Social

Prime dividende : Les salariés de BNP Paribas en grève


Prime dividende : Les salariés de BNP Paribas en grève
 
La prime dividende, jusqu'ici surnommée "prime 1.000 euros", est la pomme de discorde qui agite actuellement les services de la société BNP Paribas. Un nouveau dispositif qui donne obligation aux entreprises concernées d'en conclure toutes les modalités avant le 31 octobre.

A BNP Paribas, la maison-mère n'a pas voulu d'accord groupe. Du coup, chacun dans son coin doit négocier pour fixer un montant. La prime n'est donc pas de 1.000 euros comme son surnom l'indiquait au début, la loi du 28 juillet dit que la prime est fixée après "libre négociation, mais doit être significative et non symbolique".

En Guyane et en Martinique, le protocole d'accord a été signé pour un montant respectif de 275 et 300 euros. A la Réunion, on ne l'entend pas de cette oreille. "Au début des négociations le 4 octobre, la direction nous a proposé 200 euros, puis aujourd'hui 350 euros. Nous demandons 1.000 à 1.200 euros", annonce Paul Junot, représentant syndical de la CFTC.

"Les indicateurs sont au vert et nous, salariés, qui avons transformé ce capital en richesse, n'en bénéficions que très peu"

Pour se faire entendre, 120 à 140 salariés sur les 280 à la Réunion ont décidé de participer à un mouvement social qui s'est illustré ce vendredi après-midi par un rassemblement dans le parking de la BNP Paribas, rue Juliette Dodu à Saint-Denis. Après quoi la direction a pris la décision de fermer les locaux à la clientèle pour des raisons de sécurité.

Sur quel fondement les grévistes s'appuient pour demander plus? "BNP Paribas se vantait il y a encore peu de temps dans un courrier adressé aux clients que les fonds propres de la banque s'élèvent à 70,6 milliards d'euros au 30 juin 2011, le double d'avant la crise. Les indicateurs sont au vert et nous, salariés, qui avons transformé ce capital en richesse, n'en bénéficions que très peu", justifie le syndicaliste.

Des nouvelles négociations sont en cours. Les salariés ont déjà préparé matelas et brosses à dent pour passer tout le week-end, rue Juliette Dodu. En cas d'échec des négociations au 31 octobre, le montant de la prime est fixé unilatéralement par le chef d'entreprise.

Prime dividende : Les salariés de BNP Paribas en grève
Vendredi 28 Octobre 2011 - 18:18
Lu 2120 fois




1.Posté par l''''écureuil le 28/10/2011 18:52
BNPI , on sait bien que cette banque est nulle .
Allez donc tous au pôle emploi.
Ce ne sera pas une grosse perte.

2.Posté par georgio le 28/10/2011 22:46
Et le simple client lambda qui paie tout, afin que les salariés de la BNP Paribas bénéficient de tous les avantages( 13èmes mois, primes divers, prêts avantageux, etc...)

3.Posté par Paul JUNOT le 29/10/2011 10:08
avant de jalouser les salariés de BNP il faut d'abord savoir que les bac +3 à bac +4 sot payé 1300 à 1400€ et tous les bénéfices réalisés remontent systématiquement vers la maison mère.
Et savez vous que les 13éme mois et autres avantages que perçoivent les salariés, finissent dans l'économie de la Réunion et font travailler d'autres entreprises (commerçants, artisans.....) qui font vivre d'autres salariés. Tout étudiant en 1ere année d'économie connaissent cela. Je comprends mieux pourquoi certains préfèrent se cacher derrière des pseudos sur ce site, parce que jalouser ils savent le faire, mais analyser c'est trop leur demander. Bien à vous tous Paul

4.Posté par Alexandre le 29/10/2011 11:29 (depuis mobile)
Bonjour M Georgio!! Comme dirait l'autre la ou la fé un l'erreur!!!! Des primes diverses et des taux avantageux c'est un mythe!!! Aujourd'hui dans la quasi totalité des banques le client est mieux loti que l'employé de banque!! Les avantages que les uns ou les autres ont pu obtenir c'est en se battant pour l'amélioration de la condition sociale! Et à M ou Mme l'ecureuil de vouloir envoyer tout le monde au pôle emploi je trouve cela très intelligent!! Ne changez rien vous êtes sur la bonne voie!!! Les patrons vous remercient....

5.Posté par ndldlp le 29/10/2011 15:56
bac +4 payé 1300 à 1400 euros ? mais que font les syndicats monsieur Junot ?!
"cautionner" une telle politique de rémunération des diplômés dans une île où le coût de la vie est 40 à 70% plus cher qu'en Métropole, est ce bien raisonnable ? est ce une attitude responsable ??

globalement, c'est comme si ces diplômés bossaient pour 1300 ou 1400 /1.4 ou 1.7 soit entre 800 et 1000 euros s'ils étaient en metropole..

6.Posté par Thomas le 29/10/2011 16:22
@georgio Il faut arrêter avec le "13 ème mois"... parce qu'il y a aucun bonus là dedans ! En gros quand on rentre dans une entreprise et qu'on nous annonce notre salaire annuel, par exemple 22K, nous on l'accepte pour 12 mois. Mais après on se rend compte qu'il l'ont découpé en 13 mois probablement pour des raisons fiscale. Personnellement je trouve ça nul, je préfère avoir ce que je gagne vraiment tout les mois, parcequ'au finale on gagne absolument pas plus que ce qu'on nous annonce avec ce "13ème mois".

7.Posté par Bleusaille le 31/10/2011 11:17
Je suis sidéré par les propo de certains , je pense notemment à l'ecureuil....
Jalousie?
ou tout simplement bétise ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales