Social

Professionnels de la route et du BTP débloquent la SRPP



Représentants de la Région, de l'État et de la Chambre de Commerce se sont réunis cet après-midi au sujet de la problématique des prix du carburant. Une réunion technique, prévue de longue date, qui a évolué du fait des événements de ce matin et le blocage de la SRPP par les transporteurs.

D'abord, un consensus a été trouvé avec les transporteurs qui devraient débloquer la SRPP dès cette fin d'après-midi. En échange, une délégation de transporteurs est reçue depuis 17h à la Région, et la Préfecture organisera le 13 avril une table ronde où l'ensemble des acteurs, État, Région, Chambre de Commerce, transporteurs, professionnels du BTP et pétroliers vont discuter des enjeux autour du carburant.

"Les collectivités et les transporteurs ne peuvent pas être seuls à supporter le coût"

Pour Ibrahim Patel, le président de la Chambre de Commerce, le coût est difficilement supportable pour les transporteurs dans le contexte actuel. Point sur lequel chaque protagoniste est bien d'accord. Tout l'enjeu est de trouver une médiation entre les intervenants car "quoi qu'on fasse, même avec le fonds de compensation que nous proposons, les collectivités et les transporteurs ne peuvent pas être seuls à supporter le coût", indique David Lorion, représentant de la Région qui est d'ailleurs revenu sur les 2 millions d'euros proposés pour soutenir les professions concernées.

Aussi, Jean Ballandras, secrétaire général aux affaires régionales de la Préfecture, a confirmé qu'une fois l'effort promis par chaque membre de la table ronde, "le regard se fixera vers les pétroliers au cœur de cette problématique. Il seront interpellés, je ne présume pas de la réponse", s'est défendu le représentant de l'Etat.

Coût du carburant, séparation entre gasoil professionnel et gasoil pour le particulier, absence de GPL à la Réunion, rôle des communes, fiscalité, contrôle… Toutes les questions devraient trouver des éléments de réponses dans les prochaines rencontres. Objectif : "boucler le dossier d'ici juillet-août", a annoncé Jean Ballandras de la Préfecture (voir vidéo).
Mardi 5 Avril 2011 - 17:43
Melanie Roddier
Lu 1959 fois




1.Posté par noe974 le 05/04/2011 19:08
Très bonne décision !
C'est à leur honneur !

2.Posté par toto le 05/04/2011 20:55
Déja Noe y pense que le teinturier c'est pour les cheveux ... bravo. ensuite je pense qu'il faudrait aussi penser aux commerciaux, aux infirmeirs et autres professions libérales qui font leur job en bagnioles... enfin encore du mongin. c'est bien tous les réunionnais vont encore payer (l'argent de la région c'est l'argent des réunionnais) pour les transporteurs qui vont malgré cela augmenter mles prix des transports et on paiera encore sur les prix des biens et consoommations... et voilà . B Zé... les réunionnais comme dab... vive les blocages qui font plier les décideurs avec l'argent des autres.

3.Posté par Moin mi pense que....! le 05/04/2011 21:10
et les usagers de base ? Ce sont des COCHONS DE PAYEURS ?
Allons faire entendre à nous aussi !!!!

4.Posté par soleil974 le 05/04/2011 22:04
Tient bo larg pas! Arrêtons de nous laisser écraser Réunionnais. Du récif à la montagne, du pêcheur au randonneur, nous sommes rendus exploités et soumis.
Population de la Réunion, à la rue!!

5.Posté par Quelle bande de c..s ! le 05/04/2011 23:35
"Les transporteurs ne peuvent pas être seuls à supporter le coût" dixit Ibrahim Patel.
Que voila un brillant patron de la CCIR !!!

Incroyable !!!
Avez vous remarqué que ce ne sont pas seulement les transporteurs qui supportent le coût ?
Jusqu'à preuve du contraire il y a un seul prix affiché sur les pompes et il s'applique à l'ensemble des consommateurs privés et professionnels. C'est donc tout le monde qui doit subir le coût.

Selon la solution qui viendra, ce sera l'ensemble qui paiera pour que les transporteurs bénéficient d'un régime spécifique. Cela revient à dire que l'automobiliste ou le contribuable paiera plus cher pour que les transporteurs paient leur carburant moins cher.

Personne n'a remarqué que quand un professionnel quelconque subit une hausse de tarif de ses intrants, il doit répercuter le prix sur ses tarifs ? Ce sont ses clients qui doivent subir la hausse de tarif, c'est à dire ceux qui achètent les prestations des transporteurs.
Exemple : Moi entrepreneur en bâtiment je fais transporter 30 tonnes de sable toutes les semaines pour 1000 €. Le prix du carburant augmente. Au lieu de payer chaque transport 1100 € que je répercuterai à mon tour à ceux qui achèteront mes immeubles, je continuerai à payer 1000 €. Les 100 € seront payés soit par l'ensemble des non-professionnels qui tôt ou tard paieront plus cher leur carburant, soit par l'ensemble des contribuables.

On marche sur la tête !!!
Si le prix de l'or venait à augmenter, est-ce que bientôt les citoyens devront payer pour que les joaillers puissent continuer à vendre leurs Cartiers et Van Cleef & Arpels au même prix ?
J'aurais tendance à penser que si je ne mange que du riz je n'aurai pas à subir l'augmentation du prix de la pomme de terre. Hé bien si !!! C'est la nouvelle doctrine réunionnaise ... Pour en arriver à de telles aberrations, il faut que 30 cons aient vraiment un sacré pouvoir de foutre la trouille aux décideurs. Les dindons de la farce seront toujours les mêmes, pour le plus grand bénéfice de ces grands capitalistes de transporteurs (essayez d'acheter un seul camion et de créer une entreprise de transport ... vous verrez si ce sont les pauvres types du coin qui le peuvent ou si ce sont les personnes qui ont du sacré répondant financier ... Observez bien dans les reportages TV les rutilants 4x4 si ne sont jamais loin des éternels grévistes ...)

Bravo et merci !!!

6.Posté par le zoreille le 06/04/2011 08:43
A aucun moment il n'est question des consommateurs que nous sommes et pourtant sans nous ils ne sont rien toute cette bande de loustics! Essayons chers amis de faire comme eux et vous allez voir a quelle vitesse le préfet vous envoie les forces de l'ordre avec matraque et gaz lacrymogène pour débloquer les barrages.Nous ne sommes que des otages vaches à lait des transporteurs,des électriciens de la Séchilienne,des terrassiers etc..autrement dit 800000 personnes dépendent du bon vouloir de quelques minorités de nantis.

7.Posté par hd le 06/04/2011 13:34
Les couillons c nous

il faut juste créer un syndicat de travailleurs citoyens, de bloquer la srpp et de revendiquer une baisse des carburants

après tous c notre argent qu'ils donnent aux transporteurs.....

alors tous derrière moi........

8.Posté par Moutons-de-panurges le 06/04/2011 14:45
Quand je pense que hier soir des dizaines... heu des centaines d'automobilistes... se taper une queue pas possible dans toutes les stations de l'Ile... et ça à cause de qui....?!

Lui même... un non-réunionnais... c'est pas la meilleure ça...?

Moi j'étais(et je suis encore) sur "réserve" d'essence... ;)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales