Economie

Projet de loi sur la vie chère: "Victorin Lurel veut tout casser !"

Le projet de loi sur la vie chère est actuellement étudié à la Région, les conseillers régionaux délivrant un avis consultatif sur ce projet qui sera présenté aux députés en septembre prochain et porté par Victorin Lurel, ministre des Outre-mers. Chez certains acteurs économiques réunionnais, la mise en place de ce projet visant à se pencher sur les pratiques concurrentielles dans notre île provoque la soupe à la grimace. Pour Jean-Louis Dupuis, directeur du groupe Legros et agent de marques, cette loi, si elle est appliquée, pourrait déstabiliser l'ensemble de la chaîne commerciale à la Réunion et à terme détruire des milliers d'emplois.


Projet de loi sur la vie chère: "Victorin Lurel veut tout casser !"
"J'ai l'impression d'avoir raté un épisode, pour tout projet de loi il y a un appel à la concertation. Je n'ai pas vu à ce jour de démarche", explique Jean-Louis Dupuis. Le directeur du Groupe Legros et agent de marques voit d'un mauvais oeil la mise en place de cette loi. "Les problèmes à la Réunion sont différents des problèmes aux Antilles. On va encore voir un ministre Antillais copier-coller une recette pour la Réunion. Je suis choqué de cet état de fait", souligne-t-il. Le projet de loi s'attaque à la concurrence dans la lutte contre les positions dites dominantes. Dans le viseur du ministre de l'Outre-mer, la grande distribution ou encore l'automobile, notamment à travers les contrats d'importations exclusifs.

"C'est retourner à une situation de dictature !", lâche-t-il. "La loi va être promulguée sans prise de connaissance des intervenants sociaux et économiques de la Réunion", regrette-t-il. Un jeu dangereux qui pourrait coûter, à en croire Jean-Louis Dupuis, près de 20.000 emplois à la Réunion.

"Il veut mettre à terre Vindémia ou encore Carrefour"

Pour ce patron de groupe et distributeur de marques, notamment dans la cosmétique, détenir une carte d'une marque prestigieuse c'est avant tout réaliser un "travail à long terme". "J'ai des équipes sur le terrain qui sont en contact permanent avec les enseignes de la grande distribution. On fait en sorte que les produits soient toujours disponibles pour les clients. C'est un travail à flux constant", explique Jean-Louis Dupuis. Son entreprise assure les prestations commerciales et logistiques et la promulgation de la loi Lurel sur la lutte contre la vie chère irait à l'encontre des "prérogatives" de l'OMC (Organisation mondiale du commerce), selon lui. "On va vouloir empêcher la maison mère de passer commande avec un opérateur local pour des raisons commerciales. Aujourd'hui, celui qui a la meilleure organisation gagne", précise-t-il. C'est que la loi fait peur à Jean-Louis Dupuis, car Victorin Lurel souhaite donner la possibilité à tout commerçant de notre île de pouvoir importer un produit en mettant fin aux exclusivités de certaines enseignes ou entreprises.

"Lurel veut tout casser ! Il veut mettre à terre Vindémia ou encore Carrefour, pour des raisons personnelles, notamment contre le groupe Hayot (ndlr: Le groupe Hayot est originaire des Antilles)", explique Jean-Louis Dupuis. La principale crainte pour le directeur du groupe Legros, voir la multiplication des acteurs dans la filière commerciale, amenant à une dérégulation de la chaine. "La grande distribution tient compte du contexte réunionnais. Ce qu'il faudrait faire pour baisser les prix, c'est mettre l'ensemble des acteurs autour d'une table. Aujourd'hui on est sur un faux débat dangereux qui va fragiliser la Réunion à terme", souligne-t-il.

Ce dernier verrait d'un meilleur oeil que le gouvernement se penche sur ce qu'il considère comme les vrais problèmes liés à l'insularité de la Réunion. "Il y a un gros travail à faire sur les transports. Il faudrait que la Réunion arrive à mieux s'approvisionner avec la France. Pour moi, la création d'une zone franche portuaire est importante, il faut également proposer à un opérateur de créer une ligne directe maritime entre la France et la Réunion", conclut-il.
Mardi 28 Août 2012 - 15:00
Lu 1183 fois




1.Posté par candide le 29/08/2012 00:20
M. Dupuis a peur de la concurrence en fait.

2.Posté par ET LA DICTATURE DES PRIX ? le 29/08/2012 04:26
"C'est retourner à une situation de dictature !"

BEN VOYONS Les gros qui se gavent sur notre tête commencent à se sentir légèrement menacé dans leur vaste plan de pillage organisé qu"ils ont si patiemment mis en place...

3.Posté par peur de pu avoir les gros sous? le 29/08/2012 05:20
Je cite ""La grande distribution tient compte du contexte réunionnais. Ce qu'il faudrait faire pour baisser les prix, c'est mettre l'ensemble des acteurs autour d'une table" Mon cul oui pour nous sorti une liste de merde comme la dernier fois,une liste dont juska aujourd'hui je n’achète rien dedans car trop cher!!!eh ben non que ce ministre vous plume Vous la grande distribution qui ne voyait que l'argent est pas les famille qui essaye de s'en sortir!!!!!!

4.Posté par noe le 29/08/2012 06:04
Si c'est pour faire baisser les prix , je suis d'accord à 1000% !

Si c'est pour faire plus de chômeurs , je suis contre à 10 000% !

Casser les monopoles est une bonne chose , mais le commerce est une affaire trop sérieuse pour la mettre dans les mains des politiques qui veulent tout réglementer ...

5.Posté par Candide le 29/08/2012 06:16
Il y a des marges inexplicables dans beaucoup de domaines et les principaux intéressés vont forcément crier au loup et faire du chantage à l'emploi. La vérité, c'est qu'ils devront revoir leur train de vie à la baisse et profiter un peu moins de tous les réunionnais.

6.Posté par Poils à gratter le 29/08/2012 06:42
Depuis pas mal de temps, les importateurs locaux se cacher derrière leurs petits doigts, jouant la politique de l'autruche sur le monopole qu'ils ont construit pendant plusieurs années. Ils veulent encore une fois se mettre autour d'une table pour discuter, non il faudrait aujourd'hui appliquer rapidement cette loi pour que les Réunionnais puissent bénéficier d'une baisse des prix. Vive la concurrence !!!

7.Posté par Bebopbelula le 29/08/2012 06:48
Les propos de ce Monsieur sont désuets et relèvent d'un combat d'arrière garde, visant à asseoir l'hégémonie de quelques grandes familles locales....comme ce fut le cas par le passé.

Pas sur que cette proposition de loi puisse aboutir, ou si elle est voté , soit contrôlée dans son application, compte tenu de l'influence des quelques familles qui détiennent l'économie insulaire sur l'administration locale et nationale...Une avancée dans ce domaine est loin d''être gagnée !

8.Posté par Kréol974 le 29/08/2012 06:56
Le chantage au chomage , pour qu'on ne touche pas à ces gros bénéfices qu'ils se font sur le dos des réunionnais....c'est systématique quel que soit le secteur....

9.Posté par paul le 29/08/2012 07:03
cela vas permettre de remettre les chose en place est embauché plus de 150.000 PERSONNE


Rigolo ! "C'est retourner à une situation de dictature !", lâche-t-il. "La loi va être promulguée sans prise de connaissance des intervenants sociaux et économiques de la Réunion", regrette-t-il. Un jeu dangereux qui pourrait coûter, à en croire Jean-Louis Dupuis, près de 20.000 emplois à la Réunion

10.Posté par Pipelette le 29/08/2012 07:26
"..........C'est que la loi fait peur à Jean-Louis Dupuis, car Victorin Lurel souhaite donner la possibilité à tout commerçant de notre île de pouvoir importer un produit en mettant fin aux exclusivités de certaines enseignes ou entreprises........... " hahahaha

En plus même en (je dis n'importe quoi comme exemple..) même en mettant gratuit le fret, supprimant l'octroi de mer etc etc, les prix seront toujours scandaleusement gonflés par rapport à la métropole. Tant que les prix seront "libres" ils feront de nous, des vaches à lait...

Ils s'entendent sur les prix, même dans les sois disant discount ..... pour info, suis juste une mère de famille qui voit chaque semaine : prix grimper, fausses promos, escroquerie (hé oui j'appelle ça escroquerie lorsque je dois systématiquement vérifier et me faire rembourser les écarts entre prix affichés en rayon et passage en caisse....) surgelés de mauvaise qualité (mais hors de prix) car chaine du froid pas respectée ... Marre de voir toutes ces enseignes se fichent de nous.
Ils ne sont même pas contrôlés !!!!!!

11.Posté par space525 le 29/08/2012 08:05
Loi du marché : Concurence - baisse des prix
Pas de concurence - hausse des prix
Voyons M. Dupuis , si les prix sont plus chere de 70 % à la réunion - ce n'est pas que le transport -
La réunion : 2éme département pour l'impot sur la fortune - 50 % de la population sous le seuil de la pauvreté - mais ou va l'argent ? Mais oui je sais c'est les Rmistes - ils le disent pas mais les pauvres cachent tous l'argent qu'ils ont - Alors soyons sérieux M. Dupuis : Plus vous êtes inquiet - plus je suis content.

12.Posté par Mike le 31/08/2012 22:23
M.Dupuis

c'est vous qui dite cela ! Mais c'est à vous d'anticiper la problématique des prix dans votre stratégie. Si votre entreprise n'est plus compétitive. A vous de former les gens en interne et de pouvoir donner des compétences à travers des formations. Pendant des années vous avez appliqué vos hausses de tarif et maintenant vous criez au Loup antillais. Soyez sérieux, vous avez licencié des personnes compétente issu du tissu économique local et remplacer par de la main d’œuvre extérieur et vous faite le moralisateur. Maintenant vous payez la facture!!......Et si un jour votre groupe Disparaissiez ne vous inquiéter pas la nature n’aime pas le vide.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales