Société

Produits trop sucrés: Le "coup de gueule" de Nassimah Dindar


Produits trop sucrés: Le "coup de gueule" de Nassimah Dindar
 
"C'est un coup de gueule que je veux transmettre à travers vos ondes". Nassimah Dindar est intervenue ce jeudi matin sur les ondes de la radio locale Freedom, pour dénoncer ce qu'elle considère comme une inaction des parlementaires. La proposition de loi sur la "régulation des teneurs en sucres dans les aliments en outremer", a été rejetée mercredi à l'Assemblée Nationale.

"Les parlementaires disent que cela ne les regarde pas. C'est de la santé publique!", s'est-elle indignée ce matin. Hors de question donc pour Nassimah Dindar de faire comme si seuls les industriels sont concernés. "On nous dit de régler ça avec les industriels. Mais au Conseil général, nous subventionnons des associations de lutte contre le diabète… Il faut lutter contre le lobbying des industriels du sucre qui sont en train de créer une addiction de plus. Nous ne pouvons pas être différents qu'en métropole, autant que nous ne pouvons pas demander aux parents et aux acteurs locaux d'éduquer mieux si on met en rayons des produits plus sucrés que la moyenne", a-t-elle argué.

Dans un communiqué de presse, Victorin Lurel, le président de la Région Guadeloupe et auteur de la proposition de loi, n'a pas non plus caché son amertume, même s'il croit toujours en cette future loi : "Cette loi n'est pas morte, bien au contraire. Les sénateurs, dans leur enceinte où ils sont majoritaires, pourraient la faire passer".

La présidente du Conseil général de la Réunion n'entend pas en rester là et profitera de sa présence à l'ADF, Assemblée des Départements de France, pour sensibiliser l'ensemble de ses collègues sur cette problématique.
Jeudi 13 Octobre 2011 - 11:03
Lu 1582 fois




1.Posté par MENSONGES974 le 13/10/2011 13:32
Belle image pour La Politique à la Réunion... une belle brochette d'hypocrite dont cette vieille dame, bientôt 75 ans, mais toute ses dents!

2.Posté par noe11 le 13/10/2011 13:52
Inutile ce coup de gueule de Mme Dindar ....pour montrer qu'elle existe ?

Le sucre à la Réunion est moins sucré que celui de la Métropole ....on peut en mettre un peu plus ...
Si une boisson est moins sucrée , les enfants vont en rajouter ...il y a plein de sucre dans nos maisons ici ...les parents en achètent en sachets de 2 kg ....
C'est une bonne éducation au goût qu'il faut faire dès la maternelle ....

3.Posté par Cambronne le 13/10/2011 14:32
Blabla bla bla il y a des choses plus grave et ce n'est pas au politiques de jouer les Torquemada sur les quantités afin de limiter le taux de sucre dans les produits vendus en Outre-mer. v'là que votre propagande n'a pas réussi, à transporter les multitudes variante de l'obésité sur la société ! et le Riz et les graisses dans le carry, ce qu'il y a de formidable au pays des bisounours l''individu n'est plus responsable de rien, vous l’installez en victime, l'Etat seul sait ce qui est bon et bien pour lui. Alors que dans le même temps des crétins de consommateurs inconscients s' ingurgitent des tonnes de mal bouffe infecte avachis devant leur TV novela, quant à la pseudo paupérisation, parlons-en, il y a de quoi être estomaqué de voir des files de voitures en passant près des chaines de fast food,J'aimerais juste connaitre le ticket de caisse moyen lors d'un passage d'une famille dans un fastfood...? pour voir , tout ça pour de la mal bouffe et des saloperies dégoulinantes de graisse dans des camions bars insalubres bien évidement tout ceci n'a rien à voir avec l'obésité. hélas , Il s'agit bien d'un problème d’éducation et non d'argent,une majorité de ces personnes se contentent d'ouvrir un congélateur... puis un micro-onde... pour y absorber jusqu’à l'emballage e n carton.... même plus d'assiette... de couverts.. (les salades sont vendues avec des couverts en plastique!!!) ni de verre (boivent au goulot ou à la canette...). car au final un sodas coute beaucoup plus cher que de l'eau. Non, bien sur, l'obésité est une création des méchants industriels machiavéliques qui eux ont décidés d'éliminer le peuple tout entier en leur vendant des produits hyper sucré (tiens, mais alors ils finiront bientôt par ne plus avoir de client ?)...Si ce gouvernement et les délires de Nassimah semble autiste à ce problème de santé, que nos élus pétant dans la soie instaurent des cours de cuisine, de goût...dans leurs communes pour les parents assistés..dans toutes les écoles...etc...Les élus locaux humanistes comme dame Nassimah feraient bien mieux de faire pression sur les bouffonneries de médias locaux pour diffuser de véritables émissions éducatives de masse d'un niveau un peu supérieur aux affligeantes niaiseries qu'il savent nous servir chaque jour.

4.Posté par fiuman le 13/10/2011 15:38
Nassimah est plus sensible au diabète qu'au cancer des poumons, car il me semble que l’amendement de la sénatrice concernant la diminution des points de vente de tabac n'est toujours appliqué à la réunion, en gros la réaction de la première dame du conseil général n'est qu'un posture politicienne. mais cela nous en avons l’habitude!

5.Posté par Cambronne le 13/10/2011 18:06
http://www.contrepoints.org/2011/10/13/50400-la-republique-protege-la-veuve-et-lorphelin

La République protège la veuve et l’orphelin

Suite au lien de l’un de mes lecteurs, je tombe sur ceci : le 24 septembre dernier, des députés ont tenté (sans succès puisque l’amendement fut retiré avant la séance) de réglementer les publicités sur l’achat de métaux précieux. C’est évidemment typique de la législorrhée carabinée dont nos édiles souffrent tous. Jusque là, rien de réellement effarouchant…

Jusqu’au moment où l’oeil est attiré par la dernière phrase de cette nouvelle tentative de rogner encore un peu sur les libertés des Français :

le développement de commerces dont les pratiques ne sont pas réglementées et permettent certains abus auprès des personnes les plus vulnérables.

Quand on lit une telle phrase, on voit tout de suite qui peut la prononcer : Zorro, bien sûr !

Oui, vous avez bien lu : nos députés et nos sénateurs s’occupent maintenant des personnes vulnérables, travaillent d’arrache-pied à rendre leur vie plus tolérable. C’est magnifique.

On tiquera cependant sur la façon que nos vigoureux suceurs de fonds publics ont choisie pour se lancer dans leur noble tâche. Ainsi, ils ont montré des velléités de légiférer sur les métaux précieux. D’autres fois, ce fut contre certains types de démarches commerciales.

6.Posté par yves le 13/10/2011 20:56
C'est quoi ces commentaires à la con !!!!
Une personne, que ce soit Dindar, Lauret, Vergés, Victoria ou Payet et Hoarau, je commence par analyser ce qu'elle dit. Hier matin quand j'ai lu le vote de l'assemblée et aucune vraie réaction de la part des médias, j'étais un peu sonné ! Pour ceux qui sont au courant, les experts annoncent pour les années à venir, une pandémie comme jamais le monde n'a connu. La faute au diabète. Et on trouve que le coup de gueule de cette dame n'est pas juste ? Qu'on nous donne une bonne raison de ne pas légiférer ? En quoi, la baisse du taux de sucre va t-il mettre en péril l'économie des terres d'outre-mer ? Et pourquoi ne pas expérimenter les nouveaux anti diabétique sur cette population cobaye, bien bourré de sucre ? et nous les Créoles plein de bon-sens, gardons le silence, et applaudissons des deux mains cette nouvelle injustice. C'est pour notre bien, merci l'U.M.P !

7.Posté par mu'adib le 13/10/2011 21:26
occupe toi de la vie chère à la réunion plutôt, tu te sens pas concerné car tu touches un gros salaire, les gens sont libre ce qu ils veulent. les produits dont les prix sont triplés par rapport à a métropole

8.Posté par Antiboulet le 13/10/2011 23:56
@yves

La spécialité de certains hommes(et femmes) politique de type "alimentaire"? "enfoncer des portes ouvertes"

Bonne nuit z'yves ;)

9.Posté par ndldlp le 14/10/2011 20:41
la réunion ancrée dans le droit commun..? de quel droit s'agit il? merci vira..?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales