Economie

Prix des billets d'avion: Sarko maintient la pression sur Air Austral


Prix des billets d'avion: Sarko maintient la pression sur Air Austral
L'AFP a publié hier une dépêche de laquelle il ressort que l'Etat pourrait passer par la contrainte pour faire baisser le prix des billets d'avion entre la métropole et les départements d'outre-mer si les compagnies aériennes refusaient de signer une convention.
Après que le président Nicolas Sarkozy a menacé le 27 novembre de "taper du poing sur la table", l'Elysée a demandé au délégué interministériel Patrick Karam d'étudier l'option d'un passage par les "obligations de service public" (OSP).
M. Karam a présenté aux compagnies desservant les DOM (Air France, Corsair, Air Caraïbes et Air Austral) une proposition de convention permettant d'abaisser leurs prix qui n'a toujours pas été signée. Air Austral est la plus réticente à cet accord, selon les mêmes sources.
"L'accord, je le veux. En dehors des périodes de pointe, il n'y a pas assez d'avions et pendant la période de pointe, comme par hasard, on se rend compte que l'outre-mer c'est rentable et que le prix des billets explose. Ce n'est pas acceptable", avait déclaré la semaine dernière M. Sarkozy devant des élus d'outre-mer réunis à l'Elysée.
Faute d'un accord sur la convention, la direction générale de l'aviation civile a donc été chargée de travailler pour les OSP sur les points suivants:
   - 15% de places dans les avions entre le 15 juin et le 15 septembre au prix le plus bas de la grille tarifaire annuelle, idem pour la période allant du 20 décembre au 10 janvier;
   - 5% de places par vol au prix le plus bas de la grille tarifaire annuelle, après des réformes sur les aides actuelles aux billets d'avion;
   - 33% de réduction sur les prix publics pour les personnes défavorisées n'étant pas retournées dans leur collectivité d'origine depuis plus de dix ans, quel que soit le nombre de demandes;
   - 25 kgs de bagages autorisés, alignement pour les kgs supplémentaires sur le prix pratiqué en métropole et facturation à 50% de ce prix pour les déménagements, avec dégressivité à partir de 15 kgs;
   - pas de pénalités sur les changements de billets et remboursement sans frais des annulations, si le prix du billet dépasse d'un tiers le prix le plus bas de la grille tarifaire annuelle;
   - facilités de paiement grâce à des partenariats avec les organismes financiers.
Samedi 6 Décembre 2008 - 17:22
Pierrot Dupuy
Lu 2583 fois




1.Posté par FRANCO le 06/12/2008 18:19
Le clivage politicien et doctrinaire a bien des effets pervers sur le fonctionnement de la société au point de faire pousser des oeillères à certains ou de faire accepter les formules genre "cochon vole" même aux plus intelligents. Dans cet esprit, il est triste de constater que s'affirmer "progressiste", de "gauche" ou "communiste" pour certains à la Réunion, c'est dénoncer les "profits scandaleux des odieux profiteurs capitalistes pétroliers" qu'il faut contraindre à une "BAISSE citoyenne" qui ne sera que JUSTICE pour l'intérêt général de tous les Réunionnais mais c'est aussi curieusement approuver les prix scandaleux des billets d'avion des compagnies elles aussi capitalistes parce qu'ils sont AUSSI pratiqués par la compagnie de Paul Vergès et de son PDG qui veulent ainsi protéger leurs millions € de bénéfices contre l'intérêt général de tous ceux qui la leur ont financée de leurs impôts, des impôts des métropolitains par les défiscalisations, des impôts des européens par des subventions et par l'argent de leurs usagers bien sûr dont une bonne part vient de la France et de l'Europe !

Curieuse et paradoxale situation donc que tous "ces gens de gauche, progressistes, socialistes, communistes, gauchistes" muets sur les prix épouvantables des billets qu'il faut ACCEPTER par allégeance à qui vous savez, et un Président de la République de Droite, un Gouvernement de Droite, un Secrétaire d'Etat de Droite qui réclament et veulent obtenir, au nom de l'intérêt général du plus grand nombre, surtout les plus démunis, la BAISSE de ces prix et le recul de ces scandales !

S.V.P. Pierrot, avec tous tes lecteurs, n'y en a-t-il pas un qui pourrait nous communiquer le montant des impôts de Paul Vergès et de Gérard Ethève ? Peut-être que cela nous aiderait à mieux comprendre ce concept d'intérêts qui guide aujourd'hui bien plus les hommes, certains du moins, que les convictions devenues des masques mensongers ? Un vieux militant communiste sincère et resté fidèle jusqu'à sa mort à son idéal, mon père, m'avait dit : "quand on est jeune et pauvre on est à gauche, parce que le coeur est à gauche, mais quand on vieillit et qu'on s'enrichit, on passe à droite, car le porte-feuille, lui, est à droite".

Lénine réveille toi, ils sont devenus fous, pourrait s'esclaffer à juste titre ce bon Guy Bedos s'il connaissait la Réunion !

2.Posté par Choupette le 06/12/2008 21:08
Comment on dit déjà quand on oblige les gens à céder leur terrain, la formule je crois c'est "d'utilité publique" ? Imparable. Yakafokon l'applique aussi pour les avions ! :-)

3.Posté par denis le 06/12/2008 22:11
Que se passera-t-il si Sarko fait plier étheve ?

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/12/2008 23:08
Et si ..et si l'Etat entrait dans le capital d'air austral, en refilant le pognon de la continuité territoriale sous forme de subvention annuel, et contrôlerait ainsi via ses fiers inspecteurs des finances, la correcte utilisation de ces fonds et la juste application de tarifs "socialement acceptable pour tous" (les nantis et fonctionnaires voyageront ils plus ?) , en n'oubliant pas de satisfaire au principe d'équité entre les territoires ultramarins et la Corse...? Rappelons : 150 millions pour la Corse, 55 millions pour les DOM...

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/12/2008 23:14
qui va se ruer sur les tarifs préférentiels ? ceux qui décident de voyager au dernier moment ? ou ceux qui peuvent prévoir à l'avance, leur billet ?si j'étais fonctionnaire prof zoreil par exemple, je prendrais d'avance mes billets pour les 5 prochaines années à venir au tarif préférentiel .. et la définition du tarif annuel le plus bas, cela signifie quoi ? concrètement...

je le dis et le répète, ce schmilblick de haut fonctionnaire, c'est du n'importe quoi.
mais le Réunionnais est bien trop docile pour pour contester quoi que ce soit.... Oté les gars, réveillez vous, vous n'en avez pas assez de vous faire "empapaouter" de la sorte??!!

6.Posté par FRANCO le 07/12/2008 00:32
Salut nicolas, non pas sarko, de launay de la perrière, ne serait-il pas possible que nous travaillons ensemble pour faire des propositions censées de continuité territoriale qui soient vraiement conformes aux besoins des Réunionnais car peut-on attendre de fonctionnaires énarques de faire "notre bohneur à l'insu de notre plein gré" . N'est-ce pas un peu perdre son temps que de critiquer les balourdises gouvernementales qui n'ont qu'un aspect positif bien que sans doute un petit peu électoraliste "s'attaquer enfin aux compagnies aériennes ce qui est loin d'être le cas à la Réunion, quand on voit comment fonctionne le clan Vergès au sein du PCR et à la Réunion avec tous leurs alimentaires de l'Allégeance, son PDG de "choc" d'Air Austral ? Peut-on en vouloir au Président Sarkozy, à Yves Jego, à Patrick Karam d'être un petit peu électoraliste ? Pour ma part je sais une chose, c'est que le dossier de l'aérien va avancer à la Réunion car il devient un enjeu trop important pour l'avenir de cette île où ceux qui nous dirigent ne font rien pour le développement réel et efficace de l'île où tout ne sa fait que pour favoriser les rentes de situation des quelques uns qui détiennent pratiquement tout sous leur coupe. Mon adresse skype : antonio974 à ta disposition si tu le souhaites? Cordialement cher "homme des comptes", ce que je ne suis pas trop

7.Posté par américano le 07/12/2008 08:12
nicolas : Et si le Père de la nation rénionez n'est plus président c'est pas mieux ? Ethève quitterai peut-être le directoire.
Effectivement pour ton deuxième post si je suis prof même pas zoreil je connais mes vacances (et si le recteur veut me garder sous le coude je descand dans la rue) donc un an avant je peut prendre mes billets. Les profs se sont les seuls à pouvoir prendre les vacances de Noël, de Pâques et d'été, nous pauvres idiots de salariés et cela sans jalousie nous devons trimez. A quand le travail pendant les vacances en soutien scolaire de ces pauvres profs qui sont malades de trop travailler ? Mais je dérape du sujet.
J'ose espérer que le gouvernement décrette ainsi malgré les demandes de la Région et nous allons voir les licenciements que Ethève fera.

8.Posté par daniele Sainte Marie le 07/12/2008 08:18
J'en revient toujours à ma question : qui va effectivement controler que c'est bien 15% des billets qui est proposé au bas prix et d'abord 15% sur chaque vol ou sur la période? autant de flou qui permettra tous les abus.
parceque pour les 5% il est bien spécifier "5% de places par vol au prix le plus bas de la grille tarifaire annuelle, après des réformes sur les aides actuelles aux billets d'avion;
alors que pour les 15% : 15% de places dans les avions entre le 15 juin et le 15 septembre au prix le plus bas de la grille tarifaire annuelle, idem pour la période allant du 20 décembre au 10 janvier;
moi j'y vois une différence pas vous ?

9.Posté par fabienne couapel sauret le 07/12/2008 09:52
Si les journalistes attendent les dépêches de l'AFP pour être informés et informer la population, on risque d'avoir du réchauffé. Le 03 décembre sous l'article de Pierrot relatif à l'égalité des chances, je vous livrais des morceaux choisis du discours de Nicolas SARKOSY prononcé le 27 novembre devant les élus d'Outre Mer qui démontrait sa détermination à faire baisser le prix du billet d'avion, en tapant du poing sur la table si nécessaire.
Depuis des semaines, je vous dis que les choses bougent, et que ce n'est pas grace à la gesticulation de FRANCO et de ses accolytes post communistes, mais bien grace aux élus de droite, UMP ou UMP apparentés qui se sont fortement mobilisés.
Pendant que certains préfèrent la critique stérile d'autres agissent.

10.Posté par denis le 07/12/2008 10:48
Il ne faut pas5% ni 15% , mais 100% ! Pas de tarif preferentiel, pas de periode rouge orange verte ! Même tarif pour tout le monde tout le temps !
Ou alors un tarif au vu de la feuille d'impots?

Par ailleurs, je ne comprends pas la jalousie récurrente et chronique de BEAUCOUP D INTERNAUTES à l'égard des profs zoreys, sur le site "zinfos" ?
Dois-je avoir honte d'être prof zorey?
Dois-je démissionner ?
Qu'est ce qui justifie votre haine? (car il s'agit bien de haine) . Donnez moi, je vous en prie, des arguments VALABLES.
Car personnellement, je ne me sens pas différent des autres personnes sur ce site.

NB : Avec le cout de la vie et le prix des billets ici, malgré la surrémunération, notre niveau de vie est inférieur à celui en métropole.

11.Posté par CREOTAS le 07/12/2008 11:36
Nicolas a tout à fait raison de rappeler (mais je crois avoir été le premier à le dénoncer ici, il y a une huitaine ou une dizaine de jours, juste avant son commentaire) qu'en tout premier lieu, ce sont les personnes pouvant prévoir sans hésitation plusieurs mois à l'avance qui pourront en profiter. Je pense qu'il y aura aussi les agences de voyages... Il a raison de parler des fonctionnaires de l'Education Nationale. Mais le quidam de base n'en profitera pas.

Nous sommes quelques uns à dénoncer ici depuis quelques temps qu'elle est "sortie" du chapeau du gouvernement actuel cette « mesurette » (je suis gentil) même si c’est un premier pas et part (PEUT ETRE, c’est à voir, l’objectif étant peut-être aussi politique pour « casser » un peu politiquement AA et la Région Réunion, qui sait ? Et puis, le sujet étant sensible, quel grand bénéfice politique Nicolas Sarkozy et son gouvernement pourront retirer de cette mesure) de bonnes intentions, des 5 % et 15 % qui ne profiteront qu'aux plus prévoyants qui s'y prendront plusieurs mois ou années à l'avance, mais aussi aux agences de voyages qui bloqueront des contingents de places très longtemps avant.

Mais le fond du problème me paraît être la transparence ou plutôt l'absence de transparence des comptes et décisions des compagnies aériennes à capitaux en partie publics (AA et AF), et aussi Air Mauritius (pour le trajet Réunion-Maurice).

Tant qu'il n'y aura pas débat public et transparence de ce "dossier" public à multiples facettes, on continuera longtemps à spéculer et condamner dans le vide. Il ne sert probablement pas à grand chose si ce n’est à rien de crier et condamner PV, le « clan », la Région sur des intentions supposées (même si on peut comprendre les déceptions de leur attitude incompréhensible).

Le but n'est-il pas surtout d’obtenir la transparence des comptes financiers, des enjeux et des décisions des compagnies. Y mélanger des récriminations politiciennes ou se voulant telles contre X, Y ou Z ne fera qu’obscurcir et compliquer inutilement le débat…. Cela déroute les esprits et fait objectivement le jeu des décideurs… Il faudrait revenir à des considérations plus « techniques », objectives et neutres politiquement.

Il me semble que le transport aérien de passagers Paris-Réunion est un service public car beaucoup de personnes sont tenues de voyager, tout le monde ne peut que prendre l'avion pour se déplacer et il n'y a pas d'autres alternatives possibles et sérieuses. Donc, la loi du marché est faussée, puisque la clientèle est captive.

Aussi, l'Etat devrait intervenir et renégocier avec Bruxelles sur ce dossier, en mettant en avant cette problématique et les spécificités des RUP, alors que le cadre juridique actuel s’inscrit dans la liberté du marché, par application du droit européen (liberté de déplacement des capitaux, personnes, etc).

Que fait d’ailleurs l’Etat actuel (gouvernement UMPiste, ultra libéral) à part se désengager et faire pression sur des compagnies essentiellement privées ? Il prend le beau rôle : il impose au nom de l’intérêt général mais il ne finance ou n’agit presque pas…. Au risque (peut-être, qui le sait) de « casser » une cie aérienne, en particulier étiquetée « PCR » !

Une solution alternative pourrait être de permettre de passer par d'autres aéroports à des tarifs plus intéressants (ex via Maurice, ou l'Afrique du Sud,...) pourquoi pas...? Si AA et AF ne veulent pas baisser, qu'on les contourne!

Mais dans l’immédiat, Coll-Air ne devrait-elle pas rejeter cette « mesurette » qui, si elle est adoptée, pourrait fragiliser AA (même avec des tarifs peu concurrentiels, on a peut-être quand même besoin qu’elle reste, pour éviter le retour du monopole total ou presque d’Air France) et surtout, « boucher les z’yeux » car une fois les mesures adoptées, « le restaurant sera fermé » : fini, plus d’autres mesures, la « soupe » a été servie ! Comme les 20 cts d’euros des « rançonneurs » en camion : les baisses après, c’est fini ou presque (- 5 cts) ! Repassez, c’est fermé.

Le gouvernement pourra s’en glorifier ; quant aux cies, ayant fait des « sacrifices » « surhumains » au plan commercial et financier, plus la peine d’envisager d’autres « mesures » avant longtemps…..

En plus, je crains que les compagnies, une fois les 5% et 15 % en place, ne se rattrapent sur le « reste », c’est à dire le prix des 95 et 85 %… Quelles seront les garanties à ce sujet ?… C’est tellement facile de modifier « insensiblement » les grilles tarifaires, 50 euros par ci, 100 euros par là…..Ou de « remonter » l’ensemble des tarifs vers le haut, comme ça, la grille tarifaire de l’année la plus faible est elle-même « remontée » et les 5% - 15% respectés… Ou de jouer sur une baisse moindre ou une augmentation de surtaxe carburant … Et le tour est joué ! AA et AF et autres, commerçants et professionnels avisés, sont des « pros » à ce jeu là… Les rois du bonneteau !

Ca me fait penser au passage à l’euro et au blocage provisoire des prix : les « pros » de la distribution s’en étaient fort bien accommodés en augmentant les prix avant…. Là ce sera pendant et après…. Ou au Chariot type : quels en sont les effets réels ? Hum… Baisse 1,81 euros pour 128 euros de consommation, dont des augmentations importanttes de certains produits.....

Il ne faut donc pas attendre d’autre geste avant des mois ou des années, une fois appliquée cette « mesure ». N’est-ce pas là le risque et est-ce ce que veut Coll’Air (dont je respecte le combat, mais la question doit être posée) ? Je crains que dans ce « jeu » de dupes entre Cies et gouvernement, Coll-Air peut n’être qu’une caisse de résonance de l’opinion publique (une partie) dont le gouvernement se sert ?

CONCLUSION: ne faudrait-il pas dire: copie à revoir intégralement, sinon, Coll-Air ne cautionne pas...?

Je précise ne pas être un homme « des comptes »…

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/12/2008 11:38
Fabienne, notre bien aimé président bougerait il sur ce sujet s'il n'y avait pas eu d'agitateurs et d'agitations ? "donnons au peuple ce qu'il réclame, et il nous en sera redevable", n'est ce pas là la devise que tout homme politique se doit de respecter ? dès lors d'une convergence entre la revendication légitime de la rue et la bonne écoute du politique, faut il dès lors ôter des "agitateurs" la légitimité du sujet et de l'action du politique ? je te le redis, la proposition faite est de la poudre aux yeux. la seule solution acceptable passe par une prise de participation par l'Etat de la SEMATRA, en abondant annuellement du montnat de la continuité territoriale calculée à minima sur le coût de l'aide affectée aux Corses (soit au km, soit par tête d'habitants). Le reste, encore une fois, dont les propositions faites, c'est du nimporte nawak

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/12/2008 11:46
denis, disons que nous n'avons pas de haine envers les prof zoreys sinon que :
- dans un territoire avec le taux de chômage que l'on connait (diplômés et non diplômés)
- avec le niveau de surrémunération lié

n'y a t il pas une inadéquation entre la situation sociale et démographique, et le maintien d'une politique d'affectation de postes telle que peut l'observer dans n'importe quel autre territoire de frnace métropolitaine, et qui contribue à exacerber le sentiment de "zorey dehors"..
voilà denis, et c'est sans haine de ma part.

14.Posté par Michel Gangaye le 07/12/2008 12:22
Air Austral c'est une bonne compagnie, elle fait travailler beaucoup de créoles. On est pas complèment sur le cul dans ce pays, les tarifs d'Air Austral sont raisonnables. Comment le patron d'Air Austral va-t-il payer son personnel d'un bon salaire s'il baisse ses prix ? Ceux qui demandent la baisse des prix ne sont pas forcement les plus pauvres de notre société.

15.Posté par André974 le 07/12/2008 12:34
"..Ou alors un tarif au vu de la feuille d'impots?.."

et comme ça ceux qui défiscalisent auront des billets gratuits, ça sera complet

NB : Avec le cout de la vie et le prix des billets ici, malgré la surrémunération, notre niveau de vie est inférieur à celui en métropole.

et ceux du privé vous y pensez ?
nous aussi nous avons de la famille en métropole ne vous déplaise

16.Posté par fabienne couapel sauret le 07/12/2008 14:01
Tu as raison Nicolas, c'est bien parce qu'un collectif a été crée regroupant 57 associations que le combat contre le prix excessif des billets a enfin été rendu crédible et entendu par les politiques. Je le redis, ce sont surtout les élus de droite qui l'ont entendu, (et une de gauche) quant à l'élu du centre......Il réfléchit encore sur l'opportunité à soutenir le combat. Des élus de gauche m'ont même répondu qu'ils ne voulaient pas s'impliquer pour ne pas déplaire à la Région....
Les morceaux du puzzle sont en train de se mettre en place. Patience.....
J'ai quitté le collectif d'associations fin septembre car les méthodes de travail d'un des présidents me paraissaient très critiquables à plusieurs titres.( On ne peut pas se battre pour obtenir la baisse du prix du billet d'avion et se faire "sponsoriser" par une compagnie aérienne concurrente).
De plus on doit se mobiliser pour la baisse du prix du billet d'avion, quelle que soit la destination, et pour tous, pas pour une seule catégorie de personnes. (Encore un des points divergents avec ce même président d'association qui préférait attirer l'attention sur le billet d'avion vers Maurice, et pour cause....)
Aujourd'hui le collectif ne semble plus avoir d'existence. Dommage mais ce qui est important c'est qu'il a pu se faire entendre au bon moment et auprès des bonnes personnes.
Ce qui est en train de se passer est énorme. Enfin les élus bougent !
Maintenant, c'est à ces élus de ne pas nous décevoir.

17.Posté par FRANCO le 07/12/2008 17:21
Mme Couapel Sauret vous êtes bien plus "mouche du coche" que je ne pouvais l'imaginer. J'aurais bien aimé que votre grande amour de la vérité vous ait fait prendre le temps de répondre à mes questions posées dans le post N° 12 de l'article : "René-Paul Victoria et Didier Robert chez Patrick Karam " que chacun peut retrouver en mettant "Didier Robert" dans "rechercher" que vous trouverez dans la rubrique "services". Vos réponses, si vous les apportez en respectant la vérité, seront très éclairantes pour tous les lecteurs de ce journal.

Je ne m'étais jamais permis de vous traiter de "gesticulatrice" et je vous ai toujours respectée quand vous vous êtes, assez modérément mais très spectaculairement , mobilisée dans le COLLECTIF après avoir découvert bien superficiellement le dossier de l'aérien à la Réunion. Je ne me suis jamais permis de considérer vos amis élus ou militants de l'UMP comme vos "acolytes". Bien au contraire, je respecte leur engagement politique comme j'ai respecté la courtoisie et l'écoute de M. Jean Simonetti, militant UMP notoire, qui m'a fait l'honneur de me recevoir, rencontre à laquelle j'ai eu le tort de vous convier, et au cours de laquelle votre façon d'agir à son égard a fortement indisposé au point de menacer de clore notre échange.

Que vous vous permettiez, dans la haute estime que vous avez de vous même et le peu de respect que vous avez des autres, de considérer que "Franco" (sans doute un quelconque métèque à vos yeux) qui depuis mars 2003, avec le Docteur Gilbert Gérard et les militants de Coll'Air mènent le dur combat, face aux lobbys aériens qui ne pèsent que 1 000 000 000 € à la Réunion, de la baisse des prix, de la concurrence libre et non faussée, d'une véritable continuité territoriale efficace et ouverte à tous, n'est qu'un "gesticulateur", j'en laisse les lecteurs de ce journal en ligne et les Réunionnais le soin d'en juger.

Quant à votre implication assez récente et sur la base d'une bien faible connaissance sérieuse du dossier aérien, ne relève-t-elle pas du miracle puisqu'elle a apparemment réussi à ouvrir les yeux des élus UMP et apprentés qui grâce à votre activisme forcené se sont "fortement mobilisés" ... mais au fait à faire quoi de concret ?

Patrick Karam et moi chère Mme Couapel Sauret sommes amis depuis 2004 puisque nous avons conduits ensemble les combats qui ont permis la venue de la compagnie charter marseillaise Axis Airways à Mayotte l'été 2006, mettant fin au monopole insupportable d'Air Austral sur cette île française, qui ont amené le Ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, le 14 juillet 2006 à son retour de Guyane, à dénoncer "les prix invraisemblables des billets" et à concevoir l'action qui sera la sienne, devenu Président sur ce dossier, qui a amené Kenya Airways, puis Air France, puis Corsairfly a amplifié la concurrence aérienne à Mayotte. Ce combat m'a coûté un procès et pas mal d'argent. où étiez vous Mme Couapel Sauret en 2006 ? Bien, ceci écrit, je ne vais plus perdre mon temps.

Creotas, vous avez raisosn sur pas mal de points aussi je vous fais la même proposition qu'à nicolas (non pas Sarkozy notre nicolas peï demi corse) n'attendons pas que des hauts fonctionnaires ou des énarques se penchent sur la véritable et efficace continuité territoriale pour tous dont nous avons besoin à la Réunion. Nos élus ne l'ont jamais fait puisqu'ils en bénéficient eux sans aucune limitation pour eux, leurs collaborateurs sur l'argent public, leurs familles avec les miles gratuits, alors faisons le nous même en y mobilisant tous ceux ( et celles) qui dans notre île ont pour souci l'intérêt général et non pas les intérêts privés des rentes de situation ou les intérêts partisans politiciens. Seule la mise en place de cette continuité territoriale résoudra le problème récurrent de l'aérien à la Réunion mais aussi dans la zone. Mon adresse skype : antonio974 ou mon portable 06 92 70 95 69
Sur le site www.collair.org il est possible de participer à ce débat très important pour notre île : quelle continuité territoriale en septembre 2009 ?

18.Posté par FRANCO le 07/12/2008 18:28
Michel Gangaye il ne s'agit pas de contester le fait que des Réunionnais ( créoles) travaillent à Air Austral puisque cette compagnie a 800 salariés, mais des Réunionnais, il y en a 805 000 ! Demandez à un créole chômeur, Rmiste, si les prix d'Air Austral sont aussi raisonnables que vous le dites. Quand on voit comment les compagnies pétrolières, comme de vulgaires grands bandits, ont escroqués Air France sur les prix des carburants, escroquerie qu'Air France a faite payer aux Réunionnais pour s'intyerroger sur les "prix raisonnables " et sur leur baisse éventuelle. Je crois que ce ne sont pas les esclaves qui ont mis fin à l'esclavage mais des inidividus qui n'étaient pas eux-mêmes esclaves. De la même façon ce ne sont pas, et c'est bien dommage, ceux qui ne peuvent pas prendre l'avion car trop cher, mais ceux qui peuvent le prendre mais qui ne veulent plus les payer à des prix abusifs. Il est clair que si ils obtiennent, parce qu'ils se sont battus, comme les Guyanais ou les Thaïlandais, la baisse des prix, elle sera pour tout le monde et fera que ceux qui ne pouvait jamais le prendre le prendrons peut-être enfin. Si les prix des télés couleurs, des GSM, des caméras ont baissé, c'est tout simplement parce de plus en plus d'acheteurs permettaient d'augmenter les profits et de baisser les prix pour en vendre toujours plus. C'est pareil pour les prix d'avion. Si plus de Réunionnais et plus de touristes prennent l'avion parce que moins cher et donc les avions pluqs pleins, les prix baisseront si on se bat pour !!! Le pétrole est passé de 147 $ à 47 $ si on n'avait rien dit les prix seraient restés les mêmes ! Si on pleure pas , on ne tête pas ! il ne s'agit pasde faire disparaître Air Austral, au contraire, iol s'agit de faire que plus de Réunionnais puissent remplir ses avions, NOS avions, mais aux justes prix !

19.Posté par looping974 le 07/12/2008 19:05
une synthèse visuelle en une minute du trafic aérien mondial


http://radar.zhaw.ch/resources/airtraffic.wmv

20.Posté par denis le 07/12/2008 20:36
post 13. Je suis d'accord, Nicolas, mais pourquoi nous dire ça à nous??? C'est le gouvernement qu'il faut accuser, pas nous ! Moi, j'y suis pour rien, si le système est comme cela !

Post 15. André, sur la feuille d'impots, il y a le montant brut déclaré : il faudrait se baser la dessus.
Ceux du privé, j'y pense. Mais la paye dépend du patron. Ce n'est pas de ma faute si les patrons ici ne surremunerent pas leurs employés.Je n'y peux rien.

21.Posté par FRANCO le 07/12/2008 21:12
N'ayant pas lu le post n° 16 de Mme Couapel Sauret lorsque j'ai écrit le post n° 17 , je me dois, face à l'insistance de cette sympathique "mouche du coche" à présenter les réalités à sa façon très personnelle, de lui réitérer mon invitation ci-dessus " J'aurais bien aimé que votre grande amour de la vérité vous ait fait prendre le temps de répondre à mes questions posées dans le post N° 12 de l'article : "René-Paul Victoria et Didier Robert chez Patrick Karam " que chacun peut retrouver en mettant "Didier Robert" dans "rechercher" que vous trouverez dans la rubrique "services". Vos réponses, si vous les apportez en respectant la vérité, seront très éclairantes pour tous les lecteurs de ce journal.
Pour ce qui est des 57 associations qui ont accepté de figurer au dos de l'appel à la baisse des prix Réunion-Maurice pourquoi ne dites vous pas honnêtement qu'en pleines vacances d'août, elles ont limité à cette démarche, positive certes, leur implication dans l'action du COLLECTIF. Quant à la revendication d'agir sur le Réunion-Maurice, elle est d'abord celle de très nombreux Réunionnais, en particulier tous ceux qui ne peuvent même pas envisager un instant de se rendre en métropole ( les prix très chers des billets ne sont pas les seules dépenses "chères") et non pas celle d'un président dont vous ne "partagiez pas les méthodes de travail".
Vous, toujours aussi autant attachée à la vérité, pourriez vous préciser pour moi et les lecteurs ce que vous voulez dire avec " et pour cause..." que je ne comprends pas.

Pour ce qui est de se faire "sponsoriser par une compagnie concurrente" ( à qui ?),
Coll'Air s'est contentée d'affilier son site à Corsairfly pour permettre à ses adhérents de ne pas payer de "fees", les frais d'agence, quand ils achètent leurs billets bien assez chers comme cela. Si Air Fance, Air Austral, Air Mauritius et Air Madagascar m'offraient la même possibilité pour mes adhérents, je la mettrais en place tout de suite. Votre façon de présenter ce qui est on ne peut plus normal au service des adhérents laisse à penser que votre objectif est plutôt de me nuire pour des motifs tout personnels que d'oeuvrer efficacement et sans arrières-pensées pour la baisse des prix des billets.

Pour ma part, avec le COLLECTIF ( qui n'est pas mort de la perte de votre illustre personne qui, un peu comme Jeanne d'Arc de retour de Domrémy, est allée
"faire entendre au bon moment et auprès des bonnes personnes" votre miraculeux message) nous poursuivons notre combat auprès de tous les Réunionnais pour qu'ils rejettent l'immobilisme d'Air Austral qui entend hargneusement refuser toute baisse de ses billets. Nous pourrons à cette occasion constater si vos visions " Ce qui est en train de se passer est énorme. Enfin les élus bougent ! " ne sont pas le fruit de vos phantasmes égotistes et se trouvent effectivement confirmées par ceux au nom desquels vous vous avancez peut-être, je le crains, un peu trop. Mais, qui sait après tout, avec "mes méthodes de travail très critiquables" peut-être ne suis-je plus dans le coup et seules les vôtres, nouvelle venue fraîchement émoulue, sont valables.

22.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/12/2008 21:19
fabienne si la société civile ne se bouge pas, alors les politiques ne bougeront pas également...c'est bien un triste constat que celui-ci non ?

23.Posté par Michel Gangaye le 07/12/2008 21:23
Mr. Franco depuis quand une société privée est à vocation sociale pour ses clients ? Le social c'est de la compétence de l'état. Le privé fait du business, et il y a rien de honteux là dedans. C'est quand même bien pour la Réunion d'avoir une compagnie solide comme Air Austral. Oui les billets d'avions sont assez chers pendant certaines périodes de l'année, mais Air Austral n'est pas la seule à pratiquer ce genre de tarif.

24.Posté par FRANCO le 07/12/2008 23:05

M. Michel Gangaye d'où tenez vous qu'Air Austral est une société privée ? C'est bien là qu'est le problème. Elle est très largement publique par son financement du capital, pas les subventions région et europe, par les défiscalisations. S'il vous paraît normal à vous que l'on donne beaucoup d'argent public à une entreprise de statut en droit privée sans réclamer aucune contre-partie, ce qui est du détrournement de fonds publics, pas à moi. Que Corsairfly, société qui n'a jamais reçu aucun argent public, son ancien propriétaire, Jacques Maillot, s'en était fait un point d'honneur, refuse toute négociation pour baisser ses prix serait compréhensible mais de la part d' Air France qui n'est devenue en tant que compagnie aujourd'hui privatisée la première du monde n'est que du fait des CONtribuables français qui depuis sa création en 1946 s'est gavée de l'argent public de l'Etat, comme Air Austral qui a fait entièrement de même mais plutôt avec les CONtribuables réunionnais. Ses clients d'Air Austral sont en réalité ses propriétaires blousés par quelques copains politiciens qui font du 'business' avec NOTRE argent en qualité de CONtribuables et d'usagers si on vole avec elle. Et justement, si cette compagnie qui a été financée par les Réunionnais pratiquaient dans l'intérêt général des Réunionnais de justes prix, elle entraînerait les autres à faire de même et serait alors bien au service des Réunionnais.
M. Michele Gangaye, je respecte sincèrement vos opinions mais qu'elles reposent sur des faits réels. Cordialement vôtre.

25.Posté par papapio le 08/12/2008 08:50
Michel gangaye: Faire du Bisiness, fabriquer du fric, n'à rien de honteux aussi longtemps qu'on ne s'accorde pas sur "L'ABUS DE POSITION DOMINANTE" consécutive à l'ENTENTE cordiale entre Business Mens...Quoi, auriez vous peur des rêgles de la libre concurance ? Tous les chiffres le montrent. Il ne s'agit pas de prix de revient et marge, même confortable, mais bien de rançonnage d'OTAGE à ce tarif là... Alors Société Privée Fianancée par l'Etat, NOUS, contrevenant à la continuité Territoriale (volonté Politique d'Etat , Affichée) tout en justifiant de ne pas être le seul à dépouiller IMPUNITAIREMENT... Assez.. On à l'impression de s'entendre dire, qu'on doit Vendre à bénéfice Personnel TF1, Fabriqué et Fianancé par les FRANCAIS, sans aucune chance de remboursement...Crédit Lyonnais, ... Vendre les Biens de la France pour payer seulement les Interets de la Dette que la vie de nos Enfants Vendus, ne suffira pas à REMBOURSER... Serez vous encore là pour l'expliquer ? Monsieur, soyez raisonnable, nous ne souhaitons pas vexer votre intelligence... Merci.

26.Posté par fabienne couapel sauret le 08/12/2008 10:46
Pertite et dernière mise au point pour éclairer les lecteurs de zinfos974. Ensuite je ne répondrai plus aux attaques personnelles de FRANCO (d'ailleurs que fait-il d'autre sur ce blog, à part répondre à la plupart d'une manière dogmatique et agressive, car il est le seul à détenir la vérité....)
On peut être plus efficace en 4 mois en ouvrant les bonnes portes qu'en 04 ans en gesticulant, en critiquant de façon stérile, en vociférant contre ses amis d'hier (je relisais les centaines de mails échangés avec ce président d'association qui prétend que sans lui le monte s'écroule....certains seraient ravis d'apprendre les horreurs qu'il peut distiller sur les uns et les autres.....) en divisant pour satisfaire son égo sudimensionné.
Les gens qui crachent dans la soupe soupe et qui n'ont pas la reconnaissance du travail accompli par les autres sont insuportables surtout lorsqu'on prétend défendre l'intérêt général. Je persiste à dire que sans les élus de droite, le combat contre l'aérien n'aurait pas avancé, et encore moins si Collair avait été seule.
Je peux témoigner qu'au seul nom de FRANCO et de Collair, les portes se fermaient.
En revanche au nom du Collectif, beaucoup se sont ouvertes.
Aujourd'hui cette petite guerre de personnes est dépassée, car le dossier avance et la volonté de Nicoals SARKOSY est très claire.

Si le collectif existe encore alors pourquoi, c'est toujours Collair qui communique pour Collair et non pas pour le collectif ? (là aussi les mail que je détiens seraient édifiants).

En ce qui concerne le sponsoring de Collair par Corsair.....Le président de Collair ment lorsqu'il prétend qu'il s'agit d'une simple affiliation, alors que de son aveu (ou alors il me mentait) il reconnaissait percevoir un pourcentage sur chaque billet acheté depuis son site....et ce pour renflouer ses caisses après les condamnations financières auxquelles il a du faire face (procès en diffamation contre Air Austral). Encore un point de désaccord entre nous sur ses méthodes de travail.

Je reconnais qu'il a fait beaucoup les années passées,car il a été souvent seul (et pour cause, rares sont ceux qui peuvent "travailler" avec lui) pour ce battre contre les anomalies de l'aérien. Mais franchement il était temps pour lui de reconnaître qu'avec d'autres méthodes et en étant unis, on pouvait être plus efficaces. Il ne l'a pas supporté, les vieux réflexes bolchéviques remontaient à la surface.

Ceci dit et je n'y reviendrai plus, c'est toute la population réunionnaise qui doit être mobilisée.

27.Posté par Michel Gangaye le 08/12/2008 12:25
Mr Papapio il y a top de gens passent leurs temps à se plaindrent, la qualité de la vie n'est pas mauvaise à la Réunion si on compare avec le reste du monde. Beaucoup de personnes à travers le monde auraient aimé être à notre place même si la vie est relativement chère. Malgré tout on n'est pas sur le cul ce pays, ça reste encore un endroit très agréable à vivre. C'est quand même la France qui a instituée ce modèle économique à la Réunion, c'est complètement aveugle de faire porter la responsabilité aux chefs d'entreprises. D'ailleurs il aura les éffets pervers de cette politique, personne aura envie de faire des investissement dans l'île. Il y a absolument aucun intérêt économique de lutter contre les entreprises locales. C'est l'état et les collectivités locales qui sont responsables de la politique cadeau envers des entreprises, parmi il y a des très sérieuses sociétés, mais celles aussi qui passent leurs temps à piller les fonds publics. Personnellement je pense que Air Austral est une très bonne compagnie au niveau la qualité et le service. De plus cette compagnie fait travailler beaucoup de réunionnais, autrement dit beaucoup de réunionnais n'auraient pas pu travailler dans une compagnie aerienne sans Air Austral.

28.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/12/2008 12:55
c'est bien là le problème...cautionner un système en tirant profit de ce qu'il permet à titre personnel, alors qu'à priori, tu es d'accord avec le constat que je dresse..

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales