Economie

Problème de confidentialité sur Internet: Une société réunionnaise trouve la solution

Confier une portion de sa vie privée à des sociétés dont la politique de confidentialité demeure énigmatique : cette réalité s'impose à chacun d'entre nous, via sa boîte mail par exemple, où nous laissons des traces. C'est pour corriger ce qui paraît aujourd'hui comme un fait accompli aux yeux de tous que trois réunionnais s'apprêtent à bousculer les habitudes. L'internet 3.0 n'est pas si loin.


Problème de confidentialité sur Internet: Une société réunionnaise trouve la solution
"Nous allons présenter notre travail au salon TechCrunch aux Etats-Unis la semaine prochaine", lance Vigile Hoareau, (docteur en science de l'informatique et en psychologie cognitive) l'un des trois associés d'"Ansamb.com ", une start-up qui définit la maîtrise de ses données par l'usager comme sa priorité absolue. Cette aventure augure peut-être d'une approche radicale dans l'échange et dans la conservation des données sur le net : l'Internet 3.0, qui s'affranchit des sociétés tiers proposant des solutions où les internautes ne sont que des consommateurs.

L'informaticien détaille, sans verser dans le langage codé, le point fort de leur trouvaille. Le fruit d'un an de travail acharné, lui-même précédé de recherches plus ou moins convergentes sur cette thématique. Le bébé est quasi prêt. Il devrait être lâché au regard avisé des testeurs en phase alpha dans les prochaines semaines, une étape cruciale avant sa mise en téléchargement public.

"Aujourd'hui, lorsque vous envoyez un mail, vous utilisez un compte sur lequel toutes vos données sont conservées par des sociétés et sur des serveurs quelque part dans le monde". Dans la solution que proposent nos créateurs péi, aucun provider de mail n'est requis. "Je deviens mon propre provider avec mon serveur qui n'est finalement que mon disque dur". Il faut savoir en effet que les milliards d'échanges de mails effectués chaque jour transitent sur des serveurs à l'autre bout de la planète, sans que la confidentialité tant réclamé par les utilisateurs ne soit finalement au rendez-vous.

La promesse d'Ansamb: "The user is the content provider, the software provider and the hardware provider"
La promesse d'Ansamb: "The user is the content provider, the software provider and the hardware provider"
La différence, explique Vigile Hoareau, tient dans la politique de la boîte des trois développeurs : permettre aux internautes d'accéder au code source des applications, pour qu'ils vérifient eux-mêmes que la confidentialité est une promesse tenue. "Notre application de mails est entièrement cryptée. A aucun moment nous n'avons accès à vos mails", explique-t-il, car tout l'intérêt de la trouvaille est d'avoir configuré les applications en circuit fermé. L'interopérabilité est donc mise de côté. Exemple : un client Gmail ne pourrait pas envoyer ni recevoir de mails d'un client d'Ansamb.com. "Une révolution", comme dirait l'autre. "C'est une vision de l'Internet 3.0" que propose le jeune Réunionnais avec ses collègues.`

"Le serveur : c'est vous !"

Outre l'application mail, la start-up propose une application de file sharing. Là encore, la confidentialité s'opère d'un client A à un client B sans intermédiaire. Un schéma qui rappelle les heures sulfureuses du peer-to-peer. Mais ce n'est pas totalement vrai, explique-t-il: "le pair-à-pair s'activait à partager des fichiers publics, connus de tous. Là, il s'agit de partager du contenu personnel à une autre personne qui en a l'accès, sans passer par un tiers", ajoute-t-il.

Autre argument de poids selon lui : la pérennisation de l'application. Lorsqu'un logiciel cesse son activité, vous perdez en même temps la quantité de données - pour ne pas dire les traces - que vous avez bien pu y laisser. "Dans notre configuration, le serveur : c'est vous !".

"L'architecture est à nous, mais le framework est open source. C'est un moyen d'honorer notre promesse de transparence", ajoute-t-il. L'entreprise serait-elle pour autant philanthrope à ce point ? Vigile Hoareau demeure réaliste. La jeune entreprise compte entrer dans ses frais en proposant des solutions payantes en direction d'un public très demandeur de sécurisation des données : les entreprises. Pour les particuliers, la gratuité est annoncée, à l'exception de certaines options mais la politique commerciale reste à déterminer.

L'essentiel du projet se joue en effet dans sa phase de lancement prochaine. D'abord sur ce stand au sein de ce salon mondialement reconnu dans le milieu, puis dans les 12 premiers mois du lancement qui apporteront leur lot de correctifs.
Vendredi 30 Août 2013 - 16:29
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4815 fois




1.Posté par Julien le 30/08/2013 18:03
C'est une bonne idée, mais si les données sont sur le disque dur, ce n'est pas compliqué lorsqu'on a plusieurs ordinateurs, ou qu'il est éteint, ou que le disque a un problème ? Est-ce qu'il y a quand même une syncronisation sur un serveur dans le "nuage" ?

2.Posté par qoop le 30/08/2013 18:41
C'est une blague?!
Il a fallut 1 an de recherche à des docteurs en science et psycho pour aboutir à un start-up qui ne ferait que nous offrir des services qui existent déjà depuis combien?! 10 ans?!
A l'heure où on installe pgp et où on accède à i2p ou freenet en 3 clic?!
Alors qu'il me faudrait quelques seconde rediriger le trafic de mon navigateur vers tor à l'aide d'une application tout à fait officielle et accessible?!

Ils ne leur est pas venu à l'esprit que les gens qui ont vraiment besoin de leur service savent déjà se passer d'eux? Et que les gens comme moi continuerons à utiliser gmail et facebook parce qu'il se fichent de savoir que la nsa a accès aux videos de chatons et aux diaporama powerpoint qu'on partage?

3.Posté par ça gratte le 30/08/2013 21:08
C'est bizarre, j'ai l'impression qu'il y a pleins de gens qui hurlent dans l'indifférence la plus totale depuis une dizaine d'années que c'est ce qu'il faut faire. Les briques logicielles existent, en logiciel libre, depuis un bon moment. Le matériel pour mettre en oeuvre son serveur maison existe aussi depuis un moment, des petits serveurs pas chers et très peu gourmands en énergie comme le raspberry pi qui tient dans la paume de la main. Tout existe déjà... Cette start-up ne fait que surfer sur la vague du scandale PRISM pour tenter de se faire mousser et faire de la thune? Sans rire, c'est quoi ce délire? L'autohébergement c'est pas nouveau... Que ça se démocratise ça serait une bonne chose, mais arrêtez de nous faire croire que c'est révolutionnaire.

4.Posté par Nazman le 30/08/2013 22:34
Mais... mais... mais ça existe déjà!! j'utilisais un logiciel du genre il y'a plusieurs années entre potes!! je ne connais plus le nom (tribal web peut etre?) bref bref...

5.Posté par K le 31/08/2013 05:58
Outre ce qu'on dit les autres (mon Dieu, une possibilité d'envoyer des fichiers sans passer par un serveur tiers! Mon ordinateur fait serveur ftp depuis trois ans, merci. ) , deux remarques:

1°) un système d'échange de mails qui ne fonctionne qu'entre propriétaire du logiciel, ça c'est du concept. C'est aussi proprement inutilisable par le grand public, l'interopérabilité étant une condition sine qua non pour le quidam.

2°) Je suis quand même curieux de savoir comment le fichier transite sans passer au moins à un moment par un annuaire. Cela dit, là, c'est plus l'article qui n'en dit pas assez pour qu'on comprenne ce que leur solution a d'innovante sur le sujet que leur machin qui est gadget.

6.Posté par kreolstore.fr le 31/08/2013 06:12
Twitter
Bien notre département développement du Kreolstore game network suit les systèmes en place de sécurisation est là cela reste qu'un plagia du célèbre software hamachi avec au pire un chris pc le tout pour zero euros également donc nous ne suivront pas ansamb.com dans le cadre d'un de nos développement mais suivons une société martiniquaise qui se présent à l'E3 ......pour la sortie de notre plateforme made in DOMTOM dommage

7.Posté par Nono le 31/08/2013 07:16
Bien sûr que cela existe depuis des années. Tout le monde peut installer un serveur de mail open source sur son poste, tant qu'il utilise le SMTP relay de son provider internet, voir même directement de son compte gmail (http://mhawthorne.net/posts/postfix-configuring-gmail-as-relay.html).

Couplez une solution opensource de cryptage avec cela (pgp comme le cite @2) et voila, miracle, vous êtes dans l'internet 3.0. Elle est pas belle la vie ???

8.Posté par PlacesByAnsamb le 31/08/2013 10:33
Twitter
Hello tout le monde
1°) Les technologies qui sont citées dans les commentaires existent effectivement depuis très longtemps et si elles avaient permis de construire un Internet capable de préserver la notion d'intimité dans les échanges (je partage mes photos de "famille" avec ma "famille" et pas avec Facebook d'abord), ca se saurait! Tous les gens qui ont envie de garder privé leurs photos de famille n'ont pas les connaissances pour échanger via PGP (logiciel qui permet de crypter les échanges, ndla ;-))...

2°) Les solutions qui sont citées (Tor, Freenet, etc.) permettent d'être anonyme sur Internet ou, dit autrement, de se cacher. Ansamb n'a pas pour objectif l'anonymisation du trafic, mais d'offrir la possibilité à ceux qui n'ont pas les connaissances nécessaires en informatique (en l'occurrence, pas les gens qui connaissent les technos que nous venons de citer), d'avoir des espaces intimes sur Internet.

3°) La vulgarisation d'une fonction peut être révolutionnaire. Pas la fonction elle-même, mais sa vulgarisation. C'était le cas avec l'arrivée des blogs il y a longtemps. On pouvait déjà éditer des pages web si l'on savait programmer en HTML. Les blogs n'ont pas fait mieux que les pages web… mais ils ont permit à des utilisateurs qui savaient seulement écrire des textes (sans savoir coder), de les publier en ligne… On a appelé cela l'Internet 2.0. La révolution était là! ;-)

4°) On arrête le bashing "gros coeur". On a vraiment des choses à partager en terme de techno, mais pas dans un article de vulgarisation. On aura le temps pour cela. Les gars, on est des geeks comme vous. On connaît les mêmes technos…
Le mieux à faire, c'est de s'enregistrer sur www.ansamb.com pour tester la solution et nous aider à construire cet internet qui n'existe pas encore...

N'artrouvé
]ansamb[

9.Posté par polo974 le 31/08/2013 11:06
ouais, bon, à part installer un tout petit serveur à la maison et ouvrir 2 ou 3 ports sur la box, qu'y a-t-il de si révolutionnaire?
bon, c'est sûr quand on voit comment c'est con pliqué avec loosedaube, ça peut effrayer, mais en fait, il y n'y a pas que la triade Winchose, Imachin, Andrhémorroïde dans la vie...

(oui, je sais, les derniers sont basés (en partie) sur du logiciel libre, mais se sont enfermé dans une logique fermée qui se retourne contre l'utilisateur...)

et pourquoi devoir s'enregistrer sur www.ansamb.com pour pouvoir tester une appli qui doit justement nous permettre de ne pas dévoiler notre vie privée ? ? ?

10.Posté par Nono le 31/08/2013 13:04
@8 Ok on a compris l'idée, quelque chose comme une infrastructure PKI décentralisée. C'est vrai que mettre quelque chose comme cela à la portée du public, c'est un effort louable, mais bon, comme rappelé dans l'article, le gros problème de toutes ces infrastructures c'est l'interopérabilité.

Attention tout de même à la com et méfiez vous des journalistes ;). Entre vulgariser et "trouver une solution", il y'a un monde...

11.Posté par qoop le 31/08/2013 13:27
Si je comprends bien, vous voulez nous faire croire que vous venez d'inventer le concept du F2F ou p2p privé?
Et en plus, alors que la plupart des logiciels et réseau existant offrent le choix d'un service décentralisé (ou non), la possibilité d'anonymat (ou non) et pour beaucoup d'entre eux des licences libres,vous, vous voudriez que nous nous inscrivions chez vous pour l'utiliser ?!

12.Posté par Rohlala le 03/09/2013 02:45 (depuis mobile)
Eh qoop... T''as pas bientot fini de t''exciter tout seul? Détends toi un peu et essaye de trouver une bonne idée toi aussi!!!
Enjoy

13.Posté par Seb le 11/09/2013 01:20 (depuis mobile)
C est marrant cette violence dans les mots pour descendre une idée.
Pour ma part je trouve le concept intéressant mais il faut voir à l utilisation s il facilite vraiment les échanges en les sécurisant. Je testerai pour voir.

14.Posté par kosasa le 14/11/2014 15:44
C'est le nouvel épisode de feuilleton comique à suivre gagnants du trophé et la CCI Réunion
par copinagessssssssssssssss

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales