Société

Protection des pétrels : Un éco-label pour les éclairages éco-performants

La Séor, en partenariat avec EDF, lance le label "Pétrels protégés" destiné aux collectivités qui respecteront le cahier des charges intégrant les critères d'éco-efficacité énergétique de l'offre Citéco d'EDF.


La Seor (Société d'étude ornithologique de La Réunion) mène une action préventive avec EDF pour préserver le pétrel de Barau et le pétrel Noir, en voie de disparition à cause de la pollution lumineuse. Stopper les éclairages publics pendant la période de pic d'envol au mois d'avril et optimiser sa gestion de décembre à avril sont les recommandations des deux partenaires de l'opération.

Ce sont surtout les éclairages publics qui désorientent ces oiseaux endémiques. L'opération que lance l'association et l'entreprise consiste à proposer aux collectivités de se munir de luminaires éco-performants dont le faisceau lumineux est dirigé vers le sol. L'offre Citéco d'EDF apporte une aide financière à hauteur de 20% aux collectivités "qui adoptent des solutions éprouvées, permettant de renouveler le matériel vétuste par des luminaires performants, d'installer des diodes électroluminescentes (DEL) dans la signalisation lumineuse tricolore; de réguler la tension de puissance sur les luminaires extérieurs, de maîtriser la puissance réactive de l'éclairage et de faire varier la puissance", précise EDF. Le respect du cahier des charges de la charte permet une pollution lunimineuse nulle.

Par ailleurs, EDF se fixe aussi comme objectif de diminuer l'accroissement de la demande énergétique de 3,1% par an à 1,5% d'ici 2020, pour être en cohérence avec le projet Gerri. "Nous voulons être une entreprise ancrée localement sur le défense de la biodiversité mais être aussi une entreprise solidaire", ajoute Patrick Bressot, directeur régional d'EDF.

Un label "Pétrels protégés" est alors délivré aux collectivités qui jouent le jeu. Citéco comprend la mise en place d'une horloge qui permet de couper l'éclairage public pendant les périodes d'échouage massif des oiseaux, soit une cinquantaine de jours pendant lesquels se situent 40% des échouages constatés chaque année.

Pas moins de 836 pétrels de Barau ont été recueillis par la Seor au mois d'avril dernier, dont 69% dans la fenêtre de 11 jours centrée autour de la lune noire. En effet, selon les observations de Patrick Pinet, qui a réalisé une thèse de doctorat intitulée "Biologie, écologie et conservation d'un oiseau marin endémique de La Réunion", les années de faible échouage correspondent à la coïncidence d'une pleine lune au moment du pic d'envol, à contrario les échouages sont massifs lorsque la lune noire se situe autour de la date d'envol massif du 20 avril. Un calendrier des échouages a été réalisé à partir d'une modélisation rendue possible grâce à l'ensemble des données collectées sur le terrain lors des opérations de sauvetage.
Mercredi 23 Mai 2012 - 18:21
Lu 1343 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales