Economie

Prix des carburants : L'Etat explique ses choix


Prix des carburants : L'Etat explique ses choix
Dans un document (à télécharger ci-dessous), l'État explique sa politique sur le prix des carburants à la Réunion. Jouant la carte de la "transparence", ce dernier précise que les prix ont été gelés "le temps de faire la transparence sur la fixation de ces prix et que le consommateur sache précisément combien coûte son essence et pour quelles raisons".

Par ailleurs des décisions sont annoncées pour "proposer un juste prix des carburants". Elles concernent, "la réduction de la marge des importateurs, une baisse des coûts supportés par le consommateur en matière de transport maritime et une baisse des coûts de stockage".

Le document précise également que "l’Etat n’a pas sollicité de la Région et des communes, bénéficiaires finales des recettes de l’octroi de mer, une baisse structurelle de leurs ressources afin de préserver leur
capacité à financer les infrastructures nécessaires au développement de la Réunion Il n’a pas non plus voulu intervenir sur le coût de distribution dans les stations services (marge de détail). L’Etat a fait le choix de ne pas diminuer cette ligne qui permet de financer les 1.500 emplois de pompistes et de préserver une répartition équilibrée des points de distribution sur tout le territoire de l’Ile."
   

prix_des_carburants.pdf Prix des carburants.pdf  (368.6 Ko)

Jeudi 17 Septembre 2009 - 11:36
Benjamin Postaire
Lu 947 fois




1.Posté par ASSENJEE.M le 17/09/2009 12:09
ça me fait toujours bien rigolé tout ça!L'état s'engage dans la transparence!
Personne n'est capable de dire ,journalistes compris,ce que paye vraiment le citoyen lambda quand il met 1 litre d'essence dans son réservoir.Ce que la population attend,c'est un détail précis de comment se décompose le prix de l'essence qui rentre à la Réunion,les différentes taxes,les marges des uns et des autres, qui en passant n'arrêtent pas de se renvoyer la balle en menaçant de grève et de licenciements du personnel et au final c'est toujours le consommateur qui trinque.
Pendant ce temps les compagnies pétrolières engrangent de plus en plus de bénéfices records;les patrons de station service ne sont jamais satisfaits et les pétroliers encore moins.
ARRET PREN KREOL POU COUILLON !!!! NANA LONGTEMPS NOU KROI PU PER NOEL

2.Posté par FAIVRE DANIEL le 17/09/2009 13:34
Payé des taxes pour qu'elle service, toujour autant de troup,entretien des routes, des chemins
qui payent les amortisseurs qu'il faut changé,toutes les réparations de véycules pour cause de
mauvais état des routes, ou vat l'argent des taxes, envolée, et les compagnies qui ont l'apuis
du gouvernement, ont se fait plumé, très petit revenus, mais très grosse taxes.

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/09/2009 14:18
Exposé bidon, ne retraçant l'historique des bénéfices engrangés, des dividendes distribués, bref.. de la pure comm' politique qui ne sert à rien..sinon à rassurer ceux qui ont leur pot de vaseline vide à porter de main

4.Posté par david le 17/09/2009 14:34
OUI A LA NATIONALISATION DE LA SRPP !

5.Posté par GRENADE974 le 17/09/2009 15:37
L'état s'engage dans la transparence, mais ne communique aucun chiffre...
Comment par exemple arrive-t-on à 1,30€ le super en partant de l'achat du pétrole à la vente de l'essence en passant par le raffinage, les marges de chacun et les taxes ?
Sachant que l'état s'en met une grosse partie dans les poches, le préfet n'a sans doute pas envie de nous rappeler le "gain exorbitant de l'état".
Mr le Préfet, donnez-nous vite tous ces chiffres et là ce sera vraiment transparent !!!

6.Posté par Surcouf le 17/09/2009 17:37
L'État ne touche pas un centime en outre-mer sur le carburant, puisque tout va aux collectivités, particulièrement le conseil régional. Comme l'a souligné le Préfet, il n'est pas normal que ce soit alors l'État qui fixe les prix. Laissons les bénéficiaires en décider librement, on verra alors! Et un grand "ouf" de soulagement pour le Préfet si la réforme se fait!

7.Posté par GRENADE974 le 17/09/2009 18:18
6 - autant pour moi SURCOUF, mais cela ne change rien pour le consommateur qui paie ces taxes plutôt salées, soit à l'état en métropole ou aux collectivités à la REUNION.
Même s'il n'est pas logique que ce soit l'état qui fixe les prix de l'essence, le préfet devrait pouvoir nous expliquer de A à Z la fixation des prix.

8.Posté par GRENADE974 le 18/09/2009 09:16
Quelques chiffres (sachant que le pétrole est payé en dollars) relevé en métropole.
- en 2002, lorsque le baril de pétrole (environ 160 l) valait 72 dollars et que le dollar valait 1,20 €.. le baril valait donc 86,4 € et le prix du litre de super sans plomb 1 €
- actuellement sept 2009, le baril de pétrole est sensiblement le même , le dollar vaut 0,65 € , donc le baril vaut 46,80 € et le prix du SUPER SANS PLOMB vaut 1,26 €..
Presque 2 fois moins cher le baril et l'essence 26% plus !!!!!!!!
CHERCHEZ L'ERREUR même si les coûts de raffinage et distribution ont pu légèrement augmenter (je ne connais pas le montant des taxes ici à la REUNION, mais je suppose qu'elles doivent correspondre en gros à celles de la métropole..

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/09/2009 21:25
faut pas s'attendre à ce que l'on ait des lumières du côté de la préf, deux trois i doit roulé ek la voiture fonction le weekend et la semaine..zot i pai pa l'essence..! mais bon, payer n'a jamais rendu plus intelligent, mais plus conscient de la réalité (comme le rappelle Grenade974), ça pas de doute !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales