Société

Prix des billets d'avion: La Coop'Solidaire négociait avec une compagnie européenne...


Prix des billets d'avion: La Coop'Solidaire négociait avec une compagnie européenne...
Après les denrées alimentaires et non alimentaires, Coop'Solidaire voulait s'attaquer aux billets d'avion. L'idée était simple, permettre à des Réunionnais de voyager à des prix plus abordables. Jean-Alain Cadet, le responsable de la coopérative, n'imaginait pas que la tâche allait être aisée, mais il ne se doutait visiblement pas qu'elle serait aussi compliquée.

"Notre coup d'essai est un semi-échec et une semi-réussite", explique-t-il en préambule. Un contrat était sur le point d'être signé avec Corsair pour 500 billets aller et 500 retour, nous informe-t-il. "C'est le premier vol que nous devions effectuer. Nous avions 250 inscrits, qui avaient déjà payé leur billet Réunion/Paris et 150 pour Paris/Réunion", détaille Jean-Alain Cadet. Mais "les dates n'étaient pas terribles, du type 1er janvier. La compagnie a ensuite accepté de les modifier mais j'ai préféré bien réfléchir, prendre mon temps".

Depuis, "toutes les compagnies qui desservent localement nous ont claqué la porte", poursuit Jean-Alain Cadet. Bien déterminé à proposer des billets à moindre coût, il poursuit ses recherches: "Une compagnie européenne m'a alors proposé un billet à 749 euros. L'aéroport de la Réunion étant un aéroport international, d'autres compagnies ont tout à fait le droit de s'y poser".

Il ne restait plus à Jean-Alain Cadet qu'à obtenir un plan de vol par l'aviation civile : "J'ai effectué ma demande, c'était obligatoire. On me l'a refusé. J'ai eu vent de source bien placée qu'on avait fait pression pour que je ne puisse pas l'obtenir. Je n'ai pas de preuve formelle mais le résultat est que je ne peux pas collaborer avec cette compagnie européenne. Seul le gouvernement pourrait désormais débloquer la situation", conclut-il avant d'assurer qu'il ne baissera pas les bras.
Vendredi 30 Mai 2014 - 16:09
Lu 2523 fois




1.Posté par Môvélang le 30/05/2014 18:21
Adresse-toi à l'europe, je suis sûr que tu arriveras à faire condamner la france pour obstruction à la libre concurrence!

2.Posté par Choupette le 30/05/2014 20:05
Avec tous mes encouragements.

Et si vous cherchez un local dans l'ouest, j'en ai un de disponible.

3.Posté par PN le 30/05/2014 20:06
Il ne faut pas dire n'importe quoi.
L'aviation Civile Française NE PEUT PAS REFUSER un vol d'une compagnie européenne entre un pays européen et La Réunion. Il y a libre circulation des compagnies aériennes à l'intérieur de l'Europe.
Pourriez vous nous dire de quelle compagnie européenne il s'agit.
Je ne pense vraiment pas que les compagnies desservant La Réunion ait la moindre influence sur les décisions de l'Aviation Civile, cette dernière aurait trop à craindre de se faire taper sur les doigts par l'Europe.

4.Posté par Raoul le 31/05/2014 00:04
Il faut rester sérieux. L'organisation des voyages relève de professionnels et encore une fois on fait miroiter des choses aux réunionnais pour se faire mousser : la liste est longue, mais je n'en retiendrai que 4. Point air avec le DR Gérard, Antoine Franco avec Collair, Air Bourbon avec Lazarus et maintenant la coop solidaire. Sans oublier les charlots qui voulaient acheter du carburant et nous le revendre moins cher que la SRPP! Et le point commun quand ces pseudos zorros n'y arrivent pas : c'est la faute aux politiques. Mais franchement, croyez vous qu'une compagnie aérienne ou qui que ce soit serait capable de faire pression pour empêcher une compagnie Européenne disposant de toutes les autorisations de faire des vols? Et il affirme tout ça sans preuve bien sur. Soyez sérieux monsieur, il n'y a pas de honte à dire que c'est trop compliqué et que cela vous dépasse.

5.Posté par CADET Jean Alain le 31/05/2014 00:32
Bonjour,
Choupette, vous pourrez trouver mes coordonnées sur notre site internet.

PN : Ce qui est écrit à la fin de l'article n'est pas tout à fait exact, je vais corriger mon propos. J'ai dit :
- J'allais signer un accord d'affrètement d'un avion avec une compagnie aérienne européenne (en janvier 2014) et le contrat était prêt. Le prix du billet pour juillet et août 2014 était de 749 € (si on ôte les 360 € d'aide à la continuité territoriale que 80% des Réunionnais ont droit) cela devient très attractif.

Il faut savoir que pour chaque vol sur le territoire il faut obtenir un plan de vol délivré par l'aviation civile. Ce plan de vol s'obtient 3 semaines ou un mois avant le vol (soit en juin 2014).

Je n'ai pas demandé de plan de vol évidemment (c'est à la compagnie de le faire) mais j'ai eu vent que l'aviation civile avait entendu parler de nous et une source bien placée m'a déconseillé d'affréter le vol car il y avait un risque de ne pas obtenir de plan de vol. Je n'ai donc pris aucun risque et je n'ai pas engagé le contrat. Je n'ai aucune preuve que l'aviation civile n'aurait pas délivré de plan de vol mais dans le doute je me suis abstenu. Nous en reparlerons dans pas longtemps.

6.Posté par CADET Jean Alain le 31/05/2014 01:03
Affréter des avions est à la portée de n'importe qui et d'ailleurs il y a des sociétés spécialisées pour cela. Beaucoup de compagnies utilisent ce système surtout lorsqu'elles démarrent.
Lorsque l'on affrète un avion, vous négociez un contrat avec une compagnie ayant pignon sur rue et dès lors vous ne vous occupez de rien. L'ensemble du projet est géré par des professionnels évidemment. ON NE S'IMPROVISE PAS AVIONNEUR !

La seule contrainte est que vous louez un avion entier avec un prix de la place négocié et il faut payer d'avance. Comprenez bien que les compagnies qui desservent La Réunion savent bien que le consommateur est "méfiant" par nature et qu'il a confiance que dans ce qu'il voit. En clair il faut réussir une première opération et donc trouver des gens qui "osent" et ensuite tou le pe va cours d'sus.

Les meilleurs amis des capitalistes qui tondent la population Réunionnaise toute l'année ce sont tous ces gens qui justement se disent que c'est impossible. Pour terminer je citerai cette phrase de Churchill "Tout le monde savait que c'était impossible à faire. Puis un jour quelqu'un est arrivé qui ne le savait pas, et il l'a fait".

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 31/05/2014 08:14
Bravo jean-alain.

8.Posté par 749 + 360 le 31/05/2014 08:52
si j'ai bien compris , vous voulez vendre des billets a 749 + 360 euros en juillet aout. Mais ce n'est pas cela que l'économie réunionnaise et les réunionnais souhaitent ....
vous ne faites pas mieux que les autres compagnies.

ce que nous souhaitons, c'est un billet toute l'année et sans conditions (donc pour ceux qui n'ont pas les 360€) à 749€ et pas un charter et 1 vol par semaine , et pas besoin d'atterrir dans un aéroport de seconde zone comme Beauvais par exemple.
car ensuite s'il faut encore sortir 100 euros pour arriver dans la capitale, vous truc est pas cohérent.

je comprend un peu plus le ministère du transport, qui souhaite nous protéger


vous savez quoi monsieur ? il faut subventionner les taxes de la CCIR et exigé aux compagnies AA - AF - Corsair et XL, de ne pas en profiter pour augmenter les prix, si un jour on réduit les taxes a hauteur de 400 euros. La , tout le monde serait gagnant , pas que les assistés avec les 360 euros.

le feader et la région devraient trouver la procédure juridique pour payer les taxes CCIR , avec le milliard 4 , reçu pour les années a venir......

9.Posté par CADET Jean Alain le 31/05/2014 10:58
Post 8 : prenez juste le temps de bien lire : 749 € prix du billet demandé par la compagnie - 360 € d'aide à la continuité territoriale = 389 € à sortir de leur poche pour les petites gens, vous savez ceux qui ont leurs enfants en France, leur petits enfants, leur famille et puis chaque Réunionnais a droit à une continuité territoriale digne de ce nom...

Pour être totalement transparent, sur ce prix la coop rajoutera 20 € de frais ce qui est tout à fait raisonnable comparé aux frais de certaines agences de voyages qui peuvent monter jusqu'à 80€ de frais par billet.

Et je vais vous dire une chose, je pense que nous devons sérieusement revoir deux sujets qui à mon sens freine le développement de La Réunion : une réforme en profondeur de l'octroi de mer (une suppression ou en tout cas une réforme juste pour les consommateurs/payeurs que nous sommes) et une vraie politique de continuité territoriale (l'exemple de La Corse devrait nous inspirer à ce titre). Ce combat est le combat de TOUS les habitants de La Réunion...et collectivement nous pouvons le gagner.

10.Posté par jean Jouhis le 31/05/2014 12:29
749 moins les 300xx de la Region c etait bien !

BON si vous aviez etendu a Morice, : de nombreux francais et europeens prennent Corsair de Moriss a paris , yavait myen de regrouper !
j ai deja fait l'an dernier MU RUN ( 2h attente ds l avion) et ORL


ma Choupette ! faut que je te vois !

11.Posté par R I P O S T E le 31/05/2014 14:25
@Posté par CADET Jean Alain ,
mi donne a ou 21/20 , quid de celles et ceux qui vivent en métropole ne bénéficiant pas de la vraie politique de continuité territoriale PARIS / RUN / PARIS à des réunionnais vivant là bas depuis plus de 25 ans et n'ayant jamais eu une seule fois le temps des retrouvailles sur leur île natale .

De plus Mister CADET Jean Alain , pourquoi les étrangers ( carte de séjour ) vivant sur le sol péi ont droit à un billet RUN/Paris pour rentrer chez eux en plus sur leur terre natale ?

12.Posté par Petit Robet le 31/05/2014 14:29
@Post 10 :
Apprenez d'abord à écrire correctement ... On ne comprend rien !!!!

13.Posté par FONCTIONNAIRES = SURPAYÉS le 31/05/2014 16:17
Qui râlent le plus sur les prix des billets d'avion, ce sont les fonctionnaires zoreils et les retraites zoreils qui sont à La Réunion et qui sont donc sur rémunérés et en plus ont des billets payés par l'Administration pour leurs congés pour ceux qui travaillent.. Ces gens la si le billet d'avion est trop cher pour qu'ils rentrent en Metropole deux fois par an, et bien ils ne viennent pas en poste ici ou ne prennent pas leur retraite ici et restent chez eux en Metropole. Si la demande est moins forte, les compagnies vont baisser les prix, c'est la loi de l'offre et la demande. Ce qui est rare est cher.
Nous réunionnais qui sommes en Métropole, nous n'avons pas de sur rémunération comme les fonctionnaires zoreils à La Réunion. C'est nous qui avons besoin d'aides de La Region, pour rentrer voir nos familles car on n'arrive pas à trouver en travail chez nous à La Reunion.
Nous sommes adultes maintenant et n'avons plus besoin de tous ces fonctionnaires métropolitains qui en plus prennent le boulot des réunionnais que nous sommes et qui sont donc obligés d'aller travailler en Métropole dans la fonction publique.
Donne créoles travaille....!

14.Posté par Blattaria le 31/05/2014 17:13
Quelqu'un pourrait allumer la bougie à post 8 concernant la continuité territoriale ? Dans ma famille cadres et infirmiers en ont bénéficié. 1 fois l'an. Peu "d'assistés" (je suppose que par ce terme il désigne les gens au RSA) peu d'assistés ont les moyens de se rendre en vacances une fois l'an en métropole malgré les 360 e... les nantis oui. Et ils ont la continuité territoriale. Renseignez-vous avant de cracher......

- http://www.zinfos974.com/Continuite-territoriale-Une-Charte-de-qualite-pour-un-dispositif-plus-operationnel_a62576.html

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales