Faits-divers

Prud'hommes : Air Austral de nouveau condamné


Prud'hommes : Air Austral de nouveau condamné

"Mon licenciement sans cause réelle et sérieuse a été reconnu par les prud'hommes ce matin" lâche D.A. ancienne employée chez Air Austral. Une victoire de plus pour son avocat Me Vincent Hoarau qui représente de nombreux ex-salariés ou salariés d'Air Austral en délicatesse avec la direction.

Cette ancienne adjointe au chef d'agence fret de la compagnie aérienne Air Austral travaillait dans la société depuis 1994. En 2003, les ennuis commencent pour elle après ne pas avoir adhéré "aux méthodes de la direction", elle sera mutée à un autre poste. En 2009, en arrêt maladie pendant trois jours, D.A se rend à la Chambre de commerce pour une association dont elle s'occupe et croise un membre de la direction d'Air Austral. Pas de doute pour la direction de la compagnie, il s'agit d'une faute et D.A. sera renvoyée quelques jours plus tard au mois de mai pour "un manquement à l'obligation de loyauté et a porté atteinte à la situation financière de la compagnie".

Après plus d'un an de bataille prud'homal, D.A. a obtenu gain de cause hier matin. Le conseil des prud'hommes de Saint-Denis a estimé que le motif avancé par Air Austral pour son licenciement était "sans cause réelle et sérieuse". Une nouvelle victoire pour son avocat Me Hoarau. En attendant, la compagnie devrait logiquement faire appel de cette décision dans les prochains jours.
Samedi 20 Août 2011 - 09:31
Lu 1168 fois




1.Posté par David ASMODEE le 20/08/2011 11:10
Question : un employeur, quel qu'il soit, a-t-il déjà gagné un procès devant les Prud'hommes ?

2.Posté par Vipère le 20/08/2011 11:48
à David ASMODEE
oui chaque fois qu'il agissait dans la légalité,j'en connais, ça existe des employeurs honnête

3.Posté par Vipère le 20/08/2011 11:49
à David ASMODEE
oui chaque fois qu''il agissait dans la légalité,j''en connais, ça existe des employeurs honnête

4.Posté par Alain Marmail le 20/08/2011 12:26
Il y a en effet peux d'employeurs qui gagnent aux prud'hommes mais fort heureusement il y a l'appel et là c'est autre chose.
Comment peut on trouver un licenciement sans cause réelle et sérieuse lorsque le salarié en arrêt maladie rencontre un membre dé Direction à une réunion à la CCI , réunion à laquelle cette salariée assistait pour le compte de son association . Conclusion elle n'est pas malade pour son association mais l'aibpour venir travailler chez l'employeur qui la paye à la fin du mois. Et on trouve celà normal et l'employeur est condamné et la salariée s'en vante. C'est une honte. Et pendant ce temps l'employeur lui continue à la payer. Mais où va t on L'employeur n'a qu'un droit se taire et payer les salaires mais au salariés en maladie pour venir travailler mais pour bosser pour une association.
Mais que fait la Sécurité Sociale?

5.Posté par vipère le 20/08/2011 14:23
Marmail,70% des jugement sont confirmés par les Cours d'Appel celle ci ne rejugeant que les décisions ayant fait l'objet d'un appel ,hors celles inférieurs au quantum ,d'autre part vous devez connaitre la composition des Conseils de prud'hommes 50% salariés 50% employeurs,1/3 des affaires jugées sur le fond seulement arrivent en audience de départage ,donc si les employeurs sont condamnés c'est avec l'accord des conseillés employeurs ou par le départiteur qui est un professionnel,votre théorie s'effondre donc,et encore je ne parle pas des référés .
pour ce qui est du Jugement en question il y a fort à parier qu'il sera confirmer par la Cour d'Appel il y a la dessus une jurisprudence constante
Cependant si vous savez quelque chose sur cette affaire dont vous parlez comme si vous en étiez témoin je vous renvoie à l'article 10 du Code Civil

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales