Faits-divers

Procès Verbard : La Miviludes à la barre aujourd'hui

Ces deux derniers jours, la cour d'assises de Saint-Denis a pu analyser et évaluer la personnalité de 14 des 16 accusés. Aujourd'hui l'audience devrait logiquement se poursuivre avec l'audition des experts qui ont examiné Sandrine Hoarau et Marie-Noëlie Latchoumanin.
Président de la Miviludes, Georges Fenech devrait également être entendu dans la journée.


Procès Verbard : La Miviludes à la barre aujourd'hui
"Altération du discernement". Le diagnostic du Dr Franc, expert psychiatre, est quasiment le même pour chacun des accusés qu'il a eu à examiner quelques mois après les faits. Compte tenu des propos de Sandrine Hoarau à la barre lorsqu'elle a donné sa version des faits, cette conclusion devrait sans doute s'appliquer également à l'accusée.

La jeune femme, fortement impliquée dans le groupe de prière, avait revendiqué faire partie du noyau dur des personnes ayant mis au point l'organisation des deux rapts d'Alexandre Thélahire en juillet et août 2007. "J'étais avec Corinne Michel quand elle a reçu le message de la Vierge, c'est moi qui l'ai retranscrit", avait elle alors raconté à la barre.

Interrogée par le président Michel Carrue quant aux conséquences psychologiques de tels actes sur la victime et sa famille, celle qui fut auparavant professeur de biologie a lâché, entre deux sanglots : "Je l'ai fait parce que le message a été validé. Je n'ai pas réfléchi".

Lors de son intervention, l'accusée avait révélé avoir reçu des messages de la Vierge par le passé, mais elle affirme que la communication avec la mère du Christ s'était interrompue il y a quelques années.

Me Nicolas Normand impatient

Concernant M. Noëlie Latchoumanin, celle-ci ne s'était guère exprimée à la barre, sauf pour dire qu'elle n'était au courant de rien et qu'elle s'était retrouvée au Petit-Tampon "sur l'invitation de Sandrine à passer quelques jours dans les hauts".

Aujourd'hui, le président de la Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) devrait être auditionné par la cour. Mise en place en 2002, l'organisation a plusieurs missions : mener une action d'observation et d'analyse du phénomène sectaire à travers ses agissements à l'encontre des droits de l'homme, des libertés fondamentales et autres comportements répréhensibles, coordonner l'action préventive et répressive (...), et informer le public sur les risques, voire les dangers auxquels il est exposé (...). Avocat de Juliano Verbard, Me Nicolas Normand s'est dit "impatient" d'entendre les propos de Georges Fenech.

Les plaidoiries des avocats sont attendues pour la semaine prochaine.
Vendredi 15 Avril 2011 - 07:36
Mélodie Nourry
Lu 1239 fois




1.Posté par cimendef le 15/04/2011 13:44
La MIVILUDES, déjà le nom fait penser à une secte étrange, c'est la secte des chasseurs de sectes.

2.Posté par Pascale BLAIN le 16/04/2011 17:32
Georges Fenech est bien la dernière personne en qui l'on peut mettre sa confiance. Recherchant des faits divers croustillants liés à la spiritualité ou aux pratiques médicales nouvelles, il fait feu de tout bois, et invente beaucoup. Manquant d'exemples réels pour illustrer ses théories extravagantes, on peut penser que ce fait divers représente pour lui "l'affaire" du siècle autour de laquelle il prendra plaisir à broder les détails les plus sordides nés dans les profondeurs plutôt noires de sa petite âme. N'attendons pas de Georges Fenech une observation basée sur des faits réels, ça, il ne connait pas. Le mensonge sied bien aux sombres intérêts de sa pratique. Rien à attendre de lui pour éclairer quelques faits de société que ce soit. Il fonctionne à l'amalgame grossier et à la généralisation abêtissante. Les juges devront contourner ses affirmations péremptoires, à l'emporte pièce, nées d'un pur délire.

3.Posté par Parental net Europe le 21/04/2011 01:07
Twitter
Félicitations au Président de la MIVILUDES, il faut du courage pour défendre les droits de l'Enfant contre les emprises sectaires.
Les crimes commis contre des enfants doivent être sévèrement punis, toute complaisance peut s'avérer de la complicité de fait de mise en péril de mineurs.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales