Société

Prélèvements de requins : Une mesure inadaptée pour répondre "à la pression populaire"?


Prélèvements de requins : Une mesure inadaptée pour répondre "à la pression populaire"?
Souvent présentée comme une mesure indispensable par la communauté des surfeurs, les prélèvements de requins ont du plomb dans l'aile depuis que le tribunal administratif a ordonné la suspension de l'arrêté préfectoral les autorisant dans le périmètre de la réserve marine. Pour Mickaël Hoarau, qui participe aujourd'hui au séminaire consacrée à la gestion du risque requin, cette mesure serait inefficace et répondrait uniquement à la pression populaire qui fait suite à l'émotion suscitée par une attaque mortelle.

"C'est un sujet sensible (...) C'est surtout en raison de la pression populaire que les programmes d'abattage sont mis en place. (...) Comme le disait l'expert australien (NLDR : Christoper Neff) l'expérience a été faite dans de nombreux pays dans le monde. Malheureusement, les retours scientifiques n'ont pas montré d'améliorations sur la sécurité. Les espèces tuées sont remplacées par d'autres ou finissent par revenir", explique le spécialiste, chef de projet océan Indien pour NCC Environmental Services, au Cap, en Afrique du Sud.

"C'est la responsabilité de chacun"

Selon lui, il s'agit au mieux d'une solution à court terme mais nullement d'une mesure susceptible de régler le problème de façon durable. "Ces 25 dernières années, Hawaï a mené ce type d'opérations mais les résultats n'ont démontré aucune amélioration sur les attaques de requins". D'où l'intérêt pour lui de s'inspirer des nombreuses expériences et études qui existent à ce sujet partout dans le monde. L'objectif du séminaire, on le rappelle, consiste à dégager des mesures adaptées au contexte réunionnais. De son point de vue, il faudrait d'abord privilégier l'information, la communication, la surveillance et l'éducation environnementale des usagers de la mer. "C'est la responsabilité de chacun de savoir, lorsqu'on va dans l'eau, que le risque zéro n'existe pas", rappelle-t-il.

Plutôt que de se concentrer sur les requins, Mickaël Hoarau suggère de faire baisser le risque pris par les usagers de la mer. Les bonnes vieilles recommandations sont donc plus que jamais d'actualité : ne pas rentrer dans l'eau dans les zones à risque, privilégier certaines heures de pratique et veiller à ce que l'eau ne soit pas turbide. Bref, toutes les composantes d'une pratique responsable.


Mercredi 10 Octobre 2012 - 14:10
Lilian Cornu
Lu 1853 fois




1.Posté par JORI le 10/10/2012 14:40
"Prélèvements de requins : Une mesure inadaptée pour répondre "à la pression populaire" ? ", c'est une évidence car à combien devrait se limiter, si limite il y a, le nombre de prélèvements et pourquoi ce nombre?. Purement stratégique, rassurant, et s'il y a d'autres attaques que dira t on des prélèvements?. Et je suis bien d'accord pour l’avoir toujours dit ""C'est la responsabilité de chacun de savoir, lorsqu'on va dans l'eau, que le risque zéro n'existe pas", même après avoir tué un très grand nombre de requins. Ceci dit et sans compter D.Derand, je vois des personnes nager ici et là et pourtant pas encore d'attaque de requin, que doit on en déduire?.

2.Posté par VOX le 10/10/2012 14:42
(...) "il faudrait d'abord privilégier l'information, la communication, la surveillance et l'éducation environnementale des usagers de la mer.(...)

Et où est la sécurisation là dedans ?

vu le nombre d'observation faites régulièrement; (dixit les pécheurs PRR et l'équipe de mr Gazzo; et certains scientifiques objectifs) je ne vois pas ce qui permettrait de réduire le risque pour les usager de la mer...communiquer c'est bien joli mais qu'est ce que l'on fait du risque ?

En ce moment beaucoup de personnes retournent dans l'eau...la prochaine attaque pour quand ?
Ce sera encore la faute des surfer qui n'auront pas écouter les recommandations ?
A savoir regarder le surf à la télé maintenant que l'on ne peut plus mettre un pied dans l'eau.

3.Posté par bruce le roi des cretins le 10/10/2012 16:13
au fait, quand est ce que zinfos nous fait un article sur le recapitulatif des mensonges d'OPR?
pas seulement les conneries d'histoires de garde manger, de bouées DCP, mais les simples observations d'ailerons qui deviennent "des charges de requin agressifs".

ces bougs là s’avèrent aussi mytho qu'Escatefigue avec la sardine du port de Marseille

4.Posté par bruce fan de didier Derand le 10/10/2012 16:18
Bravo à Didier Derand le précurseur qui a le premier osé dire tout haut ce que les spécialistes étrangers viennent de dire. La presse aura eut beau moucater le personnage, il n'en reste pas moins que son propos etait juste fondé car quoiqu' en pense les pisses vinaigre le bonhomme maitrise son sujet tant sur le plan scientifique que juridique.

5.Posté par Toby or not Toby le 10/10/2012 17:42
A VOX (post 2) :
Ah tu veux de la sécurisation ??? Sais-tu que la sécurisation des routes, par exemple, passe par la limitation de la vitesse, du gabarit et du nombre de véhicules à moteurs...

La sécurisation des spots de surf passe donc par la limitation du nombre de pratiquants, des horaires "d'ouverture", des types de pratiques, des spots ouverts, etc.

Pas sûr que les "surfeurs", très individualistes et égocentriques au vu de la récente polémique, soient eux-même d'accords pour la "sécurisation" qui sera une atteinte à leur liberté individuelle de "risquer leur vie"...

C'est un sport individuel pour lequel "ils" (les surfeurs) demandent des infrastructures collectives (vigies, filets, etc.). Il y aura forcément des restrictions techniques et financières... Même si vous êtes dans le top 10 mondial du 100 m, vous ne pouvez pas utiliser les pistes d'athlétisme de Champfleuri ou de Petite Ile à votre guise, il vous faut composer avec les autres usagers, les horaires des gardiens et les jours où l'entretien est effectué par les services municipaux...

C'est quoi ce sport individuel et individualiste où les contribuables devraient payer la sécurisation de tous les sites ? En montagne, il y a des pistes (sites sécurisés) et le hors-piste (à vos risques et périls). En mer, celà doit être pareil...

Et moi, je refuse de payer pour aseptiser l'océan entier ! Si tu veux surfer, accepte les risques !

6.Posté par Mwa la pa di le 10/10/2012 17:45
Bien sur c'est une ineptie que de vouloir prélever des requins. Une étude aux USA et Australie montre que l'on doit s'adapter aux requins bouledogues. le film Un requin dans la ville sur Géo. Des études existent et sont suffisantes sans pour autant faire comme le prefet : la ciguatéra : c'est nous prendre pour des CONS

7.Posté par gros le 10/10/2012 18:04
Etrange cette affirmation : « Quand on prélève 1 requin, il est aussitôt remplacé par un autre ». Dans ces conditions, l’espèce n’est plus en voie d’extinction, puisqu’elle s’auto-régénère aussitôt. Pourtant ces mêmes experts nous expliquent que le requin est en voie d’extinction !!!

Encore de la désinformation des lobbys pro-requins.

Avant on pêchait le requin pour le manger, avec cette pression anthropique constante, on observait peu d’attaques dans l’ouest. Depuis 3 ans, le requin n’est plus pêché, entraînant une explosion des attaques, explosion jamais observée jusqu’alors sur une si petite portion de littoral .

Solution : des drum-lines permanentes, si les prélèvements ponctuels ne sont pas efficaces ?

8.Posté par Maman bobo le 10/10/2012 18:55
Oh.... demain, il y en a qui font chialer !!!

9.Posté par VOX le 10/10/2012 19:14
Ceux qui l'ouvrent le plus sont ceux qui ne connaissent rien au sujet...comme d'habitude.

En ce qui me concerne, mes impôts payent toutes les infrastructures publique des sports que je ne pratiquent pas. Et je suis heureux de contribuer à l'épanouissement sportif de mes concitoyens.

Il est grand temps de mettre le surf au même niveau que les autres sports...;)

Et je rajouterais que jusqu'à présent, on a jamais rien demandé à personne...mais vu que le domaine public doit être sécurisé (c'est une obligation de l'état) et vu le nombre de mort et de blessé grave, on peut dire que l'état est en retard pour la sécurisation...

va falloir soit:
payé des sécurisation exhorbitantes...........ou laisser faire les pécheurs locaux :)

De toutes façons je vous rassure...ça pèche bien comme il faut...et dans la légalité.

Le reste, c'est de l'acharnement anti-surfer...rassurez vous, on vous emmerde.

10.Posté par bruce le 10/10/2012 20:36
9.Posté par VOX
rassurez vous, on vous emmerde.


lol chassez le naturel, il revient au galop!

11.Posté par firinga de st Leu le 10/10/2012 20:42
on perd beaucoup de temps avec les assistés et les paranos de la drum line et pendant ce temps pas un mot sur l'amelioration de la qualité de l'eau, les boues de moins en moins exceptionnelles , les eaux usées qui se déversent sur les spots de surf.

C'est quand meme ahurissant que depuis des années qu'on voit des algues vertes signe incontestable de pollution sur le spot de 3 bassins les surfeurs soient restés indifferents depuis ce temps.

12.Posté par réyoné le 10/10/2012 20:42
"C'est quoi ce sport individuel et individualiste où les contribuables devraient payer la sécurisation de tous les sites ? En montagne, il y a des pistes (sites sécurisés) et le hors-piste (à vos risques et périls). En mer, celà doit être pareil..."

le surf est un sport individuel, qui se pratique sur plan d'eau collectif !
Tu parles de la montagne, et ces sites sécurisés ! trés bien ! il faut pareil en mer ? trés bien !
et en mer,où sont,à l'heure actuelle à la Réunion, les sites sécurisés pour surfer,en ski ils ont des pistes sécurisés et du hors-piste, où sont les spots sécurisés pour surfer, je t'écoute ?

13.Posté par Mickael Ho le 10/10/2012 21:08
@Vox

tu as tout faux dans ton délire d'assisté. Comme il a déjà été expliqué :Les collectivités ont un devoir de sécurité lorsqu'elles ont fait des aménagements ,pour le reste le devoir est d'informer sans plus.

"De toutes façons je vous rassure...ça pèche bien comme il faut...et dans la légalité.
Le reste, c'est de l'acharnement anti-surfer...rassurez vous, on vous emmerde"
Tu sembles être au bout du rouleau ;) Pète un coup ça ira mieux !


14.Posté par john waro le 10/10/2012 21:44
par le fait? ou k'il le ban irrevarseables t'aient fait zot vaillant pour le kosement anglais ensemb le zetudes report shark?

15.Posté par VOX le 10/10/2012 21:45
10.Posté par bruce le 10/10/2012 20:36 | Alerter
9.Posté par VOX
rassurez vous, on vous emmerde.

lol chassez le naturel, il revient au galop!

Ton naturel à toi c'est de t'acharner contre nous...donc je persiste et signe....ça s'adresse à toi.

16.Posté par JORI le 10/10/2012 22:22
9.Posté par VOX le 10/10/2012 19:14
"payé des sécurisation exhorbitantes", mais comme la sécurisation des routes cela impliquera des contraintes. Etes vous prêt à accepter des contraintes?.
Vous qui avez l'air d'être le seul à connaître le sujet, comment se fait il que certains vous contredisent sur les obligations de l'Etat?.

17.Posté par rectificatif le 10/10/2012 23:13
"en raison de la pression populaire" Faux. En raison de quelques gueulards, surtout liés au business, qui ne sont pas représentatifs des surfeurs. Remettons les choses à leur place.

18.Posté par contribuable le 10/10/2012 23:21
9.Posté par VOX le 10/10/2012 19:14
Encore un qui preche pour l'assistanat! Depuis quand on doit payer pour "sécuriser l'océan" pour glisser sur des vagues. Alors que les impôts explosent? 900€ le requin à notre charge?

De toutes façons je vous rassure...ça pèche bien comme il faut...et dans la légalité. Le reste, c'est de l'acharnement anti-surfer...rassurez vous, on vous emmerde.
Dans la totale illégalité serait plus exact.
Et l'insulte envers les lecteurs du forum, bon, on a compris, pas d'arguments --> insulte.
Lamentable, et rien à voir avec l'esprit free surf. A mille lieues de la mentalité de ce type.

19.Posté par Jean-Jacques LANQUETOT le 11/10/2012 02:33
1) coupons leur les vivres, en vidant ou supprimant le garde-manger;
2) traitons les causes de turbidité, en traitant les rejets en mer
2 actions très politiques courageuses et qui ont un coût , à décider aux niveaux des décideurs concernés, soit aux plus hauts niveaux.
Et peut-être que la chasse au requin devienne un sport, sans être un abattage organisé...

20.Posté par Ecolocharclot le 11/10/2012 08:09
Je n'ai pas encore eu les conclusions de cette dernière réunion mais comme le souligne firinga de St Leu s'ils n'ont pas abordé les questions centrales de l'assainissement des eaux usées et des ravines alors le débat est à mon sens stérile.
Une fois de plus !

21.Posté par VOX le 11/10/2012 12:30
JEN AI MARRE DE FAIRE DU SURF SUR MA PLECHTACHON §JE DEMANDE O PREFET DE AGIR ET TRES RAPIDEMENT ? IL Y A DANGER DE MORE §§
CE QUI PARLENT LE PLUS NE CONAISSE RIEN COMME DAB
RIP RIP RIP RIP RIP RIP RIP RIP RIP

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:36 Les Miss France vivent un "enfer" à la Réunion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales