièrement frappées par des accidents mettant en cause des requins ,on aborde en général cela d’une manière simple: on informe, met en garde et puis on laisse à l’individu le droit de choisir de se mettre à l’eau ou pas. Personne d’autre qu’eux ne sera tenu pour responsable en cas d’accident.

fred buyle
http://nektos.net/?p=699­

17.Posté par prout le 13/11/2012 10:22
@16 : peux-tu préciser : Fred Buyle apnéiste, spécialiste de la protection DES requins et aucunement spécialiste de la protection CONTRE les attaques de requins !

Pour comparer, Allons demander l'avis de Geremy Cliff, pointure mondiale de la protection contre les attaques de requins, qui travaille au Natal Shark Board, 1ére entreprise au monde entiérement dédié au risque requin, chargée d'assurer la sécurité des plages, et qui a à son actif plus de 50 ans d'expérience de pêche de requins aux abords des côtés grâce à des filets de pêche et des lignes de pêches fixes qu'on appelle drumlines !
Lui a l'expérience, et je suis pas sûr qu'il tienne le même discours que Buyle, qui n'a jamais eu la responsabilité d'assurer la sécurité de la population à l'eau !

http://www.shark.co.za/

18.Posté par respecter la nature est trés IMPORTANT ! HE OUI !!! le 13/11/2012 13:16
Faire du surf est certes louable,mais ce passe temps ne doit pas se faire contre la nature !

http://www.alvinet.com/actualite/articles/ancien-chef-d-expedition-du-commandant-cousteau-14074626.html







Plus de 23 millions de sportifs pratiquent le surf, activité magnifique mais dangereuse, et les requins n’y sont pour rien : 60% des blessures sont infligées par la planche elle-même, 17% sont dues aux collisions entre surfeurs et 13% au choc contre des rochers ou des coraux. Mais l’accident le plus grave, mortel, est la noyade, qui frappe même les surfeurs les plus expérimentés. Ainsi ont disparu Mark Foo, Donnie Solomon, Todd Chesser, Jay Moriarity et Malik Joyeux. Les vagues monstrueuses qu’ils affrontaient laissent penser que leur bonheur venait justement de ce que, conscients et responsables, ils assumaient les risques de leur pratique talentueuse. Ayant appris la mer, ses vagues et ses courants, ils assumaient, en adulte, les risques inhérents à toute activité en milieu hostile. Ils exprimaient ainsi leur liberté.
Pour prévenir les très rares morsures de requins (moins d’une centaine par an), doit-on les éliminer et détruire leur habitat ? Ou doit-on apprendre que, lorsqu’ils chassent le soir et à l’aube, en eau trouble, les requins peuvenhttp://www.liberation.fr/terre/2012/08/27/aux-surfeurs-et-a-ceux-qui-veulent-eliminer-les-requins_842169t confondre le surfeur avec une proie ? Le marin reste au port lorsqu’il y a un avis de tempête, pourquoi le surfeur ne renoncerait-il pas à se mettre à l’eau quand les circonstances ne s’y prêtent pas ? Pourquoi, contrairement aux alpinistes, aux spéléologues, aux plongeurs, les surfeurs seraient-ils dispensés de connaître et de respecter le milieu dans lequel ils exercent leur talent ?
Dans son immense majorité, la communauté des surfeurs souhaite un océan préservé, avec ses risques imprévisibles. Née en 1984 en Californie, l’association Surfrider Foundation, symbole de ces générations de surfeurs qui se sont engagés pour la protection des océans, reste d’ailleurs bien prudente face aux réactions parfois violentes de certains Réunionnais.Quant à la pêche punitive des requins «coupables d’agressions», peut-elle être efficace ? Pratiquées dans d’autres régions du monde, ces pêches ont toujours été vaines. En revanche, combien de captures inutiles, renforçant le grand massacre des requins pour leurs ailerons qui menace d’extinction la plupart des espèces ! Ceux qui pensent que les requins «ne servent à rien» se trompent : la vie n’est pas une collection d’espèces juxtaposées et indépendantes, la vie est «relations». Les liens étroits qui unissent les individus d’un écosystème font que la suppression de l’un d’eux déstabilise l’ensemble. Prédateur supérieur, le requin est indispensable au fragile équilibre des écosystèmes marins. On sait, par exemple, que l’effondrement des pêcheries de palourdes nord-américaines, qui mit au chômage des centaines de pêcheurs, est dû à la surpêche des requins… La disparition des squales a entraîné la prolifération de leurs proies, les raies, elles-mêmes grandes consommatrices des coquillages recherchés par les pêcheurs. C’est la raison pour laquelle la Commission européenne a adopté, en 2009, un plan d’action pour la protection des requins et que des initiatives similaires se développent à travers le monde. Les Palau, les Bahamas, les Maldives ou le Honduras ont d’ores et déjà prohibé toute pêche au requin, conscients de son importance pour le milieu marin. Et puis, est-il vraiment nécessaire de savoir «à quoi servent» les créatures vivantes pour les préserver ? Car, si nous devions entrer dans un monde où seuls l’utile et le rentable étaient conservés, que garderions-nous ?

19.Posté par mr gentil le 13/11/2012 14:24
les specialistes AFS, australiens et nouvelle caledonie ont tous dit la meme chose:


"la peche aux requin ne sert à rien"


alexander Kala, legende du surf dit pareil: tarzan est une grosse moucate qui pleure dans les jupes de thierry Robert

20.Posté par à 19 le 13/11/2012 15:28
va lui dire en face ...

21.Posté par surfeur la réunion : à post 18 le 13/11/2012 15:38
à a réunion, les surfeurs ont toujours accepté un des risques les plus élevés au monde (une attaque/an en moyenne).
avant 2011, on en a eu des potes attaqués, parfois mort ou amputé et parfois miraculé.
tu as entendu quelqu'un se plaindre ?
jamais.
on a toujours accepté ce risque et respecté la nature.
mais là c'est plus la même chose.
le risque a EXPLOSE !!!
on est de très loin l'endroit le plus dangereux au monde (par rapport au nombre de gens dans l'eau et à la distance incriminée).
pour moins que ça des endroits comme Hawaii(cité dans ton post), la sudaf et l'australie ont installé des filets et des drumlines.
alors , stp, arrête de nous faire passer pour les "méchants"...

22.Posté par Vifleur le 13/11/2012 16:34
Tiens, il y a eu un test dans le plus grand aquarium de paris pour démontrer aux enfants que les requins n'étaient pas méchants donc ce spécialiste a plongé pendant 45 minutes avec les requins sous les yeux des enfants et rien ne s'est passé alors il faudra peut-être faire appel à lui pour tester les requins qui sèment la pagaille à St Gilles. Mdr

23.Posté par baigneur le 13/11/2012 16:36
Et dire que tout ça aurait pu être réglé depuis longtemps, en suivant le meilleur modéle de gestion du risque requin au monde :
www.shark.co.za

24.Posté par Pêcher des requins ne sert à rien à part ramener des polémiques ! le 13/11/2012 19:38
Les pays qui n'y peché des requins regrettent aujourd'hui .les Seychelles disent que c'est la plus grosse bêtise écologique qu'ils ont faite en tuant des requins de récif et des longimanus ! La réunion saura relever le défi de maintenir les activités sportives de la mer et la protection des requins ,car c'est le seul espoir pour de la biodiversité écologiste ! Le développement durable inclue la protection des baleines et des requins ,souvent pris pour des mangeurs d'homme alors que ce sons des morsures hit and run ! Ils se trompent de victimes mais ne sons en aucun cas des montres sanguinaires capables de manger une personne avec préméditation !

25.Posté par ahahahah le 14/11/2012 05:21
@24 : www.shark.co.za : regarde ce site à quel point ils regrettent .... ou pas, au contraire ! ;)

26.Posté par surfeur la réunion le 14/11/2012 06:45
à 24 : je rèverais d'avoir des requins de récif ici...
la meilleure façon de concilier sport nautique et biodiversité, c'est de réguler ces bouledogues sédentaires tout en protégeant les requins de récif (quitte à en réintroduire) !!!
ensuite s'attaquer aux pb d'eau usées et autre qui les ont attirés là.
tant qu'on aura ces gros bouboules dans les parages, on risque pas d'avoir des sports nautiques et des requins de récif...
tous les surfeurs signeraient des 2 mains en faveur de ça

27.Posté par aloha l 'esprit surf le 14/11/2012 08:43
26.Posté par surfeur la réunion

la meilleure façon de concilier sport nautique et biodiversité, c'est de réguler ces bouledogues sédentaires tout en protégeant les requins de récif (quitte à en réintroduire) !!!
ensuite s'attaquer aux pb d'eau usées et autre qui les ont attirés là.


tout faux. C'est comme pour les pigeons ou les rats: la premiere chose est de supprimer ce qui les attire, cad respectivement les miettes de pains, les dechets, les eaux sales et/ou saumatres. la regulation se fera naturellement pour les requins, et aussi pour les surfeurs qui surfrequentent aux heures interdites par la nature et l'arreté prefectoral.


28.Posté par CHARC ne voie pas des requin ! le 14/11/2012 10:33
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-la-reunion-une-chasse-aux-requins-inutile-30292.php




Il se dégage notamment que les requins tigres, rarement détectés, sont absents près de la côte Ouest étudiée, ce qui suggère, comme on s'y attend, un habitat préférentiel situé au large. Quant aux requins bouledogues, ils passent l'essentiel de leur temps au large et semblent ne faire que des visites courtes et peu nombreuses près de la côte.




b[Le prélèvement pourrait même produire l'effet inverse de celui recherché : on risque de prélever des requins plutôt côtiers, ce qui pourrait laisser le champ libre à des requins plus pélagiques, tel le requin tigre. Par ailleurs, une traque des requins pourrait compromettre le programme de recherche charc, en perturbant les animaux et leur suivi.

Des opérations de prélèvement ne donneraient qu'un faux sentiment de sécurité et n'apporteraient aucun élément utile à la gestion du danger à long terme. En attendant les résultats des études lancées, il est préférable d'informer le mieux possible les plaisanciers des risques qu'ils prennent]b.

29.Posté par surfeur la réunion le 14/11/2012 11:38
à aloha : c'est toi qui a tout faux.
déjà l'analogie avec les pigeons et les rats est douteuse mais quand bien même : une espèce se régule en limitant son taux de naissance pour s'adapter à la quantité de nourriture disponible.
Donc déjà ça prendrait au minimum une génération et voire plus avant d'être significatif.
Donc plusieurs années au moins.
Et ça, dans le meilleur des cas. Car nos bouledogues ne se nourrissent pas d'eau usée ! donc on ne supprimera pas leur source de nourriture ! (et je doute que les déchets rejetés au port suffisent à les nourrir). Ils sont là et ont déjà trouvé de quoi becqueter (accessoirement un humain de temps en temps)
Donc finalement, rien ne dit que les bouledogues vont se barrer.
dans tous les cas, on peut s'attendre à pas mal d'autres attaques, et pas forcément que sur les surfeurs...
Mais tu as raison sur un point, il faudrait dès maintenant s'attaquer aux causes de la sédentarisation des bouledogues EN MEME TEMPS qu'on régule leur population, afin de ne pas en attirer d'autres.

30.Posté par La mer est leur habitat naturel le 14/11/2012 20:16
Requins en sursis ! Il faut cesser de s'accaparer leur habitat ! Avant que nous polluons la mer,c'est quand même leur habitat naturel .ils sont chez eux,rien a dire d'autre .simple .La mer = requins .

31.Posté par aloha l 'esprit surf le 15/11/2012 13:54
Personne n'a dit que les requin (bouledogue) se nourissaient d'eau usées. Il s'averent seulement qu'ils ont une préférence pour les eaux à faible visibilité (comme les poissons d'ails qui aiment se cacher dans la mousse des vagues) ET une aisance dans les eaux saumatres.

Personne n'a dit qu'il devaient se barrer puisqu'ils ont toujours ete là, mais seulement qu'en ramenant l'etat de l'eau à son etat initial, dans l'hypothese ou leur incursions actuelles se sont modifiée, celles ci re trouveraient leur profil initial.

Vous avez quand même compris que l'arreté d'interdiction aux pecheurs de rejeter leur dechets recoupait l'observation faite par les ecoutes charc (une station plus prolongée qu'ailleur devant le port de St gilles- page 8 de la synthse)

32.Posté par surfeur la reunion le 16/11/2012 05:00
31 : erreur en ce qui concerne l'arrété sur les déchets : les écoutes charc n'y sont pour rien.
beaucoup de gens en parlaient depuis longtemps et Buyle a signalé avoir vu plein de carcasses lors de ses tentatives de marquage.
les écoutes charc ont montré que la plupart des requins faisaient la navette entre le large et la cote et les reponsables se sont servis de ces résultats pour dire qu'ils n'étaient pas sédentaires (en s"appuyant sur une définition biologique hyper précise), alors que ce qui compte finalement c'est qu'ils sont là REGULIEREMENT.
ça fait déjà plusieurs requins marqués qu'on re-pêche ! Alors faut arréter de nous dire que ces grands pélagiques ne font que passer à la Réunion et qu'il est donc inutile de les pécher !!!

33.Posté par aloha l 'esprit surf le 16/11/2012 09:25
32.Posté par surfeur la reunion
erreur en ce qui concerne l'arrété sur les déchets : les écoutes charc n'y sont pour rien.
beaucoup de gens en parlaient depuis longtemps et Buyle a signalé avoir vu plein de carcasses lors de ses tentatives de marquage.


oui l'interdiction du rejet des dechets de peche est meme une proposition faite par Ddier Derand à l'un des premier atelier requins. La préfecture a attendu tout ce temps pour prendre un arreté car elle attendait vraisemblablement un recoupement, une confirmation scientifique pour faire le tri avec les hypothèses farfelues des pleureuses. C'est l'illustration de l'utilité du programme charc.

A l'inverse les hypotheses, non recoupées par des observations scientifiques comme la theorie du garde manger sont mises de coté a juste titre.


34.Posté par aloha l ''esprit surf le 16/11/2012 09:29
32.Posté par surfeur la reunion
ça fait déjà plusieurs requins marqués qu'on re-pêche ! Alors faut arréter de nous dire que ces grands pélagiques ne font que passer à la Réunion et qu'il est donc inutile de les pécher !!!


raisonnement aussi stupide que deduire que les cigogne ne sont pas migratrices car elles sont observées au meme endroit plusieur fois de suite. Pareille pour les baleines puisque chaque année on observe les memes a proximité de nos cotes.

faut arreter d'etre con et comprendre pourquoi les observations du programme charc doivent se faire au moins sur 2 saisons (voire3) pour observer les éventuels phénomènes cycliques.

35.Posté par surfeur la reunion le 17/11/2012 05:01
on nous bassine avec le fait que ça sert à rien de tuer un requin après une attaque puisque ces "grands pélagiques" ne restent pas au même endroit.
ils n'y restent peut etre pas 24h/24 mais ils y reviennent régulièrement.
ils constituent donc une menace régulière.
et faut arreter d'être con et d'utiliser des analogies à 2 balles.
les cigognes reviennent chaque année, les requins marqués font des aller retour hebdomadaire entre le large et la cote (d'après l'evangile selon st charc...) ça n'a donc rien à voir.
le prgm charc doit durer puisque les autorités l'ont decidé ainsi, mais cette machine à subvention, dirigée par des gens qui sont à la fois juge et partie me laisse fortement dubitatif...
l'heure des comptes arrivera un jour ou l'autre.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales