Société

Premier jour des inscriptions à l'Université: Une nouvelle étape qui "fait peur"


Premier jour des inscriptions à l'Université: Une nouvelle étape qui "fait peur"
Ils sont plus de 4.000 chaque année à La Réunion. Pour cette première journée d'inscriptions, plus de 70 élèves se sont rendus au campus Nord de l'Université de La Réunion depuis 8h ce matin. Souvent accompagnés de leurs parents, les bacheliers, qui ont eu les résultats du bac seulement vendredi, avouent avoir peur de cette nouvelle vie qui les attend.

"Il n'y aura pas d'accompagnement ni de petites classes comme on peut trouver au lycée, explique Cassandra, 19 ans. Elle s'est inscrite ce lundi en licence d'Anglais, accompagnée de sa cousine, mais compte faire un voyage linguistique avant d'entamer ses études. "Je me suis inscrite au cas où le voyage ne se ferait pas, mais après être restée quelques temps en Australie dans une famille d'accueil, j'aimerais découvrir les États-Unis et entrer en licence l'année prochaine". Une façon peut-être de décaler le moment qu'elle redoute: "J'ai envie de commencer mes études mais j'ai aussi peur d'être en quelques sortes abandonnée à la fac".

Pour Caliani, 18 ans, "la vie à l'université sera très différente de celle au lycée et c'est vrai que j'ai un peu peur". "Mes amis vont me manquer", ajoute-t-elle. Mais l'enthousiasme s'entend dans sa voix lorsqu'elle évoque les études de biologie qu'elle entamera à la rentrée. "J'adore les SVT et j'aimerais devenir généticienne". Sa maman Jacqueline, quant à elle, est fière de sa fille: "Il n'y a pas de raison qu'elle ne réussisse pas. Elle est grande, je lui fais confiance".

Premier jour des inscriptions à l'Université: Une nouvelle étape qui "fait peur"
"Les parents sont parfois plus craintifs que les élèves, avoue Helno Eiryer, vice-président de l'Unef, le syndicat d'étudiants. A l'entrée du bureau des inscriptions se trouvent des stands qui accueillent les nouveaux arrivants et leur présentent le bureau de la vie étudiante, qui gère les activités sportives et culturelles, les différentes Sécurités sociales, les banques, etc. "La transition entre le lycée et la fac peut être compliquée et les jeunes appréhendent beaucoup", explique-t-il.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 18 juillet, puis du 11 août au 12 septembre. Après avoir pris un rendez-vous sur place ou en ligne, les dossiers d'inscription doivent être remplis, accompagnés des pièces jointes nécessaires et rendus au bureau des inscriptions.

Pierre-Emmanuel Anasthasie, membre de l'Unef:
Lundi 7 Juillet 2014 - 16:37
SH
Lu 965 fois




1.Posté par Thierry le 07/07/2014 22:39
Du titre, j'aurai préféré lire "une nouvelle étape vers la réussite" ... notre société demeure encore trop ancré sur des phénomènes de restrictions, de reculs, pour ne pas dire d'échecs... comme si au bout, un gros méchant loup allait manger tout le monde et qu'il valait mieux rester dehors... Tout au contraire, il faut ouvrir les portes et y entrer faire ce que l'on doit faire et bien.

2.Posté par jayce le 08/07/2014 09:44
Il faut surtout s'accrocher : beaucoup ne passeront pas le premier trimestre (largué car pas le niveau, pas/plus les moyens pour le logement, lassitude d'un système inadapté à certains, mauvaise orientations, ceux/celles qui vont devenir parents....).

Et pourtant, on a là, un superbe outil démocratique . Mais c'est aussi cela sa faille, sa trop grande "ouverture" qui fait que les diplômes perdent de leur valeur tellement ça en devient banale. C'est pourquoi il faut absolument s'accrocher pour aller au delà de la Licence, et se spécialisé. Avoir un Master c'est bien, ça fait jolie sur le CV...mais concrètement, il faut savoir faire qqch de pratique. Donc, en choisissant la fac, aller au bout. ce qui prendra du temps, mais la plupart sont jeunes, donc, profité de ce laps de temps pour vraiment pousser loin mais en vous spécialisant dans un domaine. Quitte à quitter la fac pour s'orienter vers qqch d'autres de plus sélectif mais qui exige un seuil minimum de diplôme(s) à la fac. Profité aussi des activités sportives que vous offres la fac, une fois adulte, le prix et les opportunités ne sont plus les mêmes.

Pour ceux et celles qui pourront partir loin, n'hésitez pas. Oublier le/la chéri(e), de toute façon, ç nourrit pas ça. Bonnes chances à vous et agrippez vous, car beaucoup vont déchanter.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales