Blog de Pierrot

Primes indexées : et si les pompiers n'étaient pas les seuls concernés ?

Mardi 16 Avril 2013 - 16:58

Primes indexées : et si les pompiers n'étaient pas les seuls concernés ?
D'après nos informations, le SDIS ne serait pas le seul concerné par la problématique des primes indexées. Il semblerait qu'au sein même de l'organisme de contrôle du SDIS, la Paierie départementale, il existerait des primes indexées.

Et on en trouverait également au sein des services de l'Etat.

Un indice qui viendrait accréditer cette suspicion : les premières indexations au SDIS remonteraient à plus de 25 ans, à une époque où le SDIS était géré par... l'Etat !

Manifestement, le feuilleton est loin d'être terminé...
Pierrot Dupuy
Lu 5114 fois



1.Posté par Dignité le 17/04/2013 08:54

Des noms SVP.

Manifestement certaines administrations ont profité des lacunes de certains textes pour les remplir à leur façon.
Les primes dans l'administration française relèvent d'un maquis. Plus de 1000 textes existent pour traiter de ce sujet. Ceux qui sont chargés de les mettre en oeuvre en font souvent une interprétation subjective et intéressée.

2.Posté par Bien le 21/04/2013 10:12

Les pouvoirs publics devraient s'intéresser de prés aux royales primes et avantages des dirigeants des chambres de métiers t de la CCIR! Ils seraient surpris! des notes de frais exorbitantes et malgré un semblant de nettoyage , cela perdure.

3.Posté par Patou le 27/04/2013 19:37

Si on va inventer une prime pour compenser la perte illegale, j'espère que tous le personnel y compris les PATS pourront en benéficier ( pas un petit poit IAT pour boucher les yeux)
Au actualité , on a reconnu que cette catégorie a été toujours oubliée .
Un père à 2 enfants. Il donne 150 euros au premier et 100 euros au deuxième comme cadeau de fin d'année (statu oblige) . Il se rend compte qu'il s'est trompé et qu'il à donné 300 euros au premier pendand quelque année . Le premier a bénéficie des années .
Le père decide de trouver une compensation pour que le premier soit toujours à 300 euros et decide de rajouté 50 euros sur le deuzième ; Quelle égalité, quelle justice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >