Faits-divers

Procédure de sauvegarde: Le tribunal valide la demande de François Caillé


Procédure de sauvegarde: Le tribunal valide la demande de François Caillé
Par le biais d'un communiqué du président François Caillé, le Groupe Caillé informe que le tribunal confirme la mise en sauvegarde du groupe :

"Le conseil d’administration du Groupe Caillé, réuni en séance extraordinaire, a souhaité placer le Groupe sous le régime de la procédure de sauvegarde, tel que défini par la loi du 26 juillet 2005.

Cette mesure préventive, destinée à protéger les sociétés rencontrant des difficultés conjoncturelles, permet au Groupe Caillé de poursuivre ses activités tout en procédant aux restructurations nécessaires dans un cadre réglementaire.

Le Tribunal Mixte de Commerce de Saint Denis a décidé de la mise en sauvegarde du Groupe en date du 30 mars 2010. La crise que connaît la Réunion depuis 2008 dans les secteurs du BTP, de l’automobile et du meuble, au moment même où la branche grande distribution du Groupe était contrainte d’investir dans des changements d’enseigne, ont gravement fragilisé les activités du Groupe Caillé.

Cette période de sauvegarde est une épreuve importante dans l’histoire de notre Groupe familial et centenaire. C’est aussi l’opportunité d’un nouveau départ pour permettre au Groupe d’assurer son rôle d’acteur local majeur de la distribution tant dans sa branche automobile que dans sa branche alimentaire.

Je tiens à remercier nos partenaires pour la confiance qu’ils nous ont toujours témoignée et pour le soutien qu’ils sauront apporter au Groupe Caillé et à ses collaborateurs.

François Caillé"
Mardi 30 Mars 2010 - 15:50
Melanie Roddier
Lu 4110 fois




1.Posté par ASSENJEE.M le 30/03/2010 16:16
MR CAILLE,il faut arrêter d'être trop gourmand.Quand on est en période de crise,on ne rachète pas des sociétés juste pour dire qu'on s'appelle CAILLE.Voila le résultat aujourd'hui,après vous êtes fait prêter 18 millions d'euros par une banque,vous n'avez pas été capable de redresser la barre.La honte quand on est un chef d'entreprise comme vous.
Alors que les petites et moyennes entreprises ont du mal a joindre les deux bouts en fin de mois et ce n'est pas à elles que les banques vont prêter.

2.Posté par Singleman le 30/03/2010 16:51
C'est une chance que le tribunal accorde au groupe, il ne faudrait pas la gâcher. Si le groupe peut continuer ses activités alors les emplois sont gardés, la réunion ne peut pas se permettre de nouvelles pertes d'emplois, avec les 3000 employés du groupe, c'est inadmissible.

3.Posté par citoyen pa couillon le 30/03/2010 17:30
Attention ceux qui se réjouissent de la mort annoncée du groupe Caillé risquent de perdre leur dentier avant l'heure. Car si ce groupe tombe, la réunion va avoir droit à un retour au temps où seul quelques mains détenaient l'économie. Un exemple simple: dans la branche automobile. A part le groupe antillais GB Hayot il n'y a plu vraiment de conccurent. C'est pas avec foucque et ses problêmes de redressement qui va faire face.
Caillé tombe et c'est plus de 90% de l'économie automobile qui va apartenir au groupe GBH. Et quand je parle d'économie automobile, je parle de tous les secteurs mitoyens: Vente voiture, utilitaire, poids lourd, moto,..., et aussi réseaux de distribution pièces de rechanges, pneumatiques, centres de contrôle technique, assurance, .... la piste est bien longue. Alors au lieu de sauter comme des bichiques sans neuro. à une telle annonce, pensez plutôt au monopole que vous offrez à un financier véreux tel que GBH. Et si vous avez un minimum d'intelligence, vous allez moins rire et admettre que la situation est grave.

Et encore je suis gentil. Je vous est donné seulement le secteur automobile comme exemple.

4.Posté par etjosedire le 30/03/2010 17:39
L'augmentation COSPAR qu'il a souscrite serait elle en cause ?

5.Posté par qui veut gagner des millions le 30/03/2010 18:16
Hé bien... Caillé a déjà bouffé les 18 millions d'euros donnés par les banques en 2009 ?
Quel gestionnaire exemplaire. Et ça se veut patron des patrons. A quand les prochaines élections du Medef ?

6.Posté par Singleman le 30/03/2010 18:37
J'aimerai bien voir ASSENJEE.M se débrouiller si tu étais à la tete d'un groupe comme CAILLE ! tu ne tiendrai meme pas une journée, je suis prete à le parier. Mr Caille a su convaincre les banques de lui accorder des prets car c'est un bon chef d'entreprise, pas comme les autres. Et actuellement il agit en bon chef d'entreprise, il cherche des solutions pour sortir le groupe de cette situation difficile.

7.Posté par bertel le 30/03/2010 19:50
On partage les déficits mais jamais les bénéfices ! (c)

Bertel de Vacoa


8.Posté par Eric le 30/03/2010 19:50 (depuis mobile)
Singleman et assenjee vous avez tout les 2 raisons et Mr Caille en est conscient il a rachete des societes avant la crise personne n avait prevu cela, par ailleurs en bon pere de famille il a tout a fait raison de faire tout son possible pour son groupe.
Cela n enleve rien a ce chef d entreprise a multiple casquette d etre un tres bon.
Et surtout le pire c est que le tribunal laisse caille tomber et profite aux requins exterieur

9.Posté par jt974 le 30/03/2010 20:07
Il a peut être fait des erreurs. Mais lire ici des témoignages qui ne révèlent que rancoeurs et jalousie stérile montre la grandeur d'esprit de leurs auteurs. Il y a des milliers d'emplois concernés par cette affaire, n'en faites pas une cause bêtement politicienne...

10.Posté par Marcus le 30/03/2010 20:20
J'espère qu'il n'y aura pas trop de casse pour les salariés du Groupe Caillé; mais cela lui fera les pieds à François Caillé et tous ses collaborateurs cadres dirigeants qui se la racontaient un peu beaucoup depuis quelques années. Rien n'est jamais acquis même au bout de 100 ans.

11.Posté par samuel le 30/03/2010 20:33
Mr CAILLE vous êtes trop gourmand! et qui va payer les pots cassés?
les salariés, pas les cadres, mes les salariés qui fourni beaucoup d'effort sur le terrain pour faire vivre la société et surtout leur famille!

12.Posté par citoyen le 30/03/2010 21:40
3.Posté par citoyen pa couillon le 30/03/2010 17:30

1 - D'accord, outre le problème des emplois qui pourraient être supprimés.

Et en même temps, c'est l'aveu d'un oligopole multisectoriel, non? Pas bon en terme de concurrence, mais bien sûr préférable à un éventuel monopole de GB Hayot....

Comment alors sortir de cet écueil (entre Charybde et Scylla)?

2 - Maintenant, les raisons avancées à cette crise du groupe sont-elles les bonnes? Ou en réalité, d'autres raisons l'expliqueraient mieux ?

1.Posté par ASSENJEE.M le 30/03/2010 16:16

Pour le rachat de Dindar, faudrait être au conseil d'administration du groupe pour pouvoir en parler correctement. Et avoir donc toutes les infos utiles. C'est pas mon cas.

Donc, je me pose des questions, comme d'autres, mais je ne peux pas avoir d''avis tranché ....


13.Posté par dc974 le 30/03/2010 21:47
Je rejoins Jt974, Caillé est un pillé de l économie réunionnaise, sa chute provoquerait des dizaines et dizaines de licenciement au sein du groupe et de ses fournisseurs....
Toute l'économie de la Réunion serait durement touché!

14.Posté par David le 30/03/2010 22:24
Post 7 : "On partage les déficits mais jamais les bénéfices ! (c) "

Il faudrait arrêter d'écrire n'importe quoi. Dans la majorité des cas, le dirigeant d'une entreprise mise en liquidation judiciaire (ce n'est pas le cas du groupe Caillé et j'espère que ça n'arrivera pas) est condamné solidairement au passif. Et le passif, il le paye SEUL sur ses biens personnels et il ne demandera pas la charité à Bertel de Vacoa.

Il faut se renseigner avant d'écrire des conneries.

15.Posté par citoyen le 30/03/2010 23:11
7.Posté par bertel le 30/03/2010 19:50
On partage les déficits mais jamais les bénéfices ! (c)

Bertel de Vacoa

J'ai tendance à partager cet avis:

1 - quand tout va bien (l'entreprise est bénéficiaire), les bénéfices ne sont pas partagés avec d'autres que les actionnaires ou le ou les dirigeants, rarement et de façon limitée, via des primes ou un actionnariat salarial, les salariés en profitent.

2 - quand rien ne va plus (l'entreprise est déficitaire), les créanciers trinquent (que le dirigeant paie sur ses biens, ou qu'il s'agisse d'une société, l'actif ne couvre pas le passif) et les salariés sont virés (chômage technique): et perçoivent les Assedics obtenues sur les cotisations des autres salariés; donc les autres paient....

Et là encore, pas de partage des bénéfices. Les salariés vont directement à la case chômage, ne gagnent aucune maison ou hôtel, et ne touchent pas 20.000 euros au passage...(ils évitent la case prison, ouf).

Je précise pour la dernière phrase: c'est de l'humour, en rapport avec le jeu monopoly, pour ceux qui n'auraient pas compris....!

CQFD :-)

16.Posté par fab974 le 30/03/2010 23:23
je suis d'accord les pertes d'emploi seraient catastrophiques:
mais il n'empêche qu'une bonne partie de l'économie réunionnaise est détenue par 4 ou 5 grandes familles......

et que 18 000 000 € ça représente 500 mois de SMIC pour 2000 salariés et 500 mois c'est un peu plus de 41 années.......
bien entendu je peux comprendre qu'il ait pu dépenser pour tout autre chose (en ces temps de crise) mais quand même!!!!!!



17.Posté par Montfort le 30/03/2010 23:28
Toujours le même chantage " j'ai des emplyés si vous ne me donnez pas d'argent je les met tous au chomage " et ca marche, Mister AA du groupe A fait la même chose depuis des années avec succés et fait ensuite ses investissements à Maurice, pourquoi se gêner ? Le petit artisan lui n'a qu'à licencier ses deux employés ca n'est pas grave... Vive le Médef et les surdoués de la gestion. Tiens je vais tenter demain de demander une sauvegarde pour mon entreprise..... J'ai créé une entreprise 100% écologique unique à la Réunion , et ca marche, mais je n'ai eu ni subvention ni félicitation mais on ma donnera 1.000 € si j'achète une poubelle hybride ...

18.Posté par porte 8 le 30/03/2010 23:31
Stop,
Ceci est la règle du commerce.
La direction de se groupe a fait de mauvais choix au mauvais moment.
Le groupe Caillé a souvent fais des erreurs dans les statégies de rachat et il n'a pas forcement les bonnes personnes à cotée de lui.
GBH est l'inverse, statégie, rachat souvent totalement rentable,pas de précipitation et surtout entouré d'hommes et pas beaucoup de femmes dévoués à sa cause.
Le libéralisme est de laisser le perdant se faire racheter par le gagnant

19.Posté par OZAK le 30/03/2010 23:43
Post 14: Et quand une galaxie de société est coiffée par une Holding, les dirigeants de cette holding sont insaisissables car généralement c'est une SAS, à la tête duquel est nommé un conseil d'administration dont les membres ont pris soin de bien leurs affaires et leurs beins. Généralement la tactique est de monter une société qui sera sera toujours défécitaire au sein de la Holding aux fins que les pertes soient défalquées du bénéfice de la dite holding.
Auucun dirigeant d'un grand groupe n'a vécu une quelconque spoliation de ces biens. Citer nous un cas de condamnation solidaire ( cas d'un grand groupe). Il n'est pas difficile de rendre insaisissable ses biens. La loi permet aujourd'hui au plus petit entrepreneur de faire acter cela par un notaire même quand on est marié sous le régime de la communauté. Aucun entrepreneur n'effectue d'investissement sur ces biens propres. Généralement, il emprunte ( cas de Caillé, de Foucque) et après en cas de coup dur : il ne passe pas à la caisse mais ses employés passent eux par la case pôle-emploi.

Dans un récent classement CAILLE a été jaugé à 200 millions d'euros et de Chateauvieux à 300. M^me si leurs entreprises y sont incluses ( dans la valeur), le bouc lé pas oki. En vendant deux ou trois zafer, Caillé peut sauver son affaire. Mais le veut t-il ou veut-il que les banques établissent un moratoire favorable. Les grands patrons contrairement aux petit entrepreneurs font du chantage. Je me souviens du groupe Apavou acculé par ces dettes auprès du crédit foncier. Saisine des loyers etc...vous devez vous en souvenir. Résultat: tous les politiques, je dis bien tous ( droite, gauche, desuus surtout dessous) ont tous saisi Paris d'un chantâge "Vous vous rendez compte, s' il y a fermeture, c'est 3000 personnes dans la rue etc...". Eh bien le pouvoir Parisien est intervenu auprès du Crédit Foncier et moratoire sur X années. En attaendant, capitaux vers Maurice ( x hôtels et l'Inde). Et qui est majoritaire au Crédit Foncier ? L'Etat . Et l'argent de l'Etat vient de quelles poches ? Idem dans l'affaire TAPIE ? Alors arrêtez de défendre l'indéfendable sauf à bénéficier de quelque chose ou d'aimer d'être dans les carnets de Lolopijot.

A poste 3: Qui représente "Pijot" aux Antilles ? Chercher et vous comprendrez que le Bernard doit se frotter les mains. Lui qui à rejoint SARKO a la Reunion, qui a fait fermer ses magasins lors du discours de Sarko, qui a présenté la voiture électrique à Sarko au nom de son groupe local, qui a eu gain de cause pour l'ouverture d'un carrefour à St Pierre, vous ne croyez pas qu'il est plus en cour à Paris que CAILLE? Vous ne croyez pas que la famille pijot n'en tiendra pas compte en cas OPA inamicale ? MAIS, MAIS, la faute à qui ? Qui la fait venir à la Reunion pour contrer un local qui lui a fait un tour de table d'investeurs locaux pour développer son affaire ?

Je suis de l'avis de Bertel: quand on partage les sacrifices, on partage les bénéfices.

20.Posté par nicolas de launay de la perriere le 31/03/2010 01:17
waou ozak, démasque toi afin d'apporter tes compétences au groupe caillé.encore un talent qui s'ignore !
gageons que l'actionnariat et les cadres sauront faire les sacrifices nécessaires pour perpétuer le nom et le groupe.

21.Posté par FRANCO le 31/03/2010 05:41
Tiens, comme c'est curieux, aujourd'hui un certain nombre de lecteurs de zinfos découvrent, mieux vaut tard que jamais, que le capitalisme existe à la Réunion et que comme tous les capitalistes du monde entier il défend ses intérêts privés, avec comme alibi "ses salariés", et qu'il entend bine que l'argent public, donc l'intérêt général vienne à sons secours !!! N'-t-on pas eu l'exemple des banques ( merci Sarkozy ) qui ont reçu un soutien financier énorme de l'Etat ( notre argent à tous ) pour réparer leurs carambouilles et leurs diverses spéculations et qui avec ces aides énormes n'ont ni plus ni moins repris leurs magouilles et leurs spéculations par le trading !!! Avec 1000 € d'un petit épargnant, la banque verse 15 € par an à 1,5 % amis avec ces 1000 € ses filiales spéculent sur les matières premières, les denrées alimentaires, les devises des pays en rachetant leurs déficits et génèrent 900 € !!!! Ce n'est pas pour rien qu'en moins d'une année, les banques ont pu à travers le monde rembourser leurs "dettes" et surtout redistribuer des primes à leurs traders grâce aux spéculations effrénées !!!!

Tant que les intérêts de plus riches sont privilégiés par les gouvernements, de droite comme de gauche, au détriment de l'intérêt général, les plus riches deviendront toujours plus riches et moins nombreux, mais pas les pays car les plus pauvres eux deviendront toujours plus pauvres et plus nombreux. Ce rôle joué aujourd'hui par Sarkozy et l'UMP en France, subordonner l"intérêt général et la manne de l'argent public aux intérêts privés de quelques uns, ses amis du CAC 40, les très très riches, c'est le rôle qu'ont joué à la Réunion depuis plus de 20 ans, Paul Vergès et le PCR.

faire que l'argent public soit remis au service de l'intérêt général, que les riches paient des impôts sur les richesses qu'ils ont fait créer par leurs salariés et contribuent comme chacun au développement du pays et non qu'au développement de leur patrimoine, voilà une orientation qu'il nous faut être capable de faire prendre à nos politiques locaux. L'argent public au service de tous et non plus de quelques uns, les détenteurs des rentes de situation qui perdurent depuis des décennies avec l'argent des Réunionnais, de la France et de l'Europe ( qui n'est encore que de l'argent de la France qui paie bien plus qu'elle n'en reçoit !). La Réunion est une belle "vache à lait" où l'égoïsme, le repli sur soi, la jalousie, ont été hyper-développés pour mieux permettre l'enrichissement de quelques uns, toujours les mêmes, grâce à la surconsommation et ce dans tous les secteurs de l'économie réunionnaise.

Avec Coll'Air, nous allons aborder très prochainement ces tristes réalités avec la question du fromage "Air Austral" et ses tarifs aériens qui relèvent de l'exploitation la plus scandaleuse au profit de quelques familles et quelques politiques très très très privilégiés, ce que nous allons démontrer aux Réunionnais !

22.Posté par Patrick Floc'h le 31/03/2010 09:37
21.Posté par FRANCO le 31/03/2010 05:41
Il était tant que tu fasse la différence entre Capitalisme et Libéralisme que nombreux confondent encore ...

23.Posté par ASSENJEE.M le 31/03/2010 10:49
POST 6,pour répondre à votre analyse puisqu' apparemment vous semblez mieux maitriser que moi la gestion d'une entreprise,je vous invite à lire le quotidien d'aujourd'hui en page 13,la partie concernant le rachat du pôle meuble DINDAR par CAILLE.
Je cite Mr CAILLE François:"ce rachat s'est fait dans le mauvais timing.A cette époque,nous étions encore en pleine euphorie avec en perspective 200 000 personnes ayant besoin de se loger et donc de se meubler.C'était une bonne opportunité pour nous.Depuis la crise est passé par là".
Gérer c'est aussi prévoir et savoir anticiper comme l'ont su faire Mr DECHATEAUVIEUX et MR CADJEE en vendant au bon moment certaines branches de leurs activités.

24.Posté par Hoarau Leonus le 31/03/2010 15:48
Nous avons à la Réunion le plus gros predateur qui rôde tel un requin c'est à dire le groupe Bernard Hayot.
Nous devons par nos achats essayer de préserver la survie du groupe Caillé.
Hayot est dangereux, il est entrain de tout devorer tel un rapace, achète tout ce qu'il peut pour asseoir son hégémonie.
Il est dans toutes les branches et sera seul en situation de monopole.
ET du fait de sa puissance, c'est lui qui fera la pluie et le beau temps.
Nous disons non à l' hégémonie de ce groupe honni aux Antilles car exploiteur.
D'ailleurs il se désengage de plus en plus des Antilles .

25.Posté par duconlajoie le 01/04/2010 19:45
Je lis Caillé un bon chef d'entreprise et je rigole.Caille a fait rentrer Le loup dans la bergerie (Hayot) qui lui a piqué Carrefour ( ex continent) car Caillé est bidon.C'est un fils à papa avec quelques diplomes achetés et c'est tout.Tous ses choix se sont avérés dramatiques pour l'entreprise.Pire il ne tient pas parole.




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales