Politique

Présidentielle: 315 demandeurs d’emploi mettent sous pli des millions de professions de foi

Mardi 11 Avril 2017 - 15:45

Des milliers de feuilles colorées circulent machinalement entre des petites mains agitées. Le gymnase Jules Reydellet dans le Bas de La Rivière à Saint-Denis est le centre de mise sous pli de la propagande électorale du 1er tour de la présidentielle. Le travail a commencé ce mardi et devrait se terminer mercredi prochain, soit une semaine de pliage de professions de foi qui sont insérées, avec des bulletins de vote, dans des enveloppes et envoyées dans toute l’île. Et les enveloppes sont bien plus épaisses que d’habitude, avec cette année 11 candidats à l’élection.
 
Deux associations, le CRIP (Chantier réunionnais de l’insertion par l’emploi) et la BAC (Bourse d’aide aux chômeurs), ont fait appel à 315 demandeurs d’emploi pour mettre sous pli 7.410.436 professions de foi et 15.681.889 bulletins de vote. Par équipes de cinq, encadrées par un membre du personnel de la préfecture, des personnes venues principalement du Nord et de l’Est rangent les feuilles dans leurs enveloppes. Et elles ont tout intérêt à être efficaces car elles reçoivent 19 centimes par enveloppe. Une base horaire est ensuite calculée.
 
"Ça fait une vingtaine d’années que nous participons à la mise sous pli, affirme Habib Sassi, gérant du CRIP. Nous avons cette année 160 chômeurs et bénéficiaires de minimas sociaux qui travaillent. C’est une bonne occasion pour eux ; nous recevons même des appels de demandeurs d’emploi deux mois avant les élections".
 
Mais le travail est long, répétitif et fatiguant. Pour Stéphanie, "les tables sont trop basses et ça fait mal au dos". Elle ne s’intéresse aucunement à la politique mais est "bien contente de travailler pendant une semaine".


Présidentielle: 315 demandeurs d’emploi mettent sous pli des millions de professions de foi

Présidentielle: 315 demandeurs d’emploi mettent sous pli des millions de professions de foi

Présidentielle: 315 demandeurs d’emploi mettent sous pli des millions de professions de foi

Présidentielle: 315 demandeurs d’emploi mettent sous pli des millions de professions de foi

Présidentielle: 315 demandeurs d’emploi mettent sous pli des millions de professions de foi

Présidentielle: 315 demandeurs d’emploi mettent sous pli des millions de professions de foi
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 5157 fois



1.Posté par Fidol Castre le 11/04/2017 16:05

Il faudra bien se laver les mains après. Car cette élection pestilentielle pue de plus en plus. Quand l'enveloppe arrive chez moi, je la saisis à l'aide d'une pince et elle va directement à la poubelle.

2.Posté par GIRONDIN le 11/04/2017 17:25

................7.410.436 professions de foi et 15.681.889 bulletins de vote............

Pas foutu de fournir la déclaration d'impôt en 2 exemplaires! mais la.................................................................

Généreux les politiciens entre eux, leur élection n'a pas de prix!

3.Posté par Oula le 11/04/2017 17:42

Faisons une élection présidentielle toutes les semaines et on aura plus de chômage.

4.Posté par Crikotte le 11/04/2017 17:46

tout à fait d'accord avec le post 1, on ose même pas ouvrir l'enveloppe et comme vous dites direction poubelle, l'image d'une campagne de caniveau!

5.Posté par li le 11/04/2017 19:15

J espère que c est du papier recyclé. ..

6.Posté par 974 CHE le 11/04/2017 19:24

315 demandeurs d’emploi mettent sous pli des millions de professions de foi

annonce d'emploi parue ou ?

Deux associations, le CRIP et la BAC
Quelle légitimité ?

7.Posté par KKD le 11/04/2017 19:47 (depuis mobile)

Payés à la pièce et pas à l''heure! Et pour les papiers des candidats de gauche!!! Ah les sales gauchistes exploiteurs des chômeurs!!!!!

8.Posté par verolia le 12/04/2017 07:22

Le préfet au lieu de ricaner devrait d'urgence aller vérifier les listes électorales et les cartes en double voir triple exemplaire qui trainent dans les boîtes aux lettres ces jours-ci..!

Comment peut-on avoir quitté une commune depuis plus de 10 ans, voter et être inscrit dans l'hexagone, mais recevoir une carte à son ancienne adresse 974, juste un exemple ? Mystère et boule de gomme ?


idem pour les professions de foi qui arriveront dans ma boite avec des noms de personnes n'ayant jamais vécu là... (vécu aux dernières régionales)

9.Posté par Pamphlétaire le 12/04/2017 07:41

Un grand merci au docteur Irène Frachon, qui n'en finit pas d'allumer des mèches.
Il n y a pas que l’affaire de Las Vegas ( absence d’appel d’offres ) qui interroge sur l’éthique de Macron ; il y a aussi l’affaire Servier
Pendant que la presse tente de relancer le feuilleton Fillon, c’est un tonnerre de silence qui a accueilli la révélation, ce week-end, du scandale Macron-Servier.
Le laboratoire commercialisant le Mediator et connu pour ses techniques occultes de lobbying, s’avère être l’inspirateur principal du volet « santé » du programme d’Emmanuel Macron, via un « expert » grassement rémunéré.

Hasard ou conséquence, le leader d’En Marche plaidait quelques jours plus tôt pour mieux rembourser les médicaments vendus par… les laboratoires Servier ! Heureusement, aucun journaliste n’a eu l’indélicatesse de demander à Emmanuel Macron si Servier faisait partie de la fameuse liste gardée secrète de ses généreux donateurs. Un cas d’école de la collusion entre les labos pharmaceutiques,les politiques et les médias.

Ce ne sont ni les valeureux enquêteurs du Canard, ni les fins limiers de Médiapart, ni même les expérimentés journalistes du Monde qui ont dévoilé le pot aux roses, mais le docteur Irène Frachon.

Connue du grand public pour avoir révélé le scandale du Mediator, et décorée par l’association Anticor du Prix éthique du Lanceur d’alerte citoyen, Irène Frachon a tiqué en relevant que le « représentant santé » (et principal inspirateur de son programme en la matière), Jean-Jacques Mourad, était en fait rémunéré par le laboratoire, pour des montants qui pourraient avoisiner le million d’euros pour la seule année 2016.
Ce conflit d’intérêt caractérisé avait déjà été signalé durant le week-end par Formindep (Association Pour une Information Médicale Indépendante), une association non partisane et reconnue.

Mais la presse n’avait pas daigné relever les faits avant l’intervention d’Irène Frachon, qui a dû elle-même aller vérifier les bases de données du Ministère de la santé qui répertorient les versements effectués par les laboratoires.
Oui mais voilà, Jean-Jacques Mourad est aussi le frère de Bernard Mourad, l’un des piliers de la campagne d’Emmanuel Macron.
C’est lui qui pilote pour Xavier Niel et Patrick Drahi les plus grands dossiers des médias qui appartiennent à ces patrons (soutiens eux aussi de Macron) :
Le Monde, Libération, l’Express, BFM TV, RMC…


Bref, un scandale de conflit d'intérêt sans équivalent par le passé, mais dont on risque d’assez peu entendre parler.

10.Posté par Ali le khafir le 12/04/2017 08:10 (depuis mobile)

@ post 1moi je mettrai ça plutôt avec les encombrants

11.Posté par Chouchou974 le 12/04/2017 09:21

La messe racontée en version papier tout ça pour aller directement à la poubelle, quel gaspillage! la seule bonne nouvelle c'est que cette mascarade donne un peu de job aux chômeurs durant qlq jours. Quelque soit le poète élu, on sera toujours dans le même caca! mais la soupe étant tellement savoureuse que ça se bouscule pour obtenir le poste. Après un coiffeur à 10 000 boules par mois, on aura quoi après? un cireur de pompe?

12.Posté par Laura le 12/04/2017 10:18 (depuis mobile)

Voilà encore comment on exploite la précarité des demandeurs d''emploi(payé à la pièce),c''est écœurant.alors que l''état mettra en place une grosse enveloppe pour rembourser les frais de campagne.

13.Posté par anonyme le 12/04/2017 10:51

Pou bd rsa i roule ds bon loto apre mi di azot gare un bpe bien hier laver un bordel su parking la moitier voiture tes bloker. Pou bd rsa zot le mieux ke ns

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter