Economie

Prix du gaz et du carburant: La Région met la pression sur l'Etat


Prix du gaz et du carburant: La Région met la pression sur l'Etat
Le président de Région, Didier Robert, a convoqué ce matin la presse pour expliquer son absence à Paris, ce jour, pour le bilan de la conférence économique et sociale. Pour lui, ce rendez-vous, "le énième du genre", n'était pas utile car l'heure est à la décision. "J'attend de Victorin Lurel de l'écoute, qu'il soit un facilitateur et qu'il n'essaye pas de gagner du temps", explique-t-il.

Si Didier Robert est en alerte, c'est qu'il s'est engagé avec le Conseil général à maintenir le dispositif d'aide sur le prix du carburant et de la bouteille de gaz jusqu'au 1er mars 2013, date à laquelle doit entrer en vigueur l'arrêté du bouclier qualité prix, si toutefois la conclusion des négociations se fait en février 2013, comme prévu. "Je veux que les Réunionnais passent des fêtes en toute sérénité. Mais ils ne comprendraient pas pourquoi l'Etat ne prendrait pas ses responsabilités au 1er mars 2013", assure Didier Robert.

Car cet effort des collectivités ne se fera pas indéfiniment, prévient Didier Robert. C'est la raison qui le pousse à souhaiter que soient inclus dans la liste des produits de première nécessité, le gaz et le carburant. "Le ministre de l'Outre Mer a fait de la vie chère son cheval de bataille. Qu'il fasse appliquer la loi qui a été votée", demande Didier Robert, tout en indiquant que l'effort des collectivités régionale et générale a été de près de 30 millions d'euros cette année concernant les prix du gaz et du carburant confondus.

Didier Robert se questionne aussi sur la défiscalisation: "Est-ce que la défiscalisation est maintenue ? Si oui, quelle est le cadre légal et sera-t-il stabilisé ? Il n'y a pas besoin de débat, juste d'une décision". Même discours concernant les emplois verts: "Est-ce qu'on maintient le dispositif, oui ou non ? Si oui, sur quel quota stable cela se fera-t-il ?". A ce jour, 60 chantiers emplois verts ont été arrêtés, "soit 947 contrats qui seront stoppés car la Préfecture refuse d'anticiper sur le quota de l'année prochaine", affirme le président de Région. Au total, ce sont 2.268 chantiers qui doivent être effectués. "Nous en sommes loin", souligne en conclusion le président de Région.
Lundi 10 Décembre 2012 - 14:50
Daniella Maillot
Lu 1115 fois




1.Posté par Le Boss le 10/12/2012 15:17
M. ROBERT, aussi, il faudra dire à M. LUREL de rajouter et faire voter dans sa loie un article pour les Maires "mauvais gestionnaire". Que la CRC constate sans bouger c'est bien même s'il n'y a pas de detournement des deniers publics, il faut impérativement donner à la CRC un pouvoir de sanstion, exemple "une éligibilité sur le champ" car trop de commune à la Réunion EN sont victimes.
C'est donc le peuple qui trinques avec l'augementation massive de leurs impôts locaux.
Alors, il s'agit bien là aussi, du cheval de batail de notre ministre de l'Outre Mer " la vie chère à la Réunion et dans les DON et TOM".Et la aussi, d'accord avec M. ROBERT, "Qu'il fasse appliquer la loi" qu'il peut également votée comme AVENANT déjà existante. Vite alors, mais vite car nous en avons marre mais au point de vaomissement.

2.Posté par BIZARRE CE MEC!!!. le 10/12/2012 15:48
mister robert que vous le vouliez ou pas,obligé de travailler avec l'etat.??. il faut arrêter de faire le groker!!.

3.Posté par Lurel démission le 10/12/2012 16:28
Depuis l'arrivée du PS ils ont fait la démonstration de leur incompétence !
Didier Robert devrait faire attention!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales