Politique

Première analyse du scrutin...

Ça y est, les urnes ont parlé. Et comme souvent, elles ont apporté leur lot de surprises. Tant au niveau national que local. Essayons de les décrypter...


Un incontournable : l'abstention...

Première analyse du scrutin...
Seuls 30% des électeurs réunionnais se sont déplacés hier pour "couler" un bulletin de vote à l'occasion de ces élections européennes. Soit 10% de moins que leurs homologues métropolitains. Comment expliquer une telle désaffection, alors même que la Réunion est l'une des Régions à bénéficier du plus de subventions de la part de l'Europe?

Tout d'abord, force est de constater que ces élections ne rencontrent que peu d'engouement dans toute l'Europe et même que le mal irait grandissant : 50,5% en 1999, 54,6% en 2004 et 57% en 2009... Si la France était seule concernée, on pourrait accuser nos partis politiques qui ont plus tendance à faire des campagnes nationales et à régler leurs comptes que de mettre en avant les véritables enjeux de ces élections.
On pourrait aussi accuser les médias qui ne se sont pas passionnés pour ces élections... Mais le fait que ce soit un phénomène généralisé à toute l'Europe oblige à trouver d'autres explications, et notamment que l'électeur a du mal à s'identifier à une Europe trop éloignée et sans doute assimilée à un "machin" hyper technocratique qu'il a du mal à comprendre.

La démonstration de l'Alliance...

Deuxième enseignement, l'Alliance sauve l'essentiel, même si elle perd 10% par rapport aux dernières Européennes où Paul Vergès était tête de liste. Elle fait de bons scores d'abord dans ses bastions traditionnels comme Le Port (53,92%), La Possession (38,88%), Saint-Louis (51,59%), mais elle étonne également par son score à Saint-Pierre (35,07%) où elle arrive en tête, devant l'UMP du maire Michel Fontaine (28,92%). Seul bémol : Saint-Paul où la liste de l'Alliance arrive derrière l'UMP, même si l'ensemble des voix de Gauche est encore largement majoritaire. Ce score est d'autant plus intéressant que Cyrille Melchior, l'un des candidats de Droite à d'éventuelles municipales, se trouvait sur la liste des Européennes...
Elie Hoarau a donc été élu. On ne peut pas dire qu'il soit à même d'incarner le renouvellement de la classe politique du haut de ses 71 ans... Et toutes nos félicitations au couple qui ne doit pas avoir de grandes difficultés en fin de mois: Monsieur est député européen et Madame est sénatrice! Merci Paul Vergès...
Reste le sous-entendu de Margie Sudre sur différentes radios selon laquelle tout cela pourrait n'être qu'une vaste magouille. Celle qui est encore député européen pour quelques jours a révélé que, selon elle, dans quelques mois, Elie Hoarau pourrait démissionner de son poste de façon à permettre à Maya Césari, la "petite fille" par alliance de Paul Vergès d'accéder au poste tant convoité...
Enfin, comment ne pas rappeler qu'Elie Hoarau a été longtemps absent de la scène politique locale à la suite d'une inéligibilité, conséquence d'une fraude électorale datant de l'époque où il était maire de Saint-Pierre...

Ericka Bareigts rate le coche

Troisième leçon : Beaucoup pronostiquaient une élection d'Ericka Bareigts et hier soir, peu de temps avant la publication des résultats officiels, son entourage se montrait encore très optimiste. Non seulement elle n'est pas élue, mais le PS n'arrive qu'en 3ème position... Dommage pour une candidate qui incarnait le renouvellement de la classe politique et qui avait surclassé ses concurrents lors des différents débats télévisés.

L'UMP sauve les meubles...

Globalement, l'UMP ne se sort pas trop mal d'un scrutin qui, traditionnellement, ne réussit guère aux partis au pouvoir. Apparemment, la crise dont on craignait qu'elle ne pénalise les partis de gouvernement, a profité aux partis de Droite dans la plupart des pays d'Europe. Comme si, dans la tempête économique et financière, les partis de Droite faisaient plus sérieux que ceux de Gauche. Quand tout va bien et que les cagnottes sont pleines, on vote à Gauche qui sait comment dépenser. Quand les caisses sont vides et qu'on est conscient qu'il faut se serrer la ceinture, on fait plus confiance aux partis de Droite...
Deux bémols toutefois : le mauvais score de l'UMP à Saint-Pierre, la ville du président de l'UMP et l'écroulement de l'appareil militant à Saint-Denis. Les responsables de l'organisation de l'UMP ont été incapables de trouver des militants pour tenir les bureaux de vote, mis à part le 4ème canton où Jean-Jacques Morel a maintenu la mobilisation dans l'espoir d'une prochaine annulation. Ce qui a eu pour résultat que dans la plupart des bureaux, il n'y avait qu'un président désigné par la mairie et des assesseurs socialistes...

Les désillusions de Gino...

Quelques jours avant le scrutin, Gino Ponin-Ballom disait à qui voulait l'entendre : "Je ne suis pas venu pour faire de la figuration!". Sous-entendu : "Je suis sûr d'être élu"...
Résultat, il ne fait que 8,28%...
Sans commentaire...
Si, un petit commentaire malgré tout : comment ne pas penser que les électeurs ont condamné la girouette Gino, celui qui a successivement été Jeune Giscardien, membre du Rassemblement pour la Ville de René-Paul Victoria, UMP, puis quasi-socialiste, et enfin Modem proche du PCR pour qui il joue au petit télégraphiste... Encore un petit effort, et il les aura tous fait!

Lundi 8 Juin 2009 - 10:04
Pierrot Dupuy
Lu 1465 fois




1.Posté par bosson le 08/06/2009 12:03
Les peuples d’Europe rejettent l’Union Européenne

7 juin 2009 : Un séisme politique…

Au soir du 7 juin, aucun responsable politique, aucun commentateur n’a réussi à masquer la signification du scrutin : un véritable séisme qui frappe toutes les institutions politiques, et toutes les représentations politiques. Ce 7 juin 2009, par l’abstention massive, les peuples d’Europe ont signifié leur rejet des institutions et de la politique de l’Union européenne. Ce 7 juin 2009 étend à toute l’Europe le NON opposé à la Constitution européenne par les peuples français et néerlandais en mai 2005.

C’est un désaveu de tous les gouvernements et partis institutionnels qui se sont soumis servilement, contre la volonté de leurs peuples, aux exigences de démolition de l’industrie, de l’agriculture, des services publics, exigences dictées par l’Union européenne au service des banquiers et des spéculateurs. D’Est en Ouest et du Nord au Sud, c’est le même rejet : celui des ouvriers de Gdansk qui combattent contre la fermeture de leurs chantiers, celui des travailleurs d’Opel en Allemagne et de Caterpillar en France se dressant contre les plans de licenciements, celui des paysans bulgares et français… Le rejet des « plans de relance » coordonnés dans le cadre de l’Union européenne, qui offrent des milliers de milliards d’euros pour renflouer les spéculateurs financiers faillis. Le rejet des directives qui privatisent les services publics et interdisent toute intervention d’État pour sauver les emplois menacés… Le rejet de l’intégration des syndicats aux plans de l’Union européenne, intégration que les autorités de Bruxelles (appuyées par la CES) veulent imposer aux organisations syndicales pour qu’elles accompagnent les plans de licenciements.

Un rejet… mais tout le monde comprend que c’est déjà plus qu’un rejet. Ce 7 juin, les peuples d’Europe ont exprimé leur volonté de se libérer de la dictature du « libre marché » capitaliste, incarnée par la Banque centrale européenne (BCE), la Commission européenne, avec leur instrument : le « prétendu » Parlement européen.

Oui, une volonté s’est mise en marche : la volonté d’opposer, à l’anarchie d’une « construction européenne » soumise aux appétits insatiables des capitalistes et des financiers par ses traités fondateurs (Maastricht et Amsterdam), une union libre des peuples et des nations libres d’Europe ; la volonté des peuples d’Europe de ressaisir leur souveraineté pour imposer l’interdiction des licenciements dans chaque pays, ouvrir la voie à la nationalisation des grands groupes industriels, et à toutes les mesures de salut public qu’appelle la gravité de la crise.

Une volonté qui traduit une exigence : la rupture avec les institutions faillies de l’Union européenne et de ses traités, et le refus des politiques de « rafistolage » de ces institutions préconisées par différentes formations de la « gauche européenne ».

Dans notre pays, en ce soir du 7 juin, tous les responsables et commentateurs politiques mesurent la signification de cette abstention massive. Le peuple travailleur n’a pas suivi ceux qui voulaient lui faire croire que cette élection pouvait constituer (combinée avec les journées d’action « saute-mouton ») une étape dans le combat qu’il aspire à mener en se rassemblant dans l’unité avec les organisations ouvrières contre le gouvernement.

Dès l’annonce des résultats, le Premier ministre Fillon s’est empressé d’en appeler à la réalisation de « l’unité nationale » face à la crise. L’unité nationale à laquelle appelle le gouvernement Sarkozy-Fillon a pour but de faire passer une avalanche de mesures anti-ouvrières déjà planifiées pour les prochaines semaines.

Les plans de licenciements, dont beaucoup ont été différés pour n’être annoncés qu’au lendemain du 7 juin. La procédure d’urgence parlementaire pour faire entériner la loi Bachelot dans les prochaines semaines. C’est toute l’existence de la santé, du système public de santé, de la Sécurité sociale qui est en jeu. L’annonce par Sarkozy, le 4 juin, que les mutuelles pourraient prendre en charge directement les affections de longue durée couvertes à 100 % par la Sécurité sociale. C’est, en fait, la privatisation de l’Assurance-maladie. Le 5 juin, il a été annoncé que la loi sur la privatisation de la Poste sera soumise au parlement en novembre. La réforme territoriale, préconisée par la commission Balladur, projet de loi d’application prévue à l’automne. Le travail du dimanche, qui ferait l’objet d’une proposition de loi examinée début juillet. Le prêt de main-d’œuvre, avec l’adoption en première lecture à l’Assemblée nationale prévue le 9 juin. Le chômage : l’ancien directeur général de l’Unedic prévoit 900 000 chômeurs de plus dans l’année. Dans la fonction publique, une loi sur la mobilité devrait être adoptée avant la fin du mois de juin afin de permettre d’introduire la notion de licenciement des fonctionnaires. En application de la procédure pour déficit excessif mise en place par la Commission européenne contre la France, des coupes claires dans les budgets publics. La suppression de 35 000 postes de fonctionnaires en 2009. 32 000 personnels précaires de l’Education nationale (AVS/EVS CDD) devraient être licenciés d’ici à la fin juin 2009. Le gouvernement veut imposer en force la masterisation rejetée par les étudiants et par l’ensemble des enseignants dans les prochaines semaines.

Mais Le POI, qui se prononce pour une rupture complète avec les institutions européennes, n’a pas présenté de liste à ces élections. Le POI a concentré toutes ses forces pour aider à réaliser l’unité de tous les partis se réclamant du mouvement ouvrier pour organiser une marche unie de centaines, de milliers de travailleurs pour l’interdiction des licenciements.

Au soir du 7 juin, le POI constate que le rejet massif exprimé par l’abstention traduit l’aspiration des travailleurs et des jeunes à se rassembler, dans l’unité, avec les organisations, pour combattre et bloquer la politique anti-ouvrière du gouvernement et de l’Union européenne.

Le POI rappelle l’invitation lancée à l’ensemble des partis se réclamant de la classe ouvrière et de la démocratie (PS, PCF, PG, NPA, LO) à se réunir dès le 10 juin pour décider, enfin, ensemble, d’organiser la marche unie à Paris pour l’interdiction des licenciements.

Rien n’est plus urgent, rien n’est plus vital que de forger, à tous les niveaux, l’unité pour l’interdiction des licenciements. Dans ce combat, le POI poursuit l’objectif qu’il s’est fixé lors de son congrès de fondation, il y a un an : construire une authentique représentation indépendante de la classe ouvrière.

Rejoignez le POI.

Paris, le 7 juin 2009 – 22 H 30

Les secrétaires nationaux : Claude Jenet, Gérard Schivardi, Jean Markun, Daniel Gluckstein

2.Posté par dudulle le 08/06/2009 12:12
Je suis trés surpris par le score lamentable de la candidate socialiste à saint-paul? Alors qu'à écouter le secrétaire local du parti, les demandes d'adhésionsocialistes arrivaient par vague! par centaine? il est vrai qu'en se classant 17° commune sur 24, on peut se réjouir du renouveau socialiste de saint-paul! n'oublions pas qu'ils ont des élus et que l'appareil municipal était à leurs disposition...Courage...dans trois années , Strauskann peut espérer 5%!

3.Posté par patrick floc'h le 08/06/2009 12:21
Dommage pour une candidate qui incarnait le renouvellement de la classe politique et qui avait surclassé ses concurrents lors des différents débats télévisés.

J'espère que cela est un foutant ?Car n'a surclassé qu'elle même dans son arrogance

4.Posté par Josette Brosse le 08/06/2009 13:21
Si l'ump avait eu une autre tête de liste que Penchard, je pense que Yolaine serait passée. Mais à Paris, ils sont têtus comme des bourriques. Résultat........... le voilà.
Quand même un bon point à Yolaine, n'étant pas connue, souffrant d'un déficit d'image, d'une droite divisée, pas en ordre de marche (et pour cause, le rejet), elle a réussi un coup de force.
Bravo et à présent elle devient incontournable dans le paysage politique réunionnais.
Quant à l'élection de M. Elie Hoarau, le plein de voix a été fait, le PC est au taf. Etre député euopéen avec moins de 50% de votants n'est pas une victoire et pour tous les autres élus non plus.
Les partis politiques devraient analysés en profondeur leur échec, car je le répète être élu avec moins de 50%, les uns et les autres devraient y regarder à deux fois.
Je connais certains électeurs qui ne se sont pas rendus aux urnes, car le projet avec la Turquie n'est pas clair du tout, ne sachant pas ce que fera ou dira le Président Sarkozy sur ce sujet.
L'élargissement avec d'autres pays de l'est a aussi joué son rôle. Comment partager ?

5.Posté par fabienne couapel sauret le 08/06/2009 13:24
A Saint Denis, le PCR ne fait que 9,79 % ! Intéressant.

6.Posté par Choupette le 08/06/2009 13:51
"Dommage pour une candidate qui incarnait le renouvellement..."

Elisabeth est vengée ! Ah, ils ne sont pas sortis grandis de la muflerie dont ils ont fait preuve en lui laissant trimballer sa petite valise.

La droite a lâché du lest en saupoudrant des primes par-ci, par-là. Les autres partis font venir des anciens ministres et les accueillent comme des va-nu-pieds. Ben voilà le résultat.

7.Posté par Témoignage le 08/06/2009 14:17
HOME m ' a influencé!
OUI je témoigne, personne ne se dégagait pour que je lui accorde ma confiance et mon vote.
Alors après avoir vu le film HOme que je recommande à tous et aux enfants aussi et surtout,
je me suis senti poussé par l'élan de donner un signal aux autres en votant écologie...
Dans l'urne, c'est tout naturellement que jai choisi le bulletin écologie...Home rappelle que les politiques en place depuis 50 ont dilapidé nos ressources et qu'il reste 10 ans pour un sursaut...
devant un tel message c'est vrai que je pense que HOME a influencé mon vote...
Et alors? depuis le temps que les mensonges ont guidés nos votes , abstenir ou voter éco... le film tombe à pic!

8.Posté par c le 08/06/2009 14:53
si mi regarde les elections a saint paul mi voie que la député maire y fé 4000 voies elle lé entrain de payé son manque de terrain la case social que elle lé pou fé a saint paul les dépenses inutile que des grosse voiture embauche des personnes du port et possession abandon des nombreux projet. saint paul trois personnes na le pouvoir GAMARUS, MELIN ET BELLO.les socialistes et les verts té contante a zote que des miettes . dorénavant tous ça va changer elle na intéré de partage le pouvoir sinon les verts va faire leurs propre liste parce que mi pense fortement que zote va gagner. avant les elections de mars 2008 lé té prevu que le poste de premier adjoint té y reviens a LASSON la donne un syndicat électicien GAMARUS ou ça nous zava .apres la promi lasson le poste de la sem balnéaire pa de bol la donne MELIN non seulement le poste de directeur mé osi le poste de PDG ( y fot avoir un certain nivo d'école pou ça et plus lé pa légale mi plain les gillois mi voie la zol la dan) pendant ce temps cabri y mange salade et les verts et lasson y reste a terre . dans les journaux madame y ose dire aujourdhui que elle lé majoritaire sur st paul . hien ou té prend a zote pou des bouche trou et zordi ou prend a zote comme otage oté uguette aret un peu don ou voie pa que les saint pauloise y veux plu de ou.

9.Posté par jina le 08/06/2009 15:12
De tt façon gino (...) et la ericka ils risquent pas d'etre au chomage ils cumulent ,c'est grand pere de la pyramide à l'envers qui doit etre content les jeunes sont content

10.Posté par Payet Aliette le 08/06/2009 16:14
Oui, Madame BROSSE : si l'UMP avait gardé Margie SUDRE on n'en serait pas là, et l'UMP ne peut pas gagner avec une anti droite et anti Sarkozyste comme Yolaine COSTE...

11.Posté par Un assuré le 08/06/2009 17:16

Je suis déçu par le résultat du PS, mais je m’en doutais un peu. En effet lors des élections internes du parti, j’étais septique que l’on choisisse comme 1er secrétaire Martine AUBRY mais bon !!! Et puis il faut le reconnaître, on ne l’entend pas souvent et on ne peut pas dire qu’elle soit vraiment une opposante à SARKOZY. Donc, finalement c’est peut être une bonne chose pour le PS d’avoir pris une claque, ils reverront peut-être leur stratégie. Moi, je pense que le PS doit choisir entre un recentrage à gauche ou une coalition avec le MODEM mais pas les 2 en même temps. S’ils veulent rester dans l’état je pense que le PS va à sa perte.
Localement, il y a une analyse que l’on peut faire c’est le résultat du PCR. Personnellement dire qu’il a fait moins bien que la dernière fois c’est peut être vrai, mais reconnaissons que malgré tous ce que l’on entend sur le TRAM train, la MCUR, la route du littorale le PCR fait son plein de voix. Cela prouve bien qu’une majorité des réunionnais son d’accord avec la politique de M VERGES. Le PS va à la prochaine élection régionale présentée une liste contre l’alliance et il va encore perdre !!!!!!

Pour finir, Mm BROSSE je ne comprends ou vous voulez en venir avec vos - 50 % des voix, car votre candidate s'il elle avait été élu sur scrtuin à un seul tour elle n'aurait pas eu non plus + de 50 % des voix - no comment !!!!!!

12.Posté par JUBILATION 57 le 08/06/2009 17:36
Ca me plait moi,une UMP anti sarko!
Bon, ils ont tous gagné quoi!
Quand le peuple s'abstient à + de 70%, bulletin blanc compris, on la ferme ou on propose d'autres moyens de voter pour les élections Européennes!
Le PS et Martine AUBRY vont bientôt rejoindre Marie-Georges BUFFET!
A force de critiquer le SARKO et de ne rien proposer pour le peuple voila ce qui arrive!
Les Verts 16% c'est le score que les Grün faisaient dans les Annéees 1980 en Allemagne à la seule différence que les verts Allemands n'étaient qu'un unique parti politique. Alors que les écolos du (...) sont un une union de plusieurs sectes!
L'histoire est un éternel recommencement, 1925, le Bordel est venu d'ALLEMAGNE! (Je pense à toi GRAND-PERE).

13.Posté par Josette Brosse le 08/06/2009 17:39
Post 11 - J'ai écrit tous les candidats, sont à - 50 %, il y a un réel problème dans notre démocratie. Comment pouvez-vous être élu avec 14 % comme aux Antilles ?
Soit c'est le scrutin ou les électeurs et l'Europe, mais il y a souci.
Nos têtes pensantes énarques devraient se pencher sur le problème ou simplement des gens de bon sens.

14.Posté par William le 08/06/2009 18:37
"Ericka Bareigts ... une candidate qui incarnait le renouvellement de la classe politique et qui avait surclassé ses concurrents lors des différents débats télévisés."

quelle bonne blague !

La tentative de cumul n'a pas fonctionné et c'est tant mieux !

PS : Bosson.... trop long = pas bon !

15.Posté par Crabe la taille le 08/06/2009 18:57
Soit mon cerveau de crabe la taille est trop étroit, soit il y a un problème dans l'argumentation de Josette BROSSE.
L'élection d'Elie n'est pas une victoire d'après MME BROSSE à cause de l'abstention...admettons. On pourrait aussi dire que l'abstention dessert Elie, puisque les participations massives en général renforcent les candidats sortants et-ou majoritaires et qie l'Alliance aurait fait plus avec une participation plus élevée.
Mais bon admettons.
Mais d'après MME BROSSE, le fait que Yolaine ait perdu, dans un contexte d'abstention elle aussi, c'est très positif...
Comprends pas.

16.Posté par Marie-Jos le 08/06/2009 19:44
Chère Madame BROSSE,
Vos commentaires contre Marie-Luce PENCHARD et votre « détestation » » à son égard appellent vous en conviendrez quelques commentaires :

Sur l’ensemble de l’Outre-Mer, l’UMP (menée par la tête de liste Marie-Luce PENCHARD) arrive première position ce qui n’était pas « gagné » compte tenu des coups tordus, des peaux de bananes et des déclarations à quelques jours du scrutin tant en Guadeloupe qu’à La Réunion
Et effectivement sans mandat électif, n’étant pas députée européenne sortante elle a plus qu’amélioré le score de l’UMP qu’en 2004 (à l’époque notre tête de liste était Réunionnaise et députée européenne sortante….)

En 2004 la liste UMP Outre-Mer, menée par Margie SUDRE-DEMAICHE est arrivée en 3ème position

En 2009 la liste UMP Outre-Mer, menée par Marie-Luce PENCHARD est arrivée en 1ère position

« La critique est facile mais l’art est difficile », alors de grâce chère amie cessons de nous en prendre aux autres avec de mauvais arguments.

La campagne sur chaque zone a été faîte par nos candidats et leurs équipes et non essentiellement par la tête de liste.

Dans la zone Océan Indien pour La Réunion l’UMP était représentée par Yolaine COSTES avec Marie-Luce PENCHARD tête de liste et le score est très honorable puisque l’UMP est en deuxième position ce qui n’était pas le cas en 2004….


Ce qui prouve bien qu’il y avait besoin d’un renouvellement de candidat que cela soit la tête de liste ou les candidats pour chaque zone.

Quant au problème de l’abstention (votre post suivant) , étant profondément européenne (sans être une bénie oui oui), nous ne pouvons que le regretter car même si je ne m’endors pas avec l’Europe dès mon réveil elle est dans mon quotidien et il est bien regrettable de ne pas en prendre conscience.

17.Posté par troisbassinois le 08/06/2009 19:44
C'est le début de la fin pour le PCR. Il a peut être été élu, mais il a perdu plusieurs milliers de voix.
Dans cinq ans un autre mouvement sera en tête!

18.Posté par bertel le 08/06/2009 19:53
Quand 60% des électeurs - moyenne nationale - s'abstiennent et que les "zélus" doivent leur siège aux 40% restants moins les votes nuls/blancs, alors il n'y a vraiment pas de quoi pavoiser.

Elus ou pas, tous ces postulants devraient plutôt fortement s'interroger sur les limites d'un tel mode de scrutin et sur ce taux mémorable de rejet du peuple.

Les pêcheurs à la ligne du peuple, eux peuvent continuer à "faire l'école buissonnière des élections" , lorsque d'autres choix qui se profilent et qui engageront durement leur vie quotidienne et l'avenir de leurs enfants seront pris par ces "zélus" par défaut, alors il ne leur restera plus que leurs yeux pour pleurer.

Bertel de Vacoa

PS : A quand le vote obligatoire sous peine d'amende ?

19.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/06/2009 21:16
s'il avait fallu que yolaine coste ne soit pas élu, 'on' n'aurait pas procédé autrement...

20.Posté par fabienne couapel sauret le 08/06/2009 22:07
03 députés en Outre-mer : 03 hommes ! avec une moyenne d'âge.....je vous laisse calculer.......

21.Posté par fabienne couapel sauret le 08/06/2009 22:36
Europe écologie et les Verts en général, que pensent-ils de la MCUR et de l'atteinte à l'environnement puisque son implantation est prévu sur un site protégé, site remarquable à haute qualité environnementale ?
Un film pour la prise de conscience, c'est bien ! Mais maintenant il faut traduire les idées par des actes et protéger réellement l'environnement, au risque de chagriner la pyramide inversée. Alors ?

22.Posté par Josette Brosse le 08/06/2009 22:57
Marie-Jo, je ne déteste pas M.L Penchard. Mais quand il a fallu remettre l'ump en ordre de marche, elle a quand même désavoué le chargé de mission, elle a soutenu la présidente du conseil général pour le choix des vices-présidents, si elle ne l'a pas soutenue, elle ne l'a pas désavouée en tout cas pour preuve elle a été mise en congé du parti, ce qui n'existe pas dans les statuts. (Pour mémoire, I. Dindar et Gino Ponin-Ballom, ont été exclu pour trois ans). Elle a failli réussir à mettre à la tête des états généraux, Françoise Vergès, mais devant le tollé que cela a soulevé, il a été décidé de mettre un haut-fonctionnaire à sa place et qu'elle nommée serait experte transversale.
Pour certaines de ces raisons, objectif Réunion a vu le jour.
Ca fait quand même beaucoup. Pour moi en tout cas.
Cet après-midi, j'ai entendu un interview de sa mère qui a encensé Paul Vergès, peut-être à raison, mais faire un éloge aussi appuyé actuellement et dans le contexte est déplacé.

23.Posté par citrouille le 08/06/2009 23:22
Je confirme que l'UMP Réunion aurait fait un meilleur score si Me Penchard, tête de liste, ne nous avait pas été imposée. Je suis allée voter mais nombre de mes amis ne l'ont point fait. C'est bien dommage. Ca rouspète encore dans les rangs de l'UMP....

24.Posté par NoNo de Basse Terre le 09/06/2009 07:18
Concernant les films HOME et LA VÉRITÉ QUI DÉRANGE je vous conseille vivement de voir un autre document beaucoup moins connu expliquant scientifiquement le réchauffement.

LE CO2 N'EST POUR RIEN DANS LE RÉCHAUFFEMENT !!!

Voir le lien si-dessous :
http://www.dailymotion.com/video/x2bymx_larnaque-du-rechauffement-climatiqu_news

Nono de basse Terre



25.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/06/2009 08:57
nono, fan du mammouth allègre..?

26.Posté par NoNo de Basse Terre le 09/06/2009 11:51
Non, Non, surtout pas fan de quelqu'un, mais je m'interroge et vous pose la question !

D'autres sources ? Oui !

Les japonais confirme que le réchauffement climatique n’a rien à voir avec l’activité humaine !
Comme il fallait s’y attendre, ce rapport publié le mois dernier a été totalement passé sous silence par les médias occidentaux. ??? (Europe oblige !)
Ce rapport a été entrepris par la Société de l’énergie et des Ressources (JSER) qui agit en comité consultatif gouvernemental, tout comme le fait pour l’ONU le Groupe Intergouvernemental d'experts sur l'évolution Climatique (GIEC).

Alors ce que dit et fait allègre je m'en contre fiche !

Comme je vous l'ai dit je préfère me baser sur ma propre opinion !

Et pour mes sources : voila le lien (en anglais)

Cliquez ici pour les sources

Voila !!!

27.Posté par MètAnLèr (nervi culturel) le 10/06/2009 04:52
Pas mal le post de Mme Brosse, ça mérite un petit commentaire

Marie-Jo, je ne déteste pas M.L Penchard.

Allons, qui aurait pu croire une chose pareille? Vos propos à son égard transpirent au contraire l'aménité, la douceur et le respect.

Mais quand il a fallu remettre l'ump en ordre de marche

Comme à la caserne, tu prends ton paquetage idéologique, tu montes au front, tu fais ce qu'on te dit, et surtout tu la fermes: comme c'est aimable.

elle a quand même désavoué le chargé de mission,

C'est intolérable, ces gens qui prétendent avoir une opinion personnelle.

elle a soutenu la présidente du conseil général pour le choix des vices-présidents,

Quel monstre cette Mme Penchard. Elle n'a vraiment aucune limite. On n'en revient pas de tant de malveillance

si elle ne l'a pas soutenue, elle ne l'a pas désavouée en tout cas pour preuve elle a été mise en congé du parti, ce qui n'existe pas dans les statuts. (Pour mémoire, I. Dindar et Gino Ponin-Ballom, ont été exclu pour trois ans).

Là il faut un traducteur Brosse-Français. Le début est à peu près clair: qui n'est pas avec moi est contre moi comme dit Notre Seigneur; donc ne pas désavouer c'est trahir, et pour cela on est mis en congé du parti, bien que les statuts dudit parti l'interdisent (?) le reste...

Elle a failli réussir à mettre à la tête des états généraux, Françoise Vergès,

Crime innommable qui enfreint effectivement la règle sacrée, immanente, suprême, supra-constitutionnelle et inviolable connue de chacun, selon laquelle Françoise Vergès n'a droit à aucune responsabilité au sein de la République, que toute candidature de sa part doit être refusée d'office, et que quiconque la soutient doit être excommunié et exposé au pilori.

mais devant le tollé que cela a soulevé, il a été décidé de mettre un haut-fonctionnaire à sa place et qu'elle nommée serait experte transversale.

Ah mais! On ne va tout de même pas mettre une bonne femme coco alors qu'on a tant de Préfets bien poilus et virils à utiliser, non?

Pour certaines de ces raisons, objectif Réunion a vu le jour.

Rien à voir donc avec des luttes de pouvoir à La Réunion comme se l'imaginent des imbéciles à l'esprit mal tourné.

Ca fait quand même beaucoup. Pour moi en tout cas.

C'est vrai, jusqu'ou iront ces gens? On est glacé par pareilles infamies Vous avez bien raison d'être outrée.

Cet après-midi, j'ai entendu un interview de sa mère

Témoignage capital.

qui a encensé Paul Vergès,

C'est de famille en plus, ce penchant à vénérer le Démon? Ces gens ont vraiment le vice chevillé au corps.

peut-être à raison, mais faire un éloge aussi appuyé actuellement et dans le contexte est déplacé.

C'est vrai, son parti vient seulement de gagner les élections, et il n'a fait qu'inaugurer une vilaine route inutile; rien à voir avec l'oeuvre extraordinaire de Cyril Hamilcaro. Vergès devrait aller se cacher.


28.Posté par El bourracho le 10/06/2009 23:05
Ah bon, la route des tamarins a été inauguré ? En voilà une nouvelle. Flûte alors, rien vu dans les journaux.
Mais, naïvement, je l'avoue, je croyais que c'était le projet de M. Lagourgue ? Là encore, j'ai loupé plusieurs épisodes.
Enlevez-moi un doute : pour le financement, une partie, c'est bien l'Europe ?
Pour le reste, quelle analyse métanler, on voit tout de suite le valet de service.
Au fait, vous, qu'est-ce que vous avez fait de bien ? car, à part vos diatribes contre les uns et les autres, à ce que je lis, rien de constructif.
Vos posts précédents montrent votre culture plutôt, cargouillis, éructations, scato et cie.

29.Posté par MetAnLèr (nervi culturel) le 14/06/2009 03:30
"Pour le reste, quelle analyse métanler, on voit tout de suite le valet de service. "

C'est la meilleure, venant d'un "bonhomme" dont l'activité principale sur ce site est de cirer les chaussures du chef de l'opposition Saint-louisienne et de son amie Mme Brosse.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales