Social

Programme CHARC : Premier bilan des opérations de marquage

Dans un bilan provisoire, les scientifiques du programme CHARC livrent leurs premiers résultats et quelques conclusions. "Aux vues de nos premiers résultats et en considérant que la proportion de requins marqués est représentative du nombre de requins bouledogue dans la zone, la présence des requins à la côte ne semble pas fonction du nombre de requins mais davantage du mode d’utilisation de l’habitat" expliquent les auteurs de l'étude dans le rapport.


Programme CHARC : Premier bilan des opérations de marquage
L'IRD a publié sur son site le 18 juillet dernier le bilan provisoire des opérations de marquage effectuées sur les requins tigre et bouledogue du 21 octobre 2011 au 12 mai 2013 dans le cadre du programme CHARC (Connaissances de l'écologie et de l'HAbitat de deux espèces de Requins Côtiers sur la côte Ouest de La Réunion).

Un document de 11 pages signé Marc Soria et Antonin Blason. Suite au marquage de 80 requins (42 tigres, 38 bouledogues) et à l'observation de ces squales pendant 17 mois, ils livrent leurs premiers résultats. Des résultats qui devront être affinés pendant encore de nombreux mois, puisque le rapport final est attendu pour octobre 2014. Voici les principaux enseignements de ce bilan provisoire :

Présence accrue de bouledogues pendant l'hiver austral

L’analyse détaillée des temps de présence et des visites des requins, sur toutes les stations pendant les 17 mois d’observation montre notamment que la présence de requins bouledogue est saisonnière. Ils sont beaucoup plus présents pendant l'hiver austral que pendant l'été austral.

"Globalement une grand partie des requins bouledogue disparaissent de la zone de détection délimitée par les 42 stations d’écoute au début de l’été et réapparaissent au début de l’hiver", expliquent les auteurs du rapport. "Cette saisonnalité est un résultat important qu’il faudra préciser mais qui, s’il est confirmé, sera un point essentiel pour orienter la politique de prévention et de gestion du risque", ajoute le rapport.

On peut imaginer que ce rapport a déterminé le préfet, à mettre en place un arrêté réglementant la baignade et interdisant le surf et le bodyboard jusqu'au 1er octobre.

Nomades, sédentaires, absents : Trois types de comportements de déplacement chez les bouledogues

Le rapport des scientifiques du programme CHARC souligne que "l’analyse de la façon dont les requins utilisent le réseau de stations d’écoute permet de distinguer 3 catégories" :

- les requins "nomades", qui ont des "comportements de déplacement importants", sont détectés "sur tous le réseau du Nord au Sud et représentent 39% du nombre total d’individus marqués".
- les requins "sédentaires", aux déplacements plus restreints et concentrés sur deux zones, "celle au Nord autour des sites du large Saint-Gilles et celle au Sud autour du site de l’étang du Gol". Le nombre de requin "sédentaires" représente 37% du nombre d’individus marqués
- les requins "absents", c'est à dire, "jamais détectés ou très rarement" représentent 24% du nombre d’individus marqués

D'après les scientifiques, ce résultat "permet ainsi de supposer que les requins marqués seraient bien représentatifs du comportement des requins de cette espèce à La Réunion"

Les requins bouledogues "sont le plus souvent seuls mais peuvent utiliser et se rencontrer sur des sites communs. Ils font des excursions courtes sur les stations du littoral, très près de la côte. Ils passent la majeure partie de leur temps soit sur les stations côtières du large (sauf sur la station littorale de l’Etang du Gol) soit à l’extérieur de la zone d’étude", souligne également le rapport dans sa note de conclusion.

Les bouledogues présents au Roches Noires et à l'Etang du Gol

Deux zones semblent donc privilégiées par les requins bouledogues : la zone côtière au large du port de Saint-Gilles et la zone proche du littoral de l’étang du Gol. "La station de l’Etang du Gol est essentiellement occupée par une femelle sub-adulte qui passe la majeure partie de son temps de détection dans la zone. A l’exception de cette station, les sites côtiers du large (entre 1 et 2 kilomètres de la côte) sont davantage occupés que ceux près du littoral (moins de 500 mètres de la côte). Les requins sont également davantage présents le jour que la nuit sur les sites côtiers du large", note le bilan provisoire.

Les auteurs notent également que "les temps d’absence et de présence des requins bouledogue sont très variables. En moyenne les temps d’absence sont de 12 heures et ils peuvent atteindre plusieurs mois (maximum enregistré de 7 mois d’absence). La somme des temps de présence par station varie entre 2 minutes à 46 heures avec une durée moyenne des visites relativement faible d’environ 30 minutes".

Le requin tigre peu détecté

Le rapport souligne également que "le nombre de détections et le temps de présence des requins tigre sont beaucoup plus faibles que ceux des requins bouledogue. Ils représentent 2% du nombre total de détections et 4% de la somme globale des temps de présence estimés. Ce résultat suggère que cette espèce occupe et se déplace dans un habitat plus au large que celui, très côtier, suivi par le réseau de stations", analysent les deux auteurs.

Pas une question de nombre mais de mode de l'utilisation de l'habitat

En conclusion, les scientifiques estiment qu' "aux vues de nos premiers résultats et en considérant que la proportion de requins marqués est représentative du nombre de requins bouledogue dans la zone, la présence des requins à la côte ne semble pas fonction du nombre de requins mais davantage du mode d’utilisation de l’habitat". Ainsi, à ce stade de l'étude, rien ne permet de dire que la population de requins tigre et bouledogue est en augmentation sur les côtes réunionnaises.

"Avec peu de visites et des temps de visite courts, surtout la nuit, sur la majorité des stations littorales, cette zone de la frange côtière seraient davantage une zone d’exploration et de chasse nocturne. Les temps de présence plus longs au large sur certaines stations et pendant le jour pourraient indiquer la présence dans cette partie de la côte d’au moins deux zones de repos sur le site du large Saint-Gilles et le site littoral de l’étang du Gol", poursuivent les auteurs.

"Par contre l’absence de requins bouledogue sur ces sites côtiers du large, pendant l’été et leur retour en début d’hiver, désigneraient davantage ces sites préférentiels comme des sites liés à l’activité de reproduction sans que l’on puisse savoir si ces sites sont eux-mêmes des sites de reproduction ou de post-reproduction. Le recueil des informations jusqu’à la fin de l’année 2013 et les travaux d’analyse en cours seront cruciaux pour permettre de lever cette indétermination".

"Enfin, les temps de présence importants sur la station des Roches-Noires laissent supposer des conditions particulières mais encore difficiles à déterminer faute de mesures et d’informations précises (effluents en sortie de port, eau douce de la ravine, possible « shark feeding », etc…). Les données doivent encore être traitées et analysées avec plus de finesse. C’est pourquoi ces informations doivent être reçues avec toutes les précautions qui s’imposent", concluent les auteurs de ce bilan provisoire.
Samedi 27 Juillet 2013 - 19:22
Lu 4921 fois




1.Posté par Nouveau dementi des affirmations mensongeres de Nativel le 27/07/2013 20:03
- rien ne permet de dire que la population de requins tigre et bouledogue est en augmentation sur les côtes réunionnaises
- ils ne sont pas sedentaire


il est temps de rappeler que 100% des attaques de ces dernieres années sont consecutives à des imprudences folle: une visibilité tres mauvaise dans l'eau.

=> Cela signifie que le matraquage des PRR et OPR depuis 2 ans repose sur du FAUX.


le prefet a donc raison d’interdire le surf, au moins le temps que les pleureuse se passent de l'eau froide sur la nuque. En revanche il doit arreter de dilapider l'argent public en le distribuant aux pecheurs rapace: gazzo, enilorac , et les autres parasites.

les animaux sauvages font parti de l'écosysteme. Rien a foutre des téléphériques et pistes vertes de Meuhgeve

2.Posté par Dipamoinsa le 27/07/2013 20:59
Post 1 : Tout à fait d'accord !
Evidemment .......... on s'en doutait un peu ...

Qui sont ILS pour affirmer connaître le mode de vie de ces animaux sauvages ?

Du simple fait de chasser un peu , de surfer , de pêcher ( en général une ou deux des trois activités pour quelques uns seulement ....) ILS se sont autorisés à vouloir donner des leçons à tout le monde ...
Allez, sans rancune , la messe est dite !!!!!!!!!!!!!!!

Quel manque d'humilité , quelles prétentions , bandes de branleurs !!!!
SEDENTAIRE ....PFFFFFF...

3.Posté par ange le 27/07/2013 20:59
ok ..;prr et opr n'existent pas ......... c'est un fait ....... est-ce une raison pour ne pas agir structurellement localement ?..... de où pouvons nous voir le consensus ? on me parle d'assistanat , mais si je parle de puissance publique , on va me contester un droit ....? ... je ne forcerais pas l'état à me protéger dans l'eau ........... même si un contexte le force à le faire..... je serais critique si les conditions d'antan se sont pas réunis

4.Posté par assistanat way of life le 27/07/2013 21:38
3.Posté par ange
... je ne forcerais pas l'état à me protéger dans l'eau ........... même si un contexte le force à le faire


c'est un propos d'idiot irresponsable.
Alors cesse de faire des des caprices, fait bisou et écoute papa prefet jusqu'au 1er octobre. sinon panpancucu

5.Posté par ange le 28/07/2013 03:55
merci assistant ..... grace à toi , ma pub est gratuite et payée ...... je joue le rôle du gentil et toi celui du con

6.Posté par kersauson (de) P. le 28/07/2013 09:40
bla bla bla
on les tue et pis c tout

post 1 2 4 retournez téter votre rohm, surtout le 4

7.Posté par Ginrol le 28/07/2013 09:43
La crise requins à la Réunion est surtout la crise de l'irresponsabilité et contre la bêtise il n'y a pas de loi. Un mort et un seul peut être mis sur le dos des requins, celle de Mathieu.
Pour le reste, dommage !!!!

8.Posté par assistanat way of life le 28/07/2013 11:19
5.Posté par ange

inquietes pas, ca fait longtemps que ta pub est faite comme en témoigne la réponse des ministres par la bouche du prefet au moment meme ou nativel (celui qui cause en disant "JE" et gabarre faisaient leur parade en costume cravate.

9.Posté par Feelgood le 28/07/2013 11:19
A la lecture de la presse, je constate qu’on passe de :

"PAS DE REQUIN RECENSE EN 2004 (NI EN 1999)"»,

à

« "DESEQUILIBRE, DENSITE ANORMALE, AGRESSIVITE, COTE OUEST INFESTEE, SPECIMENS DE TAILLE IMPORTANTE" en mai 2013,

Ce qui permet de conclure, après 12 faits divers requins, 5 morts, et 2 mutilés, EN JUILLET 2013 que :
« RIEN NE PERMET DE DIRE QUE LA POPULATION DE REQUINS TIGRE ET BOULEDOGUE EST EN AUGMENTATION SUR LES COTES REUNIONNAISES. »


Il n’y a que moi que ça CHOQUE ?


https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151460216079671&set=o.159895497445645&type=3&theater


@ Post 1 et Post 2 : accuser PRR et OPR de matraquage et d'être dans la faux, alors que le scénario qu'ils ont déroulé depuis près de 3 ans (fréquence des attaques, glissement vers le sud, attaque sur un baigneur, impact touristique et économique) s'est vérifié étape par étape.




quelle est votre position svp?

10.Posté par Nouveau dementi des affirmations mensongeres de Nativel le 28/07/2013 12:26
9.Posté par Feelgood

on retrouve bien là, les affirmation gros doigt des idiots irresponsables avec titre d'article et des phrases coupée à moitié. L'article du quotidien cite la présidente de la réserve:

question:
i[des requins ont-ils été recensés lors du point zéro en 2004?"


reponse:
non aucun (...) actuellement nous ne possédons pas assez de données pour établir le constat, d'une présence avérée et importante de requin dans la réserve

Affirmation confortée par les observations rigoureuse de charc. Avec ce genre de methode, demain nativel va prendre des ciseaux et de la colle pour ré-écrire les rapports charc car il faut vraiment etre idiot pour dire qu'avant 2004 les attaques venaient de non requins.

pour ce qui est des 12 faits divers, on enlève les situations d'eau sans visibilité (coucher du soleil, eau sale) et ils reste le même nombre d'attaques recensées avant 2004.

11.Posté par Feelgood le 28/07/2013 13:17
"Les affirmations gros doigt des idiots irresponsables? Vous parlez des journalistes?
Pour info, je ne fais que citer des coupures de presse, consultables aux archives du Quotidien.
Quant à la réponse de la directrice de la RNMR, vous avez rajouté honteusement la fin de phrase.

Les usagers de la mer ne font que faire ce qu'ils faisaient depuis des dizaines et des dizaines d'années. Quant aux "observations rigoureuses de CHARC", on sait ce qu'il en est...
http://www.zinfos974.com/Requin-Fred-Buyle-consterne-par-le-manque-de-reactivite-preventive_a57152.html

12.Posté par breizhatoll le 28/07/2013 13:52
deux ans pour nous dire ce que l'on savait déjà (présence accru en hiver) sans pour autant admettre que le nombre de requin a augmenter .
de plus , le fait de dire que rien ne prouve une augmentation de la population de requin avec un logiciel de suivi des requins est d'une malhonnêteté intellectuelle crasse : en effet comment déterminer l'augmentation d'une biomasse a partir de balises prévues pour suivre le déplacement de quelques individus ?

13.Posté par Pere de famille le 28/07/2013 13:52
Il faudrait prendre ce rapport pour argent comptant ? n'importe quoi...
tout les pécheurs de l'ouest sont unanimes pour dire que la population de requin bouledogue est en net augmentation........seul l'équipe de ces deux disent le contraire.
Leur crédibilité est en jeux..

il faut réguler de façon importante les bouledogues à la cote

14.Posté par Dignité le 28/07/2013 14:18
Enfant, on m'a toujours dit que la mer était dangereuse au delà de la barrière de corail et qu'il ne fallait pas aller dans l'eau, au droit des embouchures, lorsque celle-ci était trouble.
Mon beau frère, un vieux "zoreil" qui officiait ici, comme CRS dans les années 50/60 me disait récemment que lorsqu'il était de garde à la Préfecture il voyait dans la mer proche, à la surface de l'eau, des ailerons de requins tourner en rond .
Ma belle mère, qui a 101 ans, m'a toujours dit en parlant de requins que du temps de sa jeunesse elle en voyait venir sur la grève du côté de Saint Benoit lors des pêches de bichiques.
Donc , les requins ne sont pas nouveaux à la Réunion et ceux qui se font attaquer sont ceux qui s'en approchent de trop près ou qui vont les importuner dans leur habitat.
Le surf est une activité nautique nouvelle qui a été importée ici par des occidentaux ne connaissant pas les particularismes locaux. Ils sont suivis par des jeunes réunionnais qui n'hésitent pas à braver la mer pour vivre des sensations fortes.... souvent au prix de leur vie.
En clair, les requins font partie du "paysage" ici et le mieux que l'on puisse faire c'est de ne pas aller les taquiner au large et de continuer à les pêcher comme avant.
Les interdits de pêche de ces prédateurs au motif de la sauvegarde de l'espèce est d'une stupidité sans nom.
La psychose est nourrie par une situation où des attaques de squales se multiplient alors que leur pêche est interdite. C'est comme ci on laissait un individu perpétrer des crimes sans volonté de l'en empêcher.

15.Posté par antitalibans de la mer le 28/07/2013 17:07
13.Posté par Pere de famille le 28/07/2013 13:52 | Alerter
Il faudrait prendre ce rapport pour argent comptant ? n'importe quoi...
tout les pécheurs de l'ouest sont unanimes pour dire que la population de requin bouledogue est en net augmentation........seul l'équipe de ces deux disent le contraire.
Leur crédibilité est en jeux..


c'est bien une reflexion de taliban des mers que nier l'observation rigoureuse faite avec des balises sonores pendant des nombreux mois, jours et nuit pour préférer une affirmation empirique. C'est un mode de pensée qui fonctionne entre taliban, mais pas chez les gens normaux doués de la raison.

16.Posté par Les guillemets, post 1, les guillemets ... le 28/07/2013 17:40
La première phrase de votre post ne figure pas dans le rapport Charc. Elle vient de Gabriel Kenedi de Zinfo, comme la position des guillemets l'indique.
Par ailleurs, il est normal que cette étude ne prouve pas de surpopulation puisque ce n'est pas son but.
Relisez (ou lisez !) la première phrase de l'introduction du rapport...

La seconde ne veut rien dire : ils = qui ? Si c'est tous les requins, c'est FAUX puisque le rapport classe
37% des bouledogues dans la catégorie "sédentaires" .

Bref, tout ce que votre post prouve, c'est la mauvaise foi dont vous faites preuve ainsi que la malveillance qui vous anime.

PRR et OPR gardent toute ma confiance .

17.Posté par L italique des citations du post 1 dement les affirmations mensongeres de Nativel le 28/07/2013 18:52
le post 1 a raison de choisir de citer en italique plutot qu'avec des guillements.

-le post 1 commente l'article de Gabriel Kennedi.
- Gabriel Kennedi pour zinfos974 commente le rapport charc
- Gabriel Kennedi pour zinfos974 dement les affirmations mensongeres de Nativel
- le rapport charc dement les affirmations mensongeres de Nativel:


Aucun indice de proliferation:


(...)Certains résultats étaient attendus et notamment le faible nombre de détections de requins tigre et b[leur absence près de la côte.]b

(...)la présence des requins à la côte ne semble pas fonction du nombre de requins mais davantage du mode d’utilisation de l’habitat.

les requins ne sont pas sedentaires, ils ont un cycle migratoire:
(...) Par contre l’absence de requins bouledogue sur ces sites côtiers du large, pendant l’été et leur retour en début d’hiver,(...)

18.Posté par a 16 le 28/07/2013 18:56
La seconde ne veut rien dire : ils = qui ? Si c'est tous les requins, c'est FAUX puisque le rapport classe
37% des bouledogues dans la catégorie "sédentaires" .


=> si 37% sont sédentaires, cela signifie que 67% ne le sont pas. ca s'appelle psalmodier chez les talibans en transe de haine, mais ca ne fait pas une verité pour autant.

19.Posté par grace à Nativel l interdiction du surf sera annuelle le 28/07/2013 20:30
Les surfeurs ont tord de croire qu'au 1er octobre tout sera terminé. Grace a Nativel, c'est chaque année que le surf sera interdit pour 6 mois.

20.Posté par OPRR A TUER LE SEURFE le 28/07/2013 21:11
u[OPRR A TUER LE SEURFE]u

21.Posté par Ludo Michel le 29/07/2013 14:03
Bref, on apprend rien qu'on ne sache déjà.
Mais à quoi servent ces études, combien coûtent-elles ?

22.Posté par logique le 29/07/2013 14:58
21.Posté par Ludo Michel
Bref, on apprend rien qu'on ne sache déjà.
Mais à quoi servent ces études, combien coûtent-elles ?


simplement a faire la démonstration rigoureuse que le discours nécrophile de nativel et leplege repose sur du vide et un ego psychopathe.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales