Economie

Procédure de sauvegarde prolongée pour le groupe Caillé


François Caillé est arrivé, puis ressorti décontracté 1h30 après son arrivée au palais de justice de Champ Fleuri. Le tribunal de commerce a ordonné le prolongement de la procédure de sauvegarde pour six mois. François Caillé n'a pas souhaité s'exprimer face à la presse, c'est son avocat qui a expliqué le déroulement de l'audience, résumé dans le communiqué de presse ci-dessous. Plusieurs dizaines de salariés étaient présents, inquiets pour leur avenir.

A noter par ailleurs que les trois sociétés du pôle Car (vente de véhicules d'occasion) qui devaient être mises en liquidation font l'objet d'un renvoi. Le tribunal de commerce prendra sa décision dans trois semaines.

Voici le communiqué :


"Le tribunal de commerce mixte de Saint-Denis vient d'ordonner, ce jour, le renouvellement des périodes d'observation des sociétés composant le groupe Caillé, sous procédure de sauvegarde ou de redressement judiciaire.

La première période d'observation a été consacrée au rétablissement des fonctions vitales des entreprises gravement affectées par la rupture de leurs approvisionnements et à l'éradication des principaux foyers de pertes. C'est désormais chose faite, les approvisionnements ont repris.

Les résultats d'avril à fin août ont été gravement impactés par ces éléments exceptionnels mais les résultats du mois d'août, premier mois de fonctionnement normal et les premiers éléments du mois de septembre démontrent que le Groupe va cesser de perdre l'argent a même commencé à en gagner. C'est une excellente nouvelle pour l'économie de l'île d'autant que ce résultat n'était pas acquis.

Dès aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase, celle de la consolidation et de l'amélioration des résultats de nos deux branches d'activités.
Et à partir de cette capacité bénéficiaire établie et projetée dans l'avenir, doivent s'ouvrir avec les créanciers, notamment bancaires, des négociations sous l'égide du CIRI (Comité Interministériel de Restructuration Industrielle) qui devront permettre de conclure un accord consensuel de remboursement des dettes.

Les négociations qui vont s'ouvrir auront lieu sur la base de critères économiques et juridiques. Elles seront longues et techniques et nécessiteront une impérative discrétion, condition indispensable à leurs réussites."
Mercredi 29 Septembre 2010 - 18:14
Melanie Roddier
Lu 2931 fois




1.Posté par foxi le 29/09/2010 18:35
Ce qui est inquiétant, c'est que les deux experts commis ont estimé que même sur une période d 10 ans, Caillé ne pourra pas rembourser sa dette . Il y aura donc de la perte pour certains créanciers et si c'est les banques, elles vont récupérer ces pertes sur les petits clients.

2.Posté par fortin le 29/09/2010 19:12
On s'en fout pas mal de Caillé, moi je suis plutôt inquiète pour les salariés. Caillé, tout ruiné qu'il est j'aimerais BIEN être à sa place!!!!!

3.Posté par noe974 le 29/09/2010 19:13
La Justice a bien tranché . Elle donne de l'espoir aux travailleurs de ces groupes .

Il faut que M. CAILLE aille plus loin et cherche vraiment à mettre de l'ordre dans ses entreprises .

Combattre le mal avant qu'il n'arrive !!!

4.Posté par cafblanc le 29/09/2010 21:25
Je sais l'orthographe est une vraie vacherie; mais tout de même!

après sont arrivée... ( première ligne de l'article ).

5.Posté par magellan le 29/09/2010 21:25
Avant tout faut faire le point sur certaines règles de droit!!!

1) il n'y a pas d'égalité entre les individus,
2) La loi ne sera pas appliquée pour Mr Caillé,
3) La justice sera aveugle dans le dossier groupe Caillé,
4) Les politiques et les médias n'y comprenne rien, ils prennent l'info brut sans aucune analyse et nous la diffusent,
5) Les créoles sont pris pour des cons,
6) beaucoup de petit commerçant sous traitants du groupe Caillé vont perdre leur créances, car un orgueilleux à voulu "anbaré la mer".

Explication :
1) Dans ce dossier, il ne pourra pas rembourser son passif en 10 ans (durée maximal d'un plan), les dettes s'éléve à plus de 400 000 000 d'euros (jir du mois d'aout Audit E & Y).La dettes d'exploitation peut être estimé à 200 000 000 E.
2) Le plan de RJ excédera probablement 10 ans, une exception!!!! La loi prévoit 10 ans maxi,
3) Le délai pour présenter son état de cessation de paiement et de 45 jours. 200 000 000 de dettes créer en 45 jours ? ça parait gros. Sauf pour le tribunal et la presse... Responsabilité à chercher !!!
4) La presse veut des titres faciles, aucune recherche d'investigation. C'est pour un public de profane de la finance.
5) On nous prend pour des cons. Quel plan propose ce monsieur ??? La vente d'une entreprise à 100 000 E, pour un passif de plus de 400 ME!!!
6) HAYOT était trop fort pour lui. A un moment fallait levé le pied. Faut reconnaitre que si on monte sur le ring pour avoir des coups. Vaut mieux faire une sieste !!! La politique de croissance externe menée n'était pas logique avec le métier de base. Preuve : GUEST, Confo, STE INFORMATIQUE, Leader Price, ect...
A trop vouloir, on se plante!!!!!!

6.Posté par ilo le 29/09/2010 21:25
Bonne chance mr Caille mais si vous gardez les mêmes équipes vous n'avez aucune chance ....rendez vous dans 6 mois .... quant on voit des salariés de votre branche automobile faire grève ou le nombre de vendeurs pour vendre 5 voitures par mois....et l'encadrement qui n'a pas l'air de s'en faire...... cela promet !

7.Posté par William le 29/09/2010 21:38

république bananière !
chantage à l'emploi !

Comment expliquer qu'une entreprise qui ne peut pas rembourser ses dettes soit maintenue à bout de bras à ce point ?

Qu'a promis Mr Caillé à ses juges pour bénéficier d'autant de complaisance ?

Aucune autre entreprise ayant une dette représentant plus de la moitié de son chiffre d'affaire n'arrive à passer le couperet du tribunal !!! Qu'on m'explique !!!
Est-ce que cette décision peut faire jurisprudence ??? Est-ce que je peux créer demain une boite et m'endetter à ce niveau là (plus de 50% du CA) sans être remis à ma place et sans être interdit de gestion ?

8.Posté par William le 29/09/2010 21:40

François CAILLE, Claude HOARAU : même aveuglement, même cynisme et même impunité !

9.Posté par mu'adib le 29/09/2010 22:08
Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L'étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils et vos compagnes !

refrain

Aux armes, citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons !
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons !
"moi j'adore le refrain"

10.Posté par foxi le 29/09/2010 22:09
"Toutefois, les administrateurs judiciaires estimeraient impossible pour le groupe d’éponger dans les dix ans son passif, qui s’établit aujourd’hui à 558,9 millions d’euros."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Soit plus de 55 millions /an à rembourser ? Impossible.....De combien est l'EBE de son groupe ? Certaines de ces dettes devront nécessairement être annulées....

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/09/2010 00:36
posons nous la question de savoir combien le LBO a profité et devait profiter...

ensuite, les dettes "gagées" sur des stocks, sont elles intégrées à ces 500 et quelques millions d'euros ou pas ...?

12.Posté par skybler le 30/09/2010 06:07
lamentable, chef d'entreprise irresponsable qui en plus de s'afficher dans des voitures de quelques centaines de milliers d'euros montre un dedain certain envers ses employés et surtout ses financiers !
(...) bel exemple de reussite sociale a la francaise, c'est pas tout d'apparaitre dans les 500 fortunes de france et apres pleurer chez les banques ou l'etat pour eponger les dettes dues sans aucun doute a un entourage incompetent !
plein le cul du chantage au chomage de la part de ces delinquants en col blanc !
vous n'avez qu'a revendre de votre patrimoine mr caillé, a non j'oublié, vous etes loin d'avoir l'honneté qu'avez votre pauvre pere !

13.Posté par Logique le 30/09/2010 08:16
Le groupe Caillé à l'échelle de La Réunion: Too big to fail?

14.Posté par DADA le 30/09/2010 13:17
Dans tous les cas les employers resterons. C'est juste un changement de direction. Caillé est bien vu car dans son cas alors que dix ans n'est même pas assez long pour payer ses dettes, et pendant 6 mois les deux branches ont encore perdu de l'argent. Il faut obliger Caillé à ouvrir son capital. La justice à deux vitesses, le petit il doit étaller sa dette sur 10 ans maximum et lui il pourrai avoir plus.Pensez vous un seul instant si Caillé disparait alors on ne vend plus de véhicules Peugeot, BMW, ........., ou LEADER PRICE disparait.Avec ou sans Caillé tout continu.Et pour continuer il faut du personnel, le personnel et déjà là. Donc Caillé dehors et on met un autre repreneur.Vous pensez qu'il n'y aura aucun repreneur pour les deux pépites (branche distribution et automobiles).

15.Posté par la buse le 30/09/2010 19:16
juste une petite leçon de businessmen

si je te dois de l'argent et que je fais tout pour jamais te payer à un moment ou un autre c 'est toi qui te retrouve dans la mouise et toi le juge ne te fera pas de cadeau tu est trop petit donc tu ferme ta boutique et tu n'est plus un creancier hop une dette de moins

pour arreter sa il y a une solution simple faire comme moi caillé me devait 37600 euro depuis 6 mois j'ai pris un huissier sur 12 seul un a accepté et j'ai fais bloquer à sa banque un de ses comptes (pas de chance ma femme est employée de cette banque) ayant un solde de 187000 euro en attendant un referé pour payement (c'est a dire jamais donc blocage compte à durée indeterminée)
en 4 jours j'ai été réglé rubis sur l'ongle (je vous passe les accords)
donc à tous ceux qui pleurniche sans cesse prenez un huissier et contactez moi je vous donnerais avec precisions les banques ,n° de compte etc et vous verrez comment l'argent il le trouve vite

il vrai qu'ensuite plus jamais le client caillé ou ses filliales ne feront d'achat avec vous vous serez sur la liste rouge et je rigole pas

16.Posté par magellan le 01/10/2010 01:02
Résumé des réactions :

1) Même si le géant au pied d'argile tombe. Il y aura de toutes façons des propositions de reprise de BMW, peugeot et Leaderprice. Donc dire que 3000 mecs seront au chômage c'est de la connerie.

2) Si le LBO pèse trop lourd. Faut liquider le holding. Et faire des APA des 2 activités rentables (BMW, Peugoeot et leader Price à voir?). Dans la liquidation, c'est les banques qui casquent... Elle ont prêté avec ou sans suretés réelles (caution,ect...). C'est leur PB elles ne sont pas à plaindre. Par contre, faut pas recommencer avec les mêmes acteurs qui ont cru qu'il n'y avait pas de limite à l'endettement.

3) Les comptes présentés depuis ces 3 dernières années, étaient-ils exactent ??? 550 Millions d'euros de dettes (exploitation ou LBO)... Ça se créer pas en 1 an et encore moins en 45 jours !!! Ce groupe est audité, ils y a des SA, SAS, etc... Soumis au contrôle légale des comptes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Responsabilité de la direction sur la présentation des comptes, voir le garde fou... Car dans le monde des affaires, il y a un garde fou !!!

4) L'huissier ce n'est pas mal... Mais faut un qui tremble pas !!!

5) Il faut qu'on continue à croire en la justice. Donc la loi doit être appliquée. " Que justice soit faite, même si le ciel s'écroule".

6) Oté créole, laisse pas nous écrasé. alons met ensemb!!!! Faut ban gars la y met l'orgueil de coté... Quand ou lé KO. Faut jette l'éponge. Toute proposition de reprise li refuse!!! Oté, li veut tout y meurt avec li???





17.Posté par Paradoxe le 01/10/2010 09:41
Aujourd’hui, le principal concurrent de Caillé (Hayot / Renault) espère que François Caillé parviendra à maintenir ses activités automobile à flots. Ne croyez pas que c’est par compassion ou par "amitié" ... non bien sûr !! Simplement, les dirigeants de chez Hayot préfèrent garder le concurrent Caillé qui restera moribond au cours des 10 prochaines années et qui ne leur fera donc pas beaucoup de mal faute de moyens financiers, plutôt que de voir les activités automobiles de Caillé reprises par un gros distributeur français et européen (et il y en a 1 ou 2 qui surveillent le dossier très attentivement). En effet l’arrivée d’un nouvel intervenant puissant et performant à La Réunion risquerait de représenter une menace concurrentielle beaucoup plus sérieuse pour Hayot qu’un Groupe Caillé très affaibli et donc inoffensif. Imaginez un instant que ce nouvel arrivant décide de baisser les prix des véhicules à La Réunion, en jouant sur ses meilleures conditions d’achat auprès des constructeurs et sur une solide situation financière ! Imaginez que les prix des Peugeot baissent !!! Ce serait la cata pour les marges de Renault qui serait obligé de s’aligner pour ne pas perdre ses parts de marché !! Donc tant pis pour l’intérêt du consommateur et de l’économie réunionnaise, mais il vaut mieux que Caillé s’en sorte pour aider ses concurrents à préserver leurs futurs bénéfices ... Paradoxe !

18.Posté par magellan le 02/10/2010 05:56
Réponse à Paradoxe :

Tu as raison Paradoxe. Un fauve malade n'est plus dangereux. Et en plus s'il est mourant. Pendant le RJ, le concurrent maintiendra ses marges.

De toute façon, si les constructeurs ne sont pas payés. Les concessions leur appartiendront.

Une clio ou 207 coute 17 000 euros en entrée de gamme. Contre en moyenne 12 000 E en métropole, l'octroi de mer est de 20 % sur ces véhicules hors la TVA à 8,5 % contre 19,6%. Soit un surcout de 15 % en moyenne transport compris pour un véhicule de moins de 2 L importé.

5000 Euros de plus c'est 35 à 40 % plus chère. soit marge complémentaire de 15 à 20 % par rapport à la métropole.

Pour le créole, vaut mieux un autre groupe y arrive!!! Meme si li gain 5 % vaut mieux ça que rien...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales