Faits-divers

Prison du Port: L'homme araignée et deux détenus s'évadent sans fracas


Prison du Port: L'homme araignée et deux détenus s'évadent sans fracas
On en sait un peu plus sur le mode opératoire des trois évadés du centre pénitentiaire du Port. Il est entre 00h30 et 00h40 dans la nuit de lundi à mardi lorsque les trois individus passent à l'action.

Ils abattent un faux plafond intérieur puis extérieur. Ils se retrouvent ensuite en dehors de leur dortoir composé d'une vingtaine de lits. Ils arrivent au niveau du chemin de ronde des gardiens. Mais ces derniers se trouvent à l'opposé. Ils commencent à grimper sur le grillage avant d'enrouler les concertinas (barbelés à lames de rasoir) à l'aide de vêtements.

Même si l'évasion est qualifiée de "simpliste" dans son déroulé, les trois jeunes prisonniers ont réussi à franchir un véritable mur métallique d'environ 7 mètres de haut qui a la particularité de proposer en bout de tubes des concertinass tendus vers l'intérieur de l'enclos. "Un des trois évadés serait blessé", selon les déclarations sur place.

Ce n'est que vers 2h du matin, lors d'une autre ronde, que les gardiens ont été prévenus par d'autres prisonniers de l'escapade de trois d'entre eux. L'alerte est donnée mais les fuyards sont loin.

Un centre transitoire

Le "centre de détention à responsabilités" est l'un des quatre quartiers de l'enceinte, mais c'est le plus peuplé, avec un peu plus de 310 individus en fin de peine. Mais les personnels pénitentiaires sont formels : ce quartier, bien qu'il soit aménagé en terrains de sport - c'est ici que des détenus s'entraînent par exemple pour des sorties exceptionnelles type Grand Raid - et en dortoir de 20 lits, n'en accueille pas moins des détenus lourdement punis. Il s'agit plus d'un lieu transitoire entre la prison et la réinsertion dans la société.

"Des détenus ayant été condamnés à perpétuité passent par ce centre", témoigne un agent pénitentiaire. Mais les trois hommes qui se sont faits la belle sont plutôt connus pour des vols. Cette dernière précision n'est à cette heure pas officiellement confirmée par le nouveau directeur du centre du Port. De l'aveu des autres prisonniers et du personnel, les trois évadés étaient parmi les plus discrets du centre. Prémonitoire ou pas : l'un d'entre eux était appelé "l'homme araignée". Ça ne s'invente pas.

C'est ce mur métalique avec des barbelés concertinas en voûte que les trois hommes ont franchi
C'est ce mur métalique avec des barbelés concertinas en voûte que les trois hommes ont franchi

Mardi 29 Janvier 2013 - 15:46
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4151 fois




1.Posté par polo974 le 29/01/2013 16:36
Vive les faux plafonds ...

2.Posté par otelareunion le 29/01/2013 18:48
L'homme araignée devait tissé sa toile depuis un bout de temps

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales