Politique

Préférence régionale: l'AJFER fait des propositions à Patrick Lebreton

L’AJFER-Nou lé kapab a été reçue par Patrick Lebreton, hier. Le député, chargé d'un rapport sur "l'Emploi des Ultra-marins sur leurs territoires", a écouté les propositions de l'association sur ce sujet. Voici le compte-rendu de cette rencontre, communiqué par l'Ajfer:


Préférence régionale: l'AJFER fait des propositions à Patrick Lebreton
Une délégation de l'AJFER-Nou Lé Kapab a été reçue, ce mercredi 25 septembre, par le Député-Maire Patrick Lebreton, Christine Soucramanien et Béatrice Vélia, conseillères régionales, ainsi que les collaborateurs parlementaires de M.Lebreton.
 
Après avoir menée campagne durant plusieurs semaines pour que toutes les organisations soient reçues, le rapport prévu initialement le 2 septembre a été repoussé afin, entre autre, de permettre la concertation avec l’ensemble des acteurs. 
 
Lors de notre rencontre, nous avons pu, durant une heure et demie, échanger avec M.Lebreton sur l’emploi des Ultramarins dans leur territoire. Au cours de cette discussion, positive et constructive,  nous lui avons exposé nos propositions autour de la Priorité à l'embauche des réunionnais, dont certaines ont semblé retenir son attention. 
 
Nos propositions :
 
- La totale transparence des recrutements afin de garantir l’égalité des chances (secteur public et privé)
 
- Adapter le nombre de postes ouverts aux concours en fonction des besoins réels de l’île dans tous les domaines. 
 
- Changer le système de mutation des fonctionnaires ultramarins pour faciliter leur retour dans leur pays (revenir à l’ancienneté de la demande pour les policiers et généraliser le système de bonification de 1000 points à l’ensemble des corps de la fonction publique)
 
- Obligation pour tous les employeurs de déposer, entre autre, leur offre d’emploi au Pôle Emploi. Aujourd’hui, 55% des offres d’emplois de La Réunion ne passent pas par le Pôle Emploi. Le reste des offres passent par les boîtes d’intérim ou le « bouche à oreille », alors que le Pôle Emploi n’a aucune difficulté à répondre au 45% des offres d’emploi qu’il reçoit. Une fois l’offre déposée au Pôle Emploi, libre ensuite à l’entreprise de la publier ailleurs. Cela suppose également le renforcement des moyens humains et financiers de Pôle Emploi par la mise en place d’un « service publique unique de l’emploi » qui regrouperait l’ensemble des acteurs existants (Embauche de personnels, ouverture de guichet de proximité Pôle Emploi).
 
- Faire délivrer par le Pôle Emploi une "attestation d’absence de compétence locale" avant d’embaucher à l’extérieur. A compétence égale, la priorité doit être donnée aux Réunionnais. L’employeur doit justifier de sa recherche localement avant de chercher à l’extérieur. Libre ensuite au demandeur d’emploi de refuser le poste. 
 
- Répertorier les Réunionnais partout dans le monde afin de pouvoir les informer des postes disponibles localement, correspondant à leur profil.
 
- Dresser les besoins en emplois des secteurs publics et privés sur au moins trois ans afin d’ouvrir les concours aux nombres de places disponibles et de mettre en place des formations adaptées, aboutissant à l’emploi.
 
Nous espérons que l'essentiel de nos propositions se retrouveront dans le rapport de M.Lebreton. Un rapport annoncé finalement pour la mi-octobre et qui contiendra une vingtaine de propositions, dont certaines prioritaires. D'ores et déjà, une de nos propositions a été retenue, à savoir, revenir sur l'ancienneté de la demande pour les fonctionnaires ultramarins dans la police.
 
L'AJFER-Nou Lé Kapab reste mobilisée à la sortie de ce rapport, qui est très attendu par la population. Nous maintiendrons également le rapport de force pour que ce rapport contienne des propositions concrètes, mais surtout qu'il soit suivi de décisions gouvernementales. 
 
Pour l’AJFER – Nou lé kapab,
Gilles LEPERLIER
Président
Jeudi 26 Septembre 2013 - 09:55
Lu 939 fois




1.Posté par Bon sens le 26/09/2013 11:10
Après avoir déballé son grand catalogue à la Prévert du FOKON YAKA qui imposedes mesurettes qui ne créent pas d'emplois,...
Les Nou lé kapab de cette association ne pourraient-ils pas exigés de nos élu-e-s cumulards un seul poste pour un seul mandat pour libérer de la place pour des jeunes et surtout démontrer leurs capacités à créer des emplois autrement qu'en faisant preuve de démagogie ???

2.Posté par nico le 26/09/2013 11:14
Pourquoi pas, mais qu'est-ce qu'on entend par "un réunionnais" ? C'est quoi la définition ? On ne peut pas reconnaitre des droits à une catégorie sans la définir précisément.
L'AJFER pourrait elle répondre ? Merci.

3.Posté par Zbob le 26/09/2013 12:51
la préférence régionale c'est appartenir au PCR moribond et se faire embaucher par les petits copains..
Quant à la définition de ce qu'est un Réunionnais , ils se gardent bien de la donner car ça remettrait la "réunionité" de certains de nos grands baratineurs politiques en question...

4.Posté par tijean le 26/09/2013 13:11
"Répertorier les Réunionnais partout dans le monde afin de pouvoir les informer des postes disponibles localement, correspondant à leur profil." lol

On voit bien la médiocrité de ce sinistre personnage. Si on faisait la même chose avec les réunionnais de métropole je ne sais pas où je serai aujourd'ui.
Qu'est ce qu'un Réunionnais???

5.Posté par JORI le 26/09/2013 13:21
Quelle est la position de l'AJFER ek Leperlier au sujet de la nomination de Nathalie Puvilland à un poste qui aurai pu (du) revenir à un(e) métro????. Enfin si on souhaite rester cohérent avec la logique de la régionalisation de l'emploi!!!. Sans parler du poste de 1er ministre que R.BARRE a soufflé à un autre métro à l'époque.

6.Posté par Nono le 26/09/2013 14:00
N'en déplaise à ces fokonyaka, les employeurs sont encore libres de choisir qui embaucher. Devoir justifier de son choix à pôle emploi, non mais quelle bande de rigolos.

7.Posté par le vieux singe le 26/09/2013 18:41
- Changer le système de mutation des fonctionnaires ultramarin[ pour faciliter leur retour dans leur pays ]b(revenir à l’ancienneté de la demande pour les policiers et généraliser le système de bonification de 1000 points à l’ensemble des corps de la fonction publique)
j'ai du mal lire je pensais que le pays était la FRANCE mais je vois que c'est la Réunion , bien bon à savoir deux sortes de Français les uns et les autres où donc est passée ma République d'égalité ;
au fait LEBRETON les impôts locaux vous vous foutez de la gueule de qui ?

8.Posté par Tsardyne Robert le 26/09/2013 21:15
Alors Zil ot goni léplin ou vive enkor ? tension pankar banna y remonte un peu tro y trouve ote ti mémé lé zorey ! enplusse kessa lévré.

tortu wapa sake

9.Posté par L' INDÉPENDANT le 26/09/2013 22:37
Et dire qu'en métropole, c'est le FN qui est pour la préférence NATIONALE!!!!
Ici, les socialos sont pire que le FN, ils veulent la préférence RÉGIONALE!!!!!
En métropole, les socialos sont contre la préférence NATIONALE !!!!!!
Ici, c'est le contraire, ils réclament NON PAS la préférence nationale, mais pire, la préférence RÉGIONALE, mais ce qui ne les empêchent pas de courtiser l'électorat d'origine étrangère, comprenne qui pourra.....
Serais ce de la simple démagogie ?
Et après, certains politiques se demandent pourquoi certains électeurs ne votent plus, ou alors, ils se tournent vers le FN !!!!!!
On se demande bien pourquoi ?

10.Posté par SIMPLE REUNIONNAIS LAMBDA le 27/09/2013 12:09
Monsieur Leperlier Gilles ,commencez par balayez devant votre porte ,la porte des municipalité communistes de l'île : "des goyaves de France " comme vous dites y sont employés et ces postes pourraient être occupés par des locaux !!!

11.Posté par chris le 27/09/2013 14:49
a nico post 2.
Je ne comprend pas pourquoi on cherche toujours à définir ce qu'est précisément "un réunionnais". Pour moi, la réponse est évidente !! On ne peut pas renier qui on est, ses origines, ses racines, sa culture, en disant par exemple, que je suis marseillais car je vis à Marseille.Si on prend l'exemple d'un réunionnais qui vit dans le nord de la France, en Bretagne, on ne dira pas de lui qu'il est breton (à moins qu'il y soit depuis des décennies, et quand bien même ...!!). On dira que c'est un réunionnais installé en Bretagne. Même exemple avec la Picardie. On ne dira pas de lui que c'est un ch'ti, et on ne dira pas non plus que c'est un picard. Il sera un réunionnais installé en Picardie. Et allez demander à un Corse, de définir ce qu'est précisément "un corse"... J'imagine déjà la réponse... Pour la Réunion, c'est la même chose. Un réunionnais, c'est quelqu'un originaire de la Réunion, avec sa culture, et tout ce qui va avec... Il n'y a qu'à la Réunion qu'on cherche à définir ce genre de chose! (dans quel but et pour arranger qui ?) Dans les autres départements, ce n'est apparemment pas le cas, j'ai l'impression qu'ils n'ont pas ce problème identitaire.
ps à M. Lebreton : pour moi, un réunionnais ne peut pas être seulement quelqu'un qui aime la Réunion et qui a ses intérêts financiers ici.

12.Posté par JORI le 27/09/2013 15:32
Je me pose quand même la question de savoir si ce Leperlier est assez réunionnais pour avoir pu concourir et obtenir le poste qu'il occupe me semble t il aujourd'hui à la CINOR????. Son poste a t il été déposé au préalable à pole emploi, avec la publicité qu’il recommande et son CV a t il été mis ne serait ce qu’en concurrence avec celui d'autres réunionnais locaux ou étant dans le monde entier??. En fait, en bon apprenti politicien, ce qu’il dit doit concerner les autres mais surtout pas lui.

13.Posté par DON PAKE le 27/09/2013 19:14
Arrêtez de vous prendre la tête sur les propos de Lebreton. Il a 54% de chômeurs depuis perpette ce qui ne lui donne aucune légitimité ni honneur. Ce type est un tocard. lollll Le progrès c'est sans ce clown !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales