Société

Premier atelier sur le "risque requins" : Lancer au plus vite des études scientifiques


 
Depuis 9h30, le premier atelier piloté conjointement par la direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL) et la direction de la mer Sud océan Indien (DMSOI) a débuté.

Les intervenants vont parler tout au long de cette matinée de "l'amélioration des connaissances sur les squalidés, sur les modalités d'évaluation et de gestion du risque". Cette réunion va permettre de mettre à plat la connaissance scientifique en matière de requin et de lancer, au plus vite, des études scientifiques.

"Nous allons examiner un cahier des charges et évoquer la mesure "prélèvements" décidée par le Préfet", indique le représentant de l'Etat en préambule de l'atelier. Ce dernier a d'ailleurs demandé à tous les intervenants que les débats se fassent dans un respect mutuel et de manière dépassionnée.

Fabienne Couapel-Sauret, conseillère régionale, a expliqué que "cette démarche scientifique est nécessaire, mais longue. Elle salue la logique de travail partenarial pour que les drames comme ceux connus précédemment ne se renouvellent plus".

Emmanuel Séraphin, adjoint à la mairie Saint-Paul, a quant à lui expliqué qu"'une commune seule ne peut répondre à ce problème complexe. Chacun peut et doit apporter ses compétences en la matière".

Le 2ème atelier aura pour objet "l'information et la prévention sur le risque requin" et le 3ème atelier, "la gestion opérationnelle de l'alerte requin".
Vendredi 23 Septembre 2011 - 10:47
Lu 1082 fois




1.Posté par obiwan le 23/09/2011 11:12
ha on a besoin de la recherche maintenant alors que ç a fait des années que les subventions de recherches sur ces thématiques sont rejetées par les institutions de l'état et de la région

2.Posté par mac le 23/09/2011 11:34
quelle réactivité , c'est avec urgence que l'état ,les collectivités, les élus , se sont emparés du dossier ( requin ) faut croire que c'est une priorité aujourd'hui . tandis que le réseau routier , bouchonne , qie l'appareil de formation professionnelle fonctionne à vue sans un véritable shéma prospectif , que nos jeunes formés peinent à trouver un débouché ,que le taux du RSA flirt sensiblement avec ceux qui ont une activité , qu'au pôle emploi les files d'attente s'allongent.
on réfléchi sur le risque requins, c'est bien demain vous aurez sans doute à agir avec la même celérité sur la question sociale reunionnaise .

3.Posté par SSR ( Syndicat des Squales Réunionnais ) le 23/09/2011 12:28

4.Posté par pierre le 23/09/2011 13:03
Nous avons créé un parc marin protégé afin que les espèces se reproduisent en toute tranquillité,
parmi les espèces qui s'y développent il est normal d'y trouver le requin.
Ces espaces protégés sont situés sur la côte ouest où se trouvent également les stations balnéaires
avec toutes les activités nautiques qui y sont liées.
Ailleurs, la pêche est autorisée et l'appauvrissement de ces zones en poissons fait de la côte ouest
et notamment de la réserve marine un vivier et donc un garde-manger alléchant.
Les espèces non sédentaires du large et même des zones côtières alentours peuvent s'en rapprocher pour se nourrir.
La zone de Boucan est grande ouverte sur la mer (ce n'est pas un lagon protégé par un récif)
et la réserve très étroite.
Elle se confond précisément avec la zone de bain et de pratique du surf et bodyboard
(nous y avons vu cette saison des baleines en en pleine zone de baignade, spectacle garanti).
Cette zone est particulièrement exposée, les surfeurs et bodyboardeurs, opérant plus au large que les baigneurs, plus isolés, ressemblent à des tortues ou autres proies.
Le risque est grand et les accidents surviennent, jusqu'aux drames récents...

En résumé:
Boucan (et Roches Noires):
réserve marine peu étendue = garde-manger sur un périmètre restreint
pratique de surf ou bodyboard au périmètre du petit garde-manger = proies faciles
requins = danger et prédation sur la zone

Notons également:
L'élevage de poisson en baie de St Paul qui attire mais ne nourrit pas les squales
Les bouées (mini DCP) qui ponctuent toute la périphérie de la réserve, que l'on peut assimiler
aux miettes de pain laissées par le Petit Poucet aux requins pour trouver la zone de bain
Les ravines qui rejettent plus qu'auparavant à cause de l'urbanisation, renflouées par les eaux sales
ou de pluie captées par une plus grande surface d'asphalte et de toitures.
La ravine de boucan qui a débordé plusieurs fois cette saison... en hiver?? (précipitations inhabituelles)
L'eau qui y coule n'y est même plus ralentie et encore moins absorbée
depuis qu'une association la tond régulièrement (pour en faire un parcours de golf?)
La lenteur de nos responsables, leur réactions inappropriées, leur incompétence, ...
L'incohérence dans les projets: sports nautiques (surf,..), réserve, station balnéaire,
urbanisation, entretien des espaces (ravines,..), pêche, bain, activités touristiques,
pisciculture, agriculture (à 100m de la côte), épuration, commerce, IRT...
Apprentis sorciers??

5.Posté par Kaniar-Tine le 23/09/2011 13:53
Oté goyaves de France i mank pas autour la table là??A remarquer que les sports de plage (bodyboard, surfs,planches etc..) et même MNS lé pas vrément l'affaire du ptit kréol lambda!!C'est sans doute une des raisons pour laquelle le requiniticide n'a jamais été une priorité pour nos élus.Maintenant que la sécurité des "marcheurs sur l'eau" est en phase d'être accouchée, la communauté de Alerte à Malibu Péi va pouvoir bénéficier des garanties des Assurances. Autant pour garantir sa case contre le vol votre Assurance pose des conditions (alarmes, sécurité et protection des accès,barreaux ou stores..), autant elle en pose s'agissant des sports nautiques à risque.Oui mais sauf que sécuriser la mer coûte la peau des fesses et qu'il fallait un payeur!!!Le reste c'est du blablabla

6.Posté par Thierry le 23/09/2011 14:16
L'efficacité d'un atelier REQUIN en costume-cravate??? j'y aurai vu plutôt masques, palmes et tuba ...

OUHAI, mais y a les petits fours après....

Les organisateurs du Manapany Surf Festival ont été plus EFFICACE et avec moins de moyens qu'eux.... autour de cette table RONDE... L'argent qui y aura été dépensé devrait être utilisé pour COPIER-COLLER le procédé mis en oeuvre à Manapany et en plus cela créerait des emplois de "plongeurs-guetteurs- en plus de ceux des MNS... Les réunionnais (créoles, zoreils, chinois, etc...) tout le monde serait content et non plus dressé les uns contre les autres, les surfeurs seraient contents, les touristes reprendraient confiance, ET VIVE LA VIE, VIVE LA NATURE.... L'Homme conjugue plaisirs, loisirs et intelligence au profit de la nature ET SANS DETRUIRE QUOIQUE CE SOIT, de quelque façon que ce soit....

BRAVO AUX ORGANISATEURS DE CE FESTIVAL A MANAPANY POUR LEUR INTELLIGENCE sans faire de table ronde ni de propagande politique ... JUSTE DANS L'ESPRIT DU SURF, le VRAI SURFEUR.... Contrairement à ces "enfants pleurnichards de l'OUEST qui ne respectent ni la nature ni les lois, ni leur vie, ni la vie en général"...

AU Passage, face à cela, j'ai TRES HONTE pour tous ceux qui ont des projets de massacres de requins.. Je ne vise personne (Préfet, Région, etc) .... Je ne vise vraiment personne ni tous ces costumes-cravates venus faire l'intéressant (pour de l'argent) et au final ne RIEN PONDRE qu'un projet de TUERIE MASQUé.... des requins

7.Posté par bertel le 24/09/2011 10:17
"4.Posté par pierre le 23/09/2011 13:03 "

Excellent !

Manque juste de citer que dans l'ouest... ceux qui plombent la sécurité... qui en vivent pour certains et la font subir aux autres à cause de l'insécurité qu'ils créent avec leurs déchets et leur installation sauvage justifient l'incompétence des élus .... en ne votant pas !.

Morceau choisi :
"L'eau qui y coule n'y est même plus ralentie et encore moins absorbée
depuis qu'une association la tond régulièrement (pour en faire un parcours de golf?)
La lenteur de nos responsables, leur réactions inappropriées, leur incompétence, ...
L'incohérence dans les projets: sports nautiques (surf,..), réserve, station balnéaire,
urbanisation, entretien des espaces (ravines,..), pêche, bain, activités touristiques,
pisciculture, agriculture (à 100m de la côte), épuration, commerce, IRT...
Apprentis sorciers?? "


Bertel de Vacoa

8.Posté par bertel le 24/09/2011 10:18
"Premier atelier sur le "risque requins" : Lancer au plus vite des études scientifiques

Dont acte ! Comme quoi je ne dis pas que des conneries !

Bertel de Vacoa

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales