Politique

Prudence après l'annonce d'accélération du financement de l'Ecocité du TCO

Le secrétaire d’État en charge du logement, Benoîst Apparu, a surpris son monde hier en annonçant la mise sur la table d'une aide financière de 4,8 millions d'euros à l'adresse des villes du Territoire de la Côte Ouest (TCO). Une enveloppe prévue expressément pour la mise en place d'études dans le cadre des projets "Ecocité". Mais côté élus locaux, on reste prudent quant à la répartition d'un tel financement.


Le déplacement de Benoist Apparu a manqué d'annonces selon le PCR
Le déplacement de Benoist Apparu a manqué d'annonces selon le PCR
 
Les villes du Port, de la Possession et de Saint-Paul avaient été sélectionnées comme seulement 13 autre villes ou agglomérations métropolitaines courant 2009. Depuis, le projet d'Ecocité suivait son cours. Hier, à quelques minutes de son départ de la Réunion, Benoist Apparu, le secrétaire d’État en charge du logement, a devancé son monde.

"Le TCO bénéficiera de 4,8 millions d'euros de financement d'études", a annoncé Benoîst Apparu dans une conférence de presse en guise de bilan, juste avant de prendre l'avion. Pour Emmanuel Séraphin, adjoint chargé de l'aménagement du territoire à Saint-Paul, le ministre "a devancé une décision qui allait être annoncée prochainement". Il faut dire que les critiques sont nourries depuis deux jours, par le PCR notamment qui a jugé la visite ministérielle peu consistante dans l'ensemble.

Le TCO au niveau des grandes villes métropolitaines

Mais la nouvelle de ce financement est évidemment accueillie avec satisfaction. "Les villes du Port, de la Possession et de Saint-Paul ont été sélectionnées au même titre que la ville de Montpellier et son projet d'ouverture sur la mer ou encore de Marseille". Bref, la comparaison est flatteuse pour notre île.

Le projet Ecocité concerne des villes ou communautés de communes atteignant plus de 100.000 habitants et qui à terme subiront une progression de leur démographie de 30%.

Emmanuel Séraphin, adjoint saint-paulois en charge de l'aménagement du territoire (ici au centre)
Emmanuel Séraphin, adjoint saint-paulois en charge de l'aménagement du territoire (ici au centre)
Pour les villes de l'Ouest, quatre projets innovants sont dans les cartons. Le premier concerne la sortie des eaux dites "grises" (en sortie des stations d'épuration) de la Possession et du Port.

Le deuxième concerne la meilleure information des usagers dans les transports. Il est notamment question d'un affichage en temps réel de la durée d'attente, des éventuels retards des bus ou Kar'Ouest des communes concernées.

La voiture électrique constitue le troisième volet, "d'abord pour les administrations publiques", suggère Emmanuel Séraphin. Un projet qui diffère sur un point par rapport à une voiture électrique qui userait de l'énergie fossile. Cette fois-ci, c'est du 100% écologique ou presque puisque les batteries du véhicule devraient être rechargées via des panneaux photovoltaïques. "L'expérimentation va arriver rapidement", commente l'adjoint saint-paulois.

Prudence autour de l'aide financière promise

Enfin, la "ville durable" devra s'articuler autour de bâtiments à énergie positive. A Saint-Paul, "c'est le pôle entrée de ville et ces quatre hectares situés au niveau de l'ancien stade Achille Prémont" qui est concerné.

Devant l'annonce d'appui financier en faveur d'études, Emmanuel Séraphin se veut également prudent. "Il faut que l'on regarde dans le détail la ventilation des 4,8 millions d'euros", explique prudemment l'élu. Les effets d'annonce suite à la visite éclair de ministres, la Réunion connaît déjà.
Mercredi 27 Juillet 2011 - 11:50
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1597 fois




1.Posté par Jeff le 27/07/2011 14:18
Forcément prudence, vue que l'initiative ne vient pas d'eux, ils ne mafiosent pas comme ils en ont envi. Ce sont les artisans de l'immobilisme.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales