Société

Première observation du dauphin bleu et blanc au large de La Réunion


Première observation du dauphin bleu et blanc au large de La Réunion
L’association Globice, dans le cadre du programme CéTO*, mené en partenariat avec Kélonia et le laboratoire Ecomar de l’Université de la Réunion, a pu observer vendredi 16 mai au large de Saint-Denis un groupe de dauphins bleu et blanc (Stellena coeruleoalba). Il s’agit d’une première pour la Réunion.

Si un spécimen avait été retrouvé mort, échoué sur la plage d’Etang-Salé en février 2006, l’observation de l’espèce en mer constitue une première pour la Réunion.

"Le groupe était actif, les individus effectuaient des séries de sauts aux environs du bateau. Nous avons rapidement identifié l’espèce, grâce aux motifs caractéristiques que dessinent les bandes colorées qui décorent ses flancs", raconte Liliane, bénévole de Globice qui participait à la mission.

Le dauphin bleu et blanc ne rallonge pas à proprement parler la liste des mammifères marins observés par Globice à la Réunion depuis 2001. Celle-ci, incluant les espèces observées échouées, intégrait déjà le dauphin bleu et blanc. Nous en restons ainsi à 22 espèces recensées pour l’île, depuis l’observation de dauphins de Risso en septembre dernier, toujours dans le cadre du programme CéTO. L’observation de vendredi constitue toutefois la confirmation de la présence de l’espèce au large de nos côtes.

Extrêmement rare à la Réunion, le dauphin bleu et blanc est pourtant commun dans l’océan Indien. Il constitue la deuxième espèce la plus fréquemment observée dans l'ouest de l'océan Indien tropical. Il s’agit d’une espèce pélagique, fréquentant les eaux au large du talus continental, ou les eaux profondes (plus de 1.000 m) au-delà de la pente continentale.

------
*Le programme CéTO consiste en une coopération originale entre 3 structures : Globice, association d’étude des cétacés, Kelonia, l’observatoire des tortues marines de la Réunion et Ecomar, laboratoire de l’Université de la Réunion menant des recherches notamment sur les oiseaux marins et bénéficiant du soutien du Fond Biome et de SFR. Ce programme permet notamment d’acquérir des informations sur les secteurs peu connus, car peu fréquentés, notamment l’Est, le Sud et les eaux du large.
Mardi 20 Mai 2014 - 06:53
Lu 2090 fois




1.Posté par David Asmodee le 20/05/2014 11:08
Pas de dauphin rose ? C'est un signe des cieux. Le PS est mort dimanche.


(Je constate que Noé n'est pas réveillé ce matin. Je le remplace)

2.Posté par Zarin le 20/05/2014 13:24
Les dauphins roses

Boto, le dauphin d'eau douce est de couleur rose !

Le boto ou dauphin rose de l'Amazone ou encore Inie de Geoffroy (Inia geoffrensis) est une espèce de mammifère de l'ordre des odontocètes. C'est un dauphin vivant exclusivement en rivière, donc un dauphin d'eau douce. C'est la seule espèce du genre Inia.
Il ne faut pas le confondre avec le sotalie de l'Amazone, une espèce marine qui s'aventure aussi en eau douce.
Au miocène, l'Amazonie a été couverte d'eau de mer par intermittence. Les dauphins d'eau douce descendraient d'ancêtres ayant peuplé l'océan au miocène et qui auraient pénétré en Amazonie. Ils auraient ensuite évolué pour s'adapter à l'eau douce lorsque la mer s'est retirée.
Les dauphins de rivière semblent rose-orange dans le bassin de l'Amazone, où la vase et la végétation décomposée donnent une couleur de thé au milieu aquatique. Une fois hors de l'eau, les dauphins apparaissent gris pâle, certains avec des marques roses.
-----
Les dauphins roses - Les émanants, ©messagers de la nature
http://messagesdelanature.ek.la/les-dauphins-roses-p538791

3.Posté par noe le 20/05/2014 20:30
dauphin bleu et blanc ...il ne manque le "rouge" !
Notre bon drapeau !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales