Société

Prison du Port: Entre réinsertion et histoire


Alors que nous célébrons, cette année, le 70ème anniversaire de la libération des camps de concentration par les Alliés, une expérience inédite a été réalisée, mardi 21 et mercredi 22 avril 2015, au Centre de détention du Port.  

La bibliothèque de l'établissement  pénitentiaire a en effet présenté aux détenus une exposition itinérante (prêtée par la section locale l'Association des Professeurs d'Histoire-géographie) consacrée à  Jean Joly et Teddy Piat, deux grandes figures de la Résistance réunionnaise, déportés entre 1943 et 1945 au camp de concentration nazi de Mauthausen, situé en Haute-Autriche.

L'établissement portuaire portant bien son nom de Centre de détention à responsabilité, ce sont les détenus eux-mêmes qui ont pris en charge l'installation puis le démontage des panneaux de l'exposition, sa surveillance et sa publicité auprès des autres prisonniers.

Le bilan est positif et de bon augure pour les événements culturels à venir puisqu'un peu plus de trente détenus sont venus consulter les panneaux installés pendant ces deux jours. Retraçant le parcours des deux résistants réunionnais, ces panneaux mêlaient cartes de l'Europe occupée, dessins griffonnés par des déportés, description de leur journée-type dans un camp nazi, courriers administratifs, photographies, etc.

Autre fait inédit : Les détenus ont pu voir de visu et toucher les objets d'époque (la traditionnelle veste à rayures portée par les déportés, une paire de galoches, le bracelet gravé du numéro matricule de Jean Joly et une gamelle pour la ration alimentaire quotidienne) exposés à la même occasion.

L'un d'eux, H.T, confie : "Tout cela me touche beaucoup. En plus, avec les panneaux, on peut facilement se projeter dans le passé".

Quant à M.B, il affirme : "De Hitler, je ne connaissais pas grand-chose sauf par quelques films. Mais là, c'est la réalité, il y a des archives. Il faudrait continuer à faire ces expositions à La Réunion et en prison car beaucoup ont oublié ce qui s'est passé."

Gaëlle M'Bae, professeur d'histoire-géographie à l'initiative de la première exposition de ce genre au Centre de détention du Port, insiste : "Toute prison doit laisser une porte ouverte sur la culture, l'histoire et la mémoire.  Loin d'être un vulgaire dérivatif occupationnel, cette exposition dans un espace carcéral a pour but, dans le prolongement des cours d'histoire que je donne ici, de permettre aussi aux détenus de faire un travail de mémoire et de rendre possible leur réinsertion par des activités intellectuelles de qualité."

Détenus-élèves et professeur s'accordent pour dire que la culture, l'histoire et la mémoire ont leur place en prison et facilitent la réinsertion.

Prison du Port: Entre réinsertion et histoire
Jeudi 23 Avril 2015 - 16:26
Lu 741 fois




1.Posté par Maya le 25/04/2015 16:53 (depuis mobile)
Excellente initiative du professeur permettant ainsi aux détenus de s''évader , de s''intéresser à l''histoire .
De quoi se remettre en question et donner un sens à son existence.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales