Faits-divers

Premières mises en examen dans l'affaire du comité des fêtes de St-Louis


Premières mises en examen dans l'affaire du comité des fêtes de St-Louis
Révélée par Zinfos974 en 2010, la plainte pour détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêt déposée par l'association Contribuables 974 connaît donc une suite favorable. C'est ce que relaye le Journal de l'Ile dans son édition de ce 8 août.

En juillet 2010, l'affaire éclate lorsque deux plaintes sont déposées par l'association Contribuables 974. Sa présidente, Josette Brosse, soupçonne alors le premier magistrat de Saint-Louis, Claude Hoarau, et son conseil municipal, de prise illégale d'intérêt et de détournement de fonds publics concernant l'organisation du séjour en Afrique du Sud d'une délégation de 180 personnes. Le souhait de la joyeuse équipe : assister à plusieurs matches de la Coupe du Monde de football.

Après trois ans d'enquête, les mises en examen sont donc tombées ces dernières semaines. Georges Papy, l'ex-président du comité des fêtes de Saint-Louis, et son trésorier de l'époque, François Valéama, devront bien répondre de détournements de fonds publics.

Si les soupçons de prise illégale d'intérêt n'ont pas été suivis par les gendarmes, le versement de 28.000 euros du comité des fêtes à l'agence de voyages Wel'Come Vacances a bien aiguisé la curiosité des enquêteurs.

Alors que le comité des fêtes avait bénéficié quelques mois avant le mondial d'une subvention de 100.000 euros pour une utilisation stricte et validée lors d'un conseil municipal, 28.000 euros seront utilisés pour alimenter l'association Coopération Réunion International (CRI). Une association qui éveillera d'autant plus les soupçons qu'elle était présidée par Roger Hoarau (aujourd'hui décédé), frère du premier magistrat et des proches de Claude Hoarau. L'enquête suit son cours croit savoir le Journal de l'Ile.

--------
Plaintes contre Claude Hoarau pour détournement de fonds et prise illégale d'intérêt
Jeudi 8 Août 2013 - 10:55
.
Lu 2028 fois




1.Posté par Albius le 08/08/2013 12:48
Bonjour à tous, tout cela ne constitue en rien un scoop. Et ce n'est pas terminé, car il reste encore les affaires relatives au CCAS. Il est juste de préciser qu'avec cette nouvelle mise en examen, ce sont deux frères qui se retrouveront devant les tribunaux. En effet, comme indiqué la semaine dernière dans l'affaire du ramassage des ordures, Claude Hoarau devrait se retrouver devant les tribunaux avec un frère de l'un des mis en cause dans l'affaire du comité des fêtes. Pour ce qui concerne les emplois fictifs (on aurait tord de croire que seule la commune de saint-louis est touchée par ce mal), l'instruction suit son cours. Pour le reste, il y a encore sept mois à tenir, et le peuple pourra donner son avis et sa décision: on arrête tout ou "mette enkor la passée!!!".
Il faut remarquer que seuls deux élus se sont désolidarisés ouvertement de cette gestion municipale: Jean René Hoarau et Thierry Vaïtilingom. Depuis quelques semaines, Max Bénard tente de faire croire à l'opinion publique qu'il n'a jamais été de cette majorité là! INCROYABLE, alors qu'il a suivi bon nombre de dossiers, et voter tous les budgets, il tente de nous faire avaler une nouvelle couleuvre. Il a toujours été solidaire, il n'a jamais porté sur la place publique son désaccord et là comme par enchantement: il arrive avec le costume de nouvel opposant. Ah c'est vrai les élections approchent, et l'espoir d'un découpage fait rêver d'un premier fauteuil de Maire à la Rivière!! Bon vent!

2.Posté par tribunal le 08/08/2013 13:32
et c'est qui le prochain sur la liste,
peut-etre titi de st leu qui est venu construire ici à st louis pas tout à fait aux normes

3.Posté par maroco le 08/08/2013 16:56
"MISES EN EXAMEN" !!!!!!!!!!!!!!! Ils en rigolent encore, ça fait des années qu'ils sont mis en examen, et après ? coupables mais pas responsables, donc sursis. La justice est de mèche avec ses gens là, et les journalistes suivent, trop à perdre.
Pour un détournement aussi gros doigt que celui là, il a fallut je ne sais combien de mois à la justice pour réagir un peu, ils auront tous disparus avant qu' une quelconque décision soit prise et surtout personne ne remboursera rien à cette commune endettée. Quant aux futurs remplaçants ........................... à mon avis rien de bon à venir, sauf si quelqu'un vraiment de neuf vient à surgir tel un zorro, mais surtout l'autre CH qui est du même acabit que celui là.

4.Posté par Saperlipopette le 09/08/2013 09:39
"coopération réunion internationale "dites vous bizarre !!!!!, cela nous fait penser à deux choses :
le colonel loubry le bof à cloclo anciennement responsable de la coopération au SDIS " UN TRUC A LA MODE "
L'adjudant chef papy ancien bras fort de cloclo et ancien président du Comité , également grand supporter du colonel dans ses entreprises de destabilisation du SDIS ; étrange tout ça ........

5.Posté par Allo ! la cruche vient de se briser ! le 09/08/2013 17:17
Le Comité des Fêtes est un service à la population essentiellement consacré aux organisations festives et par extension culturelles. De fait, il ne doit en aucune manière souffrir d'improvisations pratiquées à l'emporte-pièce par des individus malhonnêtes, parachutés à des places clés et ne sachant strictement rien à la culture et à l'esprit de la population saint-louisienne.

À l'image de cette ville, la majorité des administrations communales de l'île balancent leurs petits copains à des postes clés. D'ailleurs, celui qui, pompier de son état, officiait au poste de président du comité des fêtes de saint-louis, siège tant convoité par bien d'autres individus encore moins recommandables et possédant à peu de chose près les mêmes attributs, à savoir : aucun génie dans la création d'évènements instructifs, enrichissants et surtout capables d'offrir un intérêt commun à toutes les catégories sociales de la population.

S'agissant des deux flibustiers cités dans l'article ci-dessus, seul comptait pour eux, la vitalité du bilan comptable, c'est à dire l'oseille récupérées lors des fins de manifestations après lesquelles ils ne devaient pas manquer de s'exciter les sens "à la tout y va, la paille et le blé". Ajoutons à cela l'ivresse due aux effluves capiteuses ; le tout indéniablement ponctué par de somptueux banquets entre amis de beuverie.

Grâce à des concours de complaisance, le maire aura confié ses services à vocation festive, à de perfides individus qui, en tout état de cause s'en sont magistralement accaparé le fonctionnement et y sont parvenus à asseoir leur place pour un monopole total. Mais c'était sans compter la perspicacité des pouvoirs publics qui fort heureusement viennent de les surprendre mains et pieds dans le sac pour les y extirper de force.

Suite à cela, comment voulez-vous qu'il en fut autrement d'une situation décadente dans laquelle se trouve le déjanté maire de cette commune ; et encore ne s'agit-il que d'un seul service ! Qu'en est-il des autres ?
Dans l'ensemble, les enquêtes suivent leur cours, mais quand bien même si elles peuvent nous paraitre lentes, des résultats concrets ne tarderont pas à tomber.

Patience donc, le temps travaille pour nous.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales