Faits-divers

Près de 40% des victimes de la route sont des piétons


Près de 40% des victimes de la route sont des piétons
Le constat est sans appel : près de 40% des victimes sur les routes réunionnaises depuis le 1er janvier sont des piétons. Depuis le début de l'année, 34 personnes ont perdu la vie sur les routes réunionnaises. Parmi elles, 14 piétons ont été tués. Soit déjà quatre accident mortels de plus qu'en 2011, où 10 piétons avaient été fauchés.

L'accident dramatique de Sainte-Marie, survenu lundi dernier, a malheureusement confirmé cette tendance, puisque trois élagueurs sont décédés, renversés par une voiture. Une zone particulièrement accidentogène : quatre accidents mortels sont survenus sur cette portion de route de 15km, entre Sainte-Marie et Sainte-Suzanne, où six personnes sont décédées depuis le début de l'année.

Pour la sous-préfète de Saint-Benoît, Hélène Rouland-Boyer, déléguée à la sécurité routière, "ce chiffre de 40% est extrêmement élevé. Dans mon ancien département, le nombre était plutôt aux alentours de 15%". L'inquiétude est d'autant plus grande que "la plupart de ces accidents mortels sont causés par le propre comportement des piétons", souligne-t-elle, et précise que "le comportement des piétons fauchés lundi n'est a priori en cause".

Les comportements à risques, sont provoqués dans la plupart du temps, "soit à cause de l'alcool, soit parce qu'ils ne respectent pas les règles de sécurité en vigueur. Il faut donc que l'on s'interroge sur la nature des messages que l'on peut faire passer à une partie de la population qui n'est pas réceptive aux campagnes de prévention traditionnelles", explique Hélène Rouland-Boyer.

Nouveau Document Général d'Orientation

La sous-préfète va, avec tous les acteurs de la sécurité routière, élaborer un nouveau Document Général d'Orientation pour la période 2013-2017, (celui actuellement en cours s'achevant à la fin de l'année) dans lequel sont planifiées notamment les campagnes de prévention. "L'accident de lundi dernier et l'analyse d'accidentologie va nous orienter vers certaines pistes".

Autrement dit, des campagnes de prévention devraient être plus axées les piétons, usagers de la route les plus fragiles. Mais pas seulement : "Même si les accidents de deux-roues ont tendance à diminuer, nous allons également réfléchir à comment sensibiliser les conducteurs de scooters et et les cyclistes, qui sont aussi victimes d'accidents mortels", explique la sous-préfète.

Cette dernière tient néanmoins à souligner "les progrès faits depuis 10 ans grâce aux politiques de prévention ou encore à l'amélioration des routes. Notre objectif, désormais est de réfléchir à comment toucher ces usagers qui sont réfractaires à nos messages".
Jeudi 27 Septembre 2012 - 11:41
Lu 824 fois




1.Posté par Olivelela le 27/09/2012 10:35
Pour les scooters, je vous rappelle, madame, que des décisions ont déjà été prises, comme par exemple, la mise en place du permis AM à partir du 1er janvier 2013 ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales