Alertes infos :
TCO

Projet solidaire de réhabilitation d’habitats sur Dos d’Âne

À travers son Plan Intercommunal de Lutte contre l’Habitat Indigne (PILHI), le TCO vise à mettre en place un plan d’actions pour résorber l’insalubrité sous toutes ses formes (bâtis, équipements, VRD…). C’est dans ce cadre, avec le concours de tous les partenaires, qu’a été présentée ce matin l’Opération Groupée d’Amélioration Légère (OGRAL) de Dos d’Âne dans les Hauts de La Possession.


Les partenaires du dispositif, les bénévoles et les bénéficiaires de l’OGRAL sur Dos d’Âne étaient présents pour manifester leur enthousiasme et leur espoir dans ce projet solidaire. On compte plus de 9 000 logements indignes dans l’Ouest. Concrètement, le PILHI vise à lutter contre l’insalubrité diffuse, recensée en majorité entre les mi-pentes et les Hauts de Saint-Paul, Trois-Bassins et Saint-Leu.

Elle est localisée dans des secteurs où aucune opération de résorption de l’habitat insalubre ou spontané (RHI ou RHS) n’est programmée à court ou moyen terme. Il s’agit essentiellement de zones qui ne sont pas ou peu équipées et structurées en voiries et réseaux divers. Ces zones sont éloignées des équipements publics structurants et des services. Les familles concernées ont souvent un statut d’occupation précaire (indivisions, occupation contestée, sans titre, …), les excluant des dispositifs d’amélioration de l’habitat de droit commun.

Afin de permettre à ces familles vivant dans la précarité d’améliorer leurs conditions de vie, le TCO et ses partenaires réalisent des Opérations Groupées d’Amélioration Légère (OGRAL). La première OGRAL (de tous les Départements d’Outre-Mer français !) a été inaugurée à Bernica (Saint-Paul) en octobre 2016. D’autres sont en cours sur Trois-Bassins (9 opérations), Tan Rouge (12 opérations) et Dos d’Âne (11 opérations).

Aujourd’hui, c’est le chantier qui a démarré début 2017 sur le quartier de Dos d’Âne qui a été présenté. Dans ce quartier, ce sont 2 familles et 9 personnes isolées qui vont pouvoir, à la fin de l’année ou début d’année prochaine, profiter de leur "jolie p’tite case", qu’elles vont elles-mêmes améliorer et agrémenter pas à pas, avec l’accompagnement des professionnels Compagnons Bâtisseurs.
Lundi 20 Mars 2017 - 10:23
Lu 336 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Mai 2017 - 11:36 La lutte contre la dengue continue…