Culture

Prix du Roman Métis Lycéens : Lire pour s’ouvrir l’esprit


Les lycéens et les organisateurs du Prix Roman Metis Lycéens
Les lycéens et les organisateurs du Prix Roman Metis Lycéens
Ancien Hôtel de ville, 11 heures, professeurs et organisateurs attendent les délibérations de sept lycéens. Ces derniers ont la lourde tâche de choisir le roman qui recevra le prix du Roman Métis Lycéens.

Le Prix Métis Lycéens a la particularité de promouvoir la lecture auprès des jeunes, et par ce biais, de faire germer en eux le désir d’écrire : "La lecture est une expérience qui ouvre l’esprit et fait gagner en maturité ", commente Marie-Noëlle Perrine, présidente de l’association La Réunion des Livres.  

C’est la seconde édition de cette remise de prix qui, pour le représentant de l’Académie de la Réunion, est "l’égal réunionnais du prix Goncourt des lycéens".

Venus de huit lycées de l’île, ces jeunes de la seconde à la terminale ont débattu avec force pour défendre leur livre favori : "une heure de délibérations, ce n’est pas assez!", fait remarquer l’un d’eux.

Seul regret, le manque de représentants de la gente masculine, un seul garçon pour six filles. Les lycéens ont d’ailleurs eux-mêmes constatés ce manque de parité : "Si il y avait un nombre égal de filles et de garçons, le débat aurait été encore plus animé".

Cette année trois romans étaient en compétition pour le prix du Roman Métis Lycéens : "Terroriste noir", de l’auteur guinéen Tierno Monénembo, "À défaut d’Amérique" et "Le Gouverneur d’Antipodia" des Français, Carole Zalberg et Jean-Luc Coatalem.  

Moins d’un an après la consécration de Delphine Coulin, pour son roman "Samba pour la France", le lauréat de cette édition 2012 est Carole Zalberg. "À défaut d’Amérique" narre l’histoire de différentes femmes à travers le monde. Il a été qualifié de "touchant" par les lycéens, mais "pas féministe, ce roman parle avant tout de l’humanité", rappellent-ils.

Ce soir, les lycéens rencontreront Carole Zalberg, l’auteure du livre. Mais aussi Tierno Monénembo, auteur de "Terroriste noir", de passage dans l’île. Une bonne occasion pour confirmer, ou non, les vocations d’écriture de chacun.
Jeudi 6 Décembre 2012 - 14:58
Lu 1040 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales