Faits-divers

Procès Verbard : "Chacun essaye de sauver sa peau"...

Quatrième jour de procès dans le cadre des enlèvements du jeune Alexandre Thélahire en 2007. Alors que Fabrice Michel affirme que son amant Juliano Verbard n'a pas donné l'ordre de passer à l'action, l'un des frères Daleton, John, soutient le contraire.


Procès Verbard : "Chacun essaye de sauver sa peau"...
"Quand je lui ai demandé pourquoi enlever cet enfant de force, il m'a répondu qu'il était le seul à décider. Ce jour là, il attendait un coup de fil pour voir si la mission avait réussi. Quelques temps auparavant, il m'avait dit qu'Alexandre était le futur évêque, qu'il était plein de spiritualité et qu'il fallait le prendre".

Lorsque John Daleton relate ces paroles prêtées à l'ex-leader charismatique du "Coeur douloureux et immaculé de Marie", ce n'est plus un pavé qu'il jette dans la mare, mais un rocher.

"Vous comprenez que votre témoignage est très important?"
lui demandent tour à tour le président de la Cour d'Assises Michel Carrue, puis l'avocat des parties civiles Me Laurent Payen. Hochement de tête du côté de l'accusé. Celui qui a vécu avec Juliano Verbard et Fabrice Michel pendant plusieurs semaines au cours de leur cavale contredit la version donnée par ce dernier quelques minutes auparavant.

L'homme d'ailleurs avait toujours été constant dans ses déclarations, depuis son audition devant la police et le juge d'instruction. Pour lui, "Juliano et Fabrice ont monté le plan. J'ai vécu avec eux assez longtemps. J'ai souvent entendu parlé d'Alexandre mais jamais de cet accord venu d'Australie".

"L'ordre était venu d'Australie"

L'accord, c'est celui que Fabrice Michel a déclaré avoir eu entre les mains avant de mettre en œuvre l'enlèvement dans sa globalité. "Il y a une hiérarchie dans notre groupe. Tout en haut il y a Le Petit Caillou, ensuite Mgr Brossard, ensuite les épouses mystiques, dont ma sœur fait partie, Juliano, ensuite il y a nous. Le message a été confirmé par Mgr Brossard. Quand j'ai vu sa signature et ses armoiries, j'ai décidé de passer à l'action. Juliano était au courant mais n'était pas d'accord", explique le fils Michel.

Une version différente de ce qu'il avait déclaré par le passé mais qu'il assure être "la vérité". Chose dont Me Nicolas Normand, avocat de Verbard, doute sérieusement. "Vous ne le rendez pas service en disant cela. Vous croyez que vous le protégez, mais vous l'enfoncez". "Oui mais je dis la vérité", rétorque le jeune homme.

Bobby à la barre

Son père, Alexin Michel, surnommé "Papa Gêteau", a quant à lui livré sa version des événements, au même titre que Johan et Patrice Daleton. Hommes de main, chacun a raconté dans les détails, leur rôle respectif. Sur les motivations qui les ont poussés à agir, ils répètent inlassablement : "Je l'ai fait par croyance. Je n'ai pas réfléchi".

Hormis les accusés, plusieurs témoins directs de la scène ont déposé à la barre ce matin, notamment Bobby, célèbre animateur d'une radio de l'île. Voisin des Thélahire, celui-ci a indiqué avoir appelé la police et relevé la plaque d'immatriculation de la voiture des fuyards.

Pour Mr Laurent Payen, "les déclarations des Michel père et fils sont cousues de fil blanc. Chacun essaye de sauver sa peau".

L'audience reprendra demain matin avec la déposition tant attendue de Juliano Verbard. Un témoignage qui ne risque pas de surprendre la cour, ni les parties civiles puisqu'il avait déjà pris position au premier jour du procès en déclarant ne pas avoir été l'instigateur du rapt d'Alexandre.

Voir le compte-rendu sur le procès en direct : Article réactualisé en fonction de l'actualité...

Lundi 11 Avril 2011 - 16:43
Mélodie Nourry
Lu 1343 fois




1.Posté par Volatile le 11/04/2011 19:16
Qu'est-ce que c'est que cette histoire de Johan, (ou John ?) Daleton ?
Les Daleton s'appellent Joe, Jack, William et Averell, tout le monde sait ça !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales