Faits-divers

Procès Valérie Bègue contre Entrevue : La miss déboutée

Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a décidé de débouter de son action de Valérie Bègue qui avait porté plainte contre le journal Entrevue pour atteinte à l'image. Pas de dommages et intérêts donc pour la miss, toutefois le tribunal a condamné plusieurs protagonistes de l'affaire pour vol et recel.


Le délibéré du procès qui opposait Valérie Bègue au journal Entrevue vient de tomber. L'ex-Miss France a été déboutée de son action, le tribunal estimant que sa demande n'était pas recevable, l'atteinte à l'image n'étant pas justifiée. Pour rappel, Valérie Bègue, Miss France 2007, réclamait 200.000 euros de dommages intérêts contre le journal Entrevue qui avait fait paraitre en décembre 2007, des photos "trash" de l'ancienne Miss France, prises à l'époque pour la marque Pardon!.

Les quatre photos, "les pires" selon Valérie Bègue, avaient provoqué un véritable scandale entre la société Miss France, représentée par Geneviève de Fontenay, et l'ancienne Miss, avant de prendre une ampleur nationale au niveau médiatique. Après cette publication, une plainte avait été déposée pour "vol, recel, et atteinte à la vie privée".

Son avocat, Me Iqbal Akhoun, envisage dores et déjà de se retourner vers une autre juridiction afin de défendre les intérêts de la réunionnaise, "nous sommes déçus par la décision qui a été rendue par le tribunal (...) les faits de vol et recel ont été retenus mais pas l'atteinte à l'intimité de la vie privée (...) Il existe d'autre moyen d'action dans notre système judiciaire, j'explore ces moyens (...) pas au niveau de la Réunion mais sur le tribunal de Nanterre"

Quatre mois avec sursis pour le webmaster de Pardon!

Pendant l'enquête, un salarié de Pardon! avait été mis en cause, Frédérick Banor. Il est à l'origine de la vente des clichés récupérés dans la base de données de la société. Reconnu coupable de vol, il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis.

Il avait vendu les clichés à hauteur de 8.000 euros au journaliste d'Entrevue, Franck Rousseau, qui était venu sur notre île enquêter sur d'éventuelles fraudes durant l'élection de Miss Réunion. Journaliste-pigiste, il a été relaxé concernant l'atteinte à la vie privée mais condamné à six mois de prison avec sursis pour recel.

Le directeur de la publication du journal Entrevue, Gérard Ponson, a été condamné à 10.000 euros d'amende pour contrefaçon. Même montant à payer, et même condamnation pour le journal Entrevue.

Enfin, le photographe Stéphane Dugandas recevra du journal Entrevue 13.000 euros de dommages et intérêts.
Mardi 16 Novembre 2010 - 14:22
Julien Delarue
Lu 4205 fois




1.Posté par Chipek le 16/11/2010 14:37
Bien fait !

2.Posté par Pierre frédéric Dupuy le 16/11/2010 14:42
Mwarf, un grand pas pour la liberté de la presse... Si les journalistes n'ont plus le droit d'utiliser dans leurs scoops des documents sans le consentement des propriétaires de ceux ci, autant les transformer tout de suite en agence de diffusion des communiqués de presse!

3.Posté par vipère le 16/11/2010 15:17
tout arrive je suis de l'avis de Pierre Frédéric Dupuy,je le croyais pourtant partisan de la Loi hadopi,mais c'est vrai qu'il parle des journalistes pas de la plèbe,encore faut il considérer les articles de "Entrevue "comme des articles fait par des journalistes,MDR

4.Posté par FoxMulder 2012 le 16/11/2010 15:30
Maintenant faite gaffe ou vous laissez trainer vos photo :)
bizarrement cette décision m'étonne pas...

5.Posté par etjosedire le 16/11/2010 15:44
La pauvre elle s'est "ruinée" en s'adjoignant les services d'un avocat incapable de voir que l'affaire était mal engagée et mal barrée.

Heureusement pour lui qu'il ne se fait pas payer uniquement au résultat.

Les paris sont ouverts pour savoir si Miss Bègue se laisse embarquer et plumer dans le cadre d'un Appel.

6.Posté par Royal Bourbon le 16/11/2010 16:35
Le Bon Dieu punit pas galets ! J'en fais des photos trash, moi ??? Allez traversez Miss Bègue et cherchez un autre moyen de gagner de l'argent !!!!

7.Posté par zaferzil le 16/11/2010 16:36
Akhoun est loin d'être un ténor du barreau, mais la palme revient à sa cliente qui fait dire que sa vie a été ruinée, avant que l'on découvre au tribunal qu'elle a déclaré qu'elle "comptait bien profiter du buzz" LOL..... bientot l'appel, jusqu'à ce qu'on découvre qu'elle a signé une autorisation d'exploitation des photos !!!! BIEN JOUÉ VALÉRIE !!!

8.Posté par défonce-moi le 16/11/2010 17:14
Ca me défonce.
Il paraîtrait qu'elle est, maintenant, siliconée...
Avant c'était le 77 .Maintenant, allons-nous nous rapprocher des départements de la couronne de Paris 91,92,93,94..
A l'époque, c'était une affaire d'état. Qui peut bien critiquer valérie bègue à la réunion ?
Et bien , moi, j'étais là en disant qu'une représentante du 77 n'est pas une représentante du 97,4.
Valérie sait très bien manipuler les médias .
Les médias aiment se faire manipuler par valérie bègue.
Je m'en lêche, d'avance, les babines.

9.Posté par st françois brulé le 16/11/2010 17:18
tout mon soutiens a Valerie Begue il faut pas lacher l'affaire

10.Posté par Légal n'est pas Moral le 16/11/2010 17:19
...Et illégal, ..n'est pas tjrs immoral.

Posté par vipère: je le croyais pourtant partisan de la Loi hadopi.

HiHi..!! .. elle est bonne celle là !! Et gratuite en plus....!!

Come on Folks.... Leave your Wi-Fi Open....!!!

11.Posté par CARY le 16/11/2010 20:51
Sur le post et le nouvel obs ils disent l'inverse


qui croire ?

12.Posté par piairre le 17/11/2010 06:23
Encore une qui oublie d'ou elle vient!!
Va bosser et gagner ta vie honêtement Valérie.
Une suggestion les photos trash peuvent rapporter beaucoup.....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 11:10 Route de Mafate: Un motard décédé après une chute

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales